mercredi 30 décembre 2009

Tahiti, île de beauté ou poubelle ?

.

"nous ne voulons pas que notre île devienne une poubelle comme on peut le voir à Tahiti"...
Voilà une phrase qui nous fait bien plaisir !
Ce ne sont pourtant pas des ennemis ou des concurrents touristiques qui balancent ça, et il ne s'agit d'ailleurs pas d'une attaque, mais, pire peut-être, d'un exemple cité comme une évidence, au milieu d'un discours politique d'une liste écolo de Corse !
Dans cet article de Corse Matin, un politicien de l'île de Beauté (ainsi nommée parce que... non... rien...) ne veut pas que son île soit transformée en poubelle et dresse un constat qui tend à prouver que toutes les possibilités du recyclage et du tri n'ont pas été essayées.
Et c'est intéressant par le caractère insulaire de ce territoire puisqu'il faut bien dire que si Tahiti peut renvoyer cette image de poubelle, c'est qu'il y a quand même quelques raisons...
On commence à comprendre ce qu'il faut mettre dans les bacs verts et les bacs gris (merci Tapu !), mais avons-nous, nous aussi, mené une réflexion complète, où les communes se concerteraient, alors que Faa'a par exemple est à la traîne ?
Déjà, il faut rayer le côté répression, puisque, en Polynésie, contrairement à des exemples extérieurs célèbres (U.S.A., Singapour...), on ne peut pas imaginer de mettre des amendes pour un flagrant délit de jet de canette sur la voie publique pour une raison très simple : c'est fiu, et aussi parce que... ichhhh... et même parfois... hiyaaahhhhh !!!
Dans l'article d'hier, "tu sais que t'es à Tahiti quand...", il y avait aussi "quand tu mets ton masque et ton tuba pour voir les fonds sous-marins et qu'il n'y a que des pneus, des boîtes de conserve et des canettes"...
Et il y a des spots où ce n'est pas mensonger...
Encore un exemple concret où des citoyens et des associations se retroussent les manches des débardeurs et pallient efficacement aux carences des politiques qui, eux, ont toujours besoin de tables rondes pour réfléchir à des études de projets d'ébauches de solutions en faisant voter des crédits en commission des finances et prévoir des budgets dans le collectif qui passera dans sept mois...
Mais bon, on peut quand même montrer à nos amis écolos corses que la Polynésie est aussi un très beau pays, et puis moi je veux bien aller faire un petit tour , là, tout de suite, dans l'île de beauté, mais ça... c'est une toute autre histoire...
.
.

Sphere: Related Content

19 commentaires:

Poe a dit…

et oui...

Dimanche dernier on a eu la riche idée d'aller voir le nouveau park sur le front de mer, par la mer justement.... Tout le long des galets, du plastique, des merdes.... suffit d'aller voir les rivières et on comprend qu'ensuite tout va au lagon et c'est beau du tout... Ah si tout de même j'ai vu un poisson coffre et deux mini coquillage devant l'aéroport, c'est top non ?

Le Vengeur de Moorea a dit…

Ben justement j'avais fait une petite illustration y'a quelques jours pour parler de la chute du tourisme....

Les grands esprits (tordus) se rencontrent!!!

http://storage.canalblog.com/18/98/691492/47883605.jpg

ORSINI a dit…

Si tu viens dans l'île de beauté passe par Calvi

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

ORSINI, et puis ? quand j'arrive sur la place de l'hôtel de ville (y'en a sûrement une...) je demande ORSINI et hop on m'emmène vers toi ? et après ? on boit un calva ? ou alors tu me fais visiter le maquis avec 15 camarades à toi ?
Blague à part tu es un lecteur de Corse c'est ça ? qui connait Tahiti ?

