mardi 30 septembre 2008

Emission simple et sympa sur TNTV : MANA CULTURE, avec Taina Fabre


A la fin de GRAIN DE CELLES, les présentateurs vont déguster leurs recettes :
Maima a un petit couteau à poisson, et Franck un très gros couteau !
...carrément trop drôle... mdr... lol.... ouais bof....

Alors que le dernier numéro de GRAIN DE CELLES, qui s'auto-définit comme "le magazine féminin télévisé dédiée à la femme en Polynésie", nous montrait la recette du tartare de thon et de la sauce sashimi (pour vous mesdames, pour toi la femme polynésienne aux fourneaux), et n'en finit plus de nous infliger les deux animateurs hyper-maniérés, le duo Maima et Franck qui dandine du cul et ricane de ses propres vannes, c'était un pur bonheur de découvrir la nouvelle émission culturelle présentée par Taina Fabre : MANA CULTURE.
Taina, débarrassée des hurlements en duplex de Ramzy à Hollywood dans CINE-NUI, pilote très bien toute seule, comme une grande, ce petit magazine qui présente les expos locales, les spectacles et autres évènements artistiques.
C'est rythmé, clair, précis, et la présentatrice est un guide charmant qui a, elle, l'intelligence de ne pas se mettre pas en avant.
Sans nul doute que ce petit rendez-vous d'un quart d'heure deviendra vite incontournable.
Elle sait, contrairement à ses collègues du magazine féminin précité, être concise, et s'implique aussi dans des commentaires soignés.
Le contraste entre un décevant GRAIN DE CELLES et le premier MANA CULTURE très dense (et "danse" aussi avec un reportage sur Les Grands Ballets et des oeuvres de Stroken sur ce thème) était saisissant dans le même format de 15 minutes : le goûteux après l'insipide, le consistant après le creux, le profond après le superficiel, ...
TNTV a au moins le mérite d'oser des projets et d'en mettre pour tous les goûts.
Bravo à Taina et son équipe et longue vie à MANA CULTURE.

Taina FABRE, présentatrice charmante et efficace de MANA CULTURE

Sphere: Related Content

lundi 29 septembre 2008

Eclatez du papier à bulles virtuel pour vous défouler




Parfaitement inutile, complètement débile et donc totalement indispensable : une feuille de papier à bulles virtuelle pour vous défouler au bureau pendant que vous êtes au téléphone, qu'un collègue vous énerve ou pour passer le temps.
Cliquez sur l'image ci-dessus pour accéder au site.
Deux modes sont possibles : si vous cochez "manic" ("hystérique") un simple passage de la souris sur une bulle la fait péter. Si la case n'est pas cochée, il faut alors cliquer sur chaque bulle.
Pour obtenir une nouvelle feuille vierge, cliquez sur "refresh sheet".
Et mettez le son à fond !


Sphere: Related Content

LA SEMAINE VUE PAR LOLO (La Dépêche Dimanche 28 septembre 2008)



Sphere: Related Content

dimanche 28 septembre 2008

Jean-Christophe Bouissou souhaite une "dream team" pour la Polynésie


Rififi dans la majorité après l'échec des sénatoriales. Jean-Christophe Bouissou, chef du parti Rautahi, l'une des composantes de la coalition To Tatou Aia du président Tong Sang, a affirmé aux médias que la majorité actuelle n'était plus capable de garantir une stabilité pour le pays.
Le groupe, a-t-il clairement expliqué, n'a pas 29 voix, mais 27 + 1 + 1 voix, petite nuance tendant à pointer du doigt les deux girouettes que sont Hiro Tefaarere, qui vient de se désolidariser en créant son propre parti, et Emile Vernaudon, dont les frasques, les fantaisies, les revirements et les chantages n'en finissent plus de défrayer la chronique. Bouissou en parle en termes diplomatiques évitant de citer les noms des deux trublions déstabilisateurs, mais précisant clairement que l'on savait parfaitement que "certains avaient voté pour le camp adverse aux sénatoriales" alors qu'Emile Vernaudon, dimanche, refusait de dire qu'il avait voté pour la majorité à laquelle il réaffirmait appartenir, préférant déclarer, comme ses sbires, qu'il avait choisi "les meilleurs"...
Solution préconisée par le chef de Rautahi : former une dream team, faire enfin une "union sacrée" comme le suggérait cette semaine Yves Jego, en mettant en place des gens compétents de tous bords aux postes clés du Pays.
Evidemment que l'on veut tous la stabilité politique, mais ce discours est quand même curieux, puisqu'il nous rappelle l'après premier tour des élections territoriales où, pendant très peu de temps, on a imaginé une alliance de tous les autonomistes qui n'a jamais eu lieu.
Et puis surtout c'est le discours d'un perdant qui propose, comme le faisaient GTS et Béatrice Vernaudon dimanche soir, compte tenu de la défaite, une alliance de circonstance avec le camp adverse.
Parce que, soyons clair, si les candidats To Tatou Aia avaient été élus sénateurs, nous n'aurions jamais entendu ce genre de discours !!!
Et maintenant que l'opposition se renforce, l'UDSP va-t-elle ouvrir les bras à ses ennemis ?
Au moment de la formation de To Tatou Aia, je sais parfaitement que les deux noms qui faisaient grincer des dents étaient les deux girouettes citées plus haut.
Mais le shériff de Mahina apparaissait comme mathématiquement incontournable, avec un potentiel de support logistique important pour l'organisation de meetings pré-électoraux dans tous les districts, et le mot d'ordre était donc "l'union fait la force" (sous-entendu "union même avec des canards boiteux").
C'était couru d'avance que l'un, l'autre (ou les deux) ferait des siennes à un moment ou à un autre.
Une formation d'union avec Teiva Manutahi et Nicole Bouteau (et sans Hiro Tefaarere ni Emile Vernaudon) aurait eu beaucoup plus de cohérence, et, sans doute, un avenir plus prometteur.



Sphere: Related Content

samedi 27 septembre 2008

Le sénateur à l'oreille cassée


Quatre hypothèses circulent sur les raisons de l'oreille esquintée du sénateur Flosse :

1 - Une tentative d'auto-mutilation à la Van Gogh après avoir réalisé une peinture à l'huile dont il n'était pas satisfait,
2 - Un simple incident en se rasant,
3 - Une scène de ménage avec Pascale Haiti, sa compagne, qui, tel un frisbee, lui aurait envoyé une assiette à la figure...
4 - On lui casse tellement les oreilles avec son implication dans l'affaire JPK, qu'il en a des stigmates qui apparaissent *

Si vous avez une autre idée (et je suis sûr que c'est le cas...)

* c'est d'ailleurs curieux parce que, suite à une nouvelle perquisition à son domicile dans l'enquête sur l'affaire JPK, il a répété qu'il n'était pour rien dans l'ASSASSINAT de Jean-Pascal Couraud. Ah bon ? c'est donc officiel qu'il a été assassiné ? Je croyais qu'on parlait de DISPARITION...


