samedi 12 mars 2011

Debriefing post alerte tsunami...

.
.

Alors que les images aussi incroyables qu'insoutenables venant du Japon passent en boucle sur toutes les chaînes de télé et tous les sites internet, la Polynésie a encore eu beaucoup de chance...
Dès hier soir, on assistait sur CNN, LCI, FRANCE24 ou même des chaînes japonaises en live streaming, aux scènes d'apocalypse du séisme et du tsunami... et notamment cette vague noire qui charrie bateaux, véhicules, maisons en feu... avec une force diabolique et monstrueuse...
Sur Facebook, les internautes polynésiens posaient très vite la question "la Polynésie est en alerte alors oui ou non ?"
Il y a eu un moment de doute puisqu'on parlait d'alerte sur Hawaii, sur l'Australie, sur la Californie et sur le Chili...
Pas pour nous...
Le tsunami allait-il être sélectif comme le capricieux nuage de Tchernobyl ?
Très vite, chacun se documentait de son côté, et, de lien en lien, des documents très officiels ne tardaient pas à être publiés et partagés, comme ce bulletin du pacific tsunami warning center, qui donnait la trajectoire de la vague, les heures estimées d'arrivée sur chaque île du Pacifique, l'intensité de la vague, etc...
On a très vite su que la Polynésie ne craignait rien avant le lever du jour, vers 7:00 du matin, et la taille de la vague ne devait pas être monstrueuse.
Donc il n'y avait aucune raison de paniquer.
Difficile, malgré tout, de fermer l'oeil avec ce qui nous arrivait comme images du Japon...
Alors, quitte à veiller, il y avait aussi les chaînes de télé de Hawaii sur lesquelles on voyait le direct avec les rues de Honolulu en pleine évacuation...
Puis les rumeurs de l'alerte arrivaient... ce serait à partir de 04:00 am à Tahiti...
Ce qui laissait trois heures pour s'organiser.
Ceux qui étaient dans des zones exposées commençaient à partir pour trouver un abri en hauteur.
Et tout se passait calmement, le réseau vini n'était pas saturé, internet fonctionnait, les sms passaient.
Bonne surprise pour tout le monde à l'aube : l'arrivée d'un SMS du haut-commissariat pour confirmer l'alerte, en plus des sirènes, en plus des patrouilles sur les routes.
Il y a donc eu du mieux par rapport à la précédente alerte il y a quelques mois, et l'équipe du haut-commissariat drivée par "super Magali Charbonneau" a été irréprochable.
Juste un cafouillage au moment dans la matinée avec une fausse levée de l'alerte, petit moment de doute où, comme la dernière fois, la rumeur d'une deuxième série de vagues beaucoup plus forte se mettait à courir... qui restera au stade de rumeur, comme la dernière fois.
Mais je ne peux m'empêcher de piquer une colère contre un petit trou-du-cul, jeune internaute en quête de buzz dénommé Loïc André, qui, depuis l'Europe, nous défèque un étron de quelques lignes intitulé "bons baisers de Polynésie" pour lancer, tel un sniper mal intentionné, une polémique sur l'absence de réaction des autorités et décrivant une population polynésienne "affolée et laissée dans le noir et l'ignorance"...
C'est un ramassis de mensonges et de conneries vu que les infos circulaient par téléphone, mails, sms, messagerie instantanée, que des sites comme TNTV, Polynésie Première, Tahiti Infos étaient actifs sur facebook, qu'un bandeau passait sur TNTV pour informer ceux qui regardaient la télé tranquillement...
Très vite on a eu la certitude que nous ne serions concernés qu'au matin...
Les images de Hawaii étaient par ailleurs rassurantes...
La pauvre Karine qui, soi disant, témoigne dans l'article auprès de l'internaute avide de détails croustillants sur des non-évènements devrait savoir que les procédures d'évacuation préconisent de ne pas prendre de véhicule, il est donc inutile de s'en prendre à des gendarmes qui bloquent des ronds-points...
Et que faisait-elle hier soir la pauvre Karine ? ...sans télé, sans ordi, sans radio, sans smartphone ? mal informée mais en première ligne pour témoigner !
Le Loïc est dans une vieille tradition franchouillarde détestable qui consiste à râler pour le principe de râler, comme un petit roquet qui aboie pour le plaisir de faire du bruit et de faire chier le monde, faisant fi de la vérité et de la réalité des faits...
Ce soir, tout le monde reconnait que les autorités ont beaucoup mieux géré et je voulais leur rendre hommage, surtout quand je vois des petits cons qui nous bavent dessus, de loin...
Comme le disait Magali Charbonneau, la sirène n'est qu'un des éléments d'information dans un processus d'alerte.
Il n'y a eu que des dégâts matériels mineurs, et aucune victime en Polynésie !
Quel intérêt peut bien avoir ce Loïc a vouloir créer une controverse vidée de sens et de substance ?
Sans doute un jeune geek qui ne fait que survoler les évènements en ne comprenant que ce qui l'arrange...
Pour preuve, un de ses tweets postérieurs à son article merdeux, axé cette fois sur la Lybie, rédigé ainsi "Rho zut alors... RT: @RTLFrance: La Libye suspend ses relations diplomatiques avec la France..."
Oh ben oui... zut... encore une belle analyse très utile ! Quelle oeuvre !
Il doit être en train de nous préparer une petite crotte sur la Côte d'Ivoire pour suivre...
Mais, au-delà du niveau en dessous de zéro de ce jeune internaute irresponsable, ce qui me révolte c'est qu'il puisse tenter de faire un buzz sur un non-évènement, avec des méthodes dignes des plus mauvais tabloïds anglais, en n'ayant même pas la décence d'une pensée pour les milliers de victimes japonaises qui auraient bien aimé être encore là, ce soir, pour participer à un forum sur la qualité des interventions des secours...
.
.

