dimanche 30 octobre 2011

Pascal Szym au GRAND HUIT

.
.

La crise est également présente dans le secteur de la santé en Polynésie, et, pour en parler, nous recevons cette semaine Pascal Szym, le président du syndicat des médecins libéraux.
Vos questions éventuelles sont à lui poser ci-dessous, jusqu'à mercredi matin dernier délai.
En vous souhaitant un bon dimanche...
.
.

Sphere: Related Content

5 commentaires:

Rio a dit…

Monsieur,

Quand on représente une caste de nantis parasitant la société (1,5 MF/mois en moyenne, payés à 70% par le contribuable travailleur - incluant les fonctionnaires qui cotisent), est-il possible de venir à la radio pour parler d'autre chose que de la défense de l'intérêt de ses "chers" collègues?

Si demain on vous déconventionnait, les gens s'orienteraient vers la médecine publique qui coûte bien moins cher (certes, avec les délais d'attente que l'on connaît). Néanmoins, le médecin du secteur public, lui, son salaire est connu, et au maximum (c'est à dire après quelques années de carrière) il gagnera 1 MF. Si une moyenne était établie, elle devrait sans doute tourner autour de 600 KF (2,5 fois moins que dans le privé). Sachant que votre "salaire" est à 70% issu de la poche du public, cela veut dire que matériellement vous coûtez en moyenne 40% plus cher qu'un médecin public pour la partie des fonds publics vous concernant.

Passons sur ces questions "financières" sans grand intérêt... Et parlons simplement santé.

Il est vrai que les médecins sauvent des vies au quotidien en prescrivant des médicaments nécessaires. Il y a des domaines ou la médecine est indiscutablement utile (interventions d'urgences, néo-natalité), domaines qui ont effectivement permis d'allonger quelque peu la durée de "vie" de l'humanité.

Néanmoins, conserver des vieillards en vie pour vous enrichir, ne trouvez vous pas cela scandaleux? Peut-on avoir le droit de mourir dignement plutôt que de "survivre" dans un état de décrépitude tel que même notre famille ne souhaite plus s'occuper de nous?

Par ailleurs, quand la médecine moderne, en cœur avec les groupes pharmaceutiques, prétend être responsable de l'accroissement de la durée de vie de l'humanité au cours du dernier siècle, c'est un mensonge éhonté.

La réalité, c'est qu'au cours du dernier siècle, les médecins et les compagnies sont devenus plus riches, plus puissants mais que la durée de "vie" des adultes bien portants, elle, n'a pas augmenté énormément.

A l'heure actuelle, l'efficacité des antibiotiques est en chute libre du fait du développement de résistances. Résistances liées à quoi? Au fait que, si les groupes pharmaceutiques se contentaient des prescriptions de médicaments nécessaires à la seule survie des patients, leurs profits seraient bien faible. Et qu'elles ont encouragé les médecins à prescrire, prescrire, encore et toujours plus. Les scandales récents (médiator...) illustrent bien cela.

Voltaire en son temps disait déjà: "Les médecins administrent des médicaments dont ils savent très peu, à des malades dont ils savent moins, pour guérir des maladies dont ils ne savent rien."

Comment expliquez-vous, monsieur, qu'à chaque fois qu'une grève des médecins a eu lieu, la mortalité ait diminué? Comment expliquez vous que les pays qui ont le plus de médecins ne soient pas forcément ceux avec la meilleure espérance de vie? Si les médecins doivent être considérés comme responsables de la vie comme ils aiment si souvent à le rappeler (histoire de maintenir leur prestige), ne serait-il pas juste d’également être tenus pour responsables de la mortalité?

Rappelez vous votre serment... D'Hippocrate, ne serait-on pas passé à Hypocrite?

Vous ne faîtes que retarder l'inéluctable constat de l'échec de la médecine moderne à se remettre en question. Et le fait que la société s'effondre (en Polynésie comme en métropole) permettra, il faut l'espérer, qu'on vous remette à votre juste place.

Kanapa a dit…

Lors de la grève d'air tahiti Nui , les pilotes ont tous déposé un arrêt de maladie signé par leur médecin du privé.Peut on cautionner ce genre de comportement vis à vis d'un médecin du privé?

Parlons un peu des femmes enceintes, je constate que la pratique de la césarienne se démocratise au profit d'un accouchement dite "normaux" dans les cliniques de la place .Répondez moi, honnêtement, les médecins des cliniques perçoivent -ils une prime à chaque fois qu'ils charcutent le ventre d'une femme?.

Ma femme a été suivi par une sage femme du privé.Alors, que le gynéco nous aviez assuré que tout était bien. Il a fallu d'un coup fil de celle ci à la clinique de la place pour que l'on prolonge encore d'une semaine le suivi à domicile de ma femme. Cette sage femme nous a dit ouvertement que la CPS allait pendre en charge la prestation.Il s'agissait ici apparemment d'une pratique récurrente consistant à ruiner la CPS. Autrement dit , même si tout va bien , on va quand même se faire du pognon.


Pourquoi les médecins du privés qui octroient facilement des arrêts de maladies ne sont pas sanctionnés?Bien qu'il existe des médecins fantômes de la CPS qui sont plus des bureaucrates que des gens du terrain.Enfin, entre médecin vaut mieux fermer ses yeux.


Combien vous gagnez? Est ce vous faites parti des nantis du fenua? Auriez vous perçu le même salaire en France?

En Angleterre , les médecins ne prescrivent pas forcement des médicaments lors d'une consultation. Le système médicale français , en tout le cas, les français y compris les polynésiens ne comprendront pas pourquoi il n'y aurait pas un échange de médicament contre une prestation payée (honoraire). Les médecins sont -ils obligés pour parfois plaisir à un patient des médicaments pour le contenter?

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

Désolé Kanapa, ta question est arrivée après l'enregistrement de l'émission...

Kanapa a dit…

Dommage Lolo! Je l'avais écrit hier au soir pourtant. Pas grave ça sera pour une autre fois.

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

Kanapa, en fait on enregistre le mercredi après-midi, donc on regarde une dernière fois les questions le mercredi matin, le temps de faire la sélection, d'éviter les doublons...
C'est pour ça que j'indique "Vos questions éventuelles sont à lui poser ci-dessous, jusqu'à mercredi matin dernier délai"
Tes questions étaient intéressantes...
Sorry !