Sphere: Related Content

Mort de Paul Newman (1925 - 2008)

Je me suis repassé le DVD de Luke la main froide, l'un de mes films préférés (que je citais récemment il y a quelques jours dans l'article sur Mister Tahiti) en hommage...

Sphere: Related Content

vendredi 26 septembre 2008

Richard Tuheiava au cimetière des éléphants


Richard Tuheiava, élu dimanche, devient le benjamin des sénateurs français.
Parmi cette assemblée où la moyenne d'âge est de l'ordre de 65 ans.... comment ? ...je dis que la moyenne d'âge au Sénat est de 65 ans !!!!, notre petit indépendantiste a également fait une bonne opération financière puisque la rémunération de base d'un sénateur est de l'ordre de 5.500 euros (656.000 xpf) et un simple mandat de 6 ans lui garantit d'office un complément de retraite de l'ordre de 1.800 euros (215.000 xpf), versée par la République.
De plus en plus de ces fameux "grands électeurs" en cette époque de crise nationale (et mondiale) s'offusquent des excès de cette verrue quasi aristocratique sur le visage de la France, d'autant que l'on sait que le citoyen moyen, petit salarié qui a cotisé toute une vie, se voit attribuer des retraites de 800 euros (moins de 100.000 xpf) par mois !!!
Le Sénat, parfois qualifié de "cimetière des éléphants de la France" coûte la peau du cul au pays et a un rôle largement discutable, au point que le Général De Gaulle pensait le réformer dès 1969 !
C'est aussi le lieu des records d'absentéisme, lequel n'est pas sanctionné financièrement...
D'ailleurs, il n'y a pas longtemps, la démocratie sénatoriale ne s’est guère montrée digne de ses émoluments. Le Sénat a notamment examiné, en session extraordinaire, le premier projet de loi de l’ère Sarkozy, sur la lutte contre la récidive. Le texte était présenté par la ministre de la Justice, Rachida Dati. Une petite vingtaine de sénateurs ont écouté la garde des Sceaux le matin, et le soir, pour voter le projet de loi, ils étaient... à peine 10 (sur 321 sièges) !!!!
Et sur les 10, vu l'âge, un bon tiers devait piquer du nez...
Le problème, c'est que pour supprimer le Sénat, il faut réformer les institutions, et pour réformer les institutions, il faut.... l'accord du Sénat !
Pourquoi ne pas s'inspirer de certains pays scandinaves, nettement plus humbles, où l'on croise des ministres faire leurs courses au supermarché, arriver en bus à des réunions officielles, manger au self parmi le personnel des entreprises qu'ils visitent...
Nous, c'est garde républicaine, vaisselle et mobilier Empire, cuisine étoilée, privilèges et immunité...
Dans toutes ces dorures et ce tralala anachronique, on souhaite bonne chance à Richard pour faire entendre la voix de la jeunesse polynésienne et défendre les intérêts du fenua.
Il faudra déjà parler bien fort !
...non ...je te demande pas si tu veux du roquefort, je dis que Richard Tuheiava devra parler bien fort au Sénat !!!



Sphere: Related Content

jeudi 25 septembre 2008

Analyse de Pierre Thivollet sur l'après-sénatoriales en Polynésie


Merci au lecteur qui m'a envoyé le lien vers cet article de Pierre Thivollet sur MEDIAPART.fr, intitulé "Après la défaite de l’UMP aux sénatoriales, que se passe-t-il en Polynésie ?" et que voici :

Les élections sénatoriales en Polynésie sont un revers pour l’actuel Président de ce pays d’Outre mer, Gaston Tong Sang, et pour l’UMP qui l’avait très largement soutenu. Son adversaire, Gaston Flosse, a été en effet confortablement réélu sénateur et le deuxième siège nouvellement créé a été gagné par son colistier, l’indépendantiste Richard Tuheiava.
Il y a un an Gaston Flosse, à l’époque UMP mais aujourd’hui mis au banc de ce parti dont il avait été pourtant depuis l’origine la cheville ouvrière en Polynésie, avait signé un accord avec les indépendantistes, ses adversaires de toujours, formant une coalition baptisée UDSP. Ce qui lui avait permis d’obtenir la majorité à l’Assemblée de Polynésie et d’être réélu Président du pays en février dernier ; Une Présidence de courte durée, puisqu’après des semaines de tripatouillages ayant plus à voir avec l’achat de voix qu’avec la démocratie afin de faire basculer des élus des petites îles des Tuamotu, Gaston Tong Sang avait réussi à reprendre la majorité à l’Assemblée de Polynésie et à renverser Gaston Flosse après à peine deux mois de Présidence. Vu de Paris, cela signifiait le retour à la normale et l’éviction de Gaston Flosse accusé de n’être qu’un opportuniste qui aurait commis le crime, lui le père de l’autonomie polynésienne, de s’allier avec le diable, Oscar Temaru et son parti indépendantiste. C’était aussi la mise sur la touche d’un chiraquien fidèle… Mais voilà : La victoire de Gaston Flosse et de ses alliés rappelle que la politique polynésienne ne se décide pas dans les cabinets ministériels parisiens et que décidément, rien ne pourra se faire à Tahiti sans Gaston Flosse. A 77 ans, après plus d’un demi-siècle pendant lequel il a dominé la vie de ce territoire vaste comme l’Europe mais peuplé d’à peine 280 000 habitants, Gaston Flosse reste sans nul doute le seul leader politique d’envergure de la Polynésie, le seul à avoir une vision pour l’avenir de ce pays. Bien sûr, Gaston Flosse est un personnage contreversé, souvent caricaturé comme un roitelet du Pacifique, un affairiste rendant des services pour alimenter les caisses noires du RPR. La justice continue d’instruire sur ces affaires ainsi que sur la mort d’un journaliste qui enquêtait sur d’éventuelles « caisses noires »[1]. Mais Gaston Flosse est aussi, surtout ? le père de la Polynésie moderne. Il a très largement contribué à la mise en place de l’actuel statut de très large autonomie qui depuis 2004 fait de la Polynésie un Pays d’Outre mer. Un statut original, encore imparfait notamment en ce qui concerne le mode de scrutin qui rend difficile la constitution d’une majorité à l’Assemblée de Polynésie, mais qui donne de larges et réels pouvoir aux polynésiens. Sous son impulsion, les sommes importantes versées par Paris après la fin des essais nucléaires ont été largement investies dans un vaste réseau d’infrastructures, indispensable dans ce pays éclaté entre des centaines d’îles parfois distantes de plusieurs milliers de kilomètres, dans des équipements scolaires et sanitaires remarquables dans cette région et dans un système d’aide sociale tout à fait exceptionnel. Même ses adversaires les plus obstinés le reconnaissent: Gaston Flosse est un travailleur acharné, un entrepreneur, un bâtisseur. D’ailleurs, ses opposants, l’actuel président Gaston Tong Sang et son parti, sont tous ses enfants politiques et lui doivent leurs carrières politiques, voire leurs fortunes. Interpréter par le seul opportunisme, son alliance avec les indépendantistes qui aujourd’hui obtiennent 35 à 40 % des suffrages, notamment chez les jeunes, frustrés par le manque de perspectives d’emploi et d’avenir, est extrêmement partiel et empêche de comprendre l’intuition de Gaston Flosse : Il est aujourd’hui impossible de penser l’avenir de la Polynésie sans impliquer les indépendantistes. Il serait temps que le gouvernement français reprenne langue avec celui qui a été longtemps le plus fidèle allié de Paris dans le Pacifique. Il est puéril de vouloir faire croire que Gaston Flosse qui sur le plan personnel vit sereinement sa double identité de français, attaché aux valeurs de la République et de polynésien, attaché à son île natale des Gambier, est soudainement devenu un ennemi de la France. Il y a fort à parier que dans les semaines qui viennent la victoire de Gaston Flosse et de son alliance aux sénatoriales aura des conséquences à l’Assemblée de Polynésie conduisant peut-être à un nouveau changement de majorité et au renversement de l’actuel Président Gaston Tong Sang. Pour sortir la Polynésie de l’impasse non seulement politique mais surtout économique dans laquelle elle se trouve depuis plusieurs années, il faudra bien alors que Paris accepte, non pas d’adouber Gaston Flosse, mais tout simplement de l’écouter sans le rejeter a priori aux poubelles de l’histoire.
---------------------------------------------------------------