Sphere: Related Content

26 commentaires:

Anonyme a dit…

foutez le à l'eau hic :)
deane

Anonyme a dit…

L'inquiétude est bien là, surtout quand on est loin des siens. Je te rejoins dans ton coup de gueule...Article destiné qu'à agrémenter la psychose (s'il y en avait une !) et le pire c'est qu'il a l'air convaincu !

Poema.Paris

Fiuman a dit…

J'ai bien aimé la recommandation de notre cher futur ex président : "attention, un train de houle peut en cacher un autre".
Ah ah, décidément, il se reconvertit dans le comique !

Ango De Lux a dit…

J'ai pensé bien fort à toi et ton loulou hier, rassurée de voir que tout est mon Besson ;o)

Mimi Mato a dit…

Lolo, tu charges bien ce zozo je trouve : Après avoir lu son billet qui date de 7h du matin, il donne une partie de l'ambiance que j'ai eue entre minuit et 3 heures du matin. France Inter (qui est diffusée sur la première entre 19:30 et 05:00) a, dans ses journaux entre 23 et 3 heures, dit une chose puis son contraire pour ce qui nous concerne, alternativement, alerte, pas alerte, re-alerte, pas alerte. Je me suis écroulé vers 3h et, là, c'était enfin alerte en PF alors que la NC s'y est mise tout de suite.

Bref, son papier est effectivement le témoignage d'un certain désarroi des noctambules bien que, comme tu le soulignes justement, il a toutes les apparences d'une intox de geek tout simplement parce qu'il ne donne aucune de ses sources et ne se base que sur un seul témoignage dont l'acuité est effectivement plus que douteuse en dehors du sentiment de panique de quelqu'un qui n'arrive pas à se brancher sur autre chose que les images japonaises.

Il est excessif et polémiste par manque d'info fiables mais tu rentres dans son jeu par excès, à mon avis. Bon, ce n'est pas grave parce que tout excès est bon à pointer, surtout quand il vient de gens qui ne sont pas sur place et qui s'autorisent des jugements lapidaires sur ce qu'ils ne voient pas. Disons "tords partagés à 40/60" (40 pour toi).

Leur note donnant "deux trains portés disparus" m'impressionne bien plus et l'implosion de leur centrale nucléaire m'inquiète fortement : On a encore eu beaucoup de bol mais "la partie" n'est apparemment pas terminée.

Féekabossée a dit…

Waouh ben t'es rigolo quand t'es en colère toi alors.

Moi en tout cas, j'avais un informateur de 1er ordre et depuis les Alpes j'ai suivi toute votre dernière nuit en retenant mon souffle et en respirant un grand coup quand j'ai senti que c'était calmé, merci Lolo pour toutes les infos claires et précises. Je trouve ça génial de pouvoir suivre quand on est loin, justement.
Et tu sais, pour info, hier à la bib, j'avais laissé la TV Hawaï sur mon pc et certains lecteurs ont regardé avec moi, dont une très contente de pouvoir suivre car elle avait une copine qui devait rentrer de Tahiti, et s'inquiétait ... Alors oui merci pour la vraie information !

Thierry a dit…

Menage ton coeur et ton estomac, tu vas faire tourner vinaire ton gateau chocolat toblerone... le petit rigolo ne merite pas cet honneur.

