jeudi 31 janvier 2013

"De quoi j'm'e-mail ?" (n° 290) - Temaru en prison ? où ça ? quand ça ?

.
.


EXTRAIT :
"...Le fameux discours avec aussi l'histoire de la France qui tient la Polynésie en laisse comme un chien, et qui se termine donc par cette phrase précisément : « J’ai été menacé, jeté en prison, traité comme un terroriste et j’ai risqué ma vie en bien des occasions. « Comment Temaru peut-il affirmer de telles choses ? À la fin d'un repas, en petit comité, dans un resto, un vendredi après-midi, entouré de trois ministres dont James Salmon, après quatre digestifs pourquoi pas, mais devant une assemblée internationale comme l'O.N.U. ?C'est quand même gravissime et scandaleux qu'un président emploie des arguments mensongers, puisque oui, il faut bien appeler un chat un chat, c'est purement et simplement un mensonge..."



CLIQUEZ POUR ECOUTER

chronique DE QUOI J'M'E-MAIL ?
tous les jours de la semaine sur Radio Polynésie 1ère,
dans la matinale à 07:25, rediff' après les infos de midi
.
.

Sphere: Related Content

mercredi 30 janvier 2013

"De quoi j'm'e-mail ?" (n° 289) - Temaru, l'éternel retour de New York

.
.


EXTRAIT :
"...Oscar a donc choisi TNTV pour refaire une première apparition, sans doute parce que sur la chaîne concurrente, les journalistes sont plus gentils et conciliants avec lui, et qu'il ne trouve pas là-bas, la contradiction d'une vahiné popaa comme Natacha, Caroline, Cybèle ou Lucile...En roue libre, le président a donc pu exprimer toute son auto-satisfaction, et il a précisé qu'il n'avait pas pris ses partenaires socialistes en traître, puisque, a-t-il dit, « j'ai été à Paris pour dire que j'allais à New York ».Moi c'est une phrase qui m'a fait bondir ça.Il avait pourtant une tablette numérique le président, qu'il n'exhibe plus sur les plateaux télé d'ailleurs avec le petit message subliminal comme lorsqu'il affichait dans son cadre numérique « maohi nui »... Qu'est devenu la tablette présidentielle ? L'aurait-il détruite dans un accès de colère après avoir perdu à une partie de angry birds ? Donc aller à Paris pour dire qu'il va à New York, ça pouvait se régler avec un mail, un courrier (les plus anciens connaissent ça, on prend un papier, on écrit dessus, on met dans une enveloppe, on ajoute un timbre et on va à la poste, qui envoie par avion au destinataire), ou une vidéo conférence skype ou équivalent..."



CLIQUEZ POUR ECOUTER

chronique DE QUOI J'M'E-MAIL ?
tous les jours de la semaine sur Radio Polynésie 1ère,
dans la matinale à 07:25, rediff' après les infos de midi
.
.

Sphere: Related Content

mardi 29 janvier 2013

Jacqui Drollet invente l'église laïque !

.
.

.
.

Sphere: Related Content

"De quoi j'm'e-mail ?" (n° 288) - Des guignols de l'info en Polynésie ?

.
.


EXTRAIT :

"...il y aurait largement de quoi faire, ne serait-ce qu'en prenant dans l'actualité locale de 2013, imaginez un peu, entre tous les portagonistes de l'affaire Ravel, les aller retour en prison, les déclarations des intéressés qui ne jurent que par l'intérêt général et le bien-être de la population, entre les impliqués dans les affaires OPT, des emplois fictifs, avec un Gaston Flosse emprisonné dans sa minerve... Oscar Temaru en voyage par ici et par là, parcourant le globe avec sa tablette numérique. Moïse, lui avait deux tablettes avec les dix commandements, Oscar lui, a une tablette avec un seul commandement : tu réinscriras la Polynésie sur la liste des pays à décoloniser... On pourrait faire de lui un tavana amnésique qui, tellement obsédé par le graal de la réinscription, en oublierait les quartiers de sa commune... en oublierait qu'il est aussi ministre du tourisme...Imaginez les querelles musclées au Here Ai'a version marionnettes, du pain béni pour en rajouter dans la baston...Il y aurait des bons clients comme Fernand Roomataaroa qui roupille à l'Assemblée, que l'on essaierait d'interviewer mais qui piquerait du nez avant la fin de la question, Clarentz Vernaudon qui sort de prison pour aller siéger à la commission des finances, que l'on pourrait transformer en expert comptable ou en bookmaker..."