*Pierre Thivolet est journaliste, d’abord à TF1, ARTE, Europe1, puis comme Directeur de la rédaction de la Chaîne Parlementaire LCP-AN. Il a été conseiller de la Présidence de Polynésie sous la Présidence Gaston Flosse de février à avril 2008
[1] En décembre 1997, un journaliste Jean-Pascal Couraud , dit « JPK » disparaissait dans des conditions non encore éclaircies. Suicide, mort accidentelle ? Ses proches affirment qu’il aurait été supprimé par des membres des anciens services de sécurité de la Présidence de Polynésie, sans que cela ne puisse être, pour l’instant, démontré.



Article très intéressant de la part d'un proche de Flosse, globalement assez juste mais d'une objectivité quand même assez partielle et pour le moins "bournienne". S'il est incontestable que Gaston Flosse est le plus important homme politique de l'Histoire de la Polynésie (avec Pouvana'a), et que beaucoup de politiques actuels sortent de l' "écurie Flosse", l'auteur de l'article élude quand même que Flosse est sans doute plus connu en métropole pour ses passages chez les juges d'instruction et la "fumée" qui l'entoure (avec ou sans feu) que pour son oeuvre visionnaire et humaniste pour le territoire, (même si un micro-trottoir nous montrait encore un tahitien flossien disant de lui que "pour nous, c'est un papa !") et, surtout, il omet à dessein l'épisode fondamental où Flosse a pris cette décision d'une alliance avec les indépendantistes. Tout le monde se souvient de ses déclarations verbales et écrites, certifiant qu'il ne ferait jamais alliance avec des indépendantistes.

version vidéo du serment de Flosse ici
(journal télévisé de TNTV du 29 janvier 2008)

Le plus bel exemple de mensonge politique public contemporain, on ne peut pas dire le contraire...
Il ne faut pas oublier l'époque (en début d'année, après le 1er tour des élections territoriales) où Nicole Bouteau suggérait de réunir To Tatou Ai'a (parti autonomiste de Gaston Tong Sang) et le Tahoera'a (parti autonomiste de Flosse). C'était la logique qui aurait voulu un rapprochement évident des deux entités, mais, pour de sombres raisons d'orgueil mal placé (et un refus de Tong Sang), la réconciliation autonomiste n'a pas eu lieu.
Après ses promesses publiques de ne pas s'allier avec des indépendantistes, et devant le refus d'un partenariat autonomiste, que faire pour le Tahoera'a, laminé aux élections, et perdant ses lieutenants les uns après les autres ? A cet instant précis, on ne m'enlèvera jamais de l'idée que Flosse pensait à tout sauf à l'avenir de la Polynésie, à la réconciliation et à la Paix... L'éthique (mot qui ne rime pas avec politique en Polynésie), aurait voulu que l'on en reste là, mais Flosse a pris sa calculette, et a constaté que les sièges Tahoeraa additionnés aux sièges indépendantistes, ça faisait un total supérieur aux sièges de To Tatou Ai'a... Quelle aubaine ! Une drôle d'équation, qui impliquait une alliance avec Oscar Temaru, l'ennemi de trente ans. La mémoire populaire semble être comme du beurre et fondre au soleil. Nous avons quand même été bercés depuis toujours par les déclarations assassines de Temaru contre Flosse et son système, et inversement. Là aussi, il faudrait faire un travail d'archiviste à l'ICA, comme l'a fait Karl Zero pour Chirac, afin d'exhumer des heures de querelles, de déclarations de guerres, d'insultes, d'accusations mutuelles gravissimes en tous genres. Et tout cela serait donc balayé d'un revers au gré d'une alliance contre nature de circonstance, purement mathématique, pour un but unique et évident : reconquérir à tout prix le pouvoir ! L'argumentaire restait ensuite à inventer, on allait broder sur n'importe quoi : la paix sociale, la réconciliation... et s'improviser vite fait une foi toute neuve...

Internet et les blogs servent aussi à ça, je l'ai déjà dit : laisser une trace d'une version différente, d'une contre-vérité par rapport aux infos que les médias officialisent, et dans le cas des torrents de boue que charrie la politique en Polynésie, il faut que quelques oasis de vérité soient préservés.
Bientôt un film documentaire de montage "dans la peau de Gaston Flosse" par Lolo ?
Franchement, ça me démange...


Sphere: Related Content

mercredi 24 septembre 2008

Florence O'Kelly reçoit le loup de Tex Avery

Hier soir, sur le plateau du JT de TNTV, le syndicaliste Patrick Galenon avait les yeux qui lui sortaient des orbites (cette phrase n'est pas une contrepétrie et la photo ci-dessous n'est pas retouchée au niveau du visage) face à Florence O'Kelly. Il n'a pas eu la langue qui se déroulait comme un rouleau de papier ouaté, mais presque... Ce n'était pas la pleine lune mais j'ai cru qu'il allait se transformer en loup de Tex Avery. Whoaouuuuuuu !



Sphere: Related Content

Une bien curieuse annonce sur Ebay...


Bon d'accord, le chantage politique semble entrer officiellement dans la vie politique locale, certains ministres un peu volages n'ont même plus la pudeur de le nier, et dimanche soir, après le résultat des sénatoriales, quand on reparlait à Gaston Tong Sang du chantage d'Emile Vernaudon, le Président ne reprenait même plus le journaliste à propos de ce terme, alors qu'il avait martelé quelques jours plus tôt que ce n'était pas du chantage, mais des "discussions".

Mais quand même... l'annonce ci-dessus trouvée sur Ebay c'est un peu le pompon non ?
clic sur l'image pour la voir en grand et ne louper aucun détail....

