samedi 14 août 2010

Idée de spot pour la promotion du tourisme en Polynésie

.
.

L'actualité nous apprend que les formalités d'immigration pour un séjour aux U.S.A. changent encore avec les nouvelles demandes ESTA qui deviennent payantes le mois prochain (14 US$)...
Moi qui ai souvent taquiné le GIE Tahiti Tourisme et la campagne INVEST IN YOUR LOVE, il me semble qu'il y a là une belle occasion de rebondir sur cette info pour faire, à moindre coût (un montage de photos + deux plans filmés), un petit clip promotionnel pour faire un parallèle implacable entre le nombre de formalités nécessaires pour un voyageur qui désire aller aux States, avec tout le background paranoïaque et stressant de la menace terroriste d'un côté, et l'accueil polynésien, simple, chaleureux, exotique, reposant...
Je vois bien un clip de 30 secondes avec 15 premières secondes de formalités douanières U.S., dans un enchaînement très rapide, nerveux, saccadé de panneaux de douanes, de files d'attente de touristes, de la caméra qui vous scanne l'oeil, des empreintes digitales, de la vérification des passeports, du papier vert, de douaniers armés jusqu'aux dents, une bagnole de flics, dans une ambiance sonore techno de sons électroniques, de bips de machines, de bruitage de scanners, à la sauce Minority Report....
Puis soudain, fondu enchaîné, et les 15 secondes suivantes baignent dans une atmosphère sonore zen, de la couleur, et deux plans seulement : une hôtesse polynésienne qui sourit et approche un collier de fleurs qu'elle semble mettre sur la caméra, autour du cou du touriste, et un plan final d'un lagon turquoise. Une musique locale douce et un slogan vantant l'idée du paradis sur Terre, par opposition à l'enfer des villes.
Le slogan pourrait dire que la destination est certes lointaine, mais que c'est la dernière station avant le paradis...
Ensuite il faudrait faire circuler le clip sur le web, chez les tour operators, faire aussi une version affiche.
Ce serait évidemment destiné à une cible de touristes asiatiques ou européens.
Pas besoin de payer des honoraires de folie à je ne sais quelle agence de pub même pas polynésienne ! ...si le Ministre du Tourisme lit ces lignes un jour, je vous fais ça pour pas trop cher, et pourquoi ne pas lancer un concours de clips promotionnels faits par des polynésiens eux-mêmes avec des voyages ATN à la clé pour les lauréats ?
Moi j'ai dévoilé mon scénar' ©, il est horodaté...
Et puis après tout, c'est peut-être une idée à la con...
En tout cas, il faut jouer sur tous les tableaux pour le relancer ce trésor qu'est notre tourisme.
Bon... Mr Hamblin... on se voit quand ?

.
.

Sphere: Related Content

24 commentaires:

Anonyme a dit…

Le problème, Lolo, c'est après ... Les prestations ne sont pas à la hauteur du prix exorbitant à payer pour poser le pied sur le sol Polynésien, et là, il y a un sacré boulot à faire !
Car celui qui vient doit non seulement dépenser beaucoup, mais il lui faut, pour avoir une chance de repartir content, savoir avant le départ qu'il devra faire preuve bien souvent de beaucoup d'indulgence...
C'est beaucoup demander quand-même!

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

Oui ANONYME, tu as raison, c'est pour ça que je termine en disant qu'il faut jouer sur tous les tableaux... Mon idée c'est pour le début de la chaîne en effet. Je cogite à d'autres opérations...

Anonyme a dit…

....et en plus les photographies en zone douanière américaine sont théoriquement interdites....donc faudrait filmer en caméra cachée......

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

Merci ! je retiens "théoriquement"...

Maeva a dit…

J'adooore le scénario!!!!! ^^ je suis IN si tu as besoin! loool

mais j'adhère aussi avec le commentaire de "Anonyme"... si les pris et le service ne vont pas avec l'image et le sens de la belle vahine qui couronne le touriste, ben ça reste toujours aussi décalé qu'aujourd'hui...

FanFan a dit…

Et puis, pour arriver jusqu'ici, au plus direct de Paris, on est quand même obligés de se le taper l'enfer policier américain ... il est où l'avantage ????
Bizzzzzzzzzz FanFan

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

> FANFAN : ben au moins les passagers qui se taperont le transit U.S. vérifieront que la pub ne ment pas...

> MAEVA : merci ! Maeva qui ? Maeva "tarte au chocolat banane ?" ;-D

boulis a dit…

Tres bonne idee bien sur mais je partage l'avis d'anonyme sur les prestations qui ne sont jamais a la hauteur et surtout les americains qui sont un tantinet succeptibles risquent de ne pas aprecier beaucoup...