CLIQUEZ POUR ECOUTER

chronique DE QUOI J'M'E-MAIL ?
tous les jours de la semaine sur Radio Polynésie 1ère,
dans la matinale à 07:25, rediff' après les infos de midi
.
.

Sphere: Related Content

lundi 28 janvier 2013

"De quoi j'm'e-mail ?" (n° 287) - Ras-le-bol de Florence Cassez !

.
.


EXTRAIT :

"...tout ce tsunami médiatique est totalement disproportionné par rapport au personnage de cette jeune française dont on peut se réjouir qu'elle soit libérée, mais dont il ne faut surtout pas oublier qu'elle n'est ni médaillée aux jeux olympiques, ni prix nobel de la Paix, ni ex-otage de terroristes...Il y a eu un réflexe quasi général de liesse qui s'est propagée dans les médias et les réseaux sociaux et tous les France 24, LCI, BFMtv, et autres iTélé se sont mis à chambouler leurs programmes pour une avalanche de flashs spéciaux et de breaking news. A croire que nous sommes véritablement en manque de bonnes nouvelles pour nous exciter ainsi sans trop réfléchir ni prendre le moindre recul.La libération d'une compatriote est évidemment une bonne nouvelleb d'autant que sa libération confirmait que la cour suprême du Mexique reconnaissait enfin que son arrestation filmée était une mascarade filmée.Mais bon voilà, si elle a payé de plusieurs années de sa vie ce simulacre de justice, il ne faudrait peut-être pas oublier que ce n'est pas non plus une innocente qui a été chopée au hasard dans la rue entre une visite touristique de pyramide maya et une dégustation de burritos..."



CLIQUEZ POUR ECOUTER

chronique DE QUOI J'M'E-MAIL ?
tous les jours de la semaine sur Radio Polynésie 1ère,
dans la matinale à 07:25, rediff' après les infos de midi
.
.

Sphere: Related Content

vendredi 25 janvier 2013

"De quoi j'm'e-mail ?" (n° 286) - Baston au siège du Here Ai'a

.
.


EXTRAIT :

"...En effet, je n'ai pas manqué ces engueulades, ces bousculades, ces injures, ces éclats de voix et autres invectives à la permanence du parti Here Ai'a, qui a décidément une drôle de manière de voir la vie en rose, sa couleur attitrée.Car les roses se rossent en effet, c'est la guerre des roses, comme en ont été témoins quelques journalistes, nous présentant pudiquement dans leurs articles ou leurs reportages une version light et édulcorée de la réalité des scènes qui se sont déroulées mercredi au centre ville entre militants, ex-militants, dissidents, nouveaux venus aux dents longues et vieux de la vieille du parti se réclamant de Monsieur Pouvana'a, et c'est vraiment, là encore, une drôle de manière de faire honneur à sa mémoire..."




CLIQUEZ POUR ECOUTER

chronique DE QUOI J'M'E-MAIL ?
tous les jours de la semaine sur Radio Polynésie 1ère,
dans la matinale à 07:25, rediff' après les infos de midi
.
.

Sphere: Related Content

jeudi 24 janvier 2013

"De quoi j'm'e-mail ?" (n° 285) - Mariage pour tous : le dérapage d'Edouard Fritch et la phrase historique de Barack Obama

.
.


EXTRAIT :
"...notre député a donc tenté de faire barrage à la loi autorisant le mariage pour tous en proposant une exception pour la Polynésie parce que, a-t-il tenté d'argumenter, le fenua n'est pas prêt, et que nous n'avons pas la même « espèce » d'homosexuels ici...Le terme « espèce » étant évidemment très mal choisi, avec des connotations méprisantes qui évoquent davantage des animaux que des êtres humains, et Edouard Fritch suit ainsi la ligne de son parti en persistant dans son homophobie médiatique.Ses adversaires ont repris de volée cette perche qui leur était tendue pour en rajouter dans l'indignation, évidemment.Et, du coup, je m'interroge sur ce paradoxe polynésien, qui fait que, d'un côté, la société polynésienne contemporaine intègre les raerae et les mahus, et que personne ne s'étonne ni ne se formalise lorsque dans un snack ou un resto local, un type barraqué maquillé et habillé en robe, avec des fleurs dans les cheveux, vient prendre notre commande, mais que, malgré tout, lorsqu'on met le sujet de l'homosexualité sur la table, la gêne et la pudeur reprennent le dessus..."



CLIQUEZ POUR ECOUTER

chronique DE QUOI J'M'E-MAIL ?
tous les jours de la semaine sur Radio Polynésie 1ère,
dans la matinale à 07:25, rediff' après les infos de midi
.
.

Sphere: Related Content

mercredi 23 janvier 2013

"De quoi j'm'e-mail ?" (n° 284) - Le cyclone Garry affole les médias

.
.


EXTRAIT :
"...tout a commencé par un bulletin du site internet cyclonextreme, qui n'est pas réputé pour colporter des rumeurs ou exagérer les faits et qui, lundi matin, publiait un communiqué précisant que Garry était une tempête tropicale de catégorie 1, on indiquait la force des vents, des rafales, la pression en hectopascal, la situation géographique à 205 km à l'est nord est des Samoas, sa trajectoire et le fait que le phénomène allait s'intensifier et le communiqué se terminait en disant qu'il pourrait poursuivre une trajectoire le rapprochant de la polynésie sous quelques jours, à échéance plus longue, le terme rapprochant étant mis entre guillemets.Sur ce, les partages sur les réseaux sociaux commencent avec les premières exagérations de ceux qui, ne se contentant pas du partage, y vont de leur commentaire alarmiste : « ça y'est on va se prendre un cyclone sur la gueule ! »Du coup, LA DEPECHE publie très vite dans la matinée un communiqué en ligne en réaction aux inquiétudes qui commencent à s'amplifier sur les réseaux sociaux, reprenant la source Cylconextreme et meteo france et indiquant « il n'existe aucune menace cyclonique pesant sur la Polynésie Française », et parlant d'une dépression située à 165 km au nord de Futuna.Pourtant, malgré cette volonté de désamorcer la panique populaire, LA DEPECHE titrait hier, à la Une « trajectoire sous surveillance, la tempête Gary approche du fenua"...



CLIQUEZ POUR ECOUTER

chronique DE QUOI J'M'E-MAIL ?
tous les jours de la semaine sur Radio Polynésie 1ère,
dans la matinale à 07:25, rediff' après les infos de midi
.
.

Sphere: Related Content

mardi 22 janvier 2013

"De quoi j'm'e-mail ?" (n° 283) - Joli reportage "la Polynésie au coeur" de Thalassa

.
.