Sphere: Related Content

mardi 23 septembre 2008

Peace and love après les sénatoriales


La paix dans ce pays... La réconciliation... 696 "grands" électeurs qui résument magnifiquement ce que pensent des dizaines de milliers de "petits" électeurs... Avec nos deux sénateurs et l'union sacrée la sacrée union, la Polynésie est sauvée... enfin une majorité stable avec qui on sait qui va changer de camp... motion de défiance... un nouveau gouvernement... youpi... la Polynésie est sauvée... l'état de grâce... tout s'arrange... on sort de la crise...
Oh oui viens dans mes bras toi !

Sphere: Related Content

Election Mister Tahiti : 27 septembre !

En fin de semaine, lâcher de beaux gosses à l'hôtel Intercontinental avec l'élection de celui qui succèdera à David Meitai, Mister Tahiti et Mister France 2008.
Plus de deux heures de spectacle alternant des passages "fashion" et d'autres chorégraphiés. Au programme, une ouverture en tenues composées de matières recyclées, un passage surfwear, un tableau polynésien, un passage sexy (mais oui les filles... on annonce des jeans taille basse... très basse... des torses nus, des tablettes de chocolat, des corps huilés sentant le monoï... ça vous excite hein ?), suivi d'un défilé en boxer de bain, et un dernier passage en tenue de soirée.
Les candidats montreront aussi ce qu'ils savent faire dans un domaine artistique, genre hip hop, danse traditionnelle, imitation de Bourvil, cracheur de feu ou manger un maximum d'oeufs durs en très peu de temps comme Paul Newman dans Luke la main froide....
L'élection de Mister Tahiti met aussi la beauté au service d'une cause à savoir le protection de l'environnement.
Le lauréat en sera donc un ambassadeur.
Les douze challengers participeront aussi à des programmes courts appelés "mister Tahiti 2008, les aventures" où ils se mobiliseront tous afin de mettre en lumière des points importants liés à la cause environnementale.

Source info texte FenuaTVinfo
Site officiel mister Tahiti
Blog de SEB sur les tournages et les making of des clips





Sphere: Related Content

lundi 22 septembre 2008

Premier discours du Sénateur indépendantiste Tuheiava au Palais du Luxembourg



Sphere: Related Content

Sénatoriales : le boomerang Flosse


Alors... qu'ont-elles donné ces élections sénatoriales surmédiatisées en Polynésie ?
Et ben encore une sacrée double surprise puisque nous allons avoir un sénateur de la République indépendantiste (!) : Richard Tuheiava, aux côtés de l'increvable vieille carne de Gaston Boomerang Flosse : plus un scrutin l'éloigne, plus il nous revient en pleine tronche !
Gros bordel d'organisation de l'avis général, qui laisse la porte ouverte à d'éventuels recours en annulation...
On a revu René Hoffer hurler encore qu'on ne le touche pas parce qu'il voulait s'imposer à un endroit où il n'était pas le bienvenu (d'ailleurs où est-il le bienvenu ? à l'asile ?) mais bon je vous l'ai déjà mis en vidéo, et c'est le problème de Hoffer : il est en boucle dans ses conneries et ne renouvelle pas (ni sa chemise d'ailleurs).
Tout le monde aura noté l'arrivée en fanfare d'Emile Vernaudon et sa clique, vêtus de blanc (ce n'est pas la couleur de la majorité à laquelle il dit appartenir), embrasser chaudement Flosse et répondant, comme ses subalternes à la presse qu'il votait "pour le meilleur"... Inquiétant non ? Pourquoi ne pas dire qu'ils votent pour Gaston Tong Sang avec qui il se réconciliait il y a quelques jours ? Tout simplement parce qu'ils auraient voté pour Flosse, et vas-y que j'te nique anonymement dans l'isoloir !
Résultat des courses donc Flosse et Tuheiava élus sénateurs...
Et les deux "ennemis de trente ans amis de six mois" de se sauter dans les bras comme le montre cette vidéo sur laquelle une petite musique était nécessaire pour magnifier, que dis-je... sublimer ...cette belle page d'Histoire...


Monstrueux pied de nez à l'UMP de Flosse, qui a donc été écarté avec mépris de l'investiture du parti sarkozyen et qui revient toujours d'une manière ou d'une autre, tel un boomerang, un myconia ou un zombie.
Du coup il va se coller avec quel parti au Palais du Luxembourg, Flosse ?
Tuheiava, d'origine UPLD, est d'office acoquiné avec les socialistes... Flosse va virer socialo ?
En tout cas, il garde son immunité Papy Flosse et la justice ne pourra pas l'embêter dans d'éventuelles casseroles qu'il aurait (éventuellement) au cul...
Comment qu'il va bien dormir ce soir !!!!
Alors évidemment on a eu tous les commentaires à la con ce soir : Flosse demandant la démission de Tong Sang, répétant à l'envi qu'il avait fait une petite campagne sans moyens, alors que le Président du pays a utilisé la grosse logistique gouvernementale en promettant des milliards.
Du côté des perdants, je n'ai pas trouvé très fufute non plus d'appeller au rassemblement, à la réconciliation au nom de la paix (sous entendu "soyez sympas, on a perdu mais on peut faire équipe allez, ne nous mettez pas une motion de défiance dans les gencives...").
Ils étaient tout foufous les nouveaux sénateurs multipliant les lapsus : Tuheiava déclarant que c'était "la victoire du tandem Flosse pour le Tahoera'a et moi-même pour le Tahoer... euh... pour l'UPLD", puis ce soir sur RFO : Richard disait "bonsoir Sophie" à Natacha Szilagy qui l'interviewait, et Flosse a encore eu un lapsus, disant qu'il restait "indépendantis.... euh non autonomiste"...
A noter que Teiva Manutahi (celui qui marche à reculons en noir) a eu 6 voix alors qu'il n'a aucun représentant de son parti dans les grands électeurs, ce qui est carrément un exploit.
Mais au final, ça nous promet encore des lendemains gratinés avec les inévitables changements de camp qui nous pendent au nez...



Sphere: Related Content

LA SEMAINE VUE PAR LOLO (La Dépêche Dimanche 21 septembre 2008)



