jeudi 2 avril 2009

Tahiti : investissez dans l'Amour !

.

On a eu l'épisode de la sécurité d'Air Tahiti Nui dont Flosse criait à l'Assemblée qu'elle posait problème. On ne sait toujours pas si c'est une réalité ou un bluff bassement politicien... toujours est-il qu'en pleine crise du tourisme, il aurait peut-être été malin de rester discret si tant est qu'il y ait un réel problème plutôt que de jeter des rumeurs à la vindicte populaire, en sachant qu'elles feraient les choux gras des médias... On le saura bientôt : une plainte contre X pour diffamation a été déposée par la Compagnie ATN.
On découvre, comme me l'a soufflé un lecteur (merci L.N.), le site internet de Tahiti Tourisme destiné au marché américain : Tahiti, invest in your love...
OK, nous sommes d'accord, je ne suis pas un spécialiste de la pub et de la communication, c'est pourquoi je vous demande ce que vous en pensez, du thème, du vocabulaire, et de la métaphore avec le monde de la Finance.
Une des phrases d'accueil du site dit : "vos actions, vos placements ? vous cherchez un meilleur retour sur investissement ? il est temps d'investir dans quelque chose de réel... votre Amour ! Connu pour être la destination la plus romantique au monde, un voyage pour Tahiti est un investissement dont vous toucherez les dividendes pour le restant de vos jours"...
Je ne comprends pas : on ne nous a pas parlé d'une crise économique mondiale ? de sociétés énormes faisant faillite ? d'escroqueries atteignant des milliards de dollars ?
Au contraire, les vacances c'est tout le contraire de ça, on aurait dû bannir ces termes financiers qui, du coup, sont vraiment d'un goût douteux compte tenu du contexte. Tous ceux qui ont été plumés par Madoff (et qui ont ou avaient des "moyens") seront-ils sensibles à ce langage pour oublier leurs soucis ?
Et quand bien même... l'Amour peut-il être une notion sur laquelle on peut ne serait-ce que parier ? Comme tous les pays occidentaux, les U.S.A. doivent avoir un taux de divorces croissant et, depuis bien longtemps, amour ne rime plus avec toujours. Donc prendre l'Amour comme exemple d'un investissement rentable à long terme dont on toucherait des dividendes ad vitam eternam, ça me semble une autre boulette de taille.
Pourquoi ne pas avoir construit un argumentaire autour de Marlon Brando époque Bounty, une époque où l'on ne parlait pas d'essais nucléaires, où le développement était durable et l'environnement respecté ? Une façon d'allier la légende d'une star avec le mythe polynésien. Du rêve quoi ! Là nous serions aux antipodes des soucis occidentaux contemporains.
Une campagne sur l'écologie aurait été malvenue également : on imagine en effet le décalage entre les promesses promotionnelles et les touristes trébuchant sur les bouteilles de bière à la plage... ou marchant dans Papeete un mercredi midi...
Je pense que la nostalgie peut être une valeur refuge en terme de communication.
Que nous reste-t-il d'autre ?
Quoiqu'il parait que la nostalgie n'est plus ce qu'elle était...
.
.

Sphere: Related Content

14 commentaires:

woody_best a dit…

LOLO, je suis assez d'accord avec toi sur ces termes financiers qui, à mon sens font un peu tâche en ce moment... Et encore, on a sans doute évité le pire.

Imagine un peu : "vous avez été viré, vous aviez un parachute doré ? C'est en Polynésie qu'il faut venir vous faire bronzer ! Vous avez des stock options ? Vendez les et choisissez Tahiti comme destination... Vous avez mis 1000 salariés à la porte ? Venez à Tahiti oublier ces cloportes !" (extraits de la copie du brainstorming de la société de communication ayant bossé pour le GIE Tahiti tourisme)

A propos du mythe polynésien, de la nostalgie,etc... euh ben c'est déjà là dessus que l'on attire les touristes en Polynésie non ? Un peu quand même et parfois de façon inconsciente. Le mythe de la nouvelle Cythère a la vie dure. Par contre, ce qui est certain, c'est qu'il y a vraiment lieu de revisiter la stratégie de faire venir !

