mercredi 24 août 2011

La petite insinuation perfide de Tauhiti Nena, ministre...

.
.

L'Etat a décidé de présenter un recours contre les arrêtés d'affectation de Tauhiti Nena, concernant les professeurs stagiaires.
Le ministre de l'Education et de la Boxe a réagi en ces termes au micro de Mike Leyral de TNTV :

"Lors des essais nucléaires on a considéré notre pays comme un centre d'expérimentation et aujourd'hui j'ai encore l'impression qu'on nous considère encore comme des cobayes et là je ne peux pas admettre ou comprendre qu'il ne respecte pas cette décision de justice. Alors je ne sais pas... s'il faut peut-être que le Pays se lève ou s'il faut continuer à accepter ce que nous impose l'Etat..."

Les victimes des essais nucléaires vont sans doute apprécier ce nouveau parallèle historique gouvernemental inspiré... Encore un raccourci approximatif stupide. Apparemment le Gouvernement se passe l'intégrale des déclarations de Jean-Marie Le Pen en boucle pour sortir autant d'âneries, après Temaru qui qualifiait le conflit du Vietnam de "p'tite guerre"...
Mais en plus et surtout, il y a toujours ce climat pourri, assorti d'insinuations menaçantes envers l'Etat sur fond de violences.
L'autre jour, à l'Assemblée, lors du vote de la résolution sur "la réinscription", le président Temaru avait déjà lancé une petite phrase (référence aux évènements calédoniens d'Ouvéa en 1988), espérant qu'en Polynésie "on évite un bain de sang"...
Et donc c'est aujourd'hui un ministre qui évoque, l'air de rien, un soulèvement du Pays...
Donc c'est quoi l'arrière-pensée exactement ?
Que tous les maux de la Polynésie sont de la faute de l'Etat ?
Ben voyons... les politiques locaux (de tous bords) ne sont sans doute pour rien dans la dégringolade du fenua depuis près de 10 ans ?
L'avenir nous dira comment les choses vont évoluer, mais, si par malheur la situation générale devait dégénérer et sombrer un jour dans le chaos, il faudra bien se souvenir de toutes ces petites insinuations perfides pour démontrer qu'il y a eu préméditation de la part de nos gouvernants indépendantistes.
.
.

Sphere: Related Content

12 commentaires:

Anonyme a dit…

LOLO,
je crains malheureusement que tu ne sois dramatiquement visionnaire. Et je souhaite que nous nous trompions Ardemment tous les deux. Mais tant que ces connards n'auront pas pu mettre un peu de sang sur leurs oriflammes « De croisés », ils ne seront pas contents. Il serait temps que l'État leur donne une petite leçon financière comme cela a l'air d'être le cas en ce moment, notamment avec un haut-commissaire qui pour une fois fait son travail et là On verra ce qui se passe.ils n'ont pas compris également que 30 % de leur putain de budget repose sur la dépense des retraités. 30 milliards par an qu'il vont bientôt pouvoir se carrer ou je pense, le jour où Cette catégorie sociale sera imposée ou surtout traitée comme des parias dans le cadre d'une consultation populaire. Et la, rira bien qui rira le dernier.je souscris d'ailleurs Totalement à la des autres posts qui a dérivé sur l'indépendance et les réactions primitives et primaires de certains me confortent Dans mon analyse de la situation. Il faudrait en fait Payer un billet aller au Vanuatu a ces abrutis Qui devrait gagner par eux-mêmes leur billet de retour.....et Nous serions enfin tranquille pour un bon moment ......

Ku Kanaka a dit…

@Anonyme 10:11,

Pourquoi est-ce que la relation entre nos pays doit toujours être réduite à "qui paie controle" ? Est-ce ça la grandeur de la France ? Liberté, égalité, fraternité ?

Et pour le Vanuatu, que je ne connais pas, je viens de lire récemment qu'ils ont "l'indice de bonheur" le plus élevé de tous les pays. Donc je ne suis pas certain que ce soit le bon exemple (ou si, plutôt).

http://www.greenetvert.fr/2011/01/22/ils-ont-la-recette-du-bonheur/12327

Aussi, je t'invite à discuter avec le Haut Commissaire ou son équipe, sur la vision qu'ils ont de Temaru. Certes, il dérape verbalement de temps à autre, mais ils sont bien contents que se soit lui qui tienne les indépendantistes, et pas un allumé qui prônerait la violence. Il suffit aussi de passer quelques minutes en tête à tête, hombre a hombre avec Temaru pour en être convaincu.

Je sais qu'il est souvent difficile de se mettre dans les chaussures de l'autre, mais essaye un peu de t'imaginer ce que ressent un Polynésien au sujet des mensonges autour du nucléaire, et pourquoi cette indignation se transmet de génération en génération. La réalité: le Tahitien a accueilli le Français, qui l'a trahi, et qui ensuite lui dit: oui, mais je paye, donc ta gueule... Tu ferais quoi, toi, si on te parlait comme ça ?

@Lolo: tu commence à exagérer, au moment même où nous avons besoin de calme et de compréhension. La presse aussi a sa part de responsabilité dans tout ça, même si c'est un blog satirique. Nena a la tête sur les épaules et peut être aussi l'excès de confiance de celui qui sait se servir de ces poings, quand on a fini avec les paroles.

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

> KU KANAKA : mon exagération, si exagération il y a n'est que le reflet des abus verbaux que je ressens !
Depuis fin 2007, j'écris en suivant mon feeling, sans stratégie ni calcul, parfois satirique, parfois plus sérieux...
Ce soir Geros parle de GUERRE !
Qui exagère ?

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

...et puis je ne suis pas "la presse" !

olivier a dit…

Ku Kanaaka marque tout de même des points avec son commentaire judicieux et clair voyant.
En ce qui concerne les propos du gouvernement, je pense qu'il faut bien distinguer paroles et actes.

Anonyme a dit…

@ Ku Kanaka

l'excès de confiance de celui qui sait se servir de ses poings ?

C'est inquiétant comme phrase, les 50% de vahines qui subissent les excès de confiance de leurs concubins te remercient

Gaspard Alizant a dit…

ce que tous semblent oublier, c'est que Temaru n'a pas gagné les dernières élections, et qu'il n'est à son poste que suite à un énième traficotage.
Il n'a jamais reçu un mandat des habitants de ce territoire de la république française pour engager le processus de décolonisation (comme il dit).
Quant à la fameuse décolonisation, il s'agit de se débarrasser des vilains colons c'est ça?
Ceux qui sont arrivés d'Europe ou des USA et ont spolié les natifs de leurs terres en les achetant à vil prix, c'est ça?
Ceux qui ont des vallées entières qu'ils lotissent petit bout par petit bout?
Ont des patronymes européens, roulent des r quand ils parlent aux tahitiens, et parlent « reureu » quand ils sont à Paris ou Los Angeles, c'est ça?
Et composent 95% de l'assemblée, c'est ça?

Ben si c'est ça, Oscar, il est pas gentil avec ses petits camarades, na.
Gaspard

Anonyme a dit…

les insinuations du ministre, du vice-président et du président ayant rapport à la violence ne devraient pas être tolérés.
C'est scandaleux d'entendre ces propos de la part de nos dirigeants!

Anonyme a dit…

Ia orana, Bonjour

Fier d'etre Francais Polynesien .Ne d'un pere Francais et d'une mere Polynesienne .Heureux de posseder deux cultures.
Aujourd'hui la Polynesie compte beaucoup de sang mixte ce qui fait une richesse !. Malheureusement certains croises (independantistes)ont une vision d'une autre epoque !!ILe monde bouge il s'accelere dans l'outil informatique. Nous developpons des technologies nouvelles qui parfois sont depasse pour certains de nos petits cerveaux .
Oscar et ceux qui le suivent n'ont pas le COURAGE de mettre en PLACE le REFERENDUM pour que le peuple s'exprime ?
En Polynesien demi que je suis, mon vote sera NON pour l'independance .Parmis les personnes Polynesienne que je cottoi je peux vous dire pas un ne veux l'independance.
CHICHE pour le REFERENDUM. Je crois qu'Oscar et sa clique peuvent vite immigrer en NZ .
D'ailleurs j'ai envoye un mail sur le site UPLD a plusieurs reprises je n'ais eu jusqu'a ce jour aucune reponse??????.

TAFAI T....

Anonyme a dit…

deet avec un peu de chance nena va foutre un coup de poing à sarko , il finira en prison et on en sera débarrassé

coco laricot

Anonyme a dit…

Quand on fait du sport en haut niveau et en plus ministre, on ne peut assimiler la politique dedans.
C'est impossible, et surtout profiter des gens en s'imposant pour qu'ils disent comme lui.
Je vois la Polynésie mal partie si un changement radical n'est pas proche...
Tous nos membres du gouvernement voyagent tout le temps, pas pour le pays, mais pour leurs idées et leurs profits et non pas pour le peuple qui les ont élus!

Anonyme a dit…

Une dose de victimisation + une dose d'insurrection, un vrai cocktail bien connu et toujours tendance. Bref, une porte de sortie utilisée par les cabotins.