Sphere: Related Content

samedi 20 septembre 2008

René Hoffer : grandeur et décadence d'un chauffeur de limousine


Après la petite vidéo d'hier où l'on voyait un candidat aux sénatoriales ceinturé par les hommes de la sécurité à l'intérieur de l'hémicycle de l'assemblée de Polynésie, il est peut-être intéressant de revenir sur le personnage qui hurlait "on ne me touche pas !" : René Hoffer.
Ce qui suit n'est pas sa biographie, mais juste un témoignage puisque je connais l'énergumène depuis longtemps et son parcours est assez unique.
Au début des années 90, ce sympathique et affable grand garçon conduisait une Rolls Royce Silver Shadow et avait donc le titre de "chauffeur de grande remise" (taxi de luxe). Dès qu'une personnalité arrivait à Tahiti, LA Rolls était sollicitée pour transporter le VIP jusqu'à son hôtel ou le ballader pendant son séjour. C'était un personnage souriant qui vissait sa casquette de chauffeur sur le haut de son crâne pour que le protocole soit aux petits oignons jusque dans le moindre détail, digne d'un majordome anglais.
Il avait pour projet de faire venir d'autres Rolls à Tahiti qu'il allait repérer aux Etats-Unis pour étoffer son business et proposer toujours le must à ses clients. Mais... il allait se heurter à des problèmes douaniers et des taxes qui contrariaient ses projets, et René contestait l'application des taxes qu'on lui imposait. Mais quand je dis qu'il contestait, le monsieur s'était documenté, cherchait des arguments légaux pour contrer la Douane locale et s'est mis à attaquer en justice le territoire...
Sorte de Don Quichotte sympatoche, René était très incisif dans ses attaques.
Mais les autres Rolls n'arrivaient pas.
Une Lincoln limousine à rallonge arrivait néanmoins des Etats-Unis grâce à un financement privé amical.
Pour autant, quand vous croisiez René en ville, il vous tenait la jambe en vous prenant carrément à témoin de ses raisonnements alambiqués, avec des dossiers sous le bras et des photocopies de textes officiels.
Multipliant les procédures au point de devenir la bête noire des tribunaux locaux, René a ensuite laissé tomber la conduite de limousines et a connu des soucis financiers sévères. Pour l'anecdote la Rolls a été vendue aux enchères pour une bouchée de pain, et le nouvel acquéreur avait même payé, dit-on, avec un chèque sans provision... Triste fin pour une Rolls...
Ecoeuré par les magouilles politiques locales, René a tenté de faire de la politique et augmentait ses attaques diverses et variées devant les tribunaux locaux, pour un oui ou pour un non.
Il nous a saoûlé pour l'histoire de la monnaie locale, le franc pacifique, jouant sur l'abréviation FCP ou XPF et tentant de démontrer que notre monnaie était illégale. Je ne sais plus s'il voulait arriver jusqu'à imposer l'Euro avec cette bataille, mais la procédure a dû sombrer dans un triste jus de boudin, de report d'audience en classement vertical....
Autre fait marquant, pendant les tauis et coups d'état légaux à répétition qu'a connu la Polynésie, René s'est un jour présenté à l'élection du Président du Territoire. Ce jour là, les prétendants au poste n'étaient pas venus à l'assemblée pour je ne sais plus quelle raison. Mais notre René, seul contre tous, au milieu d'un hémicycle vide, s'est auto-proclamé Président de la Polynésie Française. Il utilisait un alinéa machinchose, paragraphe bidule, chapitre truc... du Statut interne pour clamer que seule sa situation était règlementaire contrairement aux autres qui avaient déserté les lieux et s'étaient, selon lui, mis hors-la-loi.
Il avait formé un gouvernement de deux personnes : lui-même et un alcoolique acolyte descendant d'une famille princière locale.
Quand on le croise en ville, on lui envoie un "bonjour Président" qui semble le flatter sauf que l'Histoire officielle, évidemment, n'a jamais fait cas de son existence jugée farfelue. On l'a vu s'enchaîner aux grilles du palais présidentiel et être délogé par les gendarmes, par la force sous l'oeil des caméras des chaînes télé locales histoire de passer pour un martyr.
Et donc, pour en arriver à nos sénatoriales de demain, René vient toujours jouer les trublions et se présente comme n'importe quel citoyen de plus de trente ans peut le faire.
Mais le pauvre Hoffer n'est plus, aujourd'hui, que l'ombre de lui-même : il roule en Rover banale, véhicule avec lequel il est chauffeur de taxi "normal" et surtout il est "en boucle" dans ses textes légaux et la moindre lecture d'une loi ou d'un décret lui donne de l'aérophagie, des boutons, des allergies qui se traduisent par un nouveau procès parce qu'il manque une virgule ou que la procédure n'est pas à son goût.
Le problème, c'est que la sympathique et louable croisade contre les taxes douanières du temps de la Rolls, ont fait place à une pathologie jusqu'au boutiste désolante, et notre chauffeur a perdu tout sens de l'humour, tout libre arbitre, et a sombré irrémédiablement dans un délire maniaco-maniaque sans issue.
Il inondait beaucoup de monde de mails indigestes qui ont suscité des plaintes chez Mana, notre unique FAI local
Et si on le croise aujourd'hui, il a toujours un dossier épais sur lui dans lequel il affirme avec force et conviction qu'il a des preuves irréfutables pour faire condamner tel ministre ou tel élu, alors que ses menaces sont des fantasmes qui ne sont jamais suivies d'effets...
Hélas donc le monsieur se prend au sérieux et ses dérives procédurières sont tellement nombreuses qu'on ne peut même plus le qualifier de doux dingue, il a viré définitivement du côté de la force obscure des troubles mentaux.


Sphere: Related Content

vendredi 19 septembre 2008

René Hoffer ou Mariah Carey ?


Hier il y avait une séance de travail à l'Assemblée de Polynésie. La majorité était là et les autres guignols ont encore séché... Pendant que certains espéraient que les logdus absents daignent entrer dans l'hémicycle, René Hoffer, candidat qui ne sera pas élu aux sénatoriales présentait son nouveau clip intitulé "on ne me touche pas !"

Rectificatif apporté par un lecteur : "la majorité n'était pas là sinon ils auraient pu siéger. Le quorum n'étant pas atteint tu ne peux pas demander à l'opposition de venir compléter le quorum. C'est de bonne guerre...", merci pour la précision...


Si vous préférez un autre style, je vous propose Mariah Carey avec "touch my body"... Elle est pas belle l'interactivité de ce blog ? On choisit d'un clic les images qu'on préfère, et on peut même se passer les deux pour le même prix...




Sphere: Related Content

jeudi 18 septembre 2008

Le débat télévisé pré-sénatoriales sur RFO


Débat télévisé hier soir sur RFO dans l'émission A PARAU MAI présentée par Olivier GELIN, qui recevait les 4 candidats ténors aux élections sénatoriales de Dimanche : Gaston TONG SANG, Béatrice VERNAUDON, Richard TUHEIAVA et Gaston FLOSSE (de g. à d. sur les photos ci-dessus).
Si vous avez loupé ça, THT vous le résume, on s'occupe de tout.
Bon c'était globalement assez chiant, tournant principalement autour d'interprétations de textes sur les communes du code de je sais plus quoi, le CGPC ou un truc dans le genre, de toute façon personne n'avait l'air de parler de la même chose et seule l'intelligence supérieure des "grands électeurs" devait être capable d'apprécier toutes les nuances...
Donc il faut retenir uniquement que...

...Béatrice VERNAUDON était radieuse et super bien maquillée...

...les soudures du décor métallique du studio de RFO sont assez grossières....

...que Gaston FLOSSE a cafté plein de trucs en montrant plein de papiers compromettants...

...et il en a montré tellement qu'à un moment il s'est même trompé et a présenté une pétition de soutien à la boutique Nirvana !!!!


Sphere: Related Content

mercredi 17 septembre 2008

NOUVEAU JEU : retrouvez Sheila !


Et non, il ne s'agit pas des photos de l'élection de Miss Vahine-Tane...
Entre les deux photos ci-dessus, saurez-vous reconnaître la chanteuse Sheila qui sera sur scène vendredi soir à la maison de la culture, pour fêter ses 75 ans de carrière ?