A mon avis, le créneau de l'écologie, du développement durable est porteur... à condition de poser des actes et d'agir avant de faire de la publicité (aujourd'hui mensongère, là-dessus je te rejoins).

Miss Chocolat a dit…

Ca me rassure un peu je croyais être la seule à ne pas être convaincu par la campagne du GIE !!!!! Même la vidéo à Rome ne m'a pas plus aidé

Mais bon comme tu dis on est pas des experts de la communication ...

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

>> WOODY BEST >> Oui tu as raison pour l'écologie : c'est jouable et éventuellement porteur mais dans quelques années, quand un certain nombre de problèmes auront été traités et règlés...

>> MISS CHOCOLAT >> Certes on n'est pas des experts mais vraiment, la simple idée d'associer la finance, l'argent et l'Amour, je trouve ça maladroit, pas malin, hors sujet et presque choquant sachant qu'on parle de... de quoi déjà ? ... de tourisme...

TOFY98 a dit…

Si le GIE TAHITI TOURISME était compétent cela se saurait depuis longtemps !!!!
S'il reste des touristes en Polynésie c'est parce que les hoteliers, les pensions de famille et les agences de voyages dépensent des millions en salons et communication à travers le monde.
Les GIE (tourisme, perle, plongée, etc...) sont des machines à gaz inefficaces car dirigés par des fonctionnaires politisés !!!!!

Usableblock a dit…

Un point de vue un peu différent : C'est effectivement de TRES mauvais goût. Ne serait que le titre, passe encore mais on s'enfonce dans l'abject avec la page d'acceuil et les "stock quotes". Mais à avoir écouté l'interview du journal de RFO cette blagounette aurait coûté ... 370 millions !!! Bon d'accord j'imagine que ce n'est pas juste le site avec possibilité de télécharger un widget qui à mangé tout le budget mais les idées suivantes sont tout droit issue d'une bande de désepérés suicidaires : Marketing viral : Facebook, LinkedIn, ... En gros c'est les internautes qui vont faire tout le boulot en devenant fan's de Tahiti et qui vont inviter leurs copains à devenir fan de Tahiti et puis on organise des rencontres de tous ces gens à Tahiti et le tourisme est sauvé !!!!
En fait d'info une question reste posée ... 370M XPF pour Facebook, moi qui croyait que c'était gratuit !!!!

Heikuranui a dit…

Ben voui, moi aussi, j'ai trouvé ce slogan et ces arguments d'un gout assez douteux...
Soit on manque de "professionnels" localement, soit on ne les laisse pas s'exprimer. Rien qu'a voir ou entendre les autres campagnes de pub :"Hé copine, t'as pas été chez "Zut"?!", "Rouler, Rouler en "Nyzan", je suis fan"... et j'en passe.
Quant aux journalistes, sont-ce des journalistes de "torchon" ou d'investigation. Ces derniers temps, on a eu droit dans la presse à des titres racoleurs sur fond de ragots, avec des informations relativement peu étayées (il a dit qu'il a dit ça...). Je ne prends même plus la peine de commenter sur les site web Depeche et Nouvelles; Tahiti presse est bien plus intéressant à consulter.
Enfin, je m'éloigne du sujet (pas jusqu'à atteindre le point Godwin, qui en Polynésie, pourrait être rapporté plutot à une référence sur les popa'a et/ou le colonialisme, il y a rarement un débat de commentaires qui ne termine pas là dessus!) et ben voilà, ça y est je l'ai mon point Godwin polynésien!

Oups, désolée, c'est un peu long; en tout cas, merci Lolo pour ce blog divertissant.
Et comme slogan "tous les matins : une page de THT pour bien commencer ma journée!"
HKN

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

>> TOFY98 >> Sévère ! ...mais c'est pas faux hélas...

