dimanche 29 novembre 2009

Qui sera Judas ? .....

.
.
.

Sphere: Related Content

Nouveau gouvernement GTS : un signe fort !!!

.

On voit bien le signe fort !
(d'après photo Tahitipresse)

Pourquoi il a été aussi long à pondre ce gouvernement si les nominations sont basées sur les compétences ?
Du sang neuf, des jeunes, de la relève... des gens intègres sans la moindre casserole judiciaire au fion... de beaux intermittents du triste spectacle politique local, en attendant la prochaine troupe...
Bref, un signe fort que Tong Sang adresse au pays et à des adversaires comme le montre la photo ci-dessus...

Tout le détail du gouvernement intérimaire ici

Louis Frébault (à droite), un ministre qui me rappelle quelqu'un...
..

Sphere: Related Content

samedi 28 novembre 2009

Yip yip yip.....

.

d'après photo Tahitipresse

....qui a dit Hourrah ?
La belle majorité toute nouvelle en prend déjà un coup dans l'instabilité avec le caca nerveux de Michel Yip qui démissionne du groupe des îliens. Ils ne sont plus que cinq couillons, pas assez pour former un groupe ! Donc on va prêter un potato aïe aïe pour faire le compte.... pfff.... bonjour les rafistolages !
Peu importe les justifications de Yip, on est persuadés qu'il agit dans l'intérêt de la population qui l'a élu...
Sans doute qu'on ne l'écoute pas... pauv'ti pépère....
Quand on lui a demandé les raisons d'une telle décision, il quand même répondu "de l'autre côté il offre mieux..."
Et toujours avec son sourire à la con.... affligeant...
Enfin bref, allez hop.... tête à claque !!!!

voir interview de Tahitipresse, mais attention, après l'avoir lu, on est énervé...
.
.

Sphere: Related Content

Motion de défaillance : un nouveau tube de l'été !!!!

.

La dernière motion de défaillance de mardi n'en finit pas de provoquer des réactions. On ne s'étendra pas sur les appels à une quasi insurrection avec descente dans la rue que je ne cautionnerai jamais, mais il y a d'autres réactions tout aussi agacées mais beaucoup plus humoristiques comme cette deuxième chanson reçue aujourd'hui d'un auteur qui souhaite rester anonyme. Je ne sais pas s'il est aussi l'auteur de la précédente mais celle-ci est encore meilleure avec intégration de vrais extraits de discours de nos clowns de l'Assemblée. C'est super bien fait, c'est original, c'est intelligent et à hurler de rire.
Parce que quand on voit encore l'actualité d'hier, que faire d'autre sinon leur cracher nos moqueries à la gueule ?
C'est pacifique mais ça défoule le nuna'a !
J'espère que vous adorerez comme moi...
Bon week-end !!!!



.
.

Sphere: Related Content

vendredi 27 novembre 2009

Tong Sang, la bonne gouvernance, l'intégrité et la compétence...

.

Le nouveau président tout mou a annoncé que le mot d'ordre dans son gouvernement serait l'efficacité.
Il a souvent aussi les mots "compétence" et "bonne gouvernance" à la bouche (quand on arrive à comprendre ce qu'il dit), et ben tant mieux pour la Polynésie, moi j'dis !
Donc on peut affirmer avec certitude que, comme c'est un homme de parole (non ?), nous n'aurons pas...

...Romina, sa meuf', qui intégrerait le Cabinet de la Présidence,

...le frère de Romina qui prendrait le même chemin

...une nièce qui aurait un tané bossant, par exemple, dans l'informatique qui serait pressenti pour d'importantes responsabilités dans l'hypothèse où GTS chapeauterait le portefeuille de l'économie numérique

...un directeur de la communication, jeune (dans les 23 ans) et inexpérimenté, qui n'aurait même pas fini, par exemple, son DEUG AES et qui aurait été juste quelques mois pigiste dans un quotidien de la place...

On est à l'abri de tout ça n'est-ce pas ? on repart sur de bonnes bases non ?
.
.

Sphere: Related Content

jeudi 26 novembre 2009

Une dream team pour sauver le fenua !

hop dégage... au suivant.... wizzzzz !

EN EXCLUSIVITE
LA COMPOSITION DU NOUVEAU
GOUVERNEMENT TONG SANG

...avant tout le monde !
Que de la grosse pointure charismatique intègre !
Que des pros !
La compétence avant tout...
Ahhh, ça va déjà mieux, on sent que la Polynésie repart déjà d'un meilleur pied... non ?

① - Vice-président et Ministre des finances, du logement et des affaires foncières, des petites et moyennes entreprises et de l'industrie,
chargé des relations avec le Palais de Justice et Nuutania :
Gaston Flosse tout juste libéré
(et Edouard Fritch par interim, quand le vieux lion sera "empêché")

② - Ministre des postes, télécommunications, de la culture
et porte-parole du gouvernement : Emile Vernaudon

③ - Ministre de la jeunesse, des sports et des transferts vers Nuutania :
Christian Taupua

④ - Ministre de l'environnement, du développement et des plaintes sans suite :
Guy Jacquet

⑤ - Ministre du tourisme, des mouvements de foules
et des transports aériens :
Hiro Tefaarere

⑥ - Ministre de la mer, de la pêche, de l'Aquaculture, des affaires maritimes,
des transports inter-insulaires, de la perliculture
et du développement des archipels :
Rere Puputauki

⑦ -Ministre de la Santé, chargé de la prévention, de la sécurité alimentaire
et de la médecine traditionnelle :
Chantal Galenon

⑧ - Ministre de la Condition féminine et de l’Artisanat, de la Solidarité, de la famille
et de la lutte contre l’exclusion sociale :
Lana Tetuanui

⑨ - Ministre de l’Education, de l’enseignement supérieur et de la recherche :
Tearii Alpha

⑩ - Ministre de l’Economie, du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle, de la Fonction publique et de la sieste :
Fernand Roomataaroa

⑪ - Ministre de l’Aménagement, des Equipements sportifs,
des Transports terrestres et maritimes et des X Games :
Clarentz Vernaudon

⑫ - Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage, des Forêts :
René Temeharo

Une belle équipe de vainqueurs, dommage qu'ils ne soient qu'intermittents du spectacle...
.
.

