vendredi 4 février 2011

Entre les deux tours à Mahina : SANQUER et l'intégrité...

.
.

Entre les deux tours des municipales à Mahina, nous avons donc trois finalistes : Patrice Jamet, issu de la société civile qui a fait la nique à toute la classe politique en arrivant en tête, Nicolas Sanquer (Tahoera'a / Flosse), et Emile Vernaudon, depuis sa prison (quelle fierté !).
Sanquer a du faire pas mal tousser et rire nerveusement dans les foyers quand, devant les caméras de Polynésie Première, il revendique son intégrité et ironise sur l'inexpérience de son rival qui le devance, affilié à aucun parti.
S'il n'a aucune casserole judiciaire, Sanquer appartient quand même à un parti dont les années nous ont démontré à quel point le clientélisme avait été érigé en véritable système.
D'ailleurs l'un des premiers à réagir officiellement a été Makalio FOLITUU Président de TE TIA ARA, Conseiller économique, social et culturel, qui a envoyé aux médias ce communiqué qui nous rafraîchit bien la mémoire :

"Puisque Nicolas SANQUER s'est découvert une nouvelle vertu peu commune dans le système du passé auquel il appartient, l'intégrité, l'association TE TIA ARA l'invite à confirmer qu'en tant que ministre de l'Education, c'est en vue de promouvoir cette vertu qu'il a embauché et maintenu à son cabinet Christian TAUPUA, modèle d'intégrité s'il en est, alors qu'il venait d'être condamné pour détournement de fonds publics en attribuant des contrats fictifs de CDL.
Il est vrai qu'en 20 ans de carrière Tahoeraa, Monsieur SANQUER ne compte aucune "casserole", cette nomination à son cabinet répondait probablement à mettre en avant les qualités exemplaires auprès de la jeunesse".

Et toc !
On verra bien si le second tour des municipales de Mahina confirme la poussée de Patrice Jamet, seul candidat de la société civile qui achèverait ainsi son pied de nez à la classe politique.
Mais ce qui me choque le plus c'est que l'on puisse faire de l'intégrité (une intégrité auto-proclamée....) un argument pour convaincre des électeurs.
D'ailleurs, comment peut-on avoir la possibilité de voter pour un candidat qui est en prison ? c'est rentré dans les moeurs locales et ça ne semble plus choquer personne !
Car dans cet univers de requins assoifés de pouvoir, l'honnêteté et l'intégrité devraient être une évidence, une obligation, une base, un fondement !
ça devrait être la moindre des choses d'être intègre en politique.
Mais voilà.... en politique, ce qui est normal est devenu extraordinaire, donc il est important de faire le tri dans le blabla des candidats en écoutant leur programme quand ils en ont un, et ne pas se laisser enfumer par des arguments foireux.
.
.

Sphere: Related Content

11 commentaires:

Grosse fatigue a dit…

Concernant Nicolas, il suffit de demander également à votre entourage ayant travaillé dans l'éducation pour savoir ce qu'ils pensent du « pire ministre » qu'ils ont pu avoir dans leur domaine...
Cela s'est pour illustrer aussi « l'expérience et la compétence » dont il souhaite se prévaloir !
Et comme le dit Jamet (que je ne connais pas et dont je ne sais ce qu'il vaut comme édile), c'est la « compétence » de tous ceux qui dirigent la commune et le Pays depuis 20 ans qui nous ont conduit là où nous en sommes... en gros, vive l'incompétence de la nouvelle génération, vive la Chambre Territoriale des Comptes, vive le contrôle et l'encadrement des élus, pour qu'ils comprennent ce qui est de nouveau rappelé dans le dernier numéro de "Te Rata" : « L'argent public n'est pas l'argent de personne, mais c'est celui de tous », il doit donc être dépensé avec le souci de l'économie, de l'efficacité, et du bien être du plus grand nombre... Cela ne semble toujours pas évident pour l'ensemble des "responsables" politiques et des administrations du Pays.

Un p'tit mot aussi pour les listes qui (c'est historique) ont refusé les alliances, sans doute en prévision de 2014..., et ont laissé "le libre choix" à leurs électeurs... je trouve ça aberrant. Cette manière de ne pas se prononcer (même l'UPLD) !
Seule la liste, grande perdante des élections, de Gilles Helme a eu au moins le courage et la cohérence de se prononcer clairement, et en argumentant, pour Jamet et son équipe.

Il y a encore du boulot apparemment pour parvenir à ce que l'intégrité et l'honnêteté soient des vertus normales pour la classe politique locale... !

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

Une petite réflexion au passage d'ailleurs : on reproche souvent au parti de Nicole Bouteau de faire dans le "ni... ni...", de ne pas se prononcer. On a en effet comme tu le dis GROSSE FATIGUE l'illustration du contraire puisque Helme est le seul à avoir donné des consignes, et que les autres se découvrent une sorte de vertu tardive en refusant des alliances...

Pauline a dit…

"D'ailleurs, comment peut-on avoir la possibilité de voter pour un candidat qui est en prison ?"

La possibilité doit être toute juridique.

Mais l'envie ? L'envie de voter pour un candidat en prison ? Abracadabrantesque !

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

oui c'est vrai Pauline, si on peut voter pour un couillon en prison, c'est que la loi le permet en effet, tu as raison. Mettre un bulletin pour ce couillon dans une urne est une autre histoire, et se présenter sur une liste avec ce couillon en promettant le meilleur à la population, alors là c'est carrément n'importe quoi...

Pierre a dit…

Le vrai problème, ce sont les électeurs. Pas les candidats.

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

Vernaudon c'est un problème aussi quand même !

Pehu Oe a dit…

Amusant : Trois listes encore en compétition dont les têtes de liste sont :

- soit un condamné pour détournement de fonds publics, abus de pouvoir, etc.,

- soit un docile serviteur du plus maffieux du pays, serviteur qui n'habite même pas à Mahina, n'est même que rarement sur Tahiti

- et un parfait inconnu en politique, président de l'association 1901 d'aide aux évasanés et qui, lui, habite réellement à Mahina, y a même tenté des choses pour améliorer la vie (la dernière étant une opération de nettoyage des centres de collecte des ordures).

Je ne sais pas ce que vaut vraiment ce dernier mais il sera forcément difficilement pire que les deux autres, au début au moins.

On verra dimanche mais si les gens sont effectivement fiu de la maffia traditionnelle comme le montre l'éviction des autres au premier tour et le recul des deux survivants (heureusement trop cons pour s'allier), ce devrait être celui-là le maire ...

... et c'est tant mieux !

Anonyme a dit…

il suffit de voir le noms des listes de vernaudon et sanquer:
Mahina to'u oire, mahina "ma commune" ça c'est pour émile et Mahina to tatou oire, mahina "notre commune" pour sanquer, on voit le coté égo et gourmand qui veut sa mairie, son pognon,ça veut tout dire. Ca pu et y a encore des couillons pour voter pour ces choses...Tev

Etn a dit…

Bien parlé Lolo, hélas oui, les abus, les détournements actifs ou passifs, les dilapidements des fonds publics et les placements de ces copins, copines, tonton, tatie etc...dans des postes politiques du fenua, meme ceux ou celle qui sont en examen ou condamnnés, se justifient leur intégrité morale politique en pouvoir en cassattion pour laver de tout soupçon de corruption (ex Rénald de la Fifa et bien d'autres)...
Hélas de ces cliques de mise en examen ou condamnées sont toutes issue de la niche du Tahoeraa, d'autres auraient quitté, le navire Tahoeraa, mais, l'ombre du vieux lion plane sur ceux la, y compris Sanquer...Si Jamet de la société promet transparence etc...il est encoe api roa etc...l'électorat de mahina n'a rien à perdre avec lui, mais avec les autres partis traditionnels, le people est fatigué, déçu et trompé...Alors, essayons de porter notre confiance sur quelqu'un de la société civile pour une fois!!! car avec les anciens, en prison ou bien en état de doute d'intégrité (Sanquer), le nunaa de mahaina a été perdant, oublié et ignoré et abusé...
Alors peuple de Mahina, vous n'avez rien à perdre avec Jamet, car avec les autres, vous avez déjà un trou de 800 millions à combler!!!! Donc de quel côté allez-vous porter votre confiance cette fois ci...?
J'essayerai tout au moins de donner ma voix pour quelqu'un de nouveau et on veraa!!!
Faaitoito!

Anonyme a dit…

Lolo, on voit que tu ne suivais pas la politique lorsque Bouteau était sur l'échiquier politique. Déduire suite à la décision de Helme de voter Jamet, c'est peu. Combien de fois il fallait attendre ses décisions franches et "constructives" (comme elle sait si bien le dire). D'accord qu'on ne soit d'accord avec aucun mais que proposait elle ! NADA ! RIEN ! Aita e haere i mua ! Et maintenant, on essaye de se rattraper, essaye donc, on verra bien. Je reste open sur ses actes à l'avenir mais très décu par ses actes politiques précédents. On peut changer ? si elle change, c'est que les promesses des autres politiciens seront tenues aussi. oO0°°

Rio a dit…

Il y a très très longtemps de cela (environ 20 ans), monsieur SANQUER était directeur de l'école primaire TUTERAI TANE. ET ministre de l'éducation. Mais il avait en plus trois autres "casquettes" (aka emplois fictifs rémunérés).

L'océanisation des cadre a du bon pour certains. En tout cas, l'intégrité de ce monsieur est plus que discutable, que ça soit à Mahina ou ailleurs, casserolles ou pas.