Elle est arrivée hier soir à Tahiti.
Son chirurgien esthétique est toujours en fuite...
En tout cas, je trouve qu'il y en a une des deux qui est carrément très classe !

Sphere: Related Content

Dans ma tête : "viva la vida" de Coldplay


Complètement en boucle dans ma tête ! Ce blog n'a pas la prétention de vous faire découvrir des artistes ou des chansons, pour ça vous avez beaucoup mieux chez La mélodie du bonheur, pour ceux qui ne connaissent toujours pas le blog de notre gourou et guide musical local.
Ce n'est donc pas une découverte, c'est même un carrément un hit du moment mais je craque totalement pour cette mélodie entêtante du dernier tube de COLDPLAY qui ne me quitte pas du matin au soir...
Do you like ?
Et vous, vous fredonnez quoi en ce moment ?


Sphere: Related Content

mardi 16 septembre 2008

Libération des époux Delanne - RFO : 1 - TNTV : 0

C'est marrant comment une info peut être traitée d'une chaîne à l'autre...
Là c'est une bonne nouvelle, puisqu'on apprenait la libération des otages français résidents de Tahiti : Bernadette et Jean-Yves DELANNE, retenus par des pirates en Somalie et libérés sains et saufs par une intervention de l'armée française.
D'abord le traitement selon TNTV, et le commentaire à la fin de Jeanne PECKETT-POUIRA concernant leurs enfants, écoutez, regardez....



...il est 18:25 quand TNTV nous annonce ça.
Au journal de RFO vers 19:00, Sophie GASTRIN ouvre son journal de la manière suivante.... et, à la fin de sa présentation de l'info et du résumé des faits, on découvre un curieux plan large de l'ensemble du plateau... regardez, c'est étonnant vu ce que TNTV vient d'annoncer !



Bien joué RFO, y'a vraiment pas photo sur ce coup-là, et, au-delà de ce petit match médiatique très anecdotique finalement, réjouissons-nous de la bonne nouvelle et de la neutralisation des pirates qui exigeaient (en plus d'une rançon maousse) la libération de leurs "camarades" interpellés après l'assaut du voilier Ponant, et qui, du coup, vont les retrouver... en tôle !
Chapeau aux soldats français impliqués dans cette opération en tout cas, c'est pas tous les jours que je dirai du bien de l'armée...
Et pour les navigateurs, évitez ce coin bordel, y'a plus joli et plus calme sous nos latitudes !

Sphere: Related Content

lundi 15 septembre 2008

80 % de la population en Polynésie est tatouée

En préparation du prochain salon TATOONESIA, Brigitte Ollivier recevait ce week-end au JT de RFO, un tatoueur professionnel, Thierry Pirato (photo ci-dessus).
Elle lui demandait quel était, selon lui, le pourcentage de la population en Polynésie qui était tatoué...
Réponse du professionnel (après une rapide seconde d'hésitation) : 80 % !!!
...ça me semble beaucoup, il était bien question de la population dans le sens le plus large (puisqu'elle lui demandait ensuite ce qui faisait que des popa'as* se faisaient tatouer) alors on va faire un petit sondage pour vérifier auprès des lecteurs locaux qui passeront par là, si vous voulez bien laisser votre témoignage...



blog officiel Tatoonesia

* popa'as = métropolitains (comme z'oreilles à la Réunion)

Sphere: Related Content

Inauguration d'un looping sur une autoroute en Floride !


Une fois n'est pas coutume, une autoroute de Floride oblige certains conducteur à accélérer à fond : sur cette portion de highway, on prévient, 5 kilomètres en amont le conducteur, que la voie de gauche est réservée aux véhicules extrêmement puissants, et limités à un certain poids. Les camions, et autres gros 4x4 sont priés de se rabattre sur les autres files. En revanche, les Corvette, Porsche spider, Ferrari, BMW Z3, Dodge viper peuvent emprunter le "looping lane" et commencer à accélérer. On prévient le conducteur également qu'une grande distance de sécurité doit être laissée entre deux véhicules. Une fois toutes ces consignes respectées, on écrase le champignon et roule ma poule à donf', puisque donc, quelques petits miles plus loin, vous allez connaître la sensation ultime en empruntant.... un looping !
Frissons garantis, il aprait qu'on vient des quatre coins des States pour tester cette portion d'autoroute à haute teneur en adrénaline...
Certains d'entre vous sont comme la fosse ? ...sceptiques ?
Pourquoi ? c'était pas crédible mon récit ?
Ben oui forcément que c'est du pipo... c'est une composition graphique virtuelle réalisée sur ordinateur que l'on peut voir, parmi d'autres, sur le site d'architecture DEZEEN (Design magazine).
Comme quoi, plus que jamais, toujours se méfier des images...

Sphere: Related Content

LA SEMAINE VUE PAR LOLO (La Dépêche Dimanche 14 septembre 2008)




Sphere: Related Content

dimanche 14 septembre 2008

Emile tout puissant... enfin presque...


Dans la fraîcheur du matin calme, je commençais à feuilleter mon exemplaire de LA DEPECHE DIMANCHE et découvrais l'affiche qui avait été retenue pour illustrer "la semaine vue par Lolo". Parce que j'en avais fourni deux à mon employeur dominical, compte tenu du (mauvais) suspense qu'entretenait le Maire de Mahina, chef du parti Ai'a api, Emile Vernaudon, le "shérif", avec ses "exigences" auprès du Président Tong Sang relatives à un remaniement ministériel pour réintroduire deux ministres de son parti.

Dans l'hypothèse où le remaniement aurait eu lieu, et donc, si Emile Vernaudon avait eu gain de cause, j'avais donc pensé à une adaptation de BRUCE TOUT PUISSANT, qui devenait EMILE TOUT PUISSANT, avec sa tronche remplaçant celle de Jim Carrey et ajout du haut du phare de la Pointe Vénus sortant des nuages... L'actualité a donc montré qu'il n'y a pas eu de remaniement, et que, contre toute attente, tout le monde reste en place, les deux ministres sur la sellette se sont brutalement souvenus de leurs convictions d'origine, et tout le monde était content, avec des sourires dont l'éclat et le naturel n'aura échappé à personne.
Donc c'est vrai que cette affiche n'avait plus trop de sens, mais je la met quand même en ligne...
Achetez LA DEPECHE DIMANCHE pour découvrir celle qui a été reçue, et qui sera en ligne sur ce blog dès demain. Elle colle en effet bien plus à l'actualité de cette fin de semaine.
Et demain, enfin.... LA DEPECHE ouvre son site web, on a hâte de voir ça !!!


Sphere: Related Content

Star'ac.... Sen'ac....