Sphere: Related Content

URGENT! Recherche pour casting....

.


URGENT! Recherche pour casting:
Un Homme Chinois d'un certain âge (60 - 70 ans)
Une femme Popa'a d'une 50è d'années ou plus
Un homme Tahitien ou demi tahitien (24 and et +)
Une petite fille de 7 ans
Un petit garçon tahitien de 7ans
Une maman tahitienne de 35 ans
Une jeune femme tahitienne de 25 ans
Un papa tahitien de 40 ans
Une foule de gens de tous horizons et de tous âges (plus on est de fous plus on rit! lol) pour de la figuration (1 seul plan)

Tournage du court métrage ce dimanche 29 nov 09 (de 8h à 18h)
Lieu a définir mais sans doute à Papeete (nous attendons la validation de notre autorisation de tournage).

Contacter Tea Aunoa (tea-aunoa@hotmail.com) ou Tarepa Teinauri (tarepa@tahiti.com) ou Vir Tah (Virginie Tetoofa = gin26tah@hotmail.fr) sur FaceBook.

Il s'agit d'un court de 1'30" assez engagé qui a pour thème la fracture sociale qui se creuse de plus en plus en Polynésie Française.
Malheureusement, il s'agit d'un travail à titre bénévole.
Merci à tous pour votre aide!!
N'hésitez pas à diffuser cette info.

Pour ceux qui seraient intéressés de jouer dans le film, faites nous signe et nous vous enverrons le scénario :o)
P.S: il s'agit bien d'une FICTION mais bien réelle!

.
.

Sphere: Related Content

Flosse libre après 16 ans de captivité !

.

...euh ...comment ? ....ah bon ? ah ok ! On me dit dans mon oreillette qu'en fait il s'agit de 16 jours et non 16 ans...
.
.

Sphere: Related Content

S and P place la note de la Polynésie Française sous surveillance négative !

.

Bonjour la renommée internationale du fenua...
Bonjour la visibilité internationale pour les investisseurs potentiels...
Déjà que le classement Standard and Poor's BBB+ est assez bas (voir wikipedia), on peut remercier les nouveaux tauistes pour enfoncer encore un peu plus le territoire dans le rang des plus mauvais élèves de la planète... C'est le premier effet sur la chute du gouvernement Temaru, qui comme le dit le communiqué, avait au moins le mérite d'avoir rassembler la plus large majorité consensuelle depuis 2004.
Et voilà.... pour repartir maintenant sur 29 voix... en attendant le premier caca nerveux d'un élu qui retournera sa chemise à fleurs....

PARIS, le 25 novembre 2009. Standard and Poor’s place la note à long terme "BBB+" de la Polynésie Française sous surveillance avec implication négative.

Cette action fait suite au vote d’une motion de défiance contre le gouvernement Temaru le 24 novembre 2009 à la faveur d’une redistribution des alliances au sein de l’Assemblée de Polynésie Française.

Le nouveau président Tong-Sang doit former un nouveau gouvernement dans les 5 jours à venir, le douzième depuis 2004 qui marque le début de l’instabilité politique chronique de la Polynésie. Sur fond de divergence sur le budget 2010, cette motion de défiance met fin au gouvernement d’union formé en avril par les indépendantistes de l’UPLD et les autonomistes To Tatou Ai'a, qui disposait ainsi de la plus large majorité qu’ait connu l’Assemblée depuis 2004.

Cette mise sous surveillance reflète le risque que cette nouvelle motion :

· retarde ou grippe la reprise économique en induisant :
o une nouvelle déstabilisation des investisseurs et consommateurs, porteuse d’attentisme et de prudence
o un coup d’arrêt à la dynamique du modeste plan de relance
· complique et retarde les réformes amorcées dont :
o la refonte des liens financiers du Pays avec l’Etat français au travers de la réforme de la DGDE annoncée pour 2010,
o la réforme d’envergure prévue en 2010 de la Protection Sociale Généralisée dont la crise révèle les déséquilibres structurels à moyen terme,
o la réforme de la fiscalité en 2011
· induise un flottement dans les rouages politico-administratifs du Pays et de ses satellites, préjudiciable en matière de maitrise des dépenses et des risques,
· et, in fine, se traduise par une aggravation des déficits publics du Pays et de ses satellites sous l’effet d’une moindre dynamisme des recettes et/ou d’une plus forte évolution des dépenses.

Ce risque de dérapage parait d’autant plus probable que la faible majorité parlementaire dont dispose le nouveau gouvernement pose la question de sa pérennité et de sa capacité à mettre en œuvre des réformes structurelles. Ce possible dérapage est d’autant plus préoccupant que la Polynésie fait face à une crise économique et sociale d’une ampleur inattendue par Standard and Poor’s.