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

> ANGO DE LUX : long time no see ! bisous...

> MIMI MATO : quand on est inquiet et isolé face à une telle info, que fait-on ? les gens qui ont internet comme la pauvre Karine qui témoigne dans l'article de l'autre naze vont sur des sites locaux comme Tahiti Infos, Polynésie Première, qui étaient mobilisés et communiquaient en temps réel.
On va sur facebook aussi... J'ai un de mes contacts, une jeune maman qui flippait sa race, et que nous n'avons cessé de rassurer...
On écoute la radio locale...
On ne donne aucun crédit aux médias nationaux qui annonçaient, comme LCI (j'ai oublié de le noter dans mon article), que la Polynésie était en cours d'évacuation alors qu'on était tous tranquilles chez nous...
On regarde à la télé une chaîne locale comme TNTV qui diffusait un bandeau en boucle.
On appelle le haut-commissariat si le site est surchargé...
Donc à moins de hurler dans sa salle de bains en pétant un plomb, il y avait l'embarras du choix pour accéder à l'info et ne pas céder à une panique qui n'avait pas lieu d'être.
Ces dernières semaines, en plus, nous avons été abreuvés des spots de prévention sur "que faire en cas d'alerte tsunami", donc c'est totalement débile de partir en voiture quand l'alerte est déclenchée et se plaindre ensuite d'un blocage de gendarmes qui est normal et prévu dans les procédures d'alerte...
Les noctambules que j'ai cotoyé dans ma nuit blanche étaient méthodiques, sereins, informés, solidaires, partageaient leurs infos vérifiées et rassuraient les plus inquiets.
Donc son article à la con ne reflète que la réalité qu'il a bien voulu inventer...
A la prochaine alerte on se donne rdv sur facebook, tu verras que ça se passe bien autrement.
Que va-t-il nous pondre avec l'alerte nucléaire au Japon maintenant ?
il devrait quand même y avoir des filtres anti-connerie sur internet...

> FIUMAN : il a dit ça où et quand ?

> DEANE : il faudrait surtout tirer la chasse sur son article merdique...

> POEMA : c'est ça... entretenir la psychose... et donc une attitude irresponsable en plus d'être totalement débile

> bisous ma FEE...

> THIERRY : il en faut plus que les délires d'un p'tit con pour me faire foirer une recette au Toblerone :)

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

Encore une preuve que l'info circulait, je retrouve ce mail qui a été publié et largement diffusé sur les réseaux sociaux, envoyé par Polynésie Première à 00:24 heure de Tahiti :

"A la suite d’un séisme de magnitude 8,9 survenu le 10/03 à 19h48 (heure de Papeete), certains territoires du Pacifique sont soumis à une alerte tsunami.
En ce qui concerne la Polynésie française, une série de vagues est susceptible de toucher l’ensemble de la Polynésie avec des risques de hauteur de vagues différentes selon les endroits. Les horaires prévisionnels d’arrivée des vagues sont les suivants (heure de Papeete) :



* Maupiti : 6h55
* Papeete : 7h18
* Marquises : 7h44 (heure de Papeete), soit 7h14 heures des Marquises
* Tubuai : 7h57

L’analyse du risque fait apparaître que seul l’archipel des Marquises est susceptible de subir des effets significatifs.

Le Haut-Commissariat a monté une cellule de vigilance qui va suivre toute la nuit l’évolution du phénomène. L’alerte n’est à ce stade pas encore déclenchée. Elle serait susceptible de l’être pour les Marquises dans les heures à venir en fonction des éléments complémentaires dont nous disposerons à partir d’1h30 du matin.

D’une manière générale, pour l’ensemble des archipels il est recommandé à la population de ne pas rester à proximité des plages et des ports par mesure de précaution"


Pendant ce temps-là, en Europe, un petit connard peut toujours répandre de la panique sur la toile...

Pierre a dit…

Petite question : ils font quoi chez TahitiPresse ? Jamais d'info en temps réel, des articles antidatés, une couverture nulle des événements ...

Tout ça avec de l'argent public !

Albert a dit…

Trois remarques :

1) Les conneries débitées par ce mec prouvent une fois de plus qu’il faut prendre les infos-intox d’Internet avec des pincettes. Donc se méfier hautement de ce qu’on nous dit de la Lybie, de l’Égypte, etc.

2) Un exemple de mauvaise info sur ce tremblement de terre au Japon : tous les médias ont rivalisé d’adjectifs de plus en plus terribles à partir du chiffre de 8,9 d’intensité, disant que c’était 900 fois plus fort que celui de Haïti. Mensonge par omission ! Cette intensité était vraie pour l’épicentre, à 150 km du rivage et de la ville la plus touchée. Pour cette ville, vu la distance, l’intensité avait décru, et ne devait pas dépasser 7, comme en Haïti.

