jeudi 4 juin 2009

Rosie et Aaron, une histoire d'Amour et de pixels

.

Une magnifique love story comme je les aime, qui réveille la midinette cachée au fond de moi, découverte sur le site Zigonet...

Caroline du Nord, États-Unis - Une étudiante britannique et son petit ami américain, séparés par 6 500 km, ont réalisé une série de portraits sur lesquels ils défient la distance et apparaissent plus proches que jamais.
Rosie Hardy, 18 ans, et son petit ami Aaron Nace, 25 ans, se sont rencontrés sur le site de partage de photos Flickr. Ils sont "sortis ensemble" pendant trois mois avant de se voir en chair et en os. Pour rendre leur relation plus intense et réelle lorsqu'ils sont chacun d'un côté de l'Atlantique, ils ont décidé de réaliser des montages photo grâce à un logiciel informatique (et au talent de M. Nace). Ainsi, ils arrivent virtuellement à poser dans les bras l'un de l'autre.

Selon Rosie, réaliser ces clichés l'a rapprochée de Aaron. "Nos photos rendent la distance qui nous sépare plus supportable. Nous créons notre propre monde dans lequel nous pouvons être ensemble. La plupart du temps, c'est le plus près que nous puissions être. C'est un moyen de faire quelque chose comme un couple et d'exprimer notre amour. Artistiquement, nous sommes pareils. Nous avons les mêmes idées. Nous savons ce que l'autre pense. Nous sommes une équipe."

.
.

Sphere: Related Content

5 commentaires:

Melly a dit…

c'est beau l'Amour à 20 ans !

christèle a dit…

Hum, adorable ce petit couple virtuel, mais l'histoire ne dis pas ce qui s'est passé après la rencontre en chair et en os.

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

>> MELLY >> A 40 aussi.... tu verras quand t'auras mon âge... tu comprendras quand tu seras grande :)

>> CHRISTELE >> Quelque chose me dit que tu as suffisamment d'imagination pour deviner la suite. Je me trompe ?

MaHi a dit…

Une histoire d'amour comme on les aime. Mais je me demande si ces photos suffiront pour entretenir leur amour! C'est tout ce que je leur souhaite...

Pollywood Films a dit…

une jolie photographe comme ça, je dit "oui" tout de suite devant mr le curé, et encore mieux si elle s'appelle Megan.