Après 10 ans de croissance au rythme annuel moyen de +2,3% entre 1996 et 2006, la contraction du PIB, estimée par Standard and Poor’s à -3/-4% en volume en 2008 et 2009, témoigne de la vulnérabilité des principaux secteurs productifs (tourisme, perliculture et pêche) qui souffrent d’un manque structurel de compétitivité et sont exposés aux chocs exogènes. La récession met également en lumière les limites du modèle économique polynésien basé sur les transferts financiers massifs de l’État et sur les dépenses publiques qui, ensemble, représentent environ deux tiers du PIB.

Pour la première fois depuis que la Polynésie est notée, la contraction de l’activité s’est traduite par des destructions significatives d’emploi (-6,9% en rythme annuel à fin Septembre 2009) et des déficits des régimes sociaux (estimés à 2,5% du PIB en 2010). Pour la première fois en 2009, le Pays pourrait également afficher une marge brute négative. Cette détérioration reflète la contraction des recettes fiscales (estimée à -10%) sous l’effet de la crise malgré l’effort significatif de maitrise des dépenses de fonctionnement et la part accrue de DGDE affectée au fonctionnement et d’importantes recettes exceptionnelles.

En dépit de la chute de l’épargne et de la hausse attendue des dépenses d’investissement dans la cadre du plan de relance initié par le précédent gouvernement, les besoins d’emprunt de la Polynésie devraient ne devraient pas dépasser 20% des recettes totales grâce aux excédents cumulés. La dette directe du Pays, en hausse, ne devrait pas dépasser 80 % des recettes de fonctionnement à fin 2009.

La note élevée de la Polynésie continue de refléter la manne financière de l’État français sur laquelle repose l’économie polynésienne, la forte autonomie fiscale du Pays, ses performances financières satisfaisantes et son endettement modéré d’un point de vue international. La note reste contrainte par l’instabilité politique chronique, l’économie structurellement dépendante et vulnérable de la Polynésie, la rigidité forte des dépenses du Pays ainsi que par la faiblesse de son administration, notamment dans la maitrise de ses risques hors bilan.

Liquidité

La gestion en trésorerie 0 du Pays vise à minimiser ses disponibilités qui, dans le cadre français, ne génèrent aucun produit financier, au moyen d’une gestion active de 14 emprunts revolving, dont le plafond cumulé représentait au 17 août 21,5 milliards de FCFP. Le niveau moyen de tirage représentait en moyenne 6,6 milliards entre sept 2007 et avril 2009 avec un pic en janvier 2009 de 11,8 milliards.

Les tirages disponibles confèrent au Pays une liquidité suffisante pour faire face à son service de la dette (d’environ 10,3 milliards d’euros sur l’année 2009 ; les pointes mensuelles ne dépassant pas 2,5 milliards).

Le Pays a d’ores et déjà mobilisé 9,4 milliards d’emprunt nouveaux au 17 août et devrait couvrir le solde de ses besoins de financement (de l’ordre de 20 milliards sur l’année 2009) auprès de ses partenaires bancaires (10 milliards font déjà l’objet d’un engagement). Le montant d’emprunts dépendra des réalisations d’investissements, attendues en hausse sous l’effet du plan de relance, et du paiement de tout ou partie de la DGDE due par l’état (8,2 milliards au titre de 2008 et 3,6 au titre de 2009).

Compte tenu de l’augmentation attendue du service de la dette et de l’amortissement progressif des lignes revolving existantes, SandP sera attentif au dimensionnement des sources de liquidité du Pays au cours des prochaines années. SandP considère toutefois que la Polynésie aurait un accès privilégié aux financements de l’Agence Française de Développement en cas de difficulté.

Résolution de la mise sous surveillance

Nous pensons être en mesure de résoudre la surveillance dans les trois mois à venir, au regard de la capacité du nouveau gouvernement et de l’administration :
- à mettre en œuvre rapidement une réponse à la crise économique et à ses impacts budgétaires au travers du budget 2010
- à définir et porter les réformes structurelles nécessaires à l’adaptation du modèle économique polynésien et au maintien à moyen-terme des équilibres des finances publiques

Nous serons plus particulièrement attentifs au :
- degré de renouvellement des équipes du Pays et de ses satellites.
- degré de continuité ou de rupture avec les actions et réformes entamées par les précédents exécutifs
- aux orientations fiscales, budgétaires et financières du budget 2010
- au calendrier des réformes.

Merci SandB !
Bientôt ils vont créer une note spéciale pour la Polynésie : ZZZ-
.
.

Sphere: Related Content

mercredi 25 novembre 2009

Pousse-toi d'là que j'm'y mette, le retour....

.

TONG SANG PRESIDENT !
TEMARU OUT...
8ème futur-ex président en 5 ans pour la Polynésie...
123ème motion de défaillance...
comme disait le poète Cabrel : "et ça continue encore et encore.... et Temaru qui vient de tomber.... dans l'hémicycle de l'Assemblée, c'est toujours le même film qui passe..."
ils ne feront pas mieux...
on bat vraiment les plus mauvais records...
ils ne dureront pas plus longtemps... tu paries quoi ?
Et puis Tong Sang qui se glorifie de faire faire des économies au fenua en mettant 12 ministres au lieu de 15, et ben l'économie que ça représente elle est déjà bouffée par la condamnation que se prendra le territoire quand Ravel, dont le projet King Tamatoa va tomber à l'eau, l'aura attaqué et gagnera son procès...
Dans le baba les habitants des îles sous le vent !
Tea Hirshon résume tout cela très bien en interrogeant ses pairs pour leur demander s'ils n'entendent pas le peuple gronder (ben apparemment non...) et qui a dit également que...
...plus ça change et moins ça bouge !

d'après photo de Christian Durocher - Tahitipresse
.
.

