mercredi 10 juin 2009

Restauration de la cathédrale de Rikitea, chef d'oeuvre de l'identité Maohi

.

C'est, parait-il, un exceptionnel monument historique. La cathédrale de Rikitea va être restaurée à coups de centaines de millions fcp (quelques millions d'euros quand même) répartis entre l'Etat, le territoire, des mécènes et les deniers de l'Eglise, puisqu'elle part en couilles lambeaux
Il y a un intérêt historico-architectural apparemment, vu que les poutres sont en bois d'arbres à pain, que les ligatures sont faites avec de la fibre de coco, etc... donc du local, avec un savoir-faire ancestral et pas du OPH.
Ok, à l'intérieur y'a de super compositions ornementales à base de nacres plus réussies que les customisations de Valérie Damidot dans DECO...
Ok y'a une jolie peinture bleue Tavini dans la nef...
Mais bon... elle est super moche cette église non ?
De l'extérieur c'est un empilage de cubes sans style...
Pas une gargouille, pas de dentelles sculptées, pas de bas relief (ni de haut...)...
Et puis à l'heure de la crise et de la sauvegarde de l'identité maohi, à l'heure où il faut valoriser la culture polynésienne qui serait un des moteurs du tourisme, c'est quoi ce truc d'engloutir encore des sommes folles dans la restauration de ce qui restera toujours, quelque part, quoiqu'on dise, un symbole de la colonisation occidentale...
Une fois qu'on aura bien fait réapparaître les motifs maohi sur la façade (qui, en effet, s'effacent, comme on le voit sur la photo), est-ce que les touristes iront jusqu'à Mangareva pour voir LA merveille restaurée ? Vient-on jusqu'en Polynésie, pour, une fois arrivé à Papeete, repartir pour un long voyage au bout duquel il y a quoi ? ...ça ? ...vous appelez ça une cathédrale ?
Je vais sans doute faire hurler dans les presbytères, mais j'ai pas bien suivi la logique du Président Temaru et son ministre de la Culture sur ce projet...
En tout cas joli coup pour l'Eglise Catholique, qui peut se vanter d'avoir reçu un pactole sous la présidence d'un Oscar Temaru qui a toujours plaidé pour l'inscription de la Polynésie sur la liste des pays à décoloniser !
Si quelqu'un peut m'expliquer...
.
.

Sphere: Related Content

15 commentaires:

Anonyme a dit…

Temaru est un ancien douanier. Si ça peut t'aider a comprendre. Le seul ami qu'il ait a plus de 2 neurones, c'est l'astronaute qu'il a exhibe fièrement il n'y a pas longtemps. Sinon regardes son gouvernement c'est le radeau de la Méduse.

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

>> ANONYME >> Aaaaah d'aaaaaccord ! merci :)

Anonyme a dit…

Notre Dame de Paris n'a pas grand chose de gaulois mais elle est pourtant classée monument historique, non ?
Quelqu'un aurait il réfléchi dans les hautes sphères à la signification des mots Culture ou Histoire ? Un haut commissaire a dit un jour " la culture sera métisse ou ne sera pas "

Farani47 a dit…

Mon Lolo !!... Les voies du Sai-gneur sont impénétrables.... T'en as là une illustration supplémentaire !! LOL !!....

Heikuranui a dit…

AAaaahh! Polynésie, terre de contrastes ...
Et oui, ça fait genre 20 ans que les Marquises essayent de classer je ne sais plus quel site ou marae au patrimoine mondial UNESCO (si c'est pas toutes les Marquises, faudra que je relise le TPM concerné), et qu'on a un ministre de l'(in)culture marquisien, et que l'Aranui fait visiter les marquises aux touristes; mais les bons petits milliards de subventions, c'est pour Rikitea... Logique.
D'ailleurs, au journal hier, le responsable de la paroisse disait que depuis que la "cathédrale" était classée, la population qui tous les ans faisait des rénovations et de l'entretien ne peut plus et que c'est depuis qu'elle tombe en ruine; alors que sur d'autres îles, les édifices de cette époque toujours entretenus par les paroissiens tiennent encore bon...
Logique et raison pure.
C'est peut être parce qu'on est aux antipodes, qu'on marche sur la tête?!
Te aroha ia rahi,
Heikuranui

TOFY98 a dit…

La polynésie a sûrement hérité de BONGO !!!!!
Vive le peuple et la laicité

Anonyme a dit…

et moi qui attend la rénovation de la seule plage de sable blanc sur tahiti iti avec des sites archéologiques maohi, ah mais bien sure (claque sur le front)j'ai pas une basilique.
paeaitinui

usableblock a dit…

J'ai visité la cathédrale cette année (je sais c'est NORMALEMENT fermé), c'était pas mal et je suis d'accord avec la rénovation ... Ceci dit pour aller visiter ce casse-tête architectural compter 66000 Cfp pour le vol PPT - Rikitea - PPT et si vous y allez entre mai et novembre il faudra y rester une semaine !!! Alors oui les Gambiers c'est vraiment beau mais pour un touriste c'est certainement un plaisir super luxe ... En plus du reste !!!

Anonyme a dit…

Et pourquoi est-ce que tout devrait être réservé aux seuls touristes ? Je sais que le tourisme est à peu près le seul "espoir" économique ici, mais... les habitants n'ont-ils pas droit d'avoir leurs monuments historiques restaurés ? monuments qu'en plus ils fréquentent toutes les semaines ?
Bon sans être pro-chrétien, ça fait belle lurette que la bible fait partie de la culture polynésienne. Maintenant c'est vrai, combien sont-ils prêts à mettre pour restaurer des marae ?

Here a dit…

Alors là Lolo, je ne suis pas du tout d'accord avec toi.
1. les constructions héritées de la période "Père Laval" aux Gambier sont uniques en leur genre et font partie de l'histoire et du patrimoine polynésien. Et je ne parle pas que de la seule cathédrale qui est sous le feu des projecteurs en ce moment, il y a de nombreux bâtiments qui mériteraient tout autant d'être restaurés et préservés par là-bas.
2. Si on ne devait conserver en entretenir que ce que les touristes vont voir, à part le Mont Saint-Michel, la Tour Eiffel, Versailles et EuroDisney, y a pas grand chose qui serait classé monument historique en France par exemple. Cette logique là, merci bien.
3. Enfin, les service et ministères de la culture n'ont déjà que trop fait la preuve de leur incompétence par le passé. Sorti des danses du Heiva et d'un Musée de Tahiti moribond, on croirait qu'il n'y a rien, rien de rien qui puisse présenter un intéret "culturel" en Polynésie. Il était temps qu'ils se réveillent un peu et se rappellent que ce pays dispose de richesses qui ne se limitent pas aux trémoussements de ses grosses vahine place To'ata une fois par an.
De la part de quelqu'un qui vantait tant le site http://www.tahitiheritage.pf par exemple, je ne m'explique pas cette prise de position.

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

>> HERE >> Merci pour ton opinion. En fait, j'essayais juste de comprendre la logique de la politique culturelle du pérésident Temaru. Peut-on parler d'identité maohi, de retour à l'identité pardue, de racines ancestrales, et consacrer des sommes folles à la restauration d'un monument catholique ?
Après tout, c'est le symbole de ceux qui sont arrivés un jour sous ces latitudes pour envahir les esprits avec le petit Jésus, la vierge Marie, Dieu tout puissant (mais pas un Dieu maohi), des apôtres, etc...
Donc il me semblait y voir un drôle de paradoxe.
Je persiste à dire que cette "cathédrale" est affreuse, mis à part quelques astuces d'architecture locale et quelques décos à base de nacre...
Quant à Tahiti Heritage, je ne vois pas le rapport : ce que j'apprécie sur ce site ce sont surtout les sites naturels, la flore, les anecdotes...

Here a dit…

@ Lolo
Sur le paradoxe que consitue cette action culturelle du gouvernement Temaru, il faut savoir que les premières études techniques avaient été bouclés du temps de la présidence Flosse. Ceci explique peut-être celà.
Quant à Tahiti Héritage, on y trouve justement à la rubrique "Sites historiques et pittoresques / Bâtiments historiques" une liste qui n'est sans doute pas loin d'être exhaustive des constructions des Gambier que j'évoquais.
Y compris l'ancien blockaus du CEA, historique certes, mais tellement vilain.

Anonyme a dit…

Je rejoins Lolo. Pourquoi se focaliser sur cette unique cathédrale alors qu’il a de nombreux sites aussi ou plus intéressants que l’on laisse croupir. Citons par exemple, la tour du roi à Rikitea ou la maison de la Reine Marau à Papeete. N’oublions pas non plus les sites plus anciens que l’on continue régulièrement à démolir, comme le grand marae Taputapuatea de Tubuai qui a été rasé dernièrement ou la plate forme des cerfs volants de Mataiva qui s’est envolée…. (voir tous ces sites sur Tahiti Heritage. Bref il n’y pas de réelle volonté de protection du patrimoine.
Au vu de ce constat, je ne pense pas que le motif de la restauration soit vraiment l’amour des vieilles pierres. Je crois plutôt que ce serait pour décrocher une bonne place au Paradis. La restauration serait un peu comme un ex voto, que les présidents offriraient…avec nos sous !

Anonyme a dit…

La cathédrale de Rikitea a été édifiée sur un paepae, une plate forme constituée de grosses pierres qui abritait un temple des idoles. Les missionnaires en choisissant cet emplacement voulait symboliquement démontrer la suprématie de l’Eglise sur la religion païenne. Mais quelques 150 ans plus tard, le mana originel revient et les pierres de la plate forme bougent comme pour se dégager d’un intrus. Un beau match à suivre…

Lurbeltz a dit…

Je viens de lire le livre "Mangareva" de Jean-Hugues Lime, aux éditions Le cherche midi. Après la lecture de ce livre, je me dis que j'aurais préféré voir cette cathédrale s'écrouler et voir la nature la grignoter et récupérer ce qui lui appartient.