EXTRAIT :
"...Pas besoin de regarder la télé pour nous qui vivons au quotidien cette qualité de vie, mais c'était tout à la fois un magnifique catalogue de paysages plus beaux les uns que les autres, des vallées marquisiennes, aux pics montagneux de Tahiti, en passant par les atolls et les fonds sous-marins, mais aussi des portraits croisés comme ces porteurs d'oranges de la vallée de la Punaruu que l'on suivait tout là-haut dans leur bivouac, et dans la vertigineuse et périlleuse descente..., Tony ce médecin urgentiste demi-marquisien que l'on suivait dans ses interventions à Tahiti mais aussi dans ses evasan, dans des îles éloignées que l'avion sanitaire doit quitter avant la nuit car la piste n'est pas éclairée, et qui reçoit spontanément l'aide de toute la population pour évacuer le blessé..., ces marquisiens souriants et spontanément hospitaliers qui montrent aux touristes le chemin vers la plus haute cascade de Polynésie, avant d'aller chasser le cochon...., cette petite famille de plaisanciers et leurs deux enfants, qui font un tour du monde mais qui ont un coup de coeur pour la Polynésie, lui ayant lu les livres des grands voyageurs, et elle se laissant porter par les voyages, refusant tous les clichés et se faisant sa propre idée au fil de leurs découvertes avec les lieux et les gens... apprenant la patience et le rythme des îles lorsqu'une pièce pour réparer leur bateau n'est pas dans l'arrivage de la goelette..."




CLIQUEZ POUR ECOUTER

chronique DE QUOI J'M'E-MAIL ?
tous les jours de la semaine sur Radio Polynésie 1ère,
dans la matinale à 07:25, rediff' après les infos de midi
.
.

Sphere: Related Content

lundi 21 janvier 2013

LA SEMAINE VUE PAR LOLO (La Dépêche dimanche du 20 Janvier 2013)

.
.

.
.

Sphere: Related Content

Enrichissons notre vocabulaire avec le député Edouard Fritch

.
.

.
.

Sphere: Related Content

"De quoi j'm'e-mail ?" (n° 282) - Vernier, Manutahi, Taputu, Teaki... les autonomistes se déchirent

.
.


EXTRAIT :

"...Mais oui en effet, ils commencent très fort les partis autonomistes, et ils n'ont rien compris au film apparemment puisque leur seule chance de représenter quelque chose à l'issue des futures élections territoriales aurait été de jouer l'union sacrée, et la campagne est à peine commencée que déjà ils nous infligent de sacrées désunions.Et y'aurait de quoi pleurer devant tant de pea pea qui ne font que traduire des querelles intestines, et d'ailleurs on pleure toujours quand on épluche des désunions.Il y a d'abord la rupture entre Emile Vernier et Teiva Manutahi. Leur rapprochement pouvait sembler intéressant, Emile et sa croisade en faveur des retraités actuels et futurs, issu de la société civile, semblait bien complémentaire avec Teiva Manutahi qui donnait l'impression de bien se structurer, avec une permanence très visible en ville, et son boulot sur le terrain. Mais c'est pourtant un mic mac interne entre les deux hommes qui vient d'éclater, Teiva Manutahi la jouant assez langue de bois, parlant de différences de points de vue, et Emile, toujours brut de décoffrage, vociférant qu'il s'est fait virer..."



CLIQUEZ POUR ECOUTER

chronique DE QUOI J'M'E-MAIL ?
tous les jours de la semaine sur Radio Polynésie 1ère,
dans la matinale à 07:25, rediff' après les infos de midi
.
.

Sphere: Related Content

samedi 19 janvier 2013

Cours d'orthographe avec le parti Here Aia

.
.


Alors, selon vous, comment ça s'écrit exactement ?

☐ Motion de cencure
☐ Motion de cençure
☐ Motion de censure
.
.

Sphere: Related Content

Fou rire de Lucile Guichet au JT de ce soir...

.
.

video
.
.

Sphere: Related Content

vendredi 18 janvier 2013

"De quoi j'm'e-mail ?" (n° 281) - Franck Falletta, un sauveur pour la Polynésie ?

.
.


EXTRAIT :
"...Alors c'est vrai que l'on a vu ce dont Mr FALLETTA était capable au travers de la chaîne de supérettes et de supermarché qu'il a ouvert, créant de l'emploi, installant de la concurrence. C'est du concret, et donc il nous la joue sauveur de l'économie et chevalier blanc, surtout lorsqu'on lui demande s'il a été approché par des syndicalistes qui auraient plus ou moins tenter de monnayer des conflits sociaux, il balaye tout cela d'une formule en expliquant que ses entreprises c'est comme une famille et que lui a l'habitude de parler avec son personnel et de bien le payer de sorte que tout le monde soit content et qu'il n'y ait pas de grève.En entendant ça l'autre soir, certains ont bondi dans leur canapé comme les responsable de cette petite coopérative agricole des Australes qui, devant la blancheur irréprochable affichée par le PDG candidat aux élections, s'est empressée d'inonder les médias et les réseaux sociaux de son mécontentement et de ses difficultés à se faire payer par les magasins de Mr Falletta, des factures qui remontaient à plusieurs mois..."



