mardi 27 juillet 2010

Le Président, le prince milliardaire, et les ouvriers de la SMPP

.

.
Drôle de fenua quand même... 
Les ouvriers de la SMPP et leur patron attendent d'être payés par le territoire pour leur travail sur le chantier du nouvel hôpital. La Polynésie leur doit quelques centaines de millions fcp, à croire que la centaine de million c'est l'unité monétaire dans ce territoire...
Ce sont 200 familles qui attendent désespérément que le salaire du chef de famille soit versé.
A la Présidence, où ces gens font du sitting, on peut voir des pancartes du genre "Président, on est dans la M--DE !". Le patron de la boîte attendait une réponse sur une chaise, devant le portail principal...
Tong Sang multiplie les déclarations disant qu'il est urgent que ces gens soient payés, sauf que la Socredo lui refuse un prêt d'urgence, et qu'il a des intonations qui ne sont pas vraiment rassurantes.
Et au même endroit, le même Tong Sang et Madââââme recevaient en très grandes pompes Son Excellence Royale le Prince et homme d’affaires saoudien Alwaleed Bin Talaal, première fortune du monde arabe, et 19ème fortune mondiale (avec 21 milliards de dollars), actionnaire dans à peu près toutes les marques que vous connaissez...
Evidemment, la coïncidence est troublante et les employés de la SMPP qui auront regardé les infos hier soir ont dû avoir doublement les boules de voir que non seulement ils ne touchaient toujours pas leur argent, mais qu'en plus tout le gratin gouvernemental faisait des courbettes à Mister Bin...
Mais bon... Alwaleed va nous envoyer des touristes, qui relanceront l'économie, et le secteur du bâtiment, donc quoi ?
Va juste falloir démolir le port de Papeete, pour faire un quai spécial afin d'accueillir le futur yacht de Al Machin, qui, avec ses 438 mètres de long (ou large, je ne sais plus), sera le plus grand du monde.
Le chantier serait confié à la SMPP... 

Photos : Tahitipresse
.
.

Sphere: Related Content

9 commentaires:

Moana iti a dit…

MDR , Excellent la Bulle de la première photo , trop fort , trop marrant !

Albert2, loin du fenua a dit…

Ah mais non, il existe aussi des Ferrari jaunes !
De plus, le jaune a une signification particulière dans l’histoire de Ferrari, c’est la couleur de Modène qui a été reprise comme support du cavallino.
Et puis, crois-tu que mister Bin soit homme à ne se contenter que d’une danseuse ?

Albert2, loin du fenua a dit…

… et puis le jaune, c’est la couleur qui s’accorde le mieux avec celle des dents de mister Bin, grand fumeur et chiqueur devant l’éternel.
Le rouge – qui s’harmonise si bien avec les joues couperosées des amateurs et abuseurs de vins – rencontre peu de clients potentiels dans les sobres pays du moyen Orient !

Rio a dit…

Tu oublies la "tradition" du doigt dans le verre...

Motus a dit…

Plus de 400 millions de francs sont dans les réserves de l'assemblée, mais l'UPLD ne veut pas qu'on y touche (au fait, Oscar part au Vanuatu en tant que président de l'assemblée? à quel coût? qui paye?) !
il suffirait pourtant que l'assemblée transfère 400 millions au pays pour régler les salaires de ces employés. Cet argent dort, c'est tout simplement lamentable!

gare-toi là a dit…

a-t-on des nouvelles de René Hoffer? Comment ça se passe pour lui?

Anonyme a dit…

finalement ils sont bien "français" nos chers ( très très chers) representants ...ils font comme les députés et sénateurs fraanis qui dorment aussi sur un gros magot qui n'zst même pas controlé par la cours des comptes

Kip a dit…

Pas trop d'accord avec toi, Lolo : mis à part le côté pompeux de la réception du milliardaire, l'actualité économique pesante actuelle doit elle faire annuler les actions de courtoisie envers nos visiteurs ?
Je ne pense pas.

Après, il y a la manière de le faire...

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

Non c'est pas ça Kip... c'est juste que j'ai trouvé qu'on ne pouvait pas faire un plus grand écart sur l'échelle sociale sachant que le même jour, au même endroit, on avait 200 travailleurs à qui on allait éventuellement donner des bons alimentaires de 10.000 fcp,et la première fortune du monde Arabe.
Je t'accorde que ça n'a rien à voir, et que c'est une coïncidence, mais le paradoxe m'a semblé tellement énorme et l'ironie du sort tellement cruelle, que je ne pouvais pas louper ça.
...avec ma subjectivité habituellle !