Sphere: Related Content

mardi 24 novembre 2009

"Frite et Gast", la chanson de la motion à la con....

.

Jolie découverte que cette géniale petite chanson parodique sur le thème de la motion qui va être (ou non) adoptée ce matin...
J'ignore qui sont les auteurs mais il faut les féliciter et les applaudir, super texte, j'adoooore !
A priori cela viendrait de TAUI FM...
A apprendre très vite par coeur pour chanter tous ensemble aux tristes clowns irresponsables de Tarahoi, ils ne sont dignes que de notre mépris, nos caricatures, et nos quolibets...

Est-ce que tu votes la défiance ?
moi j'ai pas encore décidé
j'pense que je vais faire
monter les enchères
au grand marché de l'assemblée



.
.

Sphere: Related Content

Pour en finir avec la main de Thierry Henry

.

Tollé international et démesuré autour de l'histoire de la main de Thierry Henry qui a permis à l'équipe de France de Football de se qualifier pour la phase finale de la prochaine coupe du monde en Afrique du Sud.
Les Irlandais ont eu des mots extrêmement durs contre les français, et il y a eu des échos jusqu'au Parlement qui demandait que l'on rejoue le match.
Que fait-on quand il y a un litige ? On arbitre, et ben l'arbitre est le seul juge, il a accordé le but, fin de l'histoire.
Mais la bière doit diminuer la mémoire des adversaires des bleus qui ne manquent pas d'Eire...
En effet, ils ont visiblement totalement rayé de leurs souvenirs la manière tout aussi foireuse avec laquelle ils ont obtenu leur qualification contre la Géorgie : grâce à un penalty imaginaire !!!
Voyez plutôt....
Donc "camembert !" les Irish, et "Asimbonanga !" les bleus....


Merci Woody pour l'info...
.
.

Sphere: Related Content

lundi 23 novembre 2009

Pitoyable... (introducing Les trois cloches)

.
.
.

Sphere: Related Content

LA SEMAINE VUE PAR LOLO (La dépêche dimanche du 22 novembre 2009)

.
.
.

Sphere: Related Content

Câble sous marin Honotua : le problème c'est le monopole de l'OPT !!!

.


On avait déjà vu ce gros bateau arriver en Polynésie après le terrible crash de Air Moorea.
Il revient dans nos eaux, l' "île de Ré", pour poser le fameux câble sous-marin Honotua qui va relier la Polynésie à Hawaii et nous amener le haut-débit. Gros tralala de bienvenue à l'arrivée et notre Jean-Paul Barral qui parade en expliquant fièrement que presque toutes les autorisations avec les U.S.A. sont obtenues.
Hein ? pardon ? on se lance dans un tel projet alors que toutes les autorisations ne sont pas encore bouclées ?
Et si on ne les obtient pas on fait quoi ?
Mais le plus incoyable c'est que Barral, avec son arrogance de chevalier blanc toujours loquace pour commenter les "affaires" ne nous dit pas tout si l'on en croit le staff dirigeant de la société Digicel, qui rame depuis des années pour se faire une place dans la téléphonie mobile polynésienne... et part en croisade avec beaucoup de foi pour l'ouverture à la concurrence.
En effet Barral déclare que "Déjà, dans le monde de l’administration française, c’est terrible. À Hawaii, c’est encore plus terrible." mais la réalité serait toute autre... je laisse terminer Mr Gilbert Wane, représentant DIGICEL en Polynésie... et ce serait sympa qu'un jour on arrête de nous prendre pour des cons à l'heure où tout peut se savoir ! Avec le haut débit on sera informés des magouilles et des mensonges encore plus vite...

Tout d’abord, ce n’est pas Hawaii qui bloque. C’est l’OPT qui ne remplit pas deux conditions exigées par le bureau fédéral du gouvernement américain, la Federal Communication Commission (FCC) qui sanctionne sévèrement toute situation de monopole.
En effet, selon l’enquête publique réalisée par la FCC, qui s’est déroulée du 2 au 30 juillet 2009 (Public Notice report n° SCL-00089NS), l’OPT a été obligé de demander deux dérogations pour se mettre en règle des textes de la FCC. Voir le document officiel de la FCC.

L’OPT a fait donc une première demande de dérogation (request a waiver) à la section 1.767 (h) (1) du règlement de la FCC qui exige que « toute entité propriétaire ou qui contrôle une station d’atterrage (cable landing station) aux Etats-Unis, doit être également le titulaire ou le demandeur officiel de la licence de station d’atterrage ». Or l’OPT qui a fait une demande de licence d’atterrage et d’exploitation (authority to land and operate a common carrier) ne peut pas remplir cette condition puisqu’elle a décidé au départ, de ne pas être propriétaire d’une station d’atterrage à Hawaii. En revanche, l’OPT aurait signé un contrat de colocation (Landing Party Agreement-LPA), pour utiliser une station d’atterrage existante appartenant à la société Pacific LightNet, Inc (PLNI). L’OPT a donc demandé une licence de station d’atterrage alors qu’elle n’est pas propriétaire d’une station d’atterrage ! La ficelle risque d’être un peu grosse pour que la FCC accorde la licence d’atterrage et d’exploitation à l’OPT. Auquel cas, la société Pacific LightNet, Inc (PLNI) serait alors en position de force considérable car l’utilisation de la licence d’atterrage et d’exploitation de cette dernière, serait l’option de dernier recours pour notre câble HONOTUA prévu d’être branché chez PLNI.

