samedi 23 juillet 2011

HEIVA 2011 : Tumata, Moena et le sacre de Tahiti "Aura"...

.
.


Finalement, après des mois d'obscurantisme ministériel Mitateriipaien, un taui et une ministre de la Culture plus tard, le 129ème Heiva aura été un très bon cru.
Bon alors avant toute chose, je n'ai aucune qualification pour commenter les prestations, que l'on soit bien d'accord, je ne comprends malheureusement toujours pas les 'ute qui font rire Toa'ta, et je ne peux donc réagir qu'en terme d'émotions et de chair de poule...
J'a toujours eu un faible pour la troupe TAHITI ORA, ce blog en témoigne, et j'avoue que j'ai été scotché et bouleversé par leur prestation qui leur a valu d'être les grands vainqueurs de cette édition, avec plusieurs prix dont le meilleur costume végétal et celui de la meilleure danseuse à Moena, la chorégraphe de la troupe.
D'abord, j'ai trouvé que les danseurs et les danseuses occupaient l'espace avec une présence hors du commun.
Certes, ils étaient nombreux, sans doute la troupe la plus importante, et, très vite, cette foule d'artistes m'a fait pensé, même si la comparaison pourra sembler étrange, aux grands films muets de David W. Griffith comme LA NAISSANCE D'UNE NATION, ou les premiers films de Cecil B. De Mille, lorsque, dans le premier quart du vingtième siècle, ces génies du cinéma qui avaient tout inventé, remplissaient l'écran de ces foules impressionnantes de figurants, à perte de vue, pour reconstituer des armées et des batailles...
Avec ce que TAHITI ORA nous a proposé cette année, on était aussi dans le très très grand spectacle.
Des mouvements collectifs somptueux et d'une grande variété, et il y avait quelque chose de magique dans ces synchronisations parfaites et de miraculeux dans cette chorégraphie qui, véritablement, semblait conçue pour servir l'histoire.
Avec cette prestation, j'ai rarement été autant aspiré au coeur de cette légende de Marukoa, sans, hélas, en comprendre toutes les finesses ni les mots certainement chargés de poésie de John Mairai, mais, là aussi, on retrouve dans ces gestes et ces mouvements tellement expressifs, quelque chose qui nous ramène au cinéma muet, lorsque les acteurs forçaient le trait pour faire passer un maximum d'émotions par des regards, des attitudes...
Les tableaux sont d'une telle diversité, que l'on a le sentiment d'être embarqué dans le flot du récit et c'est, de toute façon, que l'on comprenne le sens des mots ou non, complètement envoûtant.
Chaque geste semble étudié pour souligner la dramaturgie du récit...
Certains mouvements de bras, notamment, sont particulièrement originaux et surprennent en même temps qu'ils séduisent.
Pour avoir eu le privilège, il y a deux ou trois ans, d'assister aux préparatifs du spectacle HIVA, j'ai pu mesurer à l'époque la masse de travail que cela représentait, et le soin extrêmement méticuleux apporté aux costumes de cette troupe, qui sont de réelles pièces de joaillerie.
Mais cette fois, c'est un spectacle à la puissance dix que nous a proposé Tumata et sa troupe.
Quelque chose d'énorme, et je pensais au nombre d'heures de répétition, aux heures passées à faires les costumes et les tenues, très très riches, qu'il faut impérativement exposer pour que l'on puisse s'attarder sur les moindres détails après avoir savouré des vues d'ensemble.
Le résultat est donc titanesque, majestueux, incroyable, époustouflant, frissonnant et terriblement émouvant.
Le jury ne s'y est pas trompé et cette troupe si attachante, menée par "Mat's" ressort de ce Heiva auréolée d'un triomphe ô combien mérité...
L'aura de Tahiti Ora...





.
.

Sphere: Related Content

11 commentaires:

mirabelle_9 a dit…

Bravo LoLo!….
J'ai bien aimé ton article dit tire en bique sur le Heiva.
On peut faire plus court : "Péplum taillepouette"
(le Péplum marquisien n'est pas mal non plus!…)

Suggestion : Notre ministre de la Kultur (c'est qui?…) devrait ficeler un dossier pour l'inscription de ces popotins montés sur roulements à billes au patrimoine mondial de l'Humanité de l'UNESCO.

Rubrique : "Chefs d'œuvres immatériels"

WOUAWW!…

mirabelle_9

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

merci MIRABELLE et très bonne idée pour l'UNESCO !!!
mais avant faudra décoloniser et faire classer quelques marae...

mirabelle_9 a dit…

C'est encore moi….

Le Comité de classement des demandes au patrimoine mondial de l'Humanité de l'UNESCO a dû lire ton blog sur THT.

Il me fait savoir que la rubrique "Chefs d'œuvres immatériels" est FULL.

Par contre, il reste de la place dans la rubrique "Moyens d'Expression"?….

Qu'est-ce qu'on fait?….

mirabelle_9

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

ah ça c'est fâcheux MIRABELLE !!!
Full ?
je leur en foutrais du full à l'UNESCO !
qu'ils envoient des représentants au Heiva, je te promets qu'ils vont nous trouver une place !!!

Anonyme a dit…

Ca fait vraiment tâche d'avoir enrolé un escroc dans la troupe pour y jouer un rôle principal, vraiment dommage, moi ça m'a gâché le plaisir et foutu la gerbe, quelle mauvaise idée et mauvais exemple....

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

? ? ? ?

tauarai a dit…

ia ora na lolo,

idem que pour l'anonyme de 22:02, j'ai eu la même réaction que lui lors de premier passage de la troupe, il faisait référence au personnage du "roi" tenu par le tristement célèbre C. Taupua qu'on a plus habitué à voir dans la rubrique judiciaire.
Mais connaissant l'entourage de cette troupe, il s'agit plus là d'un choix sans doute "familial" qui n'ote en rien à la qualité du travail de cette grande dame qu'est Tumata Robinson.

oui sinon choix malheureux je suis bien d'accord.

pärahi

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

aaaaah d'aaaaccord... merci pour la précision...

et y'avait pas Kalin dans l'orchestre ?

tauarai a dit…

@ lolo,

Tu parles de son "tonton" kalin si je ne m'abuse ? lol !

La perche est si grosse que je te la rends volontier, "tonton" est au violon me semble-t-il.
oui c'est nouveau ca vient de sortir au Heiva 2011 dans le registre "création" le violon est de mise parmis les pahu et les toere!
L'an prochain pour la 130ème édition et si tout va bien, il devrait y en avoir un peu plus de monde "au violon", de la à monter une troupe...

pärahi

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

L'année prochaine ce sont les "tamariki nuutania" qui vont gagner le heiva...

MaikiBrune a dit…

Tamariki Nuutania? Oh que c'est bon...Et puis directement en catégorie Hura Tau sans aucune contestation!