mercredi 20 janvier 2010

Hé hé ! ....Sarko est arrivé-hé-hé....

.

2010, l'année du rougail saucisse...
Entre deux spécialités culinaires réunionnaises, Sarko, l'haleine chargée des douces épices de l'île Bourbon, a donc déclaré qu'il allait tailler un costard sur mesure à la Polynésie pour en finir avec nos tristes guignols politiques dont les gesticulations stratégiques taraméennes, les incompétences avérées et les irresponsabilités flagrantes deviennent une risée nationale...
Un grand coup de baguette présidentielle sur les 570 doigts des élus instables et immatures de l'Assemblée de Polynésie.
Ben voilà, on laisse jouer des gosses depuis 2004 qui ne font que des conneries donc à un moment le surveillant général déboule et hop, tout le monde au piquet !
On verra bien dans les semaines qui viennent ce qui sortira du chapeau...
De toute façon si c'est pour bidouiller un truc à la mords-moi l'noeud avec, à l'arrivée, toujours les mêmes tronches, ça va changer quoi ?
Ou alors inclure un alinéa précisant que toute personne ayant une casserole judiciaire au cul ne pourra prétendre à un quelconque mandat, là ça ferait de la place...
En attendant y'a des urgences !

.
.

Sphere: Related Content

11 commentaires:

Albert2 a dit…

Hey p'têt qu'y vont se mettre à bosser les 57 branleurs de l'APF !
Juste pour la route, une réflexion de Julien Gracq dans Lettrines, ça date de 1967, mais c'est terriblement d'actualité à Taraoi :
"La notion même de travail est en train de pourrir, avec ce qu’elle impliquait de conquérant et de productif : dans ce monde déjà tourné et retourné de fond en comble, le travail ne s’attaque presque plus nulle part à la nature brute, mais uniquement au travail humain précédent. […] L’instinct sent qu’une perversion particulièrement maligne, et qui tôt ou tard, obscurément, sera punie, s’attache à cette rage de défaire pour refaire, qui tourne à vide et ne moud rien.
Je rêve quelquefois d’un nouveau Sermon sur la montagne qui ferait briller aux yeux du monde, avant qu’il soit trop tard, l’éminente dignité non plus des pauvres, qui s’éloignent, mais des Paresseux. Tant de mains pour transformer ce monde, et si peu de regards pour le contempler !"

C'est pas beau, ça?

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

...si, si, Albert Piti, c'est très beau ! ...merci et bonne journée à toi...

Anonyme a dit…

Salut Lolo

Le président colibri qui vole en avant, en arrière, en haut, en bas, qui promet une chose et fait faire le contraire par son gouvernement.

Qui brasse de l'air, qui va, qui va et qui fait Pschitt

Gerald

fAfA a dit…

Haha rien a voir avec le sujet mais c juste l'expression "mords moi l'noeud" qui m'a fait penser à mon vieux. J'lai toujours entendu mais jamais su comment ça s'écrivait, je pensais que c'était du vieux français! Mais non,non,non c'est même plutôt contemporain lol
En tout cas merci lolo de mettre noir sur blanc ces bons vieux souvenirs.

Thierry a dit…

Aucune casserole au cul ? Tu ne trouveras plus personne Lolo, il faut être réaliste ;-D

Changer le mode de scrutin ? une idée au hasard: la prime à la majorité ? Ce n'est pas du déjà vu ça ?

Changer les institutions ... mmmm ... le modèle Tahiti ressemble à celui de la 3eme ou 4eme République, donc pas très stable puisque lié aux alliances et retournement de pareo.

Voter pour élire le Président en direct ne donnera pas plus de stabilité, il y aura juste un guguss stable qui n'aura pas de majorité stable.

Ce sont les rigolos qui sont élus qui doivent changer, pas le mode d'élection. Et là, mis à part mettre tout le monde au rebut -- sauf N.B n'est-ce pas ;-) -- je ne vois pas d'autres solution !

islandman a dit…

Ben déjà les empêcher de virer de bord à chaque fois que le vent tourne serait une belle avancée. Mais il parait que c'est anticonstitutionnel. Donc on va se retrouver avec les mêmes qui vont jouer dans la cour de récréation de Tarahoi. Sauf à limiter le nombre de mandats, il va falloir les user jusqu'à ce que mort s'en suive...

Phil a dit…

Quelles mesures pour rétablir la confiance en nos élus?

- Les indemnités des élus doivent être réduites
- Les indemnités de chomage des ministres et des membres de leur cabinet doivent être supprimées
- Les voitures de fonction pour les élus doivent soit être supprimées soit être de petites voitures, genre Twingo, sans chauffeur
- Les logements de fonction pour les élus doivent être supprimés
- Interdiction pour les élus d'engager des membres de leur famille
- En cas de changement de camps, un élu doit remettre son mandat en jeu
- Les candidats doivent avoir un casier judiciaire vierge
- Les élus condamnés en première instance doivent avoir leur mandat suspendu en attendant la décision finale de la justice
- Les ministres doivent être qualifiés/diplômés pour leur ministère
- Le nombre des représentants doit être réduit
- Le nombre des ministres doit être réduit
- Le personnel de chaque ministère doit être réduit. Maximum: 2 chargés de mission
- Programme: les candidats doivent présenter des projets concrets, chiffrés, avec des dates d'achèvement
- Le gouvernement doit publier dans les medias l'état d'avancement de chaque projet prévus dans son programme
- Possibilité pour les électeurs de rayer des noms sur les listes électorales

C'est le référendum de cette semaine sur TahitiReferendum.com

Anonyme a dit…

Salut Phil

Les conditions pour exercer un mandat que tu proposes risquent de provoquer le vide politique absolu, personne ne répondant au critère d'une part et d'autre part quel intérêt resterait-il à faire de la politique si on ne peut pas se remplir les poches et placer ses potes.

La dessus le seul taui à espérer (je persiste) ne peut venir que de la métropole qui impose un référendum avec le choix du retour à un statut de DOM soit l'indépendance.

Pour le reste, seul l'élection du président du pays au suffrage universel serait un premier pas vers une démocratisation.

Gerald

Phil a dit…

> Gerald > Je pense que le monde politique réagit comme le monde économique. S'il y a une demande pour une autre gouvernance, une offre va forcément voir le jour...

Anonyme a dit…

deux chargés de mission par ministère, tu rigoles ou quoi? c'est pas réaliste du tout ça, on est tout de même pas un village, il y a plein de dossiers en cour.

Thierry a dit…

@Anonyme: "...l'élection du président du pays au suffrage universel serait un premier pas vers une démocratisation..." ... cela serait un pas vers l'indépendance tout court !!
Suffrage universel == président (le nain) de la République