CLIQUEZ POUR ECOUTER

chronique DE QUOI J'M'E-MAIL ?
tous les jours de la semaine sur Radio Polynésie 1ère,
dans la matinale à 07:25, rediff' après les infos de midi
.
.

Sphere: Related Content

L'ex co-leader de CARTON ROUGE quitte le côté obscur de Nuutania...

.
.

.
.

Sphere: Related Content

jeudi 17 janvier 2013

"De quoi j'm'e-mail ?" (n° 280) - Flosse, 5 ans ferme, un coup d'appel et ça repart en campagne

.
.


EXTRAIT :
"...Mais lorsqu'on ne fait pas partie des pleureuses du Tahoera'a ou du fan club orange, et que l'on ose prendre un minimum de recul, on observe, au fil des mois, l'interminable feuilleton judiciaire, l'insupportable telenovelas où la réalité des magouilles et des millions qui valsent dépasse toutes les fictions.J'ai lu aussi des témoignages d'indulgence sélective qui consistent à expliquer qu'on ne peut pas mettre un homme comme Gaston Flosse en prison, d'une part à cause de son âge (c'est le syndrome Chirac), mais aussi parce qu'il n'a fait “que” (avec des guillemets) des petits arrangements avec de l'argent et que le sénateur ne peut pas être traité comme un violeur d'enfant, un dealer de drogue, un chauffard ou un assassin.En résumé, certains voudraient qu'il y ait une justice customisée, sur mesure, compte tenu de sa personnalité..."



CLIQUEZ POUR ECOUTER

chronique DE QUOI J'M'E-MAIL ?
tous les jours de la semaine sur Radio Polynésie 1ère,
dans la matinale à 07:25, rediff' après les infos de midi
.
.

Sphere: Related Content

mercredi 16 janvier 2013

"De quoi j'm'e-mail ?" (n° 279) - Donnez-lui sa réinscription à Oscar, qu'on en finisse !

.
.


EXTRAIT :
"...Oscar qui déclarait aussi avant de décoller qu'il allait raconter l'histoire de la colonisation à qui voudrait l'entendre, parce que, disait-il, personne ne sait ce qui s'est passé ici. En effet, il est de notoriété planétaire que la Polynésie est plus hermétique qu'une région d'Albanie, ou qu'une province nord-coréenne, et qu'il est impossible pour quelqu'un de l'extérieur d'obtenir des informations sur la Polynésie tellement la chape de plomb de la censure de l'Etat colonial nous étouffe et nous baillonne.Et donc Oscar il va tout raconter, tout cafter... Surveillez bien la une des quotidiens américains, ça va faire du bruit. Ou pas...Accompagné du fidèle sénateur Tuheiava, Oscar nous ramènera-t-il des nouvelles confirmant la réinscription de la Polynésie sur la liste des pays non autonomes à décoloniser ?Suspense... surtout pour la poignée de personnes dans son entourage proche, parce que pour le Polynésien moyen, cette question reste toujours et encore le cadet des soucis".



CLIQUEZ POUR ECOUTER

chronique DE QUOI J'M'E-MAIL ?
tous les jours de la semaine sur Radio Polynésie 1ère,
dans la matinale à 07:25, rediff' après les infos de midi
.
.

Sphere: Related Content

mardi 15 janvier 2013

"De quoi j'm'e-mail ?" (n° 278) - Des prières à Papeete en écho à la manif' pour tous

.
.