Et oui c'est la rentrée, et avec elle son lot de nouveaux élèves : la Star Academy reprend pour une 8ème saison. Qui peut me citer 4 vainqueurs de la Star'Ac comme ça, sans passer par Google ?
Bon vous avez des sites qui présentent déjà les futurs candidats, donc le THT fera l'impasse si vous le voulez bien.
Par contre nous, en Polynésie, comme partout en France, après le Penu d'Or, on va avoir Mister Tahiti (mais qui succèdera à David Maitaiiiiiiiiiii ? oh oh du calme les filles....), bon d'accord, vous pourrez voir les clips de présentation des 12 candidats ici sur le Youtube de Seb (Pollywood films), à partir de lundi, un peu de patience enfin... (parce que pour l'instant y'a que dalle Seb, on est d'accord ?).
Et on va avoir aussi les élections sénatoriales, la Sén'Ac avec ses 12 prétendants. Y'en a trois pour qui on est sûr qu'ils ne seront pas élus donc c'est pour ça qu'on ne voit même pas leur tronche.
Claude Dauphin, pour moi, c'est un acteur disparu depuis 30 ans...
René Hoffer c'est le sympathique chauffeur de Rolls Royce devenu qui est devenu complètement dingue et atteint de procédurite aigüe à force d'attaquer en justice le territoire, la justice, l'état. Autant, au début, ses combats don-quichottesques contre les taxes douanières étaient louables et sympathiques, autant, hélas, avec les années, le pauvre homme tourne en boucle en se noyant dans les alinéas des textes juridiques, et sombre dans une pathologie maniaco-paranoïaque absolument désolante... d'autant qu'il se prend très au sérieux et qu'il a laissé tomber depuis bien longtemps son petit zeste d'humour du temps de la Rolls et de la Lincoln limousine à rallonge...
Très mauvais casting : vous avez vu la parité hommes / femmes ?
Ce n'est pas la peine d'envoyer des SMS au 7272 ou au 7171 : vous n'avez pas le droit de voter si vous ne mesurez pas au moins 1 mètre 92. Seuls les grands électeurs pourront voter, donc finalement pourquoi je vous en parle ?


Sphere: Related Content

Nouveau blog : INITIALES DD TAHITI

Un nouveau né dans la blogosphère polynésienne : INITIALES DD TAHITI.
DD comme Développement Durable.
Je ne peux que soutenir l'initiative pour l'instant puisqu'il vient tout juste d'ouvrir et n'est riche que d'un petit article de présentation.
Difficile de dire si ce sera super ou non, mais il semble que ce soit tenu par des passionnés qui connaissent le sujet, et qui annoncent "pas de théories, pas de longs discours (il y a des bouquins pour ça) : des solutions et des pistes de réflexion !"
Donc au boulot, on attend le contenu avec impatience et on souhaite aussi un développement durable à votre initiative...

Sphere: Related Content

samedi 13 septembre 2008

Brochette présidentielle pour le barbecue du week-end


Bon ben voilà l' "image" médiatique locale d'hier : la réunification (ah ben non, on est pas à Koh Lanta), ....la réconciliation (non... c'est pas ça non plus...), enfin la fin du chantage... des négociations, entre Emile Vernaudon, chef de parti et Gaston Tong Sang, Président du territoire.
C'est la fin d'un long suspense qui vous a tenu en haleine ....euh... non ? ah bon....
Enfin bref, j'ai pas bien pigé qui avait été le plus malin dans les négociations de ces derniers jours : Emile voulait que les deux ministres un peu dissidents de son parti soient remplacés par deux nouveaux plus fidèles, mais finalement ils restent au gouvernement, sauf qu'ils redeviennent fidèles au parti d'origine (je vous passe les détails du style "on ne me convoquait plus donc je me suis senti exclu", "bien sûr que je n'ai jamais quitté mon parti", "ils ne viennent plus aux réunions donc il ne sont plus des nôtres", "j'ai toujours été fidèle au parti mais j'étais juste un peu vexé", "j'adhère plus que jamais au parti, d'ailleurs on m'a surnommé le morpion", etc...)
On appelle ça un compromis non ?
Roomataaroa expliquait que c'était comme un père qui a engueulé ses fils, et que l'heure était venue de rentrer voir Papa pour s'excuser et lui obéir. Je rappelle qu'il est ministre... il a échappé a la fessée déculottée devant les journalistes....
La stabilité retrouvée jusqu'au prochain coup fourré !
Tiens d'ailleurs... Teiva Manutahi, chef du parti Porinetia Ora, avait tout faux, puisque lors de sa fameuse marche en noir à reculons, il avait annoncé le dépôt d'une motion de défiance pour le lundi suivant, et y'en a pas eu... C'est pas bien Teiva de dire des bêtises !!!! Et hier, Clarentz Vernaudon, l'un des deux ministres qui a brutalement retrouvé la foi en son parti, annonce la même chose de la part de Gaston Flosse, pour le 21 septembre... c'est noté, on va surveiller...
Bon allez, comme à l'école des fans, tout le monde ex-aequo, d'où cette belle brochette !

E N B R E F


L'EPAP Le Pape est en France ! Oui bon...
Nous on va avoir Sheila...


Bulletin météo de l'île de la Réunion
(spécial dédicace... mmmm.... miaou !)

Et toujours dans le registre des jolies filles (...rapport à la dédicace...) Florence O'Kelly était radieuse hier soir dans son chemisier noir et a mené son interview de Christian Vernaudon, PDG d'Air Tahiti Nui, avec toujours plus de professionnalisme, de charme et d'aisance. J'espère que le nouveau Dirlo de TNTV, Nicolas Bertholon, va lui filer une belle augmentation...

Sphere: Related Content

vendredi 12 septembre 2008

Suites et développement de "l'affaire Nirvana"


Nous poursuivons aujourd'hui notre entreprise de lutte (notre "croisade") contre l'hypocrisie et la connerie humaine en revenant en détails sur "l'affaire nirvana".
A l'origine du tollé, rappelons-le, l'ouverture d'une boutique de lingerie sexy et d'accessoires pour adultes dans le passage Cardella, face au resto La Squaddra. Au bout de cette rue, une dentiste a déclaré la guerre à cette boutique en adressant une "plainte" au Maire de Papeete. Heureusement, sa plainte semble être surtout tombée sous des yeux de gens qui n'étaient pas dupes de son discours faux derche, rétrograde, et mensonger, et la jolie lettre circule donc par mails et fax (je l'ai reçue, Nirvana l'a reçue). Vous la trouverez donc ici et je vous laisse apprécier la prose de cette mère de famille (clic pour agrandir).

C'est bourré d'âneries pour plusieurs raisons :
L'accès à la boutique n'est pas libre, il est clairement interdit aux moins de 18 ans avec un panneau spécifique très visible à l'entrée et Mireille, la gérante, demande une pièce d'identité dès que l'un des visiteurs semble bien jeune.
Le magasin Soho : un magasin de gadgets pour enfants ? Cette enseigne est connue aussi pour certains petits accessoires coquins assez explicites où le sexe est abordé avec humour (comme un string comestible par exemple, ou des mini automates en forme de "zizi" à une époque). Donc il n'y a pas que des nounours chez Soho ! Mireille, de Nirvana, a d'ailleurs délibérément renoncé à exploiter l'aspect humoristique dans ses accessoires, laissant ce créneau à Soho avec qui elle entretient d'excellentes relations de voisinage.
Si autant de jeunes viennent s'installer à cet endroit entre les cours, c'est tout simplement parce que leurs écoles n'ont pas pensé à leur installer des bancs hors de l'enceinte de l'établissement et que cet endroit offre un trottoir carrelé surélevé très confortable dans cette ruelle étroite, ombragée et peu fréquentée, pour avaler son casse-croûte avec un collègue. Et oui, tout simplement...
"pollution intellectuelle", "fermeture du magasin" oh là là l'arracheuse de quenottes, du calme ! on a pigé que t'avais une dent contre Nirvana (une mâchoire même...), mais faut pas pousser ton raisonnement hypocrite trop loin quand même hein !
J'ai été sur place...
Voilà une photo de la devanture du scandale...

ouh là là, c'est honteux ! t'as vu ça ? euh non rien...

...des vitres opaques, le mot NIRVANA discrètement écrit. Si discrètement que je connais quelqu'un qui n'a pas réussi à trouver la boutique (coucou toi...).
Que l'on m'indique où se situe la provocation...
...j'attends...
Dans la rue d'après, on a cette devanture de magasin de lingerie, toujours dans le même quartier :

c'est ici le sex shop ? ah non ? ben pourtant y'a des trucs à mater

N'est-ce pas plus évocateur, excitant, dérangeant ?
Et le comble, c'est l'autre boutique de lingerie, photo ci-dessous...

un porte-jaretelles et un gode en sortant de confesse ?

...dont je ne citerai pas le nom contrairement à NIRVANA, qui est à la porte de la Cathédrale, et qui, en plus de ses strings et autres balconnets, vend aussi impunément des sex-toys, avec, là, Madame la Dentiste, une réelle entrée libre !!!! D'abord en arrière-boutique, cette enseigne qui a copieusement pompé son nom sur la célèbre marque Victoria's secret, a ensuite mis ses petits joujoux bien en évidence.
Comme les langues se délient suite à ce tsunami de faux-culs et autres bigots coincés, j'apprends aussi que l'un des plus célèbres salon d'esthétique à Mamao, sponsor des Miss (d'où certaines démarches bizarres de Miss parfois, si elles sont équipées en série de boules de geishas peut-être ? ...) propose aussi les mêmes accessoires intimes !
Donc si on ferme NIRVANA on ferme tous les autres aussi ok ?
Même à la station service où j'allais payer mon plein d'essence hier soir, il y a un rayon avec des revues XXX que l'on ne retrouve pas à NIRVANA, donc stop les conneries...
Un lecteur de métropole m'envoie également ces photos :

celui du milieu il a attiré la curiosité on dirait, au vu de l'emballage...

...des sex toys en vente dans un Carrefour de la région Midi-Pyrénées !!! Madame la dentiste, vous avez vu ? Oh my Gode !!!! Evidemment c'est dans tous les Carrouf's de métropole et on y aura droit aussi parce que les tabous tombent, tout bêtement (et la connerie recule, sinon comment veux-tu que... la société évolue). La dentiste va-t-elle faire fermer Carrefour la prochaine fois ?
La puritaine arracheuse de chicots et son mari psychiatre prétendent "être sensibles à la bonne santé de leurs concitoyens". Attendez je reviens, le temps de rigoler....
....
...Voilà ! Oui donc la bonne santé des concitoyens c'est de se masquer le visage dès qu'un bout de sein pointe sur une affiche ou qu'un calendrier des Dieux du Stade nous montre quelques poils pubiens ?
Bonjour le niveau ! En médecine c'est le serment d'Hippocrate non ? ...pas le serment d'hypocrite, ils se sont trompés les malheureux...
Et les petits garçons naissent dans les choux ?
Pffff, m'énerve !!!!
Et donc hier, j'ai mis les pieds à NIRVANA, ce lieu de débauche et de perdition...
Ambiance souriante et détendue, un peu timide chez certains visiteurs qui ont quand même osé pousser la porte de l'enfer. Je vois Mireille avec des clientes de tous âges, qui plaisantent dans une atmosphère conviviale.
Je me présente et Mireille me raconte son histoire et la valse des clients, puisque, n'en déplaise à l'arracheuse de dents du bout de la rue, les visites et les ventes ont explosé depuis les reportages télé il y a deux jours !!!
D'ailleurs les journalistes, qui avaient mis à l'écran, en plan fixe, la lettre et le nom de la dentiste, ont cherché à la rencontrer pour avoir son point de vue, mais la courageuse dentiste a refusé d'apparaître à l'image ! Pour ça, on la comprend : elle peut avoir honte... même pas foutue d'assumer !!!
Mais laissons pour conclure, la parole à Mireille, la "Diablesse" qui me montre un sms reçu sur son portable d'un inconnu lui proposant de signer une pétition en sa faveur qui n'existe pas encore, et qui me raconte qu'une dame du troisième âge lui a téléphoné d'une cabine de Raiatea pour la soutenir...
Mireille est intarissable sur le sujet, et il est évident que cette femme, mère de famille elle aussi, inspire bien plus le bien-être, la décontraction, le naturel, l'altruisme et la générosité que le vice, la débauche ou le péché...
Extraits de son récit passionné :

Je voulais juste signaler qu’en dehors de la vente de lingerie, gadgets et accessoires, je discute beaucoup avec ceux qui viennent aussi demander des conseils, entre autre la jeune génération qui n’a reçu d’éducation sexuelle durant leur adolescence que par les petites heures dispensées au collège. En effet, beaucoup de parents ne trouvent pas les mots et la facilité de leur en parler. Je ne les blâme surtout pas car justement, à cause des tabous et de la chape de plomb que l’on a mis sur la sexualité en Polynésie, la situation n’est pas toujours simple quelque soit l'âge :
Un homme ou une femme qui se cherche sexuellement et se demande si aimer une personne de même sexe est un crime,
Un homme ou une femme qui veut redécouvrir le plaisir après un viol, un inceste….
Un homme ou une femme qui pense que faire l’amour c’est comme ce qu’il a vu sur une vidéo X, et prend sa partenaire pour un morceau de viande (là je parle et explique les préliminaires)
Un homme ou une femme n’ayant jamais eu de plaisir, d’orgasme, se demande s’il/elle est frigide
Une femme après un accouchement qui à peur de refaire l’amour avec son partenaire
Une femme ayant des sécheresses vaginales…………
Et la liste est longue………
Voilà aussi de quoi nous parlons chez Nirvana, voilà aussi ce que j’apporte : des conseils à mon petit niveau, une écoute sans jugement, et un langage sans tabous….
Alors que les frustrés, au lieu de s’en prendre à moi, fassent leur travail et tiennent leur rôle de parents !

Mireille sera l'invitée de Benny ce matin sur RADIO 1 de 9:00 à 11:00, si certains d'entre vous ont l'occasion d'écouter, on devrait avoir tous les avis. Les auditeurs peuvent appeler en direct au 436 100 pour donner leur avis sur la question

Vive la liberté, vive le plaisir, vive le bonheur, vive la vie et viva NIRVANA


Un sublime petit Gainsbourg de circonstance pour finir ? ...la musique adoucit les moeurs... Bon week-end tout le monde !




Sphere: Related Content