L’OPT a fait aussi une deuxième demande de dérogation à la section 63.10(c)du règlement de la FCC qui exige que « tout demandeur de licence ayant été classé ou jugé « dominant » pour fournir un service particulier sur une route particulière (en l’espèce sur Hawaii) …. doit être distinct de l’opérateur propriétaire du câble … les comptes doivent être différents … les installations ne peuvent pas être détenues en communs». Donc l’OPT qui a été classé comme un monopole (opérateur dominant), est interdit d’exploiter directement HONOTUA à partir d’Hawaii. Une autre société devra le faire à sa place. L’OPT ne pouvant contourner cette interdiction demande donc une dérogation. C’est un obstacle juridique rédhibitoire car également, selon la Chambre Territoriale des Comptes (CTC), l’OPT n’a pas le droit de créer des filiales privées comme il a fait avec TIKIPHONE, MANA et d’autres sociétés. En revanche, selon notre Statut d’autonomie interne, le Pays peut le faire à la place de l’OPT. Mais est-ce acceptable par la FCC puisque le Pays est également propriétaire de l’OPT ? Notre gouvernement est-il informé de cet obstacle juridique soulevé par la FCC? On se souvient encore que l’OPT avait caché, à une certaine époque, au gouvernement son trésor de guerre en le plaçant ailleurs, pour éviter qu’il soit absorbé par le budget du pays (voir les rapports de la CTC).

En conclusion, une situation très précaire se profile à l’horizon : l’OPT fait tirer un câble d’une dizaine de milliards vers Hawaii, alors que l’autorisation de la FCC n’est pas encore sécurisée, selon la dernière conférence de presse de M. BARRAL (voir la Dépêche du 14 novembre 2009). L’OPT aurait confié à ALCATEL-LUCENT Submarine Network (dont quelques responsables ont été mis en examen pour l’appel d’offre de ce câble) le soin de négocier ces autorisations. Y-a-t-il une obligation de résultat ? Espérons-le.

Il faut prier que l’OPT obtienne rapidement l’autorisation de la FCC car le câble toucherait Hawaii vers le 25 février 2010. En cas de refus quel sera le plan B ? Est-ce l’utilisation de la licence d’exploitation de la société PLNI, propriétaire de la station d’atterrage où sera branché HONOTUA ? Ce serait alors comme si vous ouvrez un commerce aux USA, en utilisant la station et l'autorisation de quelqu’un d’autre à l’étranger ! Nous vous laissons imaginer ce scénario où la société PLNI se frottera bien les mains.

Cette façon de travailler est très critiquable. Les médias devraient demander du gouvernement des précisions sur ces points spécifiques. L’enjeu économique est énorme.

Ironie de l’histoire, ce serait l’Amérique qui viendrait indirectement au secours des abonnés polynésiens, pour obliger notre pouvoir politique à fragiliser le monopole de l’OPT !

Vive HONOTUA et longue vie !


.
.

Sphere: Related Content

dimanche 22 novembre 2009

Lettre ouverte aux prochains signataires de la motion de défiance

.

Mesdames et Messieurs les élus de l'Assemblée qui vous apprêtez à signer la prochaine motion,
La prochaine fois que vous serez dans votre salle de bains chez vous, regardez-vous bien dans le miroir... vous savez très bien que vous n'avez aucun programme et aucune solution meilleure à proposer que l'équipe gouvernementale en place, vous savez très bien que ce qui vous anime c'est cette tenace et malsaine volonté de conquérir le pouvoir.
Pourquoi ne pas travailler avec l'équipe en place pour concevoir un budget consensuel ?
Votre argument minable c'est que "vous n'êtes pas entendus"... pffff....
Mais entre vous, vous savez très bien que rapidement vous ne vous ferez pas entendre non plus, et si ce n'est pas cet argument ce sera une grosse colère parce que l'un de vous défendra un projet différent que le futur président et que le chantage reviendra inévitablement sur la table.
Vous n'êtes que des arrivistes opportunistes immatures et égoïstes qui méprisez la population d'un pays où des gosses meurent dans des caniveaux quand il pleut trop fort comme dans les plus immondes favellas des pays les moins développés.
Pourtant vous parlez au nom de ce nuna'a...
Vous n'en avez pas marre de répéter les mêmes sornettes ?
Vous l'avez déjà dit et vous vous êtes planté !
Vous n'y croyez pas vous-même, vos discours sonnent faux, nous ne sommes pas dupes.
Comment pouvez-vous oser prendre des intonations autoritaires en public, devant les caméras, pour expliquer qu'avec vous tout va changer, que cette fois c'est la bonne ?
La compétence ne s'improvise pas, vous êtes ridicules et vous ne prêtez qu'à rire, sauf que le rire devient de plus en plus nerveux, faites gaffe !
Comment pouvez-vous être aveugles à la misère des gens ? N'êtes vous pas au courant que des familles ont des pieds dans l'eau quand il pleut et qu'ils n'ont qu'un morceau de pain avec du beurre et du Milo pour tenir plusieurs jours ?
Comment pouvez-vous ignorer cette fracture sociale de plus en plus béante ?
Il y a non assistance à population en danger...
Alors que la situation vous imposerait un devoir d'unité et de consensus, votre seule réponse ce sont des tractations, des alliances avec des ennemis d'hier, des manoeuvres qui, trop souvent, finissent dans les pages de la Chambre Territoriale des Comptes et au Palais de Justice...
Vous avez un pays à gérer, des comptes à rendre à la population, même si vous faites fi du mandat confié par vos électeurs que vous transformez au gré de vos intérêts.
Vous dégoutez la jeunesse de croire en la politique, le fiu est général, le ras-le-bol monte, la révolte gronde....
ça aussi ça vous passe au-dessus ?
première manifestation hier matin, par des gens calmes, apolitiques et pondérés...
rebelote mardi, jour où vous allez mettre vos menaces à éxécution
A un mois de Noël, votre irresponsabilité et votre incompétence sont gravissimes et dangereuses.
Vous connaissez très bien la dérive que peut induire un mécontentement populaire... et vous en seriez les seuls responsables.
Mais pourtant vous persistez à jeter l'huile de votre arrivisme sur le feu de la crise
Mais pourtant vous vous unissez dans une éphémère alliance de circonstance pour tirer la Polynésie vers le bas et la replonger encore et encore dans les ténèbres d'une nouvelle instabilité.
Hé ho les clowns, on n'est pas à Koh Lanta bordel !
Bonne chance pauvre Fenua...
;
.

Sphere: Related Content

samedi 21 novembre 2009

réponse photo mystère 039

.

Alors à la demande générale.... c'était le détail d'un saucisson russe...
Je me suis bien amusé en lisant les réponses variées.
Bravo à Nafearatataue qui, la première, a évoqué le mot "saucisson" dans son comm' :

Des fesses serrées de Ali Baba ou d'un de ses 57 voleurs...
Bande de saucissons va !
MDR

Bravo à Poe aussi :

exposition de charcuterie... de toute façon... un détail de saucisson ??? ! ???..... La ficelle est grosse...

Bon week-end à tous !
.
.

Sphere: Related Content

vendredi 20 novembre 2009

Nouvelle motion de censure : le cirque continue...

.

Démission des trois ministres du parti de Tong Sang, motion de censure déposée, fini le gouvernement Temaru, les autonomistes se réconcilient pour reprendre le pouvoir, que dire de plus ?
On va se taper la valse des ministères, et surtout les discours des nouveaux alliés, parfaits ennemis il y a encore peu de temps, qui vont se la péter grave, qui vont parler au nom du peuple qui n'en peut plus, pour nous rabâcher les oreilles que cette fois c'est la bonne, le territoire va enfin retrouver la stabilité... pfff.... fiu de chez fiu... pas vous ?
C'est sans enthousiasme que je tape ces lignes. C'est usant ces retournements uniquement téléguidés par la soif du pouvoir.
Avec une limace comme Tong Sang à la tête du pays, on va tenir combien de temps ? ...il va retomber dans les mêmes copinages, épaulé par les Tahoera'a trop contents de ressusciter par ce coup du sort opportuniste.
J'ai déjà dit cent fois dans ce blog combien ce jeu de chaises musicales présidentiel était lamentable et indigne de ces élus.
Et puis, enfin, il faut bien dire que............. pouirk !!!!
Veuillez m'excuser, tout cela m'a fait gerber...

.
.

Sphere: Related Content

jeudi 19 novembre 2009

La TITOYE sauvera-t-elle le gouvernement Temaru ?

.

La T.I.S. est une taxe morte née, le gouvernement a dévoilé son plan B avec augmentation de la TVA et de la TEAP qui devient la TEAPS...
Mais ça ne convient toujours pas à l'opposition et à personne.
LES NOUVELLES publient ce matin le texte de la motion de défiance qui est prêt et nous irions donc vers une nouvelle chute de gouvernement.
Franchement, c'est à vous dégoûter de tenir un blog satirique cette médiocrité de nos dirigeants... Avec Tong Sang en président, aussi charismatique qu'un corail à l'agonie, on en a pour moins de six mois... avant la nouvelle bascule... fiu !
Dernière solution pour le gouvernement qui cherche désespérément des taxes acceptables : la TITOYE, la Taxe sur l'Importation des Toupies, des Ortolans, des Yaourts et des Escargots...
Aucune idée de ce que ça peut rapporter dans les caisses du Fenua, mais au point où on est !
Hiyaaaah......
.
.

Sphere: Related Content

idée cadeau pour Noël : une "main Thierry Henry" !

.

Après la passe manuelle de Thierry Henry à William Gallas qui a valu une victoire sans panache aux footballeurs français face à l'Eire, et une qualification foireuse pour la phase finale de la coupe du monde en Afrique du Sud, le gadget en vogue pour Noël sera incontestablement la "main Thierry Henry" qui sort déjà des ateliers des fabricants de jouets.
Pourtant on le sait que tout ce qui se passe de la main à la main n'est jamais très glorieux


.
.

Sphere: Related Content

mercredi 18 novembre 2009

Photo mystère n° 039

.

Bon allez... un peu de détente...
une photo mystère...
y'a encore des chances pour que ce soit trouvé
en deux commentaires, mais on va bien voir...
De quoi (ou de qui...) s'agit-il ?
.
.

Sphere: Related Content

Nouvelles mesures du gouvernement ? on s'en tape !

.

