samedi 6 novembre 2010

Elle m'a aimé toute la nuit... ma légionelle....

.
.

Info révélée hier par LES NOUVELLES : des traces de légionellose ont été trouvées dans l'eau du tout nouvel hôpital. Comme il l'expliquait la semaine dernière dans l'émission A PARAU MAI, le ministre de la Santé Jules Ienfa voit toujours les choses de manière positive, et bien sûr, dans son monde où "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil", et bien cet incident n'est qu'une péripétie mineure et déjà règlée, avec une nouvelle chloration de l'eau et un choc thermique qui a résolu le problème.
OK cette bactérie ne présente un danger que pour les personnes très malades, mais un danger vital quand même, et dans le milieu médical, on a la mémoire moins courte que dans la mémoire d'un ministre, et on se souvient que le même problème avait été rencontré à Paris, lors de l'ouverture de l'hôpital Européen Georges Pompidou où il y avait eu 7 ou 8 personnes touchées et deux décès, comme en atteste cet article de LIBERATION qui remonte à... 2001, ou celui-ci de 20 MINUTES, datant de 2007 lors d'une récidive de l'épidémie qui avait fait un mort !
OK, on va croire le ministre lorsqu'il nous dit que tout est arrangé mais on va rester vigilants, et les lecteurs médecins ou infirmiers du THT aussi !!!!
.
.

Sphere: Related Content

10 commentaires:

Anonyme a dit…

les journalistes feraient mieux de vérifier leurs sources car c'est encore un scoop pondu depuis un bureau de leur rédaction .... un peu comme l'histoire du mort pas mort qui aurait été descendu à la morgue de l'hôpital ... heureusement, ni dans un cas comme dans l'autre, ces infos sont fausses, ou plutôt ces infos contiennent un fond de vérité interprétée à la sauce sensationnelle

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

S'agissant de santé publique, d'un hôpital neuf qui a coûté la peau du cul au territoire, s'il y a un fond de vérité, il faut que ça se sache, compte tenu, en plus, des précédents en métropole. Les quelques morts de la légionellose à l'hôpital Pompidou ont-ils perdu la vie dans une sauce sensationnelle ?

Anonyme a dit…

on est dans le boudin avec ces histoires de légion
OQPHIé

Topikite a dit…

Salut Lolo,
T'inquiete, tu vas voir, les retours vont pleuvoir, beaucoup de personnels honnetes etaient deja mecontents avant meme leur installation, et comme tu le dis quand on met 17 ans, et 47 milliards, on peut etre en droit d'exiger de ne pas faire comme certains precedents.
Reste que l hopital n'est pas fini mais il y a de tres nombreuses places de parking a la lecture des reactions.
Pour moi, c'est un bel hotel de specialistes qui va satisfaire une partie des fonctionnaires qui y bossent, et ca ne va que X par 100 le sentiment qu'ils ont deja que TOUT doit y etre traite.
Je crois mm pas que Pompidou aient 13 blocs, c'est dement.
Pour les faire tourner toutes il faut 15 IADE, le triple d'IDE, et, et ,et...
Mais le plus grave, c'est que l'on renforce le sentiment, que tous les soins de proximite, les structures des iles, des valles vot disparaitre au profit d ela survie de ce nouveau Charles de Gaulle terrestre.
La sante, d'abord c'est apprendre a se laver les mains, les dents, bie bouffer, et pas aller choper la legionelle , staph dore ou aureus, enfin les grosses merdes qu'on cope quand on veut vite ouvrir pour faire plaisir aux politiques et surtout avant d evoter le budget 2011 d ela CPS.
Quand a anonyme, il doit faire parti de la culture Sakosyste, la presse ne dit que des conneries, le web aussi, faites nous confiance, CQFD avec le sang contamine [merci JF Kahn] le canard enchaine, et tous les autres espaces ou l'on peut lire autre chose que la daube que nous servent rechauffee nos dirigeants.
Et les conduites du CHU, elles ont tenues a la chauffe a 70 degres?
A non juste du chlore, et alors, ils font quoi nos super hygienistes??
Arretez de nous prendre pour des cons.
Attendons la facture pour 2011 ,deja
Merci Lolo, on surveille.

