samedi 20 juin 2009

Huit ans de prison pour la mère des bébés congelés

.

(Le Monde.fr) - Les yeux plongés dans ceux de son époux, Véronique Courjault a pris connaissance du verdict de la cour d'assises d'Indre-et-Loire la condamnant à huit ans d'emprisonnement, jeudi 18 juin. L'avocat général Philippe Varin avait réclamé dix années d'emprisonnement pour cette femme qui répondait depuis mardi 9 juin de l'assassinat de trois garçons nouveau-nés en 1999, 2002 et 2003 devant un jury composé de sept hommes et deux femmes. Les jurés ont mis près de huit heures avant de choisir de ne retenir la circonstance aggravante de la préméditation que pour le deuxième et le troisième infanticide.


J'ai pas bien compris comment une femme qui avait déjà eu deux enfants, et qui a donc déjà été enceinte à deux reprises avec tous les symptômes que cela suppose, pouvait ensuite faire des dénis de grossesse... mais apparemment c'est de la psychiatrie de très haut niveau qui m'échappe totalement.
Il parait même qu'il ne suffit pas d'être enceinte pour attendre un enfant...
En tout cas ce verdict ne donne pas cher du prix de la vie humaine !
Et puis y'a comme une indulgence étrange autour de l'auteur de ce fait divers qui reste monstrueux.
Moi qui suis un fan absolu de films d'horreur, je suis toujours effaré quand ce genre de réalité dépasse la fiction.
Il parait qu'avec le jeu des remises de peine elle pourrait être libre au bout d'un an et retrouver ses deux enfants de 12 et 14 ans (ceux qui ont échappé à la congélation).
Elle va très bien se conduire en prison et a déjà commencé des cours de cuisine, comme le montre cette photo de la préparation de son premier rôti...
.
.

Sphere: Related Content

3 commentaires:

Gash a dit…

Humour noir... j'adore !! lol

dégouté a dit…

c'est d'un gout ! à vomir

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

...en deux commentaires on a les deux réactions extrêmes !
Merci à Gash...