C'est le championnat du monde de nullité politique qui commence à Papeete là ou quoi ?
Ce qui est terrible, et ce blog en est l'illustration, c'est que nos gouvernants de tous bords (c'est tout mélangé et ça se trahit tous les 3 mois) n'ont pas l'air de comprendre qu'il ne sert à rien de faire semblant d'être compétents et sérieux : le cirque est continuel depuis des années et la population n'est plus duper depuis longtemps...
Et que je te prends ma tronche la plus solennelle possible (comme quand Fritch serre les mâchoires et fronce le sourcil par exemple) pour annoncer la dernière foirade, qui dit exactement le contraire de ce qui a été dit la veille.
Oui... Non... mais cette fois c'est la bonne...
Dimanche soir, le Président Temaru nous la jouait poing sur la table au JT de RFO (et la veille idem à TNTV) pour maintenir fermement et justifier la Taxe Intérieure de Solidarité.
Le lendemain matin, quelle surprise : elle était supprimée.
Bon ok, admettons qu'ils aient bossé toute la nuit
Qui l'annonce ? Bouissou... il fait quoi déjà au gouvernement lui déjà ?
Hier, nouveau tralala : le gouvernement prend de nouvelles mesures, des rumeurs de motion reviennent à la surface...
Bouissou essaye vainement d'en imposer en improbable leader rassembleur, ne quittant pas les Nike présidentielles comme s'il était LE bras droit d'Oscar, un Oscar pour lequel, ne l'oublions pas, il avait eu, en juillet 2007 des propos très durs... essayant, par des poses et des intonations autoritaires, de nous faire oublier ses errances à répétition et ses trahisons passées... On attend le moment où il va plaquer Temaru d'ailleurs, on en reparlera...
Tong Sang, beaucoup plus primaire et toujours aussi hésitant, aurait des contre-propositions de budget à faire mais qui cachent mal son obsession du moment : reprendre le pouvoir par une alliance avec le Tahoera'a puisque comme il l'a dit récemment avec une irresponsable naïveté "c'est la seule combinaison qu'on n'a pas encore essayé"....
Bon enfin bref, ils ont pris des mesures, les voilà :
① 3,27 mètres
② 118 kilomètres
③ 13 centimètres et demi
④ deux fois 25 mètres
⑤ 99,90 mètres arrondis à 100 mètres
⑥ 4 mètres cube
⑦ 24 mètres en longueur et 13,7 mètres en largeur
voilà... bonne chance pauvre petite Polynésie....
.
.

Sphere: Related Content

mardi 17 novembre 2009

Le gouvernement retire la T.I.S. : bouteille commémorative !

.

La nouvelle taxe, baptisée Taxe Intérieure de Solidarité qui provoquait un tollé général vient d'être retirée par le gouvernement qui retourne à sa copie et va nous trouver autre chose.
On peut lui souffler les dernières idées du Tahiti Herald Tribune et de ses lecteurs :
- taxe sur les étrangers qui ne viennent pas en Polynésie,
- taxe sur ceux qui confondent Haïti et Tahiti,
- taxe sur les piscines (au mètre carré),
- taxe sur les grosses bagnoles de frimeurs friqués (tu frimes, tu raques)
Mais en attendant, la TIS dégage, pas de TIS... ça s'arrose !!!
ça tombe bien ils ont sortis une bouteille commémorative que le Président nous dévoile...
Par contre, d'après nos sources, il y aurait un déficit de 51 milliards à trouver pour boucler le budget
On va trouver, enfin on va déjà chercher.... allez, on s'en remet une petite ?
et comme on dit "pas de TIS par temps bleu...."
.
.
.

Sphere: Related Content

lundi 16 novembre 2009

Quelle taille de boîte pour Sarkozy ?

.

Le consulat de France a écrit aux autorités irlandaises fin octobre avant le match de foot de samedi dernier entre les deux pays qui s'est soldé par la victoire des bleus. Il s'agissait de réserver une loge V.I.P. (a VIP box) pour Sarko qui souhaitait assister au match. Plusieurs lettres ont été échangées dont la demande initiale ci-dessus, et puis les Irlandais ont demandé en retour quelle taille de boîte (box) il fallait pour le petit président français... le consulat a répondu qu'il ignorait qu'une loge pouvait avoir différentes tailles... et les irlandais ont fait la réponse ci-dessous... puis finalement Sarko a fait comme pour le 9 novembre 1989 à Berlin : il est pas venu !

.
.

Sphere: Related Content

Etrange conférence au salon du livre de Papara...

.

Je n'étais pas sur place donc aucune critique et encore moins d'accusation de ma part... au contraire c'est même plutôt sympa de délocaliser le salon du livre dans les districts. Il y a juste une chose extrêmement curieuse : une conférence-débat était organisée sur le thème "la légitimité polynésienne de l'auteur non polynésien"....
Je pose la question : qu'en est-il ressorti ?
Si quelqu'un qui a assisté au débat, ou l'organisateur, pouvait nous éclairer...
Parce que le titre est un peu chargé de sous-entendus...
Même si la réponse finale est que l'auteur non polynésien a une légitimité à écrire sur le sujet polynésien, on pourrait penser qu'il y a sous ce titre un sous-entendu inverse...
Et on n'a pas à chercher bien loin : les écrits d'Hemingway sur l'Afrique sont-ils illégitimes par exemple ?
Et imagine-t-on un débat au salon du livre de Paris sur le thème "légitimité parisienne de l'auteur non parisien" ?
Cela mérite, a minima, quelques explications... merci d'avance à celles et ceux qui pourraient en donner !
.
.

Sphere: Related Content

LA SEMAINE VUE PAR LOLO (La dépêche dimanche du 15 novembre 2009)

.
.
.

Sphere: Related Content

dimanche 15 novembre 2009

Idée pour une nouvelle taxe...

.

D'abord, arrêtez de critiquer le gouvernement : il n'a rien fait !!!!
...ouais en même temps c'est justement un peu ça le problème...
d'accord !...
Bon, on va leur souffler des solutions !
je propose de soumettre à l'impôt tous les touristes qui ne viennent pas en Polynésie !
pas con ?
soit ils payent, soit ils viennent !
allez hop on vote à l'Assemblée...
Unanimité ?
..
.

Sphere: Related Content

samedi 14 novembre 2009

Papeete a eu chaud aux cuves !