Anonyme a dit…

Désolé, Lolo, j'ai mis un commentaire vite fait ce matin avant d'aller me coucher après une nuit de boulot ... oui, je suis infirmier ... en réa ... mais chut je n'ai officiellement pas le droit de parler étant tenu par le devoir de réserve.
Je voulais juste dire que le sensationnel est bien facile et que l'information est un art bien délicat.
Il existe CHPF des structures de surveillance concernant l'hygiène (réseau d'eau, matériel chirurgical mais aussi suivit des infections) comme dans tous les hôpitaux de France , nous sommes donc rattaché au réseau de surveillance national de la région Sud Ouest (CLIN sud ouest); une cellule qualité est opérationnelle et gérée par un ingénieur tout comme en France... Bref les normes draconiennes en vigueurs dans le monde hospitalier sont bien appliquées en Polynésie.
Ne me fait pas dire qu'il n'y a pas d'infections et que tout est beau et propre (la gestion des déchets ferait article édifiant).
Mais les journalistes sont-ils allé voir sur le site du CLIN ? Savent-ils que nous n'avons pas les même microbes extrêmement résistant aux antibiotiques qu'en France ou qu'au USA ? Savent-ils aussi que la légionellose se développe dans toutes les installations réfrigérantes (les clim industrielles) qui sont présentes sur tous les toits des ministères et des grandes surfaces ?
Non tout n'est pas rose à l'hôpital mais je t'assure de la compétence des professionnels qui y bossent autant que je doute de celle des journalistes et des politiques locaux.
Vaieri (pseudo pour la forme)


pour info :
http://www.cclin-sudouest.com/

Topikite a dit…

Valeri,
On ne met en doute absolument pas le professionnalisme du personnel, ni son devouement, ni ses soucis, mais quand tu achetes une Ferrari, tu attends un SAV autre que chez Renault...
MAis ausi, ce qui est mis en cause, c'est la penerite d'un ten instrument, son utilite, et surtout on s'interroge sur la structure future du plan de sante en Polynesie.
Dans les discours actuels, on a un peu trop l'impression que tout va etre centralise au CHU inn **** et que tout le reste, la medecine generale, sante publique, prevention, soins de proximite vont etre mis au rencard sous pretexte que la haute technologie va tout resoudre.
Toi mieux que personne, peut nous dre que rien de vraiment REVOLUTIONNAIRE n'equipe cette structure que l'on nous presente comme la perle du Pacifique.
Un eu de retenue, par experience, je suis trop souvent confronte au personnel du CHT qui etait un peu loin de la realite du terrain local mais alors la, dans les nouveaux locaux, ca ne va pas s'arranger.
Ce n'est pas un IRM en fin de vie, 13 blocs impossible faire tourner, des services pas encore fini qui vont regler les vrais problemes de sante.
L'etat de la population ne cesse d ese degrader, aussi, l'hopital va vite se remplir mais attention le prix de journee, meme si le calcul n'est plus celui la, risque d efaire hot la pilule en fin d'annee.
Deja, je pense que les premiers a se plaindre tres vite, vont etre le personnel, aucune embauche ne vont etre faites.
Et parlons du service de oncologie, radiotherapie qui ont justifie la construction meme du CHU??
Depuis la publication en interne du planning du demenagement de l'hosto, toutes les EVASAN des iles ont ete annulees, les missions, et les hospitalisations sont pries d'etre urgentes pour etre justifiees, en attendant nouvel ordre.
Un patient qui doit subir une radiotherapie s'est gentiment demande par la CPS d'attendre l'ouverture du service, sympa si ca ouvre que dans 6 mois, la tumeur a le temps de se faire plaisir..
On va voir les economies que vont faire la CPS, et EUROP ASSISTANCE.
Il existe en effet de la critique non constructive, mais l'auto satisfaction mene aux memes derives, surtout en matiere de sante.
Et au ministere, on a un champion.
Attendons encore quelques semaines.

