jeudi 30 décembre 2010

Christophe Plee, prochain invité du GRAND HUIT. Des questions ?

.
.

Relâche cette semaine pour LE GRAND HUIT et reprise de l'émission la semaine prochaine avec Christophe Plee en invité pour démarrer l'année.
Vous pouvez poser vos questions au Président de la CGPME ici-même, des questions qui composeront l'interview entre deux chroniques.
Date limite pour le dépôt des questions : mercredi 5 janvier matin.
Diffusion de l'émission le vendredi 7 janvier à 08:00
Rediffusion le dimanche 9 janvier à 10:00
Et capsules "best of" dans la matinale avec Marotea et Yann Perez, tous les jours de la semaine, à 06:25
Vous pourrez également retrouver Yann Perez et moi-même dimanche soir au JT de 19:00 de Polynésie Première où nous parlerons du GRAND HUIT et commenterons l'actualité non pas de la semaine, mais de l'année écoulée !
L'équipe du GRAND HUIT vous présente ses meilleurs voeux de santé, de bonheur et de réussite pour 2011 et vous remercie de nous écouter chaque semaine toujours plus nombreux...
.
.

Sphere: Related Content

mercredi 29 décembre 2010

Site local trop rigolo : MAOHITUDE

.
.

Jolie découverte ces derniers jours d'un site polynésien absolument indispensable pour collecter le patrimoine du parler local : MAOHITUDE.
Le principe est simple : c'est une collecte de petits bouts de dialogues savoureux et typiques du fenua.
ça me rappelle le principe du groupe facebook "tu sais que t'es à Tahiti quand..." auquel j'avais consacré
un article.
MAOHITUDE est donc un inventaire de conversations qui feront rire et sourire toutes celles et tous ceux qui aiment et connaissent la Polynésie, avec des expressions typiques et endémiques.
Chaque article à un titre qui commence par "Sa..." : "sa le Pak’Drive", "sa le bébé crevette", "sa le vini à la plage", etc...
Quelques exemples pour vous mettre l'eau à la bouche :

- Bimbo n°1 : Purée ! C’est fiu, les gens qui emmènent leur vini à la plage.
- Bimbo n°2 : Euh… moi j’ai mon vini à la plage en ce moment.
- Bimbo n°1 : …. Moi aussi.

- Fille, au vini : A l'aise qu’elle avait l’air mieux! Elle m’a dit qu’elle n’était plus qu’à une grippe intestinale de son poids idéal.

- Lycéen n°1, au style américain : Nave ton style le bop ! tu ressembles à 50 Cent.
- Lycéen n°2, au style américain : Thanks man.
- Lycéen n°3, au style kaina : … sauf qu’ici, on t’appellerait 50 balles !


Chaque dialogue est localisé avec une description du spot, pour préciser le tableau, et on peut mettre des évaluations sur chaque dialogue.
Très bonne idée donc pour ce site à qui l'on souhaite une longue vie.

.
.

Sphere: Related Content

vendredi 24 décembre 2010

TNTV : bêtisier channel ?

.
.

TNTV renforce, en cette fin d'année, sa réputation de spécialiste des boulettes avec, hier soir, la date du 23 novembre affichée à l'écran pendant toute la durée du JT, au lieu du 23 décembre...
Donc encore un mois pour faire ses petites emplettes de Noël... tranquille...
Y'a quand même du monde dans les magasins pour un 23 novembre, bizarre...
.
.

Sphere: Related Content

JOYEUX NOEL !!!

.
.

Une illustration de Andreas Dettloff pour vous souhaiter un JOYEUX NOEL au moment où le THT attaque sa quatrième année.
Soyez heureux, où que vous soyez, qui que vous soyez, et merci pour votre fidélité...
.

.

Sphere: Related Content

mardi 21 décembre 2010

Lettre ouverte d'un instituteur suppléant qui attend sa paye...

.
.

Plus que quelques jours avant Noël...
L'épicerie sociale de la croix rouge vient d'ouvrir à Papeete, les associations font le plein de dons alimentaires pour des distributions dans la semaine à des familles nécessiteuses afin qu'elles ne passent pas Noël dans le dénuement total.
Polynésie Première diffusait il y a quelques jours un reportage montrant une jeune polynésienne qui étudie à Paris et qui attend le versement de sa bourse depuis quatre mois, vivant une situation de plus en plus alarmante.
Aujourd'hui, un lecteur, instituteur suppléant crie son désespoir et sa colère dans une lettre ouverte aux comptables payeurs de l'Etat...
Combien sont-ils dans ce cas, plongés dans les problèmes financiers et dans le rouge bancaire pour des retards administratifs ?
Qu'est-ce qu'on glande dans les services climatisés où les virements sont décidés ?
Je lis qu'un léger mieux économique semble se profiler pour la Polynésie... ben oui si on maintient artificiellement de la trésorerie en faisant de la rétention de paiement...
Que les décideurs et les payeurs veuillent bien appuyer sur la touche envoi de leur clavier pour déclencher ces paiements avant d'aller acheter leur foie gras, pour que des dizaines de familles polynésiennes puissent passer un Noël juste décent...




"Je m’appelle James YU TENG et je suis instituteur suppléant dans les écoles catholiques. Je fais de petits contrats compris entre une semaine et quelques mois, mais pas de délégation annuelle.
J’ai commencé « ma carrière » novembre 2009, j’ai fait petits remplacements dans plusieurs écoles catholiques de Tahiti.

Du 6 au 24 septembre 2010 puis du 4 au 8 octobre 2010, j’ai effectué des remplacements dans une école catholique renommée de la ville.

On nous a dit qu’il faut toujours attendre 2 mois pour être payé, donc logiquement, le mois d’octobre pour moi.

Nous sommes le 20 décembre 2010, j’ai reçu, il y a deux semaines, deux fiches de paye, une où j’ai été payé 61 282XPF (soixante et un mille deux cent quatre-vingt deux francs) et que j’ai reçue (la chance...)
ça correspond au remplacement que j’ai fait du 4 au 8 octobre 2010 et une autre de 221 629 XPF (deux cent vingt-et-un mille six cent vingt neuf francs), qui correspond au remplacement que j’ai fait du 6 au 24 septembre 2010,mais qui ne m’a pas été versée !

Et lorsque je demande pourquoi, les administrations d’Etat responsables de la paie, à savoir le Vice Rectorat et le Trésor Public, se rejettent la balle !
Le Vice Rectorat dit que l’ordre de paiement à été mandaté le 18 novembre, mais que le Trésor Public bloque.
Le Trésor Public dit qu’il manque des « papiers », ou encore que le Vice Rectorat s’est trompé dans le numéro de mandat.

Je suis allé voir ces institutions d’Etats chaque semaine depuis le début du mois, je n’ai toujours pas de réponse claire et précise, on me dit « la semaine prochaine ce sera fait ». Ou encore « Mardi prochain » !

Mesdames et Messieurs les comptables payeurs, je vous tiens pour responsables de ces retards et de la « merde » financière dans laquelle je suis aujourd’hui !

Ma chère banque m’a autorisé un découvert de 100 000XPF (100 000francs)au mois de septembre, je pensais que ça allait suffir…. Et ben non, à ce jour, malgré les 61 282XPF, mon découvert approche dangereusement les 200 000XPF, et oui ! Ma banquière m’appelé, elle est obligé de suspendre mon compte ainsi que tous les moyens de paiements qui y sont liés !
J’ai un loyer à payer, de la nourriture à acheter, du gasoil à acheter pour ma voiture, des vêtements !
Je fais comment maintenant ? Je vais me prostituer ? Comme certains de nos pauvres étudiants polynésiens qui, il y a quelques années, étaient obligés de se prostituer pour se nourrir et payer leur loyer parce qu’ils n’avaient pas reçu leur bourse depuis leur rentrée ? Et cette année ça recommence !
Ce sont les fêtes les jours prochains, je pensais au moins pouvoir offrir à ma chère maman un adaptateur pour la TNT, ben non, désolé maman, je ne pourrais pas !

Mesdames et Messieurs les comptables payeurs, je demande ouvertement des indemnités de retards ainsi que le remboursement de tous mes frais bancaires.
Je vous saurés grés de bien vouloir régulariser ma situation ainsi que celle de mes collègues suppléants avant le 31 décembre 2010, sinon je me verrais contraint d’en saisir les autorités compétentes.

Je ne vous salue pas !
Bonnes fêtes à tous !

James YU TENG, ancien instituteur suppléant"
.
.

Sphere: Related Content

vendredi 17 décembre 2010

Nana Jeanne...

.
.

Hier soir, Jeanne Peckett-Pouira présentait le journal télévisé pour la dernière fois sur TNTV, faisant des adieux sobres à la chaîne et aux téléspectateurs.
Elle quitte TNTV pour d'autres projets.
Je tenais à lui faire un petit clin d'oeil car Jeanne a souvent été l'objet de mes moqueries dans ces pages, à travers des zappings et des extraits...
Ne voulant pas en faire une "tête de turc", je lui ai adressé récemment un mail en lui demandant comment elle prenait tout cela, étant entendu que si cela lui était désagréable ou préjudiciable, j'aurais cessé de "m'en prendre" à elle.
En retour, j'ai eu quelques lignes de sa part où elle m'indiquait qu'elle était fan du THT, et me donnait un témoignage de son humour, ce qui avait beaucoup plus d'importance à mes yeux que les quelques commentaires tordus et faussement offusqués lors de récentes blagues...
L'intéressée s'en étant elle-même amusé, c'est tout ce qui compte !
Merci Jeanne d'avoir compris qu'il n'y avait aucune agressivité ou méchanceté de ma part, qu'il n'y avait rien de personnel et bravo pour ton auto-dérision.
Félicitations pour ton parcours à TNTV, faaitoito pour tes futurs projets et gros bisous !!!
.
.

Sphere: Related Content

Christian Vernaudon : dis-moi oui, mais non...

.
.

Ben qu'est-ce qu'il nous fait le Kiki Vernaudon ?
L'ex PDG d'Air Tahiti Nui avait démissionné pour raisons de santé il y a quelques mois.
Puis on se réjouissait qu'il aille mieux et donc il postulait à la dernière minute pour le casting à sa propre succession auprès de Cedric Pastour notamment, surprenant tout le monde.
Et donc, alors que l'on arrive au carré final comme à Koh Lanta, Kiki Vernaudon annonce hier qu'il se retire à nouveau de l'aventure, expliquant qu'il y a un risque de vote politique s'il maintient sa candidature...
Mouais... à ce niveau de responsabilité, c'est curieux...
On lui a promis autre chose ailleurs ou quoi ? ...ministre du tourisme dans le prochain gouvernement ?
Il a bouffé de la Mylène Farmer ou de la Heifara Izal ?
Bon ben en tout cas bonnes fêtes monsieur Vernaudon ! ...reposez-vous bien...
Des projets pour ces fêtes ? Aller à Bora ? non... à Manihi ? ...non ...Bora ? ah ok alors.... Manihi ! ...euh oui Bora c'est bien.... bon ben Manihi...
.
.

Sphere: Related Content

Sacré père Noël...

.
.

C'était le sujet dont tout le monde parlait hier : la UNE de LA DEPECHE, avec ce titre, plus visible que l'ouverture de l'épicerie sociale, sur les goûts intimes du père Noël...
A en croire ce que j'ai entendu, et aussi lu sur facebook, pas mal d'enfants, attirés par "père Noël" se sont empressés de demander à leurs parents ce que voulait dire "sex toy"...
C'est vrai que LA DEPECHE est bien disposée en évidence dans tous les magasins, les stations-service, près de la caisse...
On peut s'étonner en effet de la place donnée à cet article, qui met donc au second plan l'ouverture de la première épicerie sociale par la croix rouge...
Bon courage aux parents pour les explications aux enfants : on peut toujours leur dire que les boules de geishas c'est un élément de décor du sapin, comme le petit canard jaune... Pour le reste, ça se complique... allez... file dans ta chambre !

.
.

Sphere: Related Content

mardi 14 décembre 2010

Plan d'enfer : 358 xpf la nuit au Hilton Moorea !!!

.
.

Précipitez-vous sur le site venere.com qui brade la nuit au Hilton de Moorea à 358 xpf, soit 3 euros !!!!
Et si c'est une erreur, je sens que je vais être vénère !!!!
.
.

Sphere: Related Content

lundi 13 décembre 2010

Massacre à la tronçonneuse à Raiatea...

.
.

D'après le dictionnaire, le verbe "élaguer" signifie "couper des branches superflues". L'association Rainuiatea nous signale un carnage sur les arbres bordant la route entre l'aéroport et Uturoa... Bon ben les images en disent assez non ?
Juste lamentable !

.
.

Sphere: Related Content

LA SEMAINE VUE PAR LOLO (La dépêche dimanche du 12 décembre 2010)

.
.


.
.

Sphere: Related Content

samedi 11 décembre 2010

Nicole Bouteau, la semaine prochaine dans LE GRAND HUIT. Posez-lui vos questions...

.
.

Vous connaissez maintenant le principe : ce sont vos quetions qui composent l'interview de l'invité. La semaine prochaine ce sera le tour de Nicole Bouteau, fondatrice du No Oe E Te Nunaa qui passera une heure avec nous.
Vous avez jusqu'à mercredi matin pour formuler vos questions dans la zone commentaires ci-dessous.
Evitez si possible d'être anonyme siouplait....
L'émission sera diffusée en radio vendredi 17 décembre à 08:00 et rediffusée dimanche 19 décembre à 10:00
A écouter sur Polynésie Première 89fm ou sur le tout nouveau site internet de la Première
Capsules "best of" du lundi au vendredi à 06:25
...et en attendant vous pouvez (ré)écouter LE GRAND HUIT avec Tikahiri ce dimanche...
Bon week-end chers lecteurs, et aussi chers auditeurs !
.

.
.

Sphere: Related Content

vendredi 10 décembre 2010

Arrêtez de nous prendre pour des cons : la vérité sur la séance de l'Assemblée d'hier...

.
.

photo Cedric Valax - Tahitipresse ©

Petit résumé du triste et affligeant spectacle des élus hier : rejet du budget. Officiellement on entend qu'il faudrait se pencher davantage sur certains chiffres, que rien n'est possible en l'absence du ministre des finances....
Ben voyons !
FOUTAISES !!!!
Des dispositions, rappelons-le, votées à l'unanimité en commissions et qui plantent en séance pleinière ?
Tsss... les élus prennent vraiment la population pour des cons.
Comment peuvent-ils appeler au renouveau, à la moralisation de la vie politique quand chaque jour nous apporte la démonstration du contraire.
Hier on a encore franchi un pas de plus dans l'irresponsabilité, pour employer un qualificatif poli.
En effet, quelques coups de fils et quelques infos plus tard, on constate que l'écoeurement gagne du terrain, et on peut facilement décoder la séance de la manière suivante....
Voilà donc ce qui s'est réellement passé :

Mardi la séance devait se tenir pour examiner le collectif budgétaire (modification du budget 2010, pas encore le budget pour 2011). Au coeur des négociations entre les autonomistes pour la fameuse éventuelle plate forme qui verrait le jour si GTS démissionnait et qui ne changera rien du tout puisque ce sera toujours avec les mêmes tronches, l'UPLD a voulu appuyer là où ça fait mal et a refusé d'entrer en salle alors même qu'ils étaient en réunion dans la salle à côté.
Histoire de faire une nouvelle démonstration qu'il n'y a plus de majorité et que rien ne peut se faire sans eux...
Attitude dont tout le monde, j'espère, apprécie la maturité et le niveau...

Mardi soir les chefs autonomistes se sont vus: GTS, méfiant, leur a dit que sa proposition de passer le relais était repoussée à avril.
Autre élément: voter le budget sans trop faire d'histoire pour éviter que ça traîne trop. Sans doute il l'a fait un peu trop autoritaire et n'a pas laissé paraître qu'il était prêt à accepter des amendements...
Dernier élément: voter pour le candidat UMP en 2012.

A ce stade, c'était au tour de Flosse et Bouissou de faire un caca nerveux, leurs plans de retour au pouvoir par le biais d'une plate-forme autonomiste venant de tomber à l'eau... ou en tout cas d'être bien ajournée...
Touchés en pleine susceptibilité et vexés au dernier degré, ils se sont dit "tu vas voir ce que tu vas voir mon coco..."
Parade toute trouvée : Flosse ordonne donc à ses troupes de s'abstenir sur le collectif lors de la séance de mercredi.
Du coup la "majorité" a perdu entre 8 à 10 voix (Sandra Lévy Agami et Benoît Kautai votant pour avec TTA).

Bouissou, voulant sans doute se faire remarquer vote POUR le matin (genre "t'as vu je suis gentil") pour se barrer l'après midi (genre "t'as vu que t'as besoin de moi!!"). Et boum... moins 6 voix !

L'UPLD, tout content, se dit "on va voter contre comme ça on mets tout le monde dans la merde".
L'UPLD n'ayant cure de l'intérêt général mais affichant une stratégie grossière qui n'échappe à personne : pourir la situation pour avoir des élections rapides.

Les autonomistes ploynésiens c'est un peu comme les socialistes en métropole : on veut afficher une belle harmonie, mais c'est un panier de crabes où chacun ne pense qu'à sa tronche et ses intérêts.

Tout cela pour dire qu'il faut qu'ils arrêtent de nous la jouer sur le thème "on a compris la leçon, on va moraliser..." car c'est toujours de pire en pire !!!
Il y avait des dispositions qui concernaient le nuna'a, mais ces manoeuvres sont le dernier camouflet au visage de la population et la dernière démonstration de ce que l'intérêt général n'a aucune signification pour ces gens des deux bords.
Car il ne s'agit pas de stigmatiser un parti plus qu'un autre, ils sont majoritairement tous pareils, à quelques trop rares exceptions près.
Comment peut-on afficher sa tronche au JT en arborant un air pseudo-sérieux et en tentant de trouver lamentablement n'importe quel argument pour dire qu'il y a une explication au rejet du budget : l'absence du ministre !
Qui va avaler ça bordel ?
Comment peut-on s'acharner au pouvoir, en méprisant à ce point la population, tout en osant parler en son nom ?

Ne soyons pas dupes !
Mettons leur le nez dans leur caca systématiquement, à chaque occasion.
Décodons publiquement les arnaques politiciennes.
Démontons leurs grossières stratégies qui ne servent que leurs intérêts personnels
Et poussons-les vers la sortie....
.
.


Sphere: Related Content

Que s'est-il passé à l'Assemblée ? ...c'est bien compliqué !

.
.

Après une journée d'absentéisme mardi où le quorum n'avait pas été "t'atteint" (pour être fidèle à la liaison dangereuse d'Anthony Geros qui va passer à la postérité dans le zapping du GRAND HUIT), les gugusses de l'Assemblée étaient réunis hier pour le vote du budget... qui a été rejeté.
Evidemment, comme on commence à être habitués à ce qu'on nous roule dans la farine, on ne peut pas se contenter de l'explication Tahoera'a qui consiste à dire que le rejet est motivé par l'absence du ministre de l'économie.
Le Tahoera'a qui rappelle qu'ils n'ont pas voté contre, mais qu'ils se sont abstenus ! Subtile nuance qui débouche de toute façon sur un rejet...
Par contre, il se dit aussi que dans les dernières tractations et manoeuvres au sujet du départ de Tong Sang, ce dernier n'envisagerait finalement pas de lâcher son poste avant plusieurs semaines.
Et que donc, par réaction et stratégie, il a été convenu de manoeuvrer pour bloquer le vote du budget.
Quelle est la part de rumeur ? quelle est la part de vérité ?
Toujours est-il qu'au JT de TNTV, Jeanne Peckett Pouira demandait hier soir à Edouard Fritch ce qui s'était passé autour de ce rejet du budget, et sa réponse et son embarras en disent long sur les motivations réelles qui semblent bien éloignées du concept de l'intérêt général... regardez...


...Et d'ailleurs, le ministre Teva Rohfritsch vient tout juste de lancer un communiqué pour dénoncer l'attitude irresponsable des élus de Tarahoi, rappelant que ce rejet en séance pleinière fait suite à un vote favorable à l'unanimité en commission :

"Le collectif budgétaire n°5 portait des ajustements de crédits importants tels que ceux concernant le financement des dispositifs de soutien à l’habitat, du Fonds de Régulation des Prix des Hydrocarbures (FRPH) ou encore du Fonds Spécial des Produits de Première Nécessité (FSPPN), pour ne parler que des mesures concernant le ministère de la reconversion économique. Une fois de plus, notre population fait les frais de jeux politiques inacceptables, force est tristement de le constater. Ce collectif n’a pas été adopté en séance plénière alors qu’il avait été approuvé à l’unanimité en commission, en présence du ministre de la reconversion économique, Teva ROHFRITSCH.
Pourtant, ces crédits, parmi d’autres mesures, conditionnent grandement la mise en œuvre des actions menées par le Ministre de la reconversion économique en cette fin d’année :
  • En faveur des ménages qui souhaitent accéder à la propriété (dispositifs de prêts à l’habitat PAP / PIL / PIM), et dont les nombreux dossiers sont en attente au niveau des banques, faute de crédits ;

  • Pour maintenir le prix du carburant à la pompe (crédits nécessaires au FRPH) ;

  • Pour maintenir le prix du riz et de la farine en produit de première nécessité (crédits destinés au FSPPN) avec des conséquences sur le prix de la baguette de pain.

Le ministre de la reconversion économique déplore l’image globale de la classe politique du fenua que traduit ce nouveau volte face de l’Assemblée de Polynésie française. Il forme le vœu qu’un vent de sagesse vienne encourager nos élus à apporter plus d’énergie et de bon sens en soutien aux actions attendues par les Polynésiens, qu’aux règlements de comptes politiques, en faveur ou contre une majorité en gestation.

Ce vent de sagesse pourrait pousser nos élus à revenir sur ce vote et soutenir à l’unanimité, avant les fêtes de fin d’année, ces mesures réclamées par tous les Polynésiens".

.

Hélas, pas besoin de consulter la météo politique pour savoir que ce n'est pas le vent de la sagesse qui souffle dans l'hémicycle, mais plutôt des tornades de magouilles et des tempêtes d'intérêts personnels !

.
.

Sphere: Related Content

jeudi 9 décembre 2010

L'intégrale de l'émission LE GRAND HUIT avec François Morel et Olivier Saladin

.
.

On nous l'a réclamé ...la voilà :
l'intégrale en ligne de l'émission
LE GRAND HUIT
avec François Morel et Olivier Saladin.
Merveilleux souvenir pour nous quatre,
que vous pouvez désormais découvrir ou réécouter.
Enjoy !!!!


.
.

Sphere: Related Content

mercredi 8 décembre 2010

TIARE et TARAMEA AWARD 2010 : votez pour le meilleur et le pire politicien local de l'année.

.
.

Et c'est reparti mes kikis, on me les a réclamés : les TIARE AWARDS et les TARAMEA AWARDS reviennent !
Rappelez-vous il y a un an déjà, vous aviez choisi votre personnalité politique préférée (TIARE AWARD 2009) et celui que vous aimiez le moins (TARAMEA AWARD 2009).
On remet ça cette année...

Je vous rappelle le principe :
Le TIARE AWARD désignera la personnalité politique locale qui, selon vous porte le plus d'espoir, de compétence, la personne la plus intègre également. Le TIARE AWARD doit récompenser un politicien qui fait avancer les choses, qui a démontré ses capacités, qui a innové...
Le TARAMEA AWARD désignera celui ou celle qui a été absent, qui a brillé par son incompétence. Dans cette catégorie on pourra aussi sanctionner des politiciens impliqués dans des affaires judiciaires, et mettre l'accent sur de l'absentéisme également.

Comment voter ?
Exclusivement par mail à l'adresse : tahitiheraldtribune@gmail.com
(cliquez sur la boîte aux lettres dans la marge gauche de cette page pour un lien direct vers la messagerie ou recopiez l'adresse dans votre outlook préféré)
le principe étant que les votes anonymes ne sont évidemment pas comptés, avec les risques de votes en plusieurs exemplaires.
précisez-bien : "objet : vote"
PAS DE VOTE DANS LA ZONE COMMENTAIRES SVP

Votre mail doit indiquer six noms : les trois que vous aimez (votre favori en premier) et les trois que vous détestez (celui que vous détestez le plus en premier) sous la forme :

VOTE TIARE AWARD, ceux que j'aime :
1 - machin
2 - bidule
3 - truc

VOTE TARAMEA AWARD, ceux que je ne supporte pas :
1 - chose
2 - untel
3 - zozo

Les votes seront comptabilisés ainsi :
- le premier de votre liste Tiare ou Taramea : 5 points
- le second de votre liste Tiare ou Taramea : 3 points
- le troisième de votre liste Tiare ou Taramea : 1 point

Celui ou celle qui aura obtenu le plus de points sera élu TIARE AWARD 2010 et TARAMEA AWARD 2010

Date limite : 10 Janvier 2011


.
.

Sphere: Related Content

dimanche 5 décembre 2010

TIKAHIRI, prochain invité du Grand Huit

.
.

Les frères SALMON de TIKAHIRI seront les prochains invités du GRAND HUIT sur POLYNESIE PREMIERE RADIO.
L'interview sera composée de vos questions que vous pouvez déposer dans la zone commentaires ci-dessous.
Date limite : mercredi 8 décembre matin
Diffusion : vendredi 10 décembre à 08:00 (heure de Tahiti)
Rediffusion : dimanche 12 décembre à 10:00 (heure de Tahiti)
Capsules "best of" du lundi au vendredi à 06:25
Fréquence : 89 FM
Site internet : cliquez ici
.
.

Sphere: Related Content

samedi 4 décembre 2010

Géraldine Danon lit un texte sur la violence conjugale dans LE GRAND HUIT

.
.

cliquez sur pour écouter


CLIQUEZ ICI si le player ci-dessus ne fonctionne pas

Quand j'ai voulu mettre un terme à la polémique sur l'affiche "ça déchire grave", je me suis dit qu'il fallait le faire de manière plus sérieuse, en laissant la parole à des jeunes sur ce sujet. Dans LE GRAND HUIT, j'ai donc décidé d'en faire le sujet de ma chronique "up / down" en sachant qu'il s'agirait évidemment d'un down, pour boucler la boucle.
En me documentant sur le sujet de la violence faite aux femmes, j'ai découvert, au fil des recherches sur internet, ce blog, contenant des textes et des témoignages d'une force incroyable, avec des mots simples qui valent mieux que tous les slogans de toutes les campagnes de communication...
En lire un moi-même à l'antenne n'avait pas beaucoup de sens.
J'ai donc imaginé que Géraldine Danon pourrait peut-être le lire. Mais je me disais qu'elle était dans sa bulle familiale avec ses préoccupations liées à leur aventure et au voyage, et je me demandais comment lui présenter les choses de but en blanc, sachant qu'on ne se connaissait pas et qu'elle ne savait pas à quoi ressemblait notre émission.
Imaginer ces mots, lues par une comédienne, filleule d'Alain Delon, me semblait pourtant idéal, sans parler du kiff personnel de cinéphile...
Et donc, à son arrivée dans le studio, je lui exposais le sujet, le buzz et la polémique de l'affiche, dans le peu de temps qui nous était imparti avant le début de l'enregistrement.
Ces lignes sont donc un remerciement à Géraldine qui a accepté instantanément, finissant même ma phrase "...ah si vous voulez je le lis le texte, aucun problème..."
Je lui précisais seulement qu'il y aurait un fond sonore musical pour ce texte.
Nous n'avons pas du tout répété.
Et, comme tout le monde, j'ai été cueilli par son interprétation de ces lignes, avec sa voix si singulière, donnant toute leur dimension à ces mots anonymes et déclenchant une émotion inoubliable.
L'émission s'appelle LE GRAND HUIT aussi parce qu'il y a des montées dans l'humour et la dérision, et des descentes vers des sujets plus sérieux.
L'intervention de Géraldine Danon et sa générosité avec son compagnon Philippe Poupon, resteront parmi mes (nombreux....) plus beaux souvenirs.
Merci Géraldine...

L'émission avec Philippe Poupon et Géraldine Danon est rediffusée
demain, dimanche 5 décembre à 10:00, heure de Tahiti
.
.

Sphere: Related Content

jeudi 2 décembre 2010

Jimmy Jean-Louis (Heroes) à TNTV : le Haïtien enflamme la Tahitienne

.
.

L'acteur haïtien Jimmy Jean-Louis, de la série HEROES, est à Tahiti où il va présider le jury du Tahiti Mobile Film Festival.
Il était reçu hier au JT présenté par Jeanne Peckett-Pouira, qui était manifestement sous le charme du beau Jimmy, souvent troublée, fréquemment perdue dans ses petites fiches, et il est vrai que la beaugossitude était à son comble avec cet ex-mannequin d'une élégance extrême , au charme incontestable et au sex-appeal au lithium...
Je n'ai pas tout suivi de l'entretien, mais les images semblent indiquer que tout s'est plutôt bien passé entre eux...
Mais de quoi Jeanne pouvait-elle bien parler avec ce genre de mimique ?
Si vous avez suivi le journal, merci de nous renseigner !

.
.

Sphere: Related Content

mardi 30 novembre 2010

Sans TNT, regardez les chaînes de France Télévision sur le site pluzz.fr

.
.

Pas de panique, y'en aura pour tout le monde de la TNT !
Même ceux qui ont un téléviseur intégrant la TNT galérent apparemment pour caler leurs chaînes.
Si, en plus, vous devez vous procurer l'adaptateur, vous vous retrouvez avec deux chaînes au lieu de trois (sauf bien sûr si vous êtes abonnés TNS).
Et si vous avez un accès internet haut débit, et bien vous pouvez vous replier sur le génial site pluzz.fr, entièrement gratuit.
On y trouve pendant une semaine, les archives de ce qui est diffusé sur le réseau France Télévisions, y compris l'outre-mer, et y compris donc les JT polynésiens de RFO, devenu à partir de ce jour Polynésie Première.
Qualité maximum, possibilité d'affichage en plein écran, navigation dans tout le document comme dans un DVD...
Personnellement, je suis fan de On n'est pas couchés de Ruquier, qui, pour une raison qui m'échappe, n'était plus diffusé ici, et que je regarde sur Pluzz, comme le numéro de samedi dernier avec Jean-Marie Bigard, Arnaud Montebourg, Elodié Frégé venue présenter son 3ème album, Lorant Deutsch, Gilles Lellouche...
Si vous ne connaissiez pas, et que vous déprimez parce que vous avez loupé le dernier épisode de Plus belle la vie, précipitez-vous sur Pluzz, vous m'en direz des nouvelles...


.
.

Sphere: Related Content

lundi 29 novembre 2010

Posez vos questions à Philippe POUPON et Géraldine DANON, les prochains invités du GRAND HUIT

.
.

La petite famille de Philippe POUPON et son épouse Géraldine DANON est en escale en Polynésie.
On peut suivre leur parcours sur le blog que tient Géraldine : Fleur Australe, du nom de leur bateau.
Ils seront les invités de l'émission LE GRAND HUIT sur RFO RADIO, qui sera devenue entre temps POLYNESIE PREMIERE.
Hier on m'a appelé pour me dire qu'on ne voyait pas l'émission à la télé, et donc je rappelle que c'est bien une émission de radio, que l'on peut écouter aussi sur internet.
L'interview est composée de vos questions, n'hésitez pas, vous avez jusqu'à mercredi matin dernier délai.
Diffusion vendredi 3 décembre à 08:00
Rediffusion dimanche 5 décembre à 10:00
Capsules "best of" en semaine du lundi au vendredi à 06:25
.
.

Sphere: Related Content

LA SEMAINE VUE PAR LOLO (La Dépêche Dimanche du 28 novembre 2010)

.
.
.
.

Sphere: Related Content

vendredi 26 novembre 2010

Hip hip hip... Teura !!!

.
.

d'après photo Tahitipresse / C.Valax

Les affiches "la violence ça déchire grave" du Ministère de la condition féminine auront créé le buzz, par les partages sur facebook, par le relais de l'article d'hier plus de 180 fois, et les centaines de commentaires qui en ont découlé, absolument unanimes sur l'ineptie du message distillé.
Teura Iriti, la Ministre responsable du fiasco, tentait lamentablement de justifier le slogen de la manière suivante :

« Cette année, nous avons voulu cibler 2 publics ; effectivement, les jeunes avant tout. Pourquoi les jeunes ? Parce que ça a été aussi une demande de leur part. Nous avons pu travailler avec quelques jeunes. Le slogan que vous voyez, à savoir : ‘La violence déchire grave’, s’il n’est pas accompagné d’un support, je vais dire imagé, c’est vrai que ça a un autre sens. Mais avec le support imagé, une photo d’une famille, mais déchirée, tout de suite ils comprennent. D’ailleurs, ils nous disent même : ne nous prenez pas pour des idiots. Quand on voit cette affiche, on comprend très, très vite ce que ça veut dire. A côté de ça, nous avons donc voulu aussi mettre une autre affiche, destiné à un public beaucoup plus large, qui est tiré notamment des 10 commandements, à savoir : ‘Tu ne la frapperas point’. Là aussi, la société polynésienne est beaucoup fondée sur, donc la religion et c’est un message fort et emporté. D’ailleurs, vous voyez que nous avons aussi traduit ce slogan en tahitien, en tout cas ce commandement en tahitien : eiaha roa oe e taparahi. »

Les jeunes susceptibles d'être concernés par la violence conjugale étaient demandeurs d'un slogan qu'ils comprendraient ?
Donc en fait, la cible de la campagne ce serait les auteurs du slogan ?
Wouaaah !
Support imagé... photo... ? On y voit un graphisme laid, sombre et simpliste...
Un dessin d'enfant eut été plus parlant et plus authentique.
Et donc le fameux "ça déchire" n'est pas employé dans le sens "d'jeune" signifiant que c'est top délire méga trop bon, non non non. Et puis d'abord, elle le savait Teura que le slogan ambigü et polémique voulait dire ça, pfff...
Non non : ça déchire est employé ici au sens propre : ça déchire la famille, ça va te déchirer la gueule quand tu vas recevoir le rapport Bolliet sur l'arête nasale...
Le ministre a donc choisi un jeu de mots !
...ça nous rassure vachement.....
Pour un sujet comme la lutte contre la violence sur les femmes, qui est une cause nationale, cette affiche va de toute façon finir au bêtisier !
Il se murmure même que l'autre affiche concernant un commandement, au graphisme déprimant et austère comme une épicerie est-allemande un soir de février, a failli s'orthographier "tu ne frapperas POING"...
Il faut donc se rendre à l'évidence : une boulette est une boulette.
Pas la peine de baragouiner un discours improbable que personne ne va gober pour tenter de se raccrocher désespérément aux branches !
Sans être très calé en communication, il me semble pourtant qu'une des règles de base c'est de délivrer un message en des termes efficaces, clairs, simples, nets et précis, compris et assimilés dès la première lecture, et de ne pas passer une journée à se demander ce que l'annonceur a voulu dire.

Résultat évident ici : au lieu de la délicatesse, de la pudeur et du respect auxquels elles avaient droit, les femmes battues se prennent donc un message scandaleusement ironique en pleine tronche...
Personnellement, si je croise une de ces affiches, j'irai la déchirer grave !...
.
.

Sphere: Related Content

jeudi 25 novembre 2010

L'affiche scandaleuse du Ministère de la solidarité et de la famille...

.
.

C'était donc vrai...
On venait de ma parler de cette affiche, en me prévenant qu'une campagne de communication contre la violence faites aux femmes allait faire du bruit.
Je ne voulais presque pas le croire et je découvre pourtant l'affiche hier soir...
Et ce slogan aussi débile que scandaleux : La violence ça déchire grave !
Non mais je rêve...
Mais bordel, qui sont les vieux cons qui ont pondu cette affiche laide avec ce slogan qui semble vouloir s'adresser aux djeun's, en délivrant un message absolument contraire à l'intention de départ, si tant est qu'il y ait eu la moindre intention en amont...
Le ministère de Teura Iriti fait la boulette de l'année et peut-être même de la décennie sur un sujet gravissime et douloureux qui avait besoin d'un traitement respectueux, parce que s'il s'agit d'un jeu de mots signifiant que la violence "déchire" une famille, c'est absolument inadmissible et du plus mauvais goût !
Car, Madame la Ministre, c'est un vieux quadragénaire qui vous indique que l'expression "ça déchire grave !" signifie... "c'est génial !", "j'adore !" !!!!
Par conséquent, votre affiche dangereuse dit ouvertement, clairement et directement aux jeunes que "la violence c'est génial".....
Et oui, les jeunes ont des expressions comme ça qu'il faut comprendre. Quand ils disent "c'est d'enfer !" par exemple, ça veut dire que c'est paradisiaque, qu'ils adorent ...par exemple : "wouah Papa, le dernier Twilight c'est d'enfer..."
Ce qui est incroyable, c'est que personne, dans la sphère ministérielle, n'ait alerté qui que ce soit pour stopper la diffusion de ce message.
Une très rapide recherche sur internet vous l'aurait facilement confirmé :

Dans un forum sur une chanson de Eminem : "Bien tres bien meme!!j'adore eminem!!c le meuilleur!!! Merci sa dechire grav"

Dans un blog féminin (!) :
"L'Alsace, c'est top tendance et ça déchire grave !"

Dans un forum sur une chanson de Murderdolls :
"Raaah ça c'est du bon son, en + les paroles sont poignates =) enfin bon, tout ça pour dire que ça déchire grave et que j'adore de trop!!!!
MurderdollS en force!!!!!!!!!!!!!!!!! quelle prestance ils ont!!!!"

D'autres exemples ?
Y'a pas quelqu'un qui a un gosse ado au Ministère ?
Aujourd'hui conférence de presse pour la présentation de la campagne...
Les associations s'occupant des femmes battues vont beaucoup apprécier ce coup de pouce providentiel et irritant du Ministère (...quelle est l'éthymologie de "irritant" ? ....venant de Iriti ?) !
Consternant, lamentable, honteux, nul et d'une désespérante connerie...
Qu'en pensez-vous ?
.
.

Sphere: Related Content

mardi 23 novembre 2010

Un tortuphage vous parle...

.
.

.
Polémique autour de la réouverture ou non de la chasse à la tortue, suite... On a vu que ce couac monumental venait encore d'un problème de communication, qui met, ou a failli mettre la Polynésie, à la même enseigne que, par exemple, les îles Feroe, pour le massacre des dauphins.
On ne croit pas trop à la répression dans les îles où tout le monde se connait, on tout le monde est plus ou moins, fetii, cousins, etc...
Des braconniers pris en flag il y a quelques jours ont payé le prix de la polémique puisqu'ils ont été condamnés à de la prison ferme, servant ainsi d'exemple tout trouvé, avec arrestation bien médiatisée.
Mais les braconniers ont un soutien avec les mangeurs de tortue dont nous voyons un exemple avec la vidéo ci-dessus.
Finalement la chasse aux tortues (qui était annoncée comme servant à la protection de l'espèce évidemment...), ne sera pas autorisée.
Et donc ce témoin est un hors-la-loi.
Mais voilà... il y a le double poids de la tradition et de l'incontournable culture (qui a le dos large et qu'on met à toutes les sauces), et le fait que ce monsieur prétend ne manger que ça, jugeant la loi injuste...
Qui peut prétendre que toutes les lois sont justes ?
Mais si tous ceux qui croient que telle ou telle loi est injuste devaient manifester, ce serait un sacré bordel et on friserait l'anarchie.
Que conclure ? que la raison fait vivre mais que le tort tue ?
Nooon Lolo, pas ça quand même...
Et vous alors, vous en pensez quoi ?
Qu'est-ce qu'on peut lui donner à manger à ce monsieur ?
.
.

Sphere: Related Content