EXTRAIT :
"...C'est donc surprenant d'entendre le père Christophe en particulier, et les catholiques en général, se répandre autant dans les médias martelant en boucle qu'un enfant ne peut pas naître de l'union de deux spermatozoïdes (à croire qu'il avait fait un pari avec un copain qui lui aurait lancé le défi de placer le mot spermatozoïde dans son sermon), ni de l'union de deux ovules, et qu'un enfant c'est le fruit de l'union d'un homme et d'une femme, et que la famille c'est un papa, une maman, qui se marient devant Dieu pour faire et élever des enfants...Faut-il rappeler à nos amis catholiques que la réalité de la société de 2013 c'est que nous sommes dans une République laïque, et que la séparation de l'église et de l'état a eu lieu y'a quelques temps déjà..."




CLIQUEZ POUR ECOUTER

chronique DE QUOI J'M'E-MAIL ?
tous les jours de la semaine sur Radio Polynésie 1ère,
dans la matinale à 07:25, rediff' après les infos de midi
.
.

Sphere: Related Content

lundi 14 janvier 2013

"De quoi j'm'e-mail ?" (n° 277) - L'inaptocratie en Polynésie

.
.


EXTRAIT :
"...il y a un mot très intéressant que j'ai rencontré au hasard de mes lectures de vacances et qui m'a immédiatement fait penser à la Polynésie, c'est le mot “inaptocratie”, que l'on doit au talent de l'académicien Jean D'Ormesson, et qui a créé un petit buzz de fin d'année tellement il est éloquent, malin et bien trouvé.Ce terme, inaptocratie, désigne un système de gouvernement où les moins capables de gouverner sont élus par les moins capables de produire et où les autres membres de la société les moins aptes à subvenir à eux-mêmes ou à réussir, sont récompensés par des biens et des services qui ont été payés par la confiscation de la richesse et du travail d'un nombre de producteurs en diminution continuelle.Au fenua, au cours des différents diagnostics qui ont été posés pour analyser la crise, on revient toujours invariablement au poids de la fonction publique. Que l'on parle de gâchis, de scandale, ou simplement de refonte de la fonction publique, on en a les effets à longueur d'année, au fil des différents dossiers en terme de commissions bidons, de dossiers égarés ou bloqués, de rapports de la cour des comptes, d'acharnements administratifs, de norias politico administratives, ou de projets divers et avariés dont on constate, sitôt leur achèvement, qu'ils ne sont pas aux normes...L'inaptocratie, en Polynésie, c'est le triste résultat d'un secteur tertiaire hypertrophié qui représente 70% du PIB..."



CLIQUEZ POUR ECOUTER

chronique DE QUOI J'M'E-MAIL ?
tous les jours de la semaine sur Radio Polynésie 1ère,
dans la matinale à 07:25, rediff' après les infos de midi
.
.

Sphere: Related Content

Emile Vernier met les pieds dans le plat

.
.

.
.

Sphere: Related Content

LA SEMAINE VUE PAR LOLO (La Dépêche dimanche du 13 janvier 2013)

.
.

.
.

Sphere: Related Content

dimanche 13 janvier 2013

Le père Christophe et les spermatozoïdes magiques...

.
.

(image et citation extraites du journal télévisé de Polynésie 1ère du dimanche 13 janvier 2013)
.
.

Sphere: Related Content

samedi 12 janvier 2013

Révision des classiques avant la rentrée

.
.


Les vacances n'ont pourtant pas été très longues mais il va falloir sérieusement réviser mes classiques parce que je ne reconnais plus personne...
(capture écran du journal télévisé de Polynésie 1ère d'hier soir)
.
.

Sphere: Related Content

Est-ce que vous l'entendez ?

.
.


Bonne année et bonne rentrée à tous, en espérant que vous l'entendez, cette "3ème VOIX", comme l'indiquait hier soir Polynésie 1ère dans son journal télévisé...
Serions-nous sourds pour qu'elle mette autant de temps à s'imposer ?
.
.

Sphere: Related Content