lundi 8 novembre 2010

Festival de la jeunesse à la presqu'île : stop chalala, action !

.
.

Le festival de la jeunesse vient de démarrer à la presqu'île, en collaboration avec l'Union Polynésienne pour la Jeunesse.
Le slogan de l'affiche du festival est bien trouvé : "stop chalala : action !"
Les jeunes en ont marre des discours politiques stériles et réclament du changement. Le festival sera aussi le théâtre d'ateliers divers, et une charte de la jeunesse sera rédigée.
La population de la Polynésie est composée à 50% de moins de 25 ans...
Malgré ce slogan déterminé, on a pu entendre le ministre de tutelle, Jean-Pierre Beaury, nous pondre la phrase suivante :
"la charte de la jeunesse va nous permettre de mettre en place et de proposer un projet de loi sur la charte de la jeunesse en mettant en avant, donc, les lignes de conduite mais surtout les thèmes à aborder sur les dix années à venir avec ensuite la possibilité pour tous de mettre en place un plan stratégique et enfin un plan d'action sur les dix années à venir"...
Si ce n'est pas du chalala langue de bois ça...
Ah ben oui dis donc... ça sent l'action et la volonté de changement en haut lieu !
Ne vous laissez pas endormir les jeunes hein !!!!
On s'était dit rendez-vous dans dix ans... même jour, même heure, même baratin...
.
.

Sphere: Related Content

7 commentaires:

Albert2 a dit…

Tu remarqueras l'évolution du langage, puisqu'il ne parle pas de faire une table ronde...

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

C'est vrai ALBERT2, ni de comité de pilotage, ni d'états généraux ou de Grenelle de la jeunesse...

Anonyme a dit…

UPJ dirigée en sous main par des vieux cons ne représente rien du tout à part leur voracité aux subventions
stop aux imposteurs
OQPHIé

Etn a dit…

Un véritable shalala, aucun débat pratique sur la sécurité de l'emploi pour cette jeunesse après les études, ceux qui sont au fenua tout comme ceux qui étudient ailleurs...la sécurité d'avoir un fare décent...le modèle politique alors que bon nombre d'élus sont vissés par la justice...Comment remplacer cette caste au pouvoir qui ne pense qu'à elle et non à la jeunesse...à améliorer le niveau de l'éducation, l'obtention des bourses pour les plus démunis...et j'en passe..
Rien de tout cela, seulement, la fête et écouter des balivernes des incompétents...Peut-ètre c'est tout que cette clique politique aurait à offrir à cette jeunesse désoeuvrée...un moment de détente culturelle, pour oublier leurs soucis au quotidien, mais une fois rentré chez elle...c'est la misère...!
Faaitoito ana'e!

IFONHié a dit…

C'est uniquement de la récupération politique sur le dos du contribuable
Y en a marre de leurs conférences, congrès, réunions, états généraux, etc.... conneries quoi !!!!!
Plan stratégique pour un plan d'action, pfff, foutage de gueule

Pehu Oe a dit…

En fait il y a une coquille sur leur affiche.
Au départ c'était : Stop action, chalala !
mais dans la chaîne de montage il y en a eu un encore plus nul que les autres et ça a donné ça.

Nono a dit…

Et oui, malheureusement, je suis de l'avis des précédents commentaires, en constatant que la charte rédigée par les jeunes lors du festival océanien de la jeunesse, qui se déroulait à Papeete il y a quelques années, et passée à la trappe.

Ils pourraient reprendre la meme charte et la soumettre, car les idées étaient bonnes, et déjà pondues.

A moins qu'une place soit réservée à cette charte, tu sais ? Juste à côté des comptes rendus des Etats généraux ?