Anonyme a dit…

Si ce politicien veux faire des comparaisons et bien moi je préfère encore nos indépendantistes aux leurs ! pas besoin d'explication ( leurs méthodes de revendication est de renomé mondiale ) La corse et la Polynésie sont très similaires , la beauté du pays , l'amour de sa culture et de son identité insulaire ! Mais question mentalité la comparaison s'arrête la , je ne veux pas généraliser et utiliser des clichés mais apparemment le politique ne c'est pas foulé et a préférer utiliser le cliché facile !
Car , c'est vrai , ça m'énerve surtout que depuis quelques années il ya eu beaucoup de changement il faut avoir vécu ici pour voir le progrès et certaines communes sont de bons élèves , pour preuve , habitant Paea , combien de fois les voisins ce sont fais engueulés par les éboueurs parce que leur poubelles étaient mal triées ! Oui, nous trions nos déchets depuis plusieurs années , il y a les familles sérieuses et celles qui ont besoin d'un bon coup de pied au fesse des éboueurs , dans ma familles tout les gamins savent trier , si ta un trou de mémoire demande au gamin ! Le plus drôle c'est que t'es même obligé d'expliquer a tes cousins de métropole comment il faut trier les déchets , parce qu'ils ont jamais vus ça ( encore ) chez eux !
Lolo a raison , les tahitiens sont les champions de la Fiu attitude mais j'aime les polynésiens , leur côté cool , pas stréssés pour un sou , la mama qui a 10 gosses a le visage décontracté d'une jeune maman ! Et qu'elle beau compliment lorsque des popa'a disent qu'ils aiment Les polynésiens ,car il est vrai que les belles îles il en a tout autour du globe et que nos îles rappel au étranger Les polynésien ! Je préfère être associée a la fiu attitude et a la soi disant" pollution "de mon île qu'au terrorisme et au racisme !

M I

Pahua Fenua a dit…

Le tri c'est du vent, de la poudre aux yeux... j'aimerai bien connaitre le bilan de l'opération, incluant toute la pollution générée par les aller-retours des camions entre Paihoro et Motu Uta, incluant la pollution générée par l'export des déchets à recycler...
Avant de trier, il faut apprendre à REDUIRE la quantité de déchets. Laheuresement ce n'est pas la priorité de la SEP. La SEP qui justement se plaignait ce matin aux infos de la baisse de la quantité de déchets dûe à la crise (baisse de la consommation des ménages), en clair ces gens là ont besoins que vous produisiez plus de déchets !

Phil a dit…

C'est dingue ça qu'on ait cette réputation! je suppose que le Corse en question avait vu le reportage assassin réalisé par je ne plus quelle chaine métropolitaine. C'est vrai qu'on a encore du chemin à faire mais le tableau n'est pas aussi noir que ça quand même! j'ai vu pire!

En tout cas, un petit tuyau sympa pour recycler vos déchets de cuisine en compost: acheter un gros fut en plastique bleu (y en a chez l'ex-tikichimic pour 2.000 balles et quelques), percer des trous partout à la perceuse pour l'aération et les écoulements de liquides et scier une petite porte en bas pour retirer le compost. L'installer dans un coin du jardin. Ensuite il suffit d'y jeter chaque jour vos épluchures (pas la viande et le poisson, c'est pas bon pour le compost et ça pue!). Vous pouvez aussi ajouter un peu de terre et de feuilles de temps en temps. Vous aurez un bon compost au bout de quelques mois. Et surtout la satisfaction de faire revenir à la terre ce qui lui revient.

Anonyme a dit…

sinon y a la méthode a Oscar , plante tes canettes et t'auras une belle cocoteraie dans ton jardin ! quel con alors !
Sinon le tri est efficace si tout le monde s'y met , si c'était du vent les pays scandinaves ne seraient pas cités en exemple ( comme a chaque fois en matière d'écologie ) et comme a chaque fois les autres pays suivent l'exemple , alors soit , les autres sont de pauvres moutons débiles qui ne font que suivre le troupeau , soit ils ont compris que toute les solutions sont bonnes a prendre !
M I

Pehu Oe a dit…

+ Tahiti est la pehu belle île du monde mais ce n'est pas une île flottante : 600 km de détritus dérivants barrent le Pacifique Nord.

