jeudi 11 février 2010

Le Procureur José Thorel ne mâche pas ses mots...

.
Belle accroche du site MEDIAPART qui publie des enquêtes sur Tahiti, et notamment une interview explosive de notre Procureur bavard et médiatique, José Thorel, qui dit ce qu'il pense sur son travail et sa façon de penser. C'est ainsi qu'il annonce clairement «Moi, je suis payé pour leur rentrer dans le chou»... en parlant du système Flosse. Il n'est pas tendre avec son prédécesseur chiraquien Bianconi...
L'article est réservé aux abonnés de MEDIAPART mais on peut le voir en intégralité chez Christine Bourne, sur TAHITITODAY, à qui l'on dit, tous en coeur : "merci Christine !"

Petites phrases de José Thorel :
"Flosse n'est pas très intelligent mais c'est un malin (...) ce n'est pas un ange non plus"
"ce qui est sûr, c'est qu'il a je ne sais combien de pensions alimentaires à payer, car il a des gosses aux quatre coins du pays !"

CLIQUEZ CI-DESSOUS
POUR LIRE LA CROUSTILLANTE INTERVIEW

1ère partie
2ème partie
3ème partie
.
.

Sphere: Related Content

3 commentaires:

TAMUERA a dit…

Flosse, en tant que polynésien, il est très fa'a'oru et un chouia francophobe, alors qu'il a léché les bottes de la France pendant des années, il divise le pays quand il critique le français dans ses discours en tahitien.

Mais je ne suis pas du tout d'accord avec Thorel, lorsqu'il dit que Flosse n'a pas de culture, qu'il n'est pas intelligent mais malin. Par contre une chose est sûre: Thorel est notre premier procureur de la République narcissique.

Au contraire, Flosse est intelligent et malin, et il est cultivé, c'est un homme politique accompli, on en a pas deux comme lui chez nous. Par contre il a en lui plein de mauvais sentiments qui font de lui une personne antipathique. S'il n'avait pas ce côté sombre, rancunier, mégalo, orgueilleux,s'il savait respecter les gens qui ne pensent pas comme lui, nous l'apprécierions sans doute plus aujourd'hui. Il aurait du essayer de nous réunir au lieu de nous diviser.

c'est un vieux qui voit la société polynésienne comme il y a 50 ans: ça a changé depuis. Lui ça lui plait de croire que nous sommes divisés en farani d'un coté et maohi de l'autre, il a rien compris et on dirait qu'il s'est jamais regardé dans une glace quand il se met à répugner tout ce qui est français.

Et ça commence aussi à être fiu tous ces discours moralisateurs de la presse métropolitaine, parce que la France a laissé faire plein de choses. J'aimerais bien que la métropole valorise un peu plus la communauté polynésienne au lieu de toujours s'attarder sur les Antillais par exemple.

Chez nous aussi il y a des gens bien. On n'a pas la compagnie créole mais on a Angelo, Bobby, et ces deux là, vous les avez déjà entendu sur une radio en France? on a plein de gens de valeurs chez nous, mais les Français, tout ce qu'ils veulent entendre c'est du Flosse et les journalistes, qui sont eux aussi des popa'a, ils aiment ça.

Alors tu vois Lolo, j'aime pas Flosse parce qu'il est trop haineux à l'intérieur, mais j'aime pas non plus l'image que nous renvoie la métropole de nous mêmes, parce qu'elle est fausse.

De toute évidence, les descendants de colons ont un problème de colonialisme "générationel" à régler avec nous. Pour entretenir le complexe d'infériorité des autres, on les dévalorise. Je dis pas que c'est fait volontairement, mais là, y a vraiment un problème entre la France et nous. Tout est trop typique: femmes, plages, Brando, Brel, Gauguin et corrompus.

Bref, on nous manque de respect alors comment voulez vous qu'on se respecte entre nous? Dès qu'on commence à réfléchir, on nous divise: on le voit avec les associations du nucléaire, on le voit dans le syndicalisme et la politique est une vraie gageure. Dès qu'un mec bien comme Pouvana'a se lève, on le salit.

à côté de Pouvana'a, c'est même pas comparable, Flosse c'est un corrompu. Tu verras qu'ils vont tous se mettre à pleurer et à prier quand il va mourir,

ils oublieront qu'il a été un grand soutien à la France: un soutien pour salir notre image, notre pays. Flosse c'est le baton tendu par les polynésiens à la France pour se faire taper dessus.Quand je lis dans l'interview de Thorel que "les polynésiens avouent vite, même au point d'imaginer des trucs du style on a pris un mort en autostop", tu trouves pas ça typique d'un discours cadré de postcolonialiste? Parce que y'a beaucoup de polynésiens qui racontent ce type de truc? Et des milliers de personnes vont lire cette interview, et nous on passe pour des cons.
Des fous du village y'en a pas dans le pays de Thorel? C'est du n'importe quoi. Ce mec a autant de considération pour les Polynésiens que s'ils portaient une ceinture de bananes sur eux pour aller au travail. Et ça, tu vois Lolo, ça me gonfle.

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

Tamuera, merci pour ce long exposé plein de bon sens. Mais arrêtons avec les clichés : je sais bien comme toi et la plupart des lecteurs que la Polynésie et ses habitants sont un énorme brassage ethnique et culturel.
Evidemment qu'il ne faut jamais faire d'amalgame. Il y aura toujours, ne serait-ce que dans les entreprises, des gens qui se comporteront en colons, et c'est minable au 21ème siècle, dans une société démocratique pacifique.
Thorel on le jugera aux actes, on verra bien si ses déclarations seront suivies d'effet ou si les affaires passeront aux oubliettes...
Merci encore pour ton intervention.

Anonyme a dit…

ah c'est du davet...............