lundi 9 août 2010

Lucile et le vieux lion...

.
.

Le sénateur Flosse était l'invité, hier soir, du journal version hebdo de RFO, et avait le privilège d'être reçu par Lucile Guichet. Le format du journal télévisé ne permet pas les grandes tirades et les présentateurs sont, en général, chargés de canaliser le vomi oral des invités. S'agissant du sénateur, dès qu'il est lancé, il se met en boucle pour répéter à l'infini la même idée principale, en l'occurence hier soir : la Polynésie n'a jamais été aussi mal, seul le Tahoer'a (parti de Flosse) a les solutions, les autres étant tous nuls. 
Telle une envoûtante dompteuse essayant de mater un vieux fauve qui ne tient pas en place, Lucile a donc passé son temps à lui signaler ses répétitions, à le recadrer quand il était hors sujet et à le freiner quand il partait dans des phrases convenues sans fin. Il martèle que, de son temps, le Pays avait des réserves excédentaires, et qu'aujourd'hui les réserves sont négatives. Il rappelle démagogiquement le pourcentage grandissant de la population vivant sous le seuil de pauvreté, comme si sa folie des grandeurs à la Bokassa  du temps de sa Présidence ne démontrait pas (hôtel de ville de Pirae, Présidence, nouvel hôpital...) qu'il méprise totalement les "petites gens" et que Gaston Flosse faisant du social c'est un peu comme Joey Starr faisant du babysitting !
Je n'ai pas mis d'extrait vidéo pour ne pas gâcher de la bande passante avec ses vieux couplets éculés mille fois entendus.
On passe sur les ententes avec l'UPLD à l'Assemblée pour bloquer quand ça arrange la stratégie du moment, on passe sur tous les traîtres qui ont quiité le Tahoeraa, on passe sur la demande de démission de GTS, on passe sur l'idée flossienne de rebaptiser la Polynésie Française...
Et le Sénateur de ne pas répondre aux questions de celle qu'il appelle "Madââââââme" avec une sorte de snobisme hautain aux relents de mépris sexiste, et notamment la question que Lucile a clairement répété à cinq ou six reprises : "oui mais... que proposez-vous à la place ?"
On ne saura jamais et en plus on s'en fout...
Par contre, beau couplet sénatorial d'auto-satisfaction sur l'air de "je vais bien, la tête va bien..." (sous-entendu : malgré mon âge... c'est moi qui tient le Tahoera'a, tout le monde pourra librement prétendre à une candidature pour la présidence du parti lors d'un prochain congrès et je serai réélu à l'unanimité, démocratiquement)
Bel exercice de Lucile Guichet qui a réussi à ne pas se faire déborder, à garder le cap malgré quelques moments cacophoniques où les deux voix se chevauchaient, et à signaler poliment avec fermeté et élégance au Sénateur lorsqu'il partait en hors-piste.
De toute façon, il n'y avait rien à attendre d'un tel rendez-vous, Flosse venant comme toujours distiller son pseudo-message en dépit des questions qui lui sont posées dont il se fout comme de sa première chemise orange.

.
.

Sphere: Related Content

8 commentaires:

Tamanrasset a dit…

Pourquoi persister à l'inviter alors ?

user#689 a dit…

'Ia ora na,

Merci, Lolo, d'avoir fait état de cette prestation ubuesque.

Je voudrais rajouter 2 choses en tant qu'expert en communication :

- pour faire passer son message (en l'occurrence, "je vais bien, tout va mal"), le sénateur n'a pas d'autre choix que de le répéter en conclusion de toutes ses réponses. Et oui, la répétition bourre le crâne, et ça finit par rentrer. Il n'y a qu'à voir comment font les publicistes.
De plus, vous l'excuserez, mais le format du JT ne lui donne pas d'autre choix, s'il veut être efficace dans sa communication.

- Ce n'est pas la première fois -et donc hélas pas la dernière- que le sénateur nous fait le coup de "moi je sais faire, j'ai la solution, mais je ne vous direz pas, na!". Pardon, mais je simplifie sa stratégie de ne jamais répondre à la question "quelles solutions proposez vous ?".
M'enfin, quel genre d'individu doublement élu (sénat & APF) ose ne pas "donner" la solution magique à laquelle il a pensé? Où est le respect de ceux qui ont voté pour lui?
La réponse est toute bête: quand on cours après le pouvoir, on ne cours pas après la solution. Et c'est souvent qu'on a aucun des deux.

Te aroha ia rahi

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

> TAMANRASSET : l'inviter pour le cas où, par extraordinaire, il répondrait à une question...

> USER#689 : merci pour tes ajouts intéressants.

Epicure a dit…

Il faudrait arrêter d'inviter au JT ces personnages d'opérette qui blatèrent n'importe quoi à qui mieux mieux. De toute façon ça n'intéresse plus personne, au contraire, cela énerve (pour ne pas dire estomaque) tout le monde.
Alors, messieurs les journalistes, si vous lisez ce blog n'invitez plus du tout ces politicards de périphérie! Optez plutôt pour les vrais acteurs de l'économie locale et autres intellectuels qui puissent présenter des opinions et suggestions sensés pour sortir de cette impasse socio-économique. Peut-être que quelqu'un de ces génies qui nous gouvernent s'en trouverai bien inspiré pour prendre le bon chemin! On peut toujours espérer!

Bruno98713 a dit…

Je suis d'accord avec les commentaires, pourquoi continuer à l'inviter. Il évite les questions et bourre le crâne avec ses réponses.
On a des sushis à se faire.... avec en plus IRITI, TETUANUI, TEMEHARO and co..........

Anonyme a dit…

le passage du vieux lion a fait qq vague.. puisque le ministre économique a été le premier à répondre aux propos sur le débat de la relance économique...
Après la claque au barbu drollet (qui est en vacance à shangai), voila la sucette-boomerand de flosse
c'est le coup d'envoi des attaques par communiqués interposés entre le tahoaraa et le gouvernement.. lol

JoJo a dit…

Une chose qui a pu passer inaperçu: lorsque Lucile l'a questionné sur les jeunes qui ont quitté son parti, GF a répondu qu'il n'avait pas de "sucette" à leur distribuer, et que donc ces jeunes ont quitté les oranges.

Mea ma, ça n'a choqué personne ? Que GF reconnaisse qu'il y a bien une distribution de SUCETTES ? (ce sont ses mots)

Croyez-moi, on a trop le nez dans le plat pour ne pas avoir relevé ça !

Donc voilà, GF l'a dit: il ne s'agit pas d'attribution selon les compétences des personnes, mais d'une distribution de sucettes... On marche la tête à l'envers.

Rio a dit…

Le pouvoir de la censure: bizarrement, le seul JT qui soit indisponible sur le site de RFO est... Celui du 09 août.