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

J'ai pensé à la susceptibilité des ricains, mais après tout ils sont aussi les rois de la pub comparative et engagée, et il y a moyen de faire passer le message sans que ce soit trop anti U.S. primaire... tout est question de forme...

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

Le message ne serait pas "n'allez pas aux USA, les formalités d'entrée sont décourageantes"... mais plutôt "il y a des pays où il est compliqué d'aller en vacances..."...

Boulis a dit…

Desolé mais la pour une fois je m'inscris en faux car justement aux USA ce sont uniquement les formalités d'entree qui sont ultra chiantes .Une fois qu'on est laché tout roulle parfaitement:service a la hauteur ,tarifs pas exageres,routes super securisees et bien d'autres choses que l'on a justement pas en Polynesie...

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

C'est vrai.... un point pour Boulis !

En même temps, quand tu vois une pub pour un resto, rien ne te dit que tu vas bien manger...

Nic a dit…

Ben c'est ça la pub : faire passer un produit banal (voir médiocre) pour un truc extraordinaire !

Si on veut que les touristes viennent, c'est bien.
Si on veut qu'ils reviennent, va falloir plus qu'une bonne idée comme celle-là.

Aline a dit…

Entre tous ces commentaires pour, contre, médium, j'hésite. Des campagnes de pub même gratuites, ne résoudront pas le problème à mon avis, car les gens sont saturés de la pub. Et puis tant que les prix ATN resteront aussi élevés, faut pas rêver ! Pour faire venir mes 5 motua au fenua en aout, il me faut trouver
1,5 M F CFP. (plus de 12.000 euros) rien que pour les billets Aller-retour. Trop cher !

Xoftahiti a dit…

Salut Lolo,

Alors moi je vais faire un commentaire positif dans ce monde pessimiste...

Je trouve l'idée du concours de film promotionnel plus qu'excellente. Que le GIE lance ce concours, et beaucoup y répondront. Ensuite, le GIE et internautes diffusent au travers de leurs réseaux sociaux leurs films ou ceux primés.

Cela ne coutera rien (quelques billets d'avions ou nuits d'hôtel, restaurants, prestations touristiques), et les fils devraient être de très bonne facture (il fallait voir par exemple le concours lancé par vini où le principe était de faire 1 film d'1 minute avec son portable : certains films et scénarios étaient très bien foutus...)

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

Au moins chacun s'exprime, les optimistes, les pessimistes. Les remarques me semblent toutes sensées.
Si des responsables du tourisme local (T.Janicaud, S.Hamblin, ...) lisent ceci, je veux bien les rencontrer pour imaginer une action interactive et participative avec les internautes, la population...
On est tous concernés
On a tous des idées...

Epicure a dit…

Avec tout le respect que je vous dois à tous, je me permets toutefois de vous dire que vous êtes tous à coté de vos pompes ! Pardon Lolo ! Cela n’est pas une question de pub comparative ou d’autres idées abracadabrantesques : pour faire venir les touristes à Tahiti c’est seulement les prix qu’il faut changer. C’est aussi simple que cela. Tahiti n’a pas besoin de pub…son seul nom suffit (encore) à faire rêver le monde entier.
Et comment, me direz-vous ?
A commencer par réduire de 50% les tickets d’avion ATN et ensuite les autres operateurs vont petit à petit suivre.
Avez-vous lu nos quotidiens de la semaine dernière à propos d’un investissement de un demi-milliard de FCP qu’ATN s’apprêterait à faire pour renouveler les cabines de ses A340 ?
Et bien, cela devrait servir à transformer ces cabines en classe économique exclusivement, avec service minimum à bord comme dans les compagnies low-cost (genre Corsair).
Ensuite ATN irait ouvrir des lignes avec des aéroports moins encombrés (donc plus cool) et moins chers en taxes et droits, exemple : Vancouver (Canada), Seattle, San Francisco, Las Vegas, Phoenix, Honolulu, ou encore Osaka, Seoul, Taiwan, Hong Kong, Sydney, Melbourne. Toutes les compagnies aériennes de la planète sont reliées à toutes ces villes à des tarifs intéressants.
Les dizaines de millions d’habitants de ces villes représentent autant de touristes potentiels qui ne demandent qu’à venir meme une seule fois à découvrir le « mythe » de Tahiti, à condition que les prix soient raisonnables !
Voilà la vérité. Tout le reste c’est du bla bla.
Respectueusement votre.
EPICURE

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

Bien sûr EPICURE, c'est vrai également, sauf qu'une fois que les prix seraient baissés, il faudrait mettre les bouchées doubles au niveau marketing et promo, et même s'il y a sans doute des choses à revoir dans mon scénar', je ne pense pas pour autant être totalement à côté de la plaque... Merci pour ton intervention en tout cas.

