mercredi 10 février 2010

Flosse, sa vie, son oeuvre, sa chute...

.

A lire sur LE MONDE.fr une série d'articles passionnants sur Gaston Flosse...
Et d'ailleurs Marie-Luce Penchard semble avoir eu ces articles en avant-première puisque c'est ce qu'elle lisait la semaine dernière dans l'avion qui l'emmenait aux Australes.

.
.

Sphere: Related Content

6 commentaires:

Ji-P a dit…

COCORICO!!!!!!!!!!!

Grandeur et DECHEANCE!!!snif!snif!
Adieu veaux, vaches, cochonnes, couvées...et nunuches comme celle du site "masqué" du peretiteni déchu. Allons enfants de la Patriiiii...e!

Phil a dit…

Le procureur José Thorel s'est exprimé sur les disparitions de JPK et de Boris Léontieff, lors d'une interview à Papeete par Fabrice Lhomme pour le journal Mediapart, publiéé le 10 février 2010.

Sur la disparition de JPK
"Au jour d'aujourd'hui, juridiquement, on n'a rien qui prouve qu'il y ait eu assassinat.
On envisage toujours la thèse du suicide, mais l'hypothèse criminelle n'est pas écarté."

Sur la ma mort de Boris Léontieff
"Incontestablement, Léontieff a disparu dans des conditions troublantes.

Dans tous les cas, il y a un fort risque que l'on rende finalement un non-lieu faute de preuves."

Et vous, pensez-vous que JPK et Boris Léontieff aient été assassinés?

- oui, les deux
- seulement JPK
- seulement Boris
- non, aucun des deux

Votez sur

Phil a dit…

Je n'ai pas réussi à afficher le lien vers tahitireferendum.com pour voter.
Vous pouvez accéder au blog en cliquant sur mon pseudo ;-)

Nic a dit…

Merci pour les liens vers les articles ! A lire absolument !

Etn a dit…

Excellente reprise, lolo, de ces articles à l'échelle nationale, beaucoup d'intérrogations planent toujours. En fait, ce qui est suprenant, Flosse est toujours libre, exerce ses fonctions d'homme d'élu et d'etat (Sénateur) continue a toucher ses indemnités d'élu et de Sénateur, un sacré paquet de chocolat...il est bien conseillé juridiquement. Il peut ne pas être condamné du tout, ou peut être, condamnation en sursis et des millions à payer.
Pour ses droits civiques, je crois qu'il faudrait le démir de toutes ces fonctions d'élu et d'homme d'Etat, point final, pour au moins 5 ans, ce qui lui permettrait d'ici là avoir 80 ans et feter ses 80 ans et prendre sa retraite bien méritée...
Ce qui serait une grande célébration de joie pour son ami-ennemi Oscarito, qui serait le seul, l'unique et incontestable "parrain-metua" qui conduirait notre beau fenua à sa souveraineté pleine et totale!
Enfin, bref, on verra, si le nunaa es toujours derrière, lui, car son mutisme, son absence, ni une parole, ni un mot de soutien envers ces populations frappées par Oli, c'est incompréhensible alors qu'il se porte le "défenseur" des petits et des défavorisés, alors que ce sont les plus touchés d'Oli. Est-il ok Oscar, ce revers de gauche de la Ministre pour lui dire "indépendance, nada"! et depuis notre Oscarito ne s'était pas encore remis; pas étonnant de cette absence médiatique!
Merci lolo et bonne chance à toute l'équipe de TT! Vous êtes tous super cool!

Anonyme a dit…

Gérard Davet vient de commettre dans le journal le monde un article sur le Togo partial et malhonnête. Un exemple de cette déformation des faits. Gérard Davet affirme que le doyen Charles Debbasch ministre et conseiller spécial du chef de l'Etat a refusé de le recevoir. Mensonge éhonté.
Charles Debbasch a reçu le journaliste faussaire pendant plus d'une heure à la présidence. Connaissant la sulfureuse réputation de ce journaliste, condamné pour diffamation dans l'affaire Allègre, Charles Debbasch avait pris la précaution de faire assister à l'entretien le Chef de Cabinet du Président de la République .Par ailleurs la Présidence de la République togolaise dément formellement que  lors de l'entretien entre le Président Faure Gnassingbé et le Président Sarkozy ce dernier ait tenu sur un collaborateur du Chef de l'Etat togolais-en l'espèce Charles Debbasch-  les propos qui lui sont attribués par Gérard  Davet.
On s'étonnera après que la presse française continue à perdre des lecteurs. 
Publié le 11/07/2009
Gérard Davet fut également condamné en 2005 dans l'affaire Alègre pour complicité de diffamation.
Du grand ! Un certain Gérard Davet, soldat perdu du journalisme d’investigation, a commis dans le Monde un article dont la lecture édifiante devrait être conseillée dans toutes les écoles de lobbying et de communication où on voudrait enseigner l’art de la désinformation

Je ne sais pas de quoi Dray est coupable. mais Gérard Davet a réussi a écrire deux pages à charge sur un rapport de 4 000 pages, également à charge

Rappelons que les deux journalistes auteurs de cet article du Monde on eu également affaire à la justice et ont été condamné pour diffamation. Hervé Gattegno dans un procès face à Dumas et Gérard Davet Dans l'affaire Allègre.
Le Monde tourne dans l'autre sens
Après avoir jeté une fatale suspicion sur Mayetic le 22 octobre 2005, Le Monde écrit le 17 mars 2006, soit 5 mois après, que de leur côté, « les blogueurs ont commencé à croiser leurs informations, fouiller les historiques des différents protagonistes, relever les incohérences, les demi-vérités, les vrais mensonges ».
Dommage que leur journaliste, Gérard Davet, condamné le même mois d'octobre 2005 dans l'affaire Alègre pour complicité de diffamation, n'ait lui pas pris la peine de faire comme lesdits blogueurs avant d'écrire sont article qui mériterait de figurer dans les cas d'école de manipulation médiatique.


ouais, il y en a d'autres sur ce drole de personnage.
moi ce que j'en dis..............