mardi 25 décembre 2007

Expo Photos "Augustus Frederick Sherman : Ellis Island Portraits 1905-1920"

Hélas, l'expo se tient à Paris, mais c'est un coup de coeur...

C'est une sélection de photographies prises de 1905 à 1920 par Augustus Frederick Sherman, employé administratif à Ellis Island, des portraits somptueux qui témoignent à la fois de la fascination de Sherman pour les nouveaux arrivants ainsi que des tensions xénophobes à l’œuvre à l’heure où l’image participait à la classification des races et des types...
Située face à la ville de New York dans l’Etat du New Jersey, Ellis Island fut le lieu de transit où débarquèrent, de 1892 à 1954, douze millions de migrants. Devenue à la fois symbole de l’immigration américaine, aujourd'hui monument historique et musée.
Photographe amateur, Augustus Frederick Sherman décide de photographier certains des nouveaux arrivants, candidats à l’immigration. Il met en scène chaque cliché, photos de groupes, de familles, d’enfants et, dans ses portraits, les immigrants apparaissent souvent vêtus de costumes traditionnels. Ses photographies ont été réalisées alors qu’un vif débat sur l’immigration agitait toute la sphère politique nord-américaine. L’œuvre de Sherman participe autant du désir de saisir l’événement et de le peindre, que d’une volonté politique de classer et répertorier les migrants par races…


Les portraits de ces deux jeunes femmes me bouleversent.
L'intensité de leurs regards à travers lesquels on peut imaginer aussi bien leurs craintes que leurs espoirs, est envoûtante, comme si elles interpellaient l'Humanité entière par delà les années.
Ces photos ont quasiment 100 ans ! Quelles vies ont eu ces deux femmes anonymes incroyablement belles ? Sont elles devenues mères, grand-mères ? Ont-elles vécu très longtemps avec une nombreuse descendance ou ont-elles été terrassées très jeunes par je ne sais quelle maladie ?
Elles sont aux portes du rêve américain. Vont-elles les franchir ?
Evidemment ça évoque instantanément des films comme AMERICA AMERICA d'Elia Kazan, ou LE PARRAIN 2 de Coppola, ou encore IL ETAIT UNE FOIS EN AMERIQUE de Sergio Leone...

Site officiel de l'exposition, cité nationale de l'Histoire de l'immigration, Paris 12ème, jusqu'au 13 janvier 2008
Le livre des photos de l'expo, sur AMAZON

Sphere: Related Content

8 commentaires:

La Féline a dit…

Joyeux Noël, Lolo!!!

Tout en rouge, en blanc et en bulles, je l'espère pour toi, avec plein d'amour et de chaleur...

Chic chic chic, c'est chic de te lire à nouveau!

sabine a dit…

Comme tu le sais , "le rêve américain" c'est pas ma tasse de thé!
Par contre, l'histoire, oui... et l'histoire de ces migrants me passionne aussi.
Ils ont tout quitté pour aller à la découverte et vers une vie meilleure... y avait pas l'avion, la vie n'était facile nulle part, même sur cette terre. Il en fallait ces C..... pour se lancer!
Le regard de cette première femme est perçant et inquiétant. Ce devait être une paysanne, son visage est déjà burinée...
J'aime ces aventure humaine.
Merci.

Thierry a dit…

Elles sont super ces photos et comme l'écrit Sabine, les regards sont perçants, les visages marqués mais ne laissent percevoir aucune émotion. Le temps de pose certainement. Cela me donne envie d'aller voir l'expo. Chance à moi, je file sur Paris vendredi. Je me réserve une place dans l'expo !! Je sens que je vais autant apprécier que regarder des photos de Dorothea lange.

Anouchka a dit…

Welcome back, et joyeux Noël :-)

Maimiti a dit…

Magnifiques photos -
Ces femmes on l'air de se demander "à quelle sauce elles vont être mangées"!

ont-elle connu le Ketchup ? (nan, je rigole, c'est...une blonde qui m'a mise de bonne humeur !!)

Kip a dit…

Ce regard n'est pas sans rappeler celui publié voici quelques années dans la revue National Geographic...

LOLO.R.C. a dit…

>> FELINE >> ma p'tite Félinette, content que tu aies retrouvé le chemin de mon blog. Joyeux Noël à toi, mais tes écrits me manquent...

>> SABINE >> ben oui dis donc, qu'est-ce qu'ils t'ont fait les ricains ? Mais je suis content que tu sois sensible aux regards. Comment pourrait-il en être autrement d'ailleurs ?

>> THIERRY >> petit veinard... tu me diras comment c'était l'expo d'acc ?

>> ANOUCHKA >> Chouette Anouchka aussi est là, youpi. Gros bisous et bonnes fêtes à toi

>> MAIMITI >> attention, tu as la blonditude qui te contamine...

>> KIP >> oui oui, ça évoque ce genre de document en effet... saine lecture...

Keziah a dit…

Ces photos me font penser à un musée que j’avais visité à Washington il y a des années : le musée de l’Holocauste... tout aussi saisissant...