>> USABLEBLOCK >> Oui tu as raison aussi de rappeler le coût de cette campagne qui ne semble pas être un poisson d'avril pourtant. 370 millions... comment sont-ils utilisés ? Pour "ce" résultat ???
Et en matière de pub, difficile de savoir combien ça va rapporter à l'économie locale et au tourisme.
Le pire c'est que quand tu es en voyage et qu'on te demande d'où tu viens, la réponse Tahiti provoque toujours des "ooohhhh" d'admiration. La dernière fois, une californienne m'a même ajouté "you lucky guy". Donc le mythe existe, c'est le créneau qu'il faut utiliser pour la promo. Mais évidemment, la question est de savoir ce que les touristes trouvent ensuite en arrivant sur place. Une bière hors de prix en terrasse à Papeete devant les embouteillages du front de mer ? une plage sale ? des magasins fermés le week-end ? ou doivent-ils rester enfermés dans leur hôtel ?

>> HEIKURANUI >> Maruuru... pour ton comm' et pour le slogan... :)

Anonyme a dit…

il manque plus que la chanson amour gloire et beauté.
mais pour l'amour il y a tout ce qu'il faut en Nouvelle Zélande.
OQPHIé

Anonyme a dit…

bon c'est vrai le thème n'est pas génial, mais tu manques de recherche car on a tous reçu un e mail de l'office du tourisme des usa pour nous demander si nous voulions participer à cette promo et de remplir une fiche ceci afin de réaliser un coupon de réduction pour l'entreprise. c'est pour nous gratuit et le client doit présenter ce coupon pour obtenir la réduction marqué sur ce coupon,
mais cela reste une offre mais cela ne reduit pas le cout de la polynesie, donc wait and see, si je recupere 10 coupons semaine c'est bizance, sinon cela aura couté au territoire 393 miions.
a ++++
paeaitinui

billtahiti a dit…

encore un grand communicateur qui encaisse gros pour un résultat douteux le creneau est vraiment fumant pas grave le territoire abondera au prochain collectif!!!

Anonyme a dit…

Si le Gie TT était compétent, ça se saurait ! de même que papa Flosse qui fut pendant tant d'années ministre du tourisme...c'est marrant d'ailleurs de voir les dirigeants du Gie Tourisme rouler en berline et 4x4 de prestige (Cayenne, Range Sport...) alors que les acteurs du tourisme pleurent leurs races !
quant à la campagne, je pense que les auteurs ont voulu jouer sur le décalage entre les affres des marchés financiers en ce moment, et ainsi rappeler aux touristes potentiels que la vie, c'est aussi d'investir dans du bonheur à partager avec l'être cher...vu sous cet angle...
mais bon, le coût quand même...laisse songeur...
Moujou

Melly a dit…

Moi je trouve qu'un bon coup d'anti-mites (non je n'ai pas fait de faute d'orthographe !) ça ne serait pas plus mal :

enfin présenter Tahiti comme une destination... accessible et non pas surréaliste ; le Paradis plus personne n'y croit !
radio-cocotier marche bien entre "touristes" du monde entier ....

et baisser les tarifs avion !

les "milliardaires" ont leurs propres Paradis (Bahamas et autres îles privées) et ce n'est pas une piste d'aterrissage pour jet privé, de ... 3 places de parking qui va attirer une foule de VIP¨....

bref, ... sans être du métier (publicitaire ou tourisme) je dirais "copie à revoir" :

le miel qu'ils ont distribué depuis tant d'années n'attire plus les mouches !