3) Sur notre télé nationale, on a beaucoup tremblé de peur pour Hawaï, pour la Californie, images à l’appui, dans lesquelles il ne se passait rien. Mais presque personne n’a cité la Polynésie, et pas une télé nationale n’a diffusé des images de Tahiti. Un comble.

Mais attention : tout ce que je dis dans ce message sur Internet est peut-être une mauvaise info ?...

Mimi mato a dit…

Lolo chéri, t'emballe pas.

Je voulais juste dire qu'un gamin qui s'y croit peut draguer sa Karine comme ça aussi aujourd'hui : Un clavier et un blog et ça en jette tout de suite.

On a tous 17 ans un jour, n'est-ce pas ? Des conneries comme ça, c'est normal d'en avoir de plus en plus. Internet permet tout, ça aussi et ce n'est pas "le plus pire".

Ok, ok, il mérite une baffe et une corvée de ménage d'une semaine, les mecs adorent en général et les ados en particulier (surtout si tu dis "attention, j'inspecterai les chiottes et la salle de bain en suivant et ça a intérêt à être nickel-chrome sinon tu recommences ...")

Maintenant, comme le disait Plume à propos de la journée des femmes sur ce TT ou je sévis plus souvent "les mecs sont ce que les nanas en font".
Donc, la Karine mérite aussi de démonter+remonter l'ordinateur pour le nettoyer (et que ça marche après !) et aussi de ranger le garage "et sans rien mélanger sinon tu recommences tant que c'est pas ok !" (elles adorent).

Ensuite, un petit cours de moralité élémentaire aux deux les aidera à se draguer mutuellement sans emmerder le monde entier. On a tous 17 ans un jour et, fille ou garçon, la plupart du temps on est très cons à 17 ans.

Quant à ceux qui s'estiment adultes, je sais qu'il est plus reposant de laisser tomber son esprit critique dans les situations passionnelles et caricaturales - genre ne pas tilter quand des affirmations sont posées comme ça, sans sources fiables et en quantité égale à un - mais ce qui distingue des ados, normalement, c'est la capacité à prendre du recul sur ce qu'on rencontre pour mieux en évaluer la véracité ET la portée réelle.

Donner des baffes méritées, oui mais pas plus que nécessaire.

Comme je te disais, un panache de fumée au-dessus d'une centrale nucléaire m'inquiète beaucoup plus même si je sais que cette radioactivité-là n'a aucune chance de nous arriver directement dessus en masse bien que les objets et aliments radioactifs s'exportent comme les autres et sans contrôle particulier ...

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

Okaaaay MIMI MATO... et comme le disait un de mes lecteurs sur facebook à propos de l'article du jeune boutonneux (si si, il est forcément boutonneux pour écrire de telles stupidités...) : "L'actu fantasmée en temps réel, gratos! C'est beau le 2.0 !"...
Bon allez, tout cela n'est que de l'anecdote, j'aurais mieux fait de ne pas relever, mais la connerie me fout toujours en colère.
Comme tu dis, faisons profil bas avec nos petits soucis vu ce que le Japon, en état d'alerte nucléaire, doit affronter...

Mimi mato a dit…

Moi aussi la connerie me fout toujours en pétard au quart de tour, un reste d'humanité sans doute. Il faudrait qu'on se soigne ça mais ça m'embête.

A propos, tu me fais saliver avec tes filtres anti-connerie :
On peut pas en mettre - les plus puissants possibles - autour de Tarahoi, de la présidence, des ministères, des "services opérationnels", des GIE-SEM, de la CCISM, des ... ?

Ils risquent de saturer pas mal au départ, c'est sûr,
mais après, quel pied,
waouh !!!

Quel rêve super ! Merci !

:)

Anonyme a dit…

Je comprends ke dale, je c pas de ki vous parlez, en tous les cas la sirène à coté de chez moi a fonctionné tres faiblement à 4h30, je me suis levé, g allumé la radio de polynésie première et j'ai entendu parlé que ns étions en alerte, j'ai réveillé ma femme et mon enfant, ns avons pris le ptit dej, ma femme est parti au travail pour 5 h00 et moi avec mon enfant pour 6 h car nos entreprisesl avaient besoin de nous. Magali a dit une connerie car la sirène c'est le déclencheur, si tu n'entends pas tu ne seras au courant de rien. Il ne faut pas oublier qu'il y a des gens qui n'écoutent pas les medias et qui n'ont pas internet. Les pompiers ne passent pas partout. Donc oui les sirènes sont importantes et doivent fonctionner sinon ca ne sert a rien d'en installer a part remplir les poches d un importateur. Il faut aussi savoir que nous avons de la chance car nos iles sont petites et ne font pas effets comme un continent face à une vague. Donc normalement jamais de gros risque de tsunami. Les cyclones sont beaucoup plus dangereux pour nous et la mer des cyclone nous a déja occasionné de tres gros dégats. Donc prochaine alerte, cool allez tranquillement sur les hauteurs des l'annonce des sirènes et n'attendez pas car les routes seront fermées a la circulation pour laisser passer les secours.Ecoutez polynésie première. Tev

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

> TEV, on parle de l'article "bons baisers de Polynésie" écrit par un petit con depuis sa chambrette en Europe... y'a le lien dans l'article.
Dans ton cas, c'est pas Magali qui est en cause, c'est ta commune ! Les mutoi et les pompiers sont sensés n'oublier personne et quadriller tous les quartiers avec leurs alertes au haut-parleur...
Content que toi et ta petite famille soyiez sains et saufs comme tous les polynésiens...
Bon dimanche.

Albert a dit…

"Iles petites d'où tsunamis pas dangereux" a écrit Tev. Pourrait-il développer cette intéressante et révolutionnaire théorie ?...

brad a dit…

Yo
Vous n'allez pas en ch... une pendule; y a rien eu comme d'habitude.(chez nous)
La prochaine fois j'essaierai quand même d'entendre la sirène, on ne sait jamais.
Et puis je vais me renseigner s'ils ne peuvent pas un peu augmenter le volume pour les durs d'oreille ou les gros dormeurs.

Anonyme a dit…

extrait à la fin de l'article:
"Loïc
Né en Allemagne à la fin des années 80,"
c'est plus un boutonneux à cet âge
(31 ans si je compte bien)
et j'ajouterais "malheureusement" .
antidogme

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

...son style d'écriture est boutonneux, purulent et surinfecté !

Albert Piti a dit…

@Annonyme de 0h03 >> Fin des années 80, donc plutôt près de 22 ans que de la trentaine !
Mais comme disais Brassens, "le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est con, on est con !"
Content de voir qu'une fois encore la vague dévastatrice a omis de frapper le fenua, et de vous savoir tous sains et sauf.
Profitez du WE pour fêter ça.

FanFan a dit…

T'as une recette au toblérone ??? moi j'en ai une bonne aux carambars/chamalows ... on échange ?

Suis OK avec ce que tu dis ... pour une fois, tout a fonctionné normalement, ici à Huahine, la sirène n'est pas entendue partout mais les gendarmes ont fait le tour plusieurs fois pour alerter tout le monde . On a eu le temps de petit déjeuner et prendre la douche avant de monter . Pendant l'alerte, il y avait un mec à pied sur le récif, à la pêche sans doute ...

Bizzzzzzzzzzzzzz

FanFan

Anonyme a dit…

oui Albert, la conception de nos îles en forme de cône dans le pacifique très profond n à pas le meme effet que sur les cotes d un continent qui commence sa montée litorale sur des kilometres. Donc les autorités devraient nous prévenir surtout sur des houles du vent qui nous touchent souvent et que les surfeurs connaissent bien en se renseignant sur des site comme windguru. Ces houles font beaucoup plus souvent des dégâts sur no cotes et nous ne sommes Jamais prévenus à l avance. Tev.

Anonyme a dit…

Nos profondes baies telles qu'aux marquises ou moorea sont concernées par les tsunamis Albert...Tev

Kip a dit…

Je partage partiellement les propos de Tev concernant l'importance de la sirène.
Perso, bien qu'étant normalement équipé pour recevoir les médias, ce soir-là je n'ai pas alllumé la télé ni le PC ni la radio.
Et à 4h30 c'est la sirène qui m'a réveillé. J'ai allumé la radio (Radio 1 pour ne pas la citer) et rien de particulier si ce n'est l'émission de Ruquier sur Europe1. Je me suis dit que Radio1 allait faire un flash spécial, mais que dalle !
Donc je me suis recouché et mon réveil a sonné normalement à 5h55. Faut dire que je suis en hauteurs, donc je n'avais aucune raison de m'inquiéter ni de prendre mon véhicule.

melly a dit…

... en tout cas, OUF que vous ayez été épargnés !

des cybercons y'an a plein la toile, suffit de pas se prendre les pieds dedans !

Breizhbizz