Pehu Oe a dit…

Epicure a dit :
"pour faire venir les touristes à Tahiti c’est seulement les prix qu’il faut changer."

Ça c'est trop simpliste, binaire comme un politique. Il existe des tas de destinations pas chères où les touristes ne vont pas, parce que c'est trop crade, parce que c'est "triste", parce que c'est coupe-gorge, parce que c'est "pas sympa", etc.
Il faut ajouter aussi ce que constatent tous les pros en Europe : La baisse est très forte avec la crise, les gens s'achètent à manger d'abord, ne partent plus en voyage. Baisser les prix, même avec l'appui du mythe "Tahiti", ne peut pas suffire aujourd'hui.

Alors, ok, faire des spots, etc, ça peut aider mais regarde un peu d'abord où on va et comment, puis dis-moi si ça peut servir à quelque chose de s'agiter comme ça dans un massacre pareil.
Les jt de ce soir résument très bien le virage :
- Une procession pour la vierge Marie,
- des tueurs de chiens qui s'industrialisent
- et la Croix Rouge qui fait la quette pour que votre poche compense ce que les politiques mettent dans les-leurs.

Payez à leur place et priez ...

T'aurais envie, toi, d'aller faire du tourisme dans des soupes populaires à base de viande de chien ?
Aux pervers près c'est "non" pour tous, surtout les anglo-saxons comme chacun sait.
Alors, autre chose, pas 36 solutions : Il nous faut d'abord des politiques qui fassent réellement du service public et une justice qui soit la même pour tous. On peut tourner-danser autour tant qu'on veut, ce n'est pas le meilleur spot de promo-Tahiti du monde qui ira changer ça.

Xoftahiti a dit…

Salut Epicure,

D'accord avec toi pour dire que les tarifs sont élevés. il faut voir les offres depuis la métropole par exemple où aller aux seychelles, maldives ou ile maurice (pour ne citer qu'elles) en "all inclusive" restent moins cher que séjourner en polynésie, pour une qualité de service souvent supérieure.

OK également pour le vol los cost. Pourquoi ne pas tenter avec un avion d'ATN des lignes charter ou low cost ? Peut être parce que nos dirigeants continuent à faire la fine bouche et ne veulent toujours pas du "touriste sac à dos"...

Par contre pas sur que les touristes européens veuillent par exemple partir de beauvais au lieu de cdg (tu imagine la correspondance entre orly ou cdg vers beauvais...).
Par ailleurs, ATN a déjà fait des expériences en atterrissant à Osaka, Sydney ou New York ; résultat, des gouffres économiques. ATN ne doit donc pas atterrir là où ce n'est pas cher (sinon, il n'atterrit pas à Faaa qui est l'un des aéroport les plus chers au monde) mais là où le potentiel touristique est très fort.

Fiuman a dit…

Désolé Lolo mais je crois que ton idée est trop bonne et trop économique pour intéresser le GIE Tahiti Tourisme.
Les mecs qui trouvent des idées bidons qui coûtent des fortunes vont pas s'abaisser à ça, ils faut qu'ils méritent les millions qu'ils nous coûtent.
Et puis un exemple pour montrer l'absurdité qui règne ici : tous les ans, les clubs de plongée font des salons à leurs frais pour faire venir des touristes (qui eux-même utiliseront ATN).
Que propose ATN pour aider ces gens qui se bougent le c... ?
Réponse : une généreuse remise de 10% !!!
Y'en a qui comprendront jamais rien ...

Epicure a dit…

Salut Pehu Oe,
Il n’est pas question ici de simplisme mais au contraire de pragmatisme. Ce qui par contre est politique, c'est-à-dire inutile, c’est la critique non constructive.
La critique est constructive quand elle propose autre chose ou, à défaut, elle apporte un contenu complémentaire, utile à améliorer les propositions des autres.
Dans ton cas, ce n’est pas le cas. Tu fais du catastrophisme !
Notre destination n’est pas crade : nos iles sont réputées pour être les plus belles au monde, il n’y a pas des coupe-gorge ici, elle n’est absolument pas triste et pas du tout antipathique ! (Essaye un peu de demander à un touriste ce qu’il en pense et tu verras). Elle est tout simplement trop chère. Voila tout. Je persiste et signe : il faut donc baisser les prix à commencer par ATN. Point barre.
Il y a des centaines de millions de touristes qui vont partout sur notre petite planète, crise ou pas crise, mais il ne faut pas les prendre pour des pigeons : c’est une espèce en voie d’extinction !
Quant aux politiques on peut s’en passer, ce qu’il faudrait c’est que tous les professionnels s’organisent mieux entre eux et parlent d’une seule voix, en commençant par privatiser l’office du tourisme qui pourrait devenir un véritable instrument de vente dans ces filiales à l’étranger et sur Internet. Voilà les bonnes idées.
Toi Pehu Oe t’as quelque chose de mieux à proposer ? Je suis tout ouïe.

Melly a dit…

très instructif tous ces commentaires.
moi qui ne suis pas une pro du tourisme et n'ai pas de brillantes idées publicitaires (je crois que Tahiti n'a pas besoin de pub, le mythe, s'il en a pris un coup , perdure assez encore) -

et si on réapprenait aux Polynésiens l'art de vivre ..à la ."local" et non plus selon les "films" dont ils se repaissent à la TV ... (violence, porno, gadgets high-tech inutiles, décors de luxe maisons voitures etc...)

peut-être que les touristes se verraient proposer autres hébergements (pensions famille par ex) que ces hôtels anonymes de grand standard, qui ne servent à rien pour le dépaysement qu'on cherche en venant à Tahiti ... et qui sont vides - qui ferment les uns après les autres d'ailleurs apparemment hein !) .
peut-être que l'on retrouverait la douceur de l'accueil Polynésien authentique et non le racket ou le vol-viol ou agressions sur touristes (peu ou très) argentés ?

bref, l'ambiance paradisiaque que l'on cherche en tant que touriste à Tahiti, n'est plus de mise depuis trop longtemps !

et ça aucun scénar de pub (style du miel pour attirer les abeilles) ne changera la donne -

si les touristes viennent à Tahiti c'est pour y trouver "le mythe"
et depuis des décénies il a été ravagé ce mythe par trop d'anti-mites ...et radio-cocotier a été remplacé par internet - pas d'bol !

sinon, moi, qui ai des raisons de venir à Tahiti voir mon fils, ben... si les billets d'avion étaient moins chers, je viendrais plus souvent - et ... si si je fais marcher l'économie à chaque voyage ... j'achète local et beaucoup !!

espérons des jours meilleurs pour cette belle Polynésie, qui ... l'vaut bien !

Pehu Oe a dit…

Yo Epicure,

Tu es bien dans ta bulle et tu veux y rester ?
Ok, c'est ton choix.

25% des emplois détruits en 3 ans, des entreprises qui plient, qui doivent faire des sit-in pour se faire payer en retard, des agressions individuelles qui se multiplient comme les cambriolages, des petites frappes qui prennent possession des quartiers avec la complicité de certains mutois, des politiques qui s'agitent dans leur bulle pour leurs seuls intérêts personnels et qui rançonnent toute initiative pouvant être bénéfique à tous, dessous de tables obligatoires et révisables sans préavis, leurs portes-flingues minables en totale liberté et dont ils couvrent les frasques, les escroqueries-rackets, les tabassages, ... Tu vas payer comment ta "protection personnalisée" si tu baisses les prix ?

Il est très facile de de traiter de catastrophisme la réalité qu'on ne veut pas voir. Sors un peu dans les quartiers. Ok, ce n'est pas là qu'on veut amener des touristes mais on les promènera où quand on n'aura plus que "des quartiers" à cause de cette gangrène s'étendant en toute impunité, recrutant dans les victimes de "la crise" ?

En laissant faire ça, le tourisme se fera entre 4 soldats armés pour chacun : Ça ne va pas "s'arranger tout seul" et surtout pas en "privatisant l'Office du Tourisme" puisque les modalités de la privatisation seront conçues par les racketteurs.

Ce que je propose, je l'ai écrit mais sans doute as-tu lu trop vite et mis ton mouchoir par dessus :
Il nous faut d'abord des politiques qui fassent réellement du service public et une justice qui soit réellement la même pour tous.

Faire sans, c'est tolérer le pire. Le tolérer c'est en faire la norme et on sait où ça mène. De très grands pays s'y sont embourbés, pour leur perte, 20 millions de morts. Sarko a l'air d'en vouloir aussi sa dose à présent.
Alors pourquoi pas nous, c'est ça ?