michelangelo a dit…

LoLo,

oui,plutot moyen comme slogan ,mais posons nous
la question de savoir ce qu'il y a réellement derrière
ce message subliminal
eh bien une sempiternelle politique de tourisme
élitiste ,car nous savons depuis les célèbres
collonnes d'une ex-éditorialiste locale qu'à Tahiti
le touriste est " haut de gamme " ou n'est pas
Souvenez vous avec qu'elle arrogance certains
considèrent les backpakers comme des traine savate ,importateurs de désordres du genre
substances illicites ou révolution castriste
certains ont oublié que Tahiti n'est pas seulement
une destination romance sur un "produit bungalow
pilotis les pieds dans l'eau "(méchament concurrencé par les Maldiviens ) dans l'imaginaire denombreux touristes potentiels
il devient urgent de faire notre la devise "small is beautifull " sur une multitude de niches originales qui sont aussi du rève Polynésien ,Teahupoo ,les baleines des Australes,la passe de Tiputa et de Tetamanu, l'histoire ,le cinéma ,le tourisme sportif ,le treck en montagne,l'éclipse de 2010...
Un seul exemple , Stéphane et le renouveau de ses pirogues à voiles traditionnelles à Bora Bora ,est une petite entreprisequi ne connait pas la crise, tout comme ces entités familiales qui ont misé sur une structure à échelle humaine,dans un spot exceptionnel (qui chez nous ne manquent pas sans compter ceux laissés à l'abandon ....pauvre pointe Vénus !!! ),avec un soin et une attention architecturale exemplaires le tout couronné par la simplicité et la convivialite de l'acceuil Polynésien

et puisque nous sommes dans les slogans et bien
nous pourrions débuter par un " TAHITI AND HER ISLANDS NEED A BIG OPERATION OF GENERAL MAINTENANCE " ou plus poétiquement par ce très beau refrain plus que jamais d'actualité d'une chanson de Charlélie Couture

" mais ou est passé le jardinier
est ce qu'il dort sous ses beaux lauriers
mais ou est passé le jardinier
il va falloir penser à le réveiller

Alors un exemple pas loin de chez nous , Rarotonga
petit bijou qui ressemble à Moorea...il y a quinze ans,et qui a fait sienne la définition originelle du
mot Paradis : le jardin que l'homme est en mesure
de créer de prolonger et de préserver afin de s'y ressourcer
12000 habitants et 80000 touristes par an ,aucun
sentiment d'étre submergé par ces mèmes touristes
dont pas mal de Backpakers tour du monde qui souhaiteraient passer par Tahiti mais qui savent aussi par Lonely Planet eh bien que rien n'est fait pour eux ici ...
eh puis....(mélange d'admiration et de fiu quand je pense au Fenua ) SURTOUT PAS UN SEUL MUR EN PARPAING sur les 32km du tour de l'ile
heu... non! attendez ..! si !! UN SEUL ! mais tellement bien fait qu'il faillit PRESQUE me réconcilier avec ces vérues urbaines
Alors je fait un rève ...que tous ces Djeun's de Tahiti nous recouvrent en une nuit tous leurs
Tags ,bavochures débiles et conformistes ,en slogans CRITIQUES et ICONOCLASTES juste histoire de susciter un semblant de réflexion auprès de nos
" très chères" élites et des citoyens qui les portent

des trucs du genre ,

SOUS LES PARPAINGS ,LA PLAGE (bon, un peu facile)

FLEURISSEZ SANS ENTRAVES !!! ( re facile )

LAISSE BETON !!!

FLOWERS YES ! CONCRETE NO !

MAIS OU EST PASSE LE JARDINIER ?!! (mon préféré )

liste bien sur non exhaustive ....



encore mille bravos LoLo pour la qualité de ton
blog
dans l'attente impatiente des versions journal et télévisuelle

Michelangelo

Anonyme a dit…

Pourquoi financer une campagne selon les dires entre 350 et 500M xpf pour promouvoir une haute saison ou les avions de toute manière sont quasi plein ?

1 / Comment ponctionner beaucoup d'argent pour financer son parti politique alors que le temps au pouvoir est compté ?

2 / Pourquoi la France à -tel créer la loi sapin ?
(Financement des campagnes électorales et des partis politiques)

Chapitre II du Titre II de la Loi N°93-122 du 29 janvier 1993 relative à la prévention de la corruption et à la transparence de la vie économique et des procédures publiques

http://www.strategies.fr/articles/r27218W/la-loi-sapin-10-ans-apres.html

3 / Pourquoi la loi sapin n'est-elle pas pas appliquée en Polynésie ?

4 / la question la question 1 ne répond-elle pas à la question 3 ?

La crise n'est pas pour tout le monde ;-)

Bonne réflexion a tous

56