- Ah bon ? C'est au Nord ? On s'en fout alors.

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

PEHU OE, t'es sûr pour les détritus dérivant au Nord ? je croyais qu'au Nord c'était les corrons...

Pehu Oe a dit…

Voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Plaque_de_d%C3%A9chets_du_Pacifique_nord

Ce sont les prochains Corons ! :
Les déchets verts du Carbonifère ont formé le charbon et le pétrole, la révolution industrielle les transforme en réchauffement climatique et en matières plastiques qui se rassemblent tout seuls, depuis 1850.
Ils "sédimenteront" ensemble.

Pétrole tu étais, pétrole tu seras.

Y a-t-il une vie après le pétrole ?
S'il y en a une, ça me surprendrait vraiment beaucoup qu'elle soit humaine.

Ça me fait penser à l'expérience du verre d'eau ...

Pahua Fenua a dit…

Le tri est efficace, mais les pays scandinave ont des usines de retraitement qui recyclent les déchets sur place... nous les EXPORTONS ! cela a un coût en transport, et cela induit une pollution supplémentaire. La bonne solution pour les pays scandinaves n'est pas forcément la meilleure pour tout le monde.

Anonyme a dit…

La Polynésie est un microcosme , j'insiste sur le terme "micro" car je ne pense pas que la pollution engendrée par l'exportation ( et les allez retour des camions de la sep ) de déchets d'une population de moins de 300 milles habitants est pu causée le trou de la couche d'ozone !
On parle ici de pollution a Tahiti , et les campagnes de tri des déchets qui ont été faites dans toutes les écoles depuis plusieurs années sont une première étapes pour faire changer les mentalités , peut-être que nos enfants seront de meilleures élèves que nous en matière d'écologie plus tard !
Nous les adultes devont juste montrer l'exemple , dire que tout les efforts d'éducation que l'on a transmis a nos enfants pour qu'ils ne polluent pas leur île c'est du vent , c'est un peu facile !
Pour ce qui est de produire moins de déchet , bein , faudrai peut-être s'adresser a ceux qui les fabriques , et qui enveloppe leur produits d'emballages publicitaires inutiles ! Et je pense que ceux qui produisent le plus de déchets ne sont pas les plus pauvres ! le matin la famille moyenne mange le café pain beurre , le gros punu beurre anchor peut duré 1 semaine et le café pareil ( nescafé en granulé ) a midi , c'est le gros paani lentille ou poulet petit pois , la pareil pas beaucoup de déchet , même la caisse de hinano est consignée ! Si tout les tahitiens mangeaient des corn flakes le matin ( avec leur gros emballages ) des yaourts au dessert ( emballages très polluants, mais les tahitiens ne prennent jamais de dessert) , la quantité de déchets triplerai ! Les menus sont très basiques pas d'ingrédients compliqués avec leurs emballages ! Je crois et je suis sûre que les poubelles des plus aisés sont biens plus remplies par rapport a une famille tahitienne moyenne de 10 personnes , mais heureusement que de tout temps il y a toujours eu plus de pauvres que de riches sinon ont va se noyer sous les déchets des riches !

MI

Anonyme a dit…

Il existe une taxe spéciale depuis 2004 dont le produit devait permettre l'organisation du tri et de la collecte des déchets ainsi que de la création de centres d'enfouissement techniques. son produit escompté à 2 milliards par ans est enfoui dans les limbes d'un budget en déficit permanent... JRTaina

Phil a dit…

>MI> tu oublies les bouteilles en plastique, cannettes alu et autres sachets de twisties qui se retrouvent systématiquement au bord des routes et des lagons!

Je reviens de Samoa où tous les sacs plastique sont biodégradables (faits à base d'amidon).

Pehu Oe a dit…

MI, ce que tu dis est vrai mais tