vendredi 10 décembre 2010

Arrêtez de nous prendre pour des cons : la vérité sur la séance de l'Assemblée d'hier...

.
.

photo Cedric Valax - Tahitipresse ©

Petit résumé du triste et affligeant spectacle des élus hier : rejet du budget. Officiellement on entend qu'il faudrait se pencher davantage sur certains chiffres, que rien n'est possible en l'absence du ministre des finances....
Ben voyons !
FOUTAISES !!!!
Des dispositions, rappelons-le, votées à l'unanimité en commissions et qui plantent en séance pleinière ?
Tsss... les élus prennent vraiment la population pour des cons.
Comment peuvent-ils appeler au renouveau, à la moralisation de la vie politique quand chaque jour nous apporte la démonstration du contraire.
Hier on a encore franchi un pas de plus dans l'irresponsabilité, pour employer un qualificatif poli.
En effet, quelques coups de fils et quelques infos plus tard, on constate que l'écoeurement gagne du terrain, et on peut facilement décoder la séance de la manière suivante....
Voilà donc ce qui s'est réellement passé :

Mardi la séance devait se tenir pour examiner le collectif budgétaire (modification du budget 2010, pas encore le budget pour 2011). Au coeur des négociations entre les autonomistes pour la fameuse éventuelle plate forme qui verrait le jour si GTS démissionnait et qui ne changera rien du tout puisque ce sera toujours avec les mêmes tronches, l'UPLD a voulu appuyer là où ça fait mal et a refusé d'entrer en salle alors même qu'ils étaient en réunion dans la salle à côté.
Histoire de faire une nouvelle démonstration qu'il n'y a plus de majorité et que rien ne peut se faire sans eux...
Attitude dont tout le monde, j'espère, apprécie la maturité et le niveau...

Mardi soir les chefs autonomistes se sont vus: GTS, méfiant, leur a dit que sa proposition de passer le relais était repoussée à avril.
Autre élément: voter le budget sans trop faire d'histoire pour éviter que ça traîne trop. Sans doute il l'a fait un peu trop autoritaire et n'a pas laissé paraître qu'il était prêt à accepter des amendements...
Dernier élément: voter pour le candidat UMP en 2012.

A ce stade, c'était au tour de Flosse et Bouissou de faire un caca nerveux, leurs plans de retour au pouvoir par le biais d'une plate-forme autonomiste venant de tomber à l'eau... ou en tout cas d'être bien ajournée...
Touchés en pleine susceptibilité et vexés au dernier degré, ils se sont dit "tu vas voir ce que tu vas voir mon coco..."
Parade toute trouvée : Flosse ordonne donc à ses troupes de s'abstenir sur le collectif lors de la séance de mercredi.
Du coup la "majorité" a perdu entre 8 à 10 voix (Sandra Lévy Agami et Benoît Kautai votant pour avec TTA).

Bouissou, voulant sans doute se faire remarquer vote POUR le matin (genre "t'as vu je suis gentil") pour se barrer l'après midi (genre "t'as vu que t'as besoin de moi!!"). Et boum... moins 6 voix !

L'UPLD, tout content, se dit "on va voter contre comme ça on mets tout le monde dans la merde".
L'UPLD n'ayant cure de l'intérêt général mais affichant une stratégie grossière qui n'échappe à personne : pourir la situation pour avoir des élections rapides.

Les autonomistes ploynésiens c'est un peu comme les socialistes en métropole : on veut afficher une belle harmonie, mais c'est un panier de crabes où chacun ne pense qu'à sa tronche et ses intérêts.

Tout cela pour dire qu'il faut qu'ils arrêtent de nous la jouer sur le thème "on a compris la leçon, on va moraliser..." car c'est toujours de pire en pire !!!
Il y avait des dispositions qui concernaient le nuna'a, mais ces manoeuvres sont le dernier camouflet au visage de la population et la dernière démonstration de ce que l'intérêt général n'a aucune signification pour ces gens des deux bords.
Car il ne s'agit pas de stigmatiser un parti plus qu'un autre, ils sont majoritairement tous pareils, à quelques trop rares exceptions près.
Comment peut-on afficher sa tronche au JT en arborant un air pseudo-sérieux et en tentant de trouver lamentablement n'importe quel argument pour dire qu'il y a une explication au rejet du budget : l'absence du ministre !
Qui va avaler ça bordel ?
Comment peut-on s'acharner au pouvoir, en méprisant à ce point la population, tout en osant parler en son nom ?

Ne soyons pas dupes !
Mettons leur le nez dans leur caca systématiquement, à chaque occasion.
Décodons publiquement les arnaques politiciennes.
Démontons leurs grossières stratégies qui ne servent que leurs intérêts personnels
Et poussons-les vers la sortie....
.
.


Sphere: Related Content

15 commentaires:

Anonyme a dit…

Jettons les vers la sortie, à grands coup de pieds au cul!

Anonyme a dit…

TSSSS....si c'est pas malheureux!!!

P....n!! qu'on leur nique la gueule et qu'on les balance à la flotte!!

aie non, on peut pas, ça risquerait de flinguer la faune et la flore aquatique!!

Terii987

Anonyme a dit…

Cher Lolo,
merci pour ces explications sur les coulisses de l'APF. Après des études en métropole, nous sommes revenus au peï. Quelle ne fut pas notre surprise de voir à quel point les décideurs s'acharnent à se tirer des balles dans le pied à longueur de mesures, de loi de pays, de tout prendre à l'envers, d'être incapable d'anticiper quoi que ce soit!
Finalement, quand on discute avec les gens, qui comme nous, ont grandi ici, ont acquis de l'expérience et des compétences en métropole ou ailleurs, ont choisi de rentrer pour faire partager tout ça, inexorablement, on se retrouve confronter à des gens ignorants et pleins de pouvoir, incapables de réaliser qu'en s'entourant de gens compétents, c'est le chemin d'un développement économique stable.
Je me demande quelle autre mesure inepte du style taxer l'entrée des capitaux au lieu de taxer la sortie ils vont être capable de nous pondre.
En tous cas, encore merci pour cet espace de parole et d'information et longue vie au THT!
Steph

Anonyme a dit…

GTS a aussi un peu provoqué cet évènement en affirmant sans cesse depuis des mois que les institutions fonctionnent normalement, puisqu'il a réussit à faire voter des textes et budgets ...

Mimi Mato a dit…

Bah, ils savent qu'ils jouent seuls, sans nous, et qu'ils peuvent continuer comme ça en toute tranquillité : Avec 97 % de la population "insatisfaite" mais parfaitement amorphe, pourquoi s'en faire ? "On" la baratinera le moment venu et c'est tout. D'ici-là, "plein les fouilles et mort aux petits ! Tous des cons de toute façon."

"Il me semble" que les foutre tous dehors à grands coups de pompe au derche ne se fera pas tout seul et qu'ils ne s'en iront certainement pas spontanément non plus.

Pour donner un coup de pompe, au cul ou ailleurs, il faut que, dans la-dite pompe, il y ait un pied volontaire et déterminé. Pour l'instant ils ont l'unanimité contre eux, ok, mais, lorsqu'elles sont face à eux, les-dites pompes m'ont surtout l'air d'être passées au cirage quand elles ne sont pas carrément dans le cirage.

On n'a rien pour rien en ce bas-monde et râler en restant dans son coin ça compte pour zéro. Râler en public, là, déjà, c'est un peu mieux mais ça ne peut pas suffire, surtout en sachant que l'Internet contestataire est réservé à une minorité.

Il faut sans doute attendre les effets de cette absence de budget sur les prix et les contrats pour que ça frémisse un peu, et encore, pas sûr. La descente aux enfers continue. Comme le disait le Pr Murphy, "Les choses pourraient aller plus mal, et si on leur en laisse le temps elles y arrivent." Pour l'instant nous, ici, leur en laissons le temps.

Le pays n'est pas encore assez cassé ? Chacun ne le palpe pas encore suffisamment pour enfin se bouger vraiment, arrêter ça ?
Ok alors, rendez-vous en enfer.

Bon wik en attendant.

Anonyme a dit…

Quelle bande de vieux sclérosés !

Poema.Paris

Anonyme a dit…

pour résumé la politique écouté soldats louis une gigue en do.
rio

Anonyme a dit…

Enfin bon, on peut tout de même pas reprocher à l'opposition de voter contre, si ?

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

Que l'opposition vote contre n'a rien de condamnable en soi, sauf que ce quel'opposition a rejeté par ce vote elle l'avait accepté en commission et il y avait eu unanimité.... c'est ça qui est choquant et qui prouve bien qu'il y a une manoeuvre politicienne fumeuse qu'aucune tentative d'explication à posteriori ne pourra justifier....

Anonyme a dit…

Vous voulez pas mettre Fritch président? Je fais capoter votre budget!

En mai, c'était: vous voulez pas me mettre au perchoir? je vous fous Oscar!
Et il avait ordonné à ses troupes de voter pour Temaru.

Même chose en février 2008: Vous voulez pas de moi ? je fais élire Oscar Temaru président de la Polynésie.

C'est toujours la même stratégie: C'est moi ou le cholera !

brad a dit…

Yo
« Je vous demande de vous arrêter ! »

Anonyme a dit…

Aux armes citoyens, formez vos bataillons.......Tev

Anonyme a dit…

Hey, mea ma ! la solution pour retrouver une certaine stabilité à l'APF et à la présidence et un nouveau bond en avant, avant les élections de 2013 :
1-GTS, démission car il a démontré sa GRANDE INCAPACITE de diriger...
2-ben oui, que l'APF remette celui qui sait bousculer même les représentants de l'Etat (comme jeudi dernier, il a dit au HC :.. "qui contrôle paie" et vlan !) : Gaston le vrai, le grand, FLOSSE bien sûr ! Simple !
Nano

Pehu Oe a dit…

Daâalllaass, ton univers impitoyaâableuh !
Ouais, zzzzz, bon, ya quoi sur l'autre chaîne ?
Ah, le Grand Huit ! Là, déjà, ça le fait plus !

Tiens, d'ailleurs, le grand jeu proposé par GTS, on pourrait pas en publier les résultats au fil de l'eau ?
Siii, tu sais bien :
Le pointage de chaque élu/ministre/fonctionnaire/emploi cabinet/collaborateur de ministre/sous-traitants d'audits et d'enquêtes/commissions/états généraux/etc... pour savoir si c'est un emploi fictif, en vue de sucrer le poste au prochain coup.
C'est rigolo ça.
Surtout si on a les interviews des sondés !
Et l'évolution du classement.

A la limite ça serait plus captivant que le JT
... pas à la limite du tout d'ailleurs.
Ça ne changerait rien bien sûr, les chiens ne font pas des chats, mais on aurait au moins la rigolade de les voir se tortiller entre langue de bois et slip mouillé de trouille quand vraiment coincés par les questions.

Chiche ? On peut ?

Yoane a dit…

Qu'on veuille encore voir vouloir revenir le vieux Gaston au pouvoir me sidère. Ne croyons surtout pas que si la Polynésie est dans cet état actuellement qu'il n'en est pas en partie responsable. En régnant pendant plus de 20 ans sur le territoire, en empochant des fortunes personnelle sur le dos du territoire, en faisant profiter de cette manne à toute la caste actuellement encore au pouvoir, il a formé le système qui déraille en ce moment, avec la complicité de son grand ami Jacques qui devait avoir pas mal d'intérêts a le laisser faire (enrichissement personnel, financement du Rpr et des campagnes politiques, lessiveuse publique ...)
Tous ceux qui sont dans l'APF, aux gouvernement et qui les entourent n'ont qu'un intérêt: protéger leurs intérêts et garder ce mode de fonctionnement qui leur permet de ne pas baisser leur niveau de vie, voire de l'augmenter (en période de crise, c'est pas mal) pour eux et leur large famille.
Comment les déboulonner ?
Tant qu'une nouvelle figure, jeune, avec un charisme à la B.Leontieff, ne sortant pas du microcosme actuel de la caste dirigeante, qui arrivera à rester en vie pour arriver jusqu'au pouvoir, et qui œuvrera autant pour lui que pour tout le monde ne fera pas son apparition j'ai bien peur que nous restions dans la même M...E pour longtemps, jusqu'à ce que nous buvions le calice jusqu'à la lie.

Advienne que pourra...