.

Photo de José Antunes prise depuis RFO à Pamatai (via Facebook)

La dernière fois qu'on avait vu une telle fumée s'élever au dessus de la capitale polynésienne c'était en février, rappelez-vous.
Jeudi soir, on a eu chaud... Trois entreprises sont parties en fumée. Cette zone industrielle de Fare Ute est aussi un lieu de stockage d'hydrocarbures, et on voit nettement, sur la photo, à la base de la fumée noire, un premier lot de cuves, puis une autre série, plus éloignée, en haut à gauche dans la ligne de mire des avions qui arrivent sur l'aéroport de Faa'a.
Il a été question d'imaginer de déplacer ces cuves vers une zone excentrée mais ça ne s'est jamais fait.
Face à l'incendie, de l'autre côté de la route, une station d'essence. Sous le bitume, nous dit-on, des pipelines également dans lequels ne circulent ni de l'eau, ni de la Hinano...
Bref, autant dire que malgré les dommages à trois entreprises, on a eu un bol incroyable.
La Direction du Port Autonome va certainement (ré)agir rapidement...
Parce que tous les ingrédients pour une catastrophe dans le style AZF semblent quand même réunis.
Mais c'était pas pour cette fois, ça n'a pas pété, ouf...
.
ça, ce sera pour la prochaine fois !!!
.
.

Sphere: Related Content

vendredi 13 novembre 2009

L'enfer et le paradis à quelques pas de distance...

.

Petite fille du quartier "Kosovo" - photographie de Paskua

LILI OOP et PRINCE PASKUA sont d'extraordinaires artistes qui, entre autres activités, publient des chroniques ordinaires des petites gens de Polynésie dans LA DEPECHE. Elle signe les textes et lui multiplie les photos dans un noir et blanc contrasté riche en émotions. Ses images à lui avec ses mots à elle, cela donne toujours un résultat qui vous chope et ne vous lâche pas pendant un bon moment. Ils ne manquent pas de constater et dénoncer les inégalités et leur dernière chronique, intitulée "le prix de l'eau au Kosovo" fait déjà réagir un peu partout.
Serge Massau de RADIO1 en touchait d'ailleurs un mot hier dans son émission "à vous la parole" à José Thorel, le Procureur de la République qui confirmait que, sans connaître le dossier, cela lui semblait relever d'une compétence communale.
Certes nous ne découvrons pas la misère depuis quelques articles récents, nous savons qu'elle existe et qu'on la cache comme une honte, comme de la poussière planquée à la hâte sous un tapis en pensant que personne ne verra jamais rien...
Les politiques multiplient les beaux discours et les promesses mais les "favellas polynésiennes" sont toujours présentes au fond des vallées, ou aux abords des palaces pour touristes friqués.
Même si l'action politique n'est pas de notre ressort (quoiqu'en parler est un début d'acte politique...), ne devenons-nous pas en quelque sorte complices de nous taire comme les autres en feignant d'ignorer "ces gens-là" ?
Ici, au "Kosovo", sur l'ancien terrain du drive-in d'Outumaoro, il y a des réfugiés, comment les appeler autrement ?
L'article, qu'il faut absolument lire et faire circuler, nous apprend que ce quartier est devenu rien moins qu'une zone de non droit tenue par d'anciens membres du G.I.P. pourtant officiellement dissout, qui règnent en tyrans sur les lieux et qui ont décidé arbitrairement, puisqu'ils ont ce "pouvoir", d'accorder une heure d'eau par jour aux "réfugiés", parce que c'est eux qui décident !
Il faut voir les détails insoutenables dans l'article, c'est à peine croyable...
On ne sait pas bien si cet endroit relève de la commune de Faa'a ou Punaauia, et en cas de souci, les deux municipalités ne manquent apparemment jamais une occasion de se renvoyer la balle ou de botter en touche.
Les communes ont désormais l'obligation de délivrer de l'eau potable à leurs administrés... alors ?
C'est quoi ces passe-droits et le maintien de barbouzes revendiquant encore leur appartenance à une milice dissoute, et exploitant leurs semblables ?

Comme le montre l'image ci-dessus issue de Google Earth, ce quartier de misère est à quelques pas seulement de l'hôtel Intercontinental Resort and Spa.
Triste contraste d'un luxe ostentatoire où l'on prend des bains parfumés aux huiles essentielles et où l'on mange à l'une des meilleures tables de Tahiti, à deux pas d'un taudis immonde et d'autant plus indigne qu'il est sous la coupe de quelques patibulaires qui ont clairement menacés nos artistes avec cette phrase “Toi, t’arrêtes de prendre des photos ou tu vas te rappeler ce qu’on fait des merdes de journalistes ici…”, allusion cynique et inacceptable à l'affaire JPK.
La dernière fois que quelqu'un faisait une aussi immonde allusion c'était ici, ne l'oublions jamais...
Donc, nous ne sommes plus ici dans de la fracture sociale ici, c'est du séisme, du cataclysme social !!!!
Les communes vont sans doute réagir et auront à coeur de faire respecter le droit en faisant cesser ces abus avec des violences et une précarité d'un autre âge...
En tout cas, grâce à LILI et PASKUA qui ne sont pas du genre à lâcher l'affaire, (...et le modeste relais de cet article) les mairies de Faa'a ou Punaauia ne pourront plus dire qu'elles ne savaient pas !
Donc "action !" mesdames et messieurs les élus ! Un peu de courage et de dignité...
Les médias ne vont pas vous lâcher.

le spa de l'Intercontinental Tahiti
.
.

Sphere: Related Content