Anonyme a dit…

Et puis est ce que les clowns de l'assemblée sont prêts pour accueillir et distraire les enfants hospitalisés?
OQPHIé

Anonyme a dit…

on est bien d'accord que les errements de la politique locale en matière de santé conduisent aujourd'hui à un hôpital pharaonique à Tahiti entouré d'un désert médical qu'est la Polynésie.
Ne parlons pas de politique de prévention.
Ne parlons pas de politiques, concept étranger à la classe politique et aux administrations locales.
Mais de cela, la presse en parle-t-elle ?

Et c'est bien de cela dont j'aimerais entendre parler dans la presse. Remplacer la rubrique des chiens écrasés par le rappel continuel des gabegies, des bassesses, de la déshumanisation du système actuel, des profits des nantis qui se gavent. Mais aussi mettre en valeur belles choses qui arrivent encore a se faire ici.

Au fait Topikite, il y a 24 salles d'op à HEGP, 750 lits pas tous ouvert dont 63 de réanimation.
Vaieri

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

Bon alors comme il y a des lecteurs bien informés, pouvez-vous me parler de la morgue du nouvel hôpital, parce que j'ai entendu des chiffres hallucinants sur sa capacité, donc avant de colporter je ne sais quelle légende urbaine hospitalière, merci pour cette précision. Et combien avant dans l'ancien hôpital ?

Topikite a dit…

Vaieri,
D'accord, 24 salles pour 750, et le CHU de Pirae, !# pour ? lits, quel ratio, au dela d ecela, c'est bien de defendre sa croute, mais la perenite d'un hopital n'existe que si l'on y cree une activite suffisante sinon cela finit en eau de boudin comme en France, fermeture de bloc qui tourne a vide, et je sais combien ca coute en personnel, une salle, alors 13.
Dans le projet initial, il y avait la certitude de faire fermer les 2 cliniques, 3 a present, pour les associer au projet.
On pourra regarder le probleme dans tous les sens, mais j'aimerais bien voir la tronche des pauvres gens qui vivent au truc du cul de la PF, ou des vallees de Tahiti que l'on va laisser deperir jusqu'a un point que seule une hospitalisation dans le grand CHU inn**** pourra etre salvatrice.
Quel impression quand tu arrives de Tiarei, rien que dans le hall et que tu rabaches,"tas vu, c'est hein, hein, c'est beau, tu vas voir tu vas vite guerir, et que 2 mois apres, c'est pareil"
Quel idee va se faire le "petit peuple" de cet instrument quand on va lui dire qu'il sera tout de oblige d'aller en France pour une greffe, une radiotherapie...
Moi, je bosserais dans ton service, je serai super content,mais d'autres le sont moins avant meme l'ouverture.
Je sais quil ne sert a rien de refaire l'histoire de cet hosto de 17 ans mais nous ne faisons que debattre nous, d'autres ont concu ce monstre et se gargarisent politiquement ou d'autres font de l'autosatisfaction de leur ego professionnel, mais ou est dont la faculte de medecine qui va accueillir les etudiants de toutes l'oceanie pour faire vivre ce bateau deja ivre.
En Polynesie, bien entendu aussi, on aime regarder le bout de son nez, pito en fait, et s'auto-flagelle, mais la base de tout, le payeur, c est la CPS donc NOUS.
On peut débattre des années, des siècles mais en Polynesie, seule politique de la main tendue est pratiquée, et en santé comme en économie, rien n'est prévu a plus de 1 mois de long terme.
Alors comme tu dis, une Ferrari avec de l'essence pourrie, ou pas du tout, un pilote nul, et des routes défoncées, tu m'expliques???
Et il semble que seule la presse fasse du sensationnel, c est dans le vent de l'époque??
Bonne semaine, bon courage, et detrompe toi, nous sommes du meme bord.
Bon quelqu'un peut il répondre a Lolo pour la morgue, en voila un sujet intriguant,non?