mardi 18 janvier 2011

BREAKING NEWS : Mimile... Nuutania le retour !

.
.

Ben oui forcément... pour être (ré)élu maire, il fallait qu'il regagne sa cellule à Nuutania. C'est chose faite, Emile Vernaudon vient d'être condamné dans l'affaire OPT et reconduit directement à la case prison...
.
.

Sphere: Related Content

8 commentaires:

Anonyme a dit…

déjà sur le JDD

http://www.lejdd.fr/International/Oceanie/Depeches/Tahiti-5-ans-de-prison-pour-un-ex-depute-256431/

Anonyme a dit…

Oui, et il sera réelu comme ça en prison, ça fait pitié paï...Grave, et l'interview de sa femme aussi grave...enceinte en plus...ça devait etre pour faire pitié devant les juges....qu'ils y restent au niouf tous ces voleurs d'argent public.......Tev

Anonyme a dit…

Bonne nouvelle. La présidente du tribunal correctionnel a enfin les c... que n’ont pas eues avant elle ses collègues masculins.

Anonyme a dit…

Même en prison il paye rien le mimile
OQPHIé

Mimi mato a dit…

Même si je n'ai pas le coup de patte de Lolo j'en ai fait un petit dessin :

http://mimimato.forumactif.net/t64-fettinetia-mimile-elu-maire-d-une-cellule-de-nuutania

Je ne peux pas rester le seul, vu le comique de la chose.

Lolo, toi qui fait facilement mieux, t'en penses quoi ?
Merci.

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

merci MIMILE MATO euh pardon.... MIMI MATO, mais le lien renvoie à ton article et les images sont vérolées (ne s'ouvrent pas), tu me l'envoies en mail et en pièce jointe ? merci...

Mimi mato a dit…

Oké alors, je t'envoie ça, merci.

Marie a dit…

Le Mimile, faudra l’empailler et faire payer la visite au Musée… Après.

- «Modèle d’élu polynésien type» sur la pancarte.
- «Dur d’oreille» (a besoin de beaucoup de vinis mais n’écoute jamais)
- «Illéttré» (s’entoure de traducteurs de la Loi mais ne comprend jamais)
- «Doté de doigts crochus» (de menottes à menottés)
- «Record Guiness» (le seul candidat sachant se faire élire en cellule)

Grâce à Mimile, la Polynésie pourra envisager une nouvelle tradition du fenua :

« Lorsqu’un élu pique du pognon dans les caisses du Péï-pai, le peuple bénéficie immédiatement - sans passer par un juge (jurisprudence Loppsi II) - d’une opération Portes Ouvertes au(x) domicile(s) et société(s) dudit élu et peut retirer le juste retour compensatoire en nature : mobilier, matériels, véhicules, etc. Dans le cas où ledit élu se trouverait nourri, logé, blanchi aux frais des contribuables à Nuutania ou lieu similaire, le retour compensatoire sera augmenté d’autant, au prorata des jours-cellule fixé au jour-salaire d’un ministre. Cette tradition du fenua entre en application à vue. Elle ne saurait être interrompue par aucun recours. Tout membre de la famille de l’élu ne pourra prétendre ignorer la Tradition du fenua et se trouve engagé collectivement avec l’élu dans les mêmes conséquences. L’Opération Portes Ouvertes, Tradition du fenua, dans ce cadre précis, ne saurait être assimilé à du vol. »

Qu’en penses-tu LOLO-peuple ? Puisqu’on est autonomes… On fait s’qu’on veut avec le pognon des autres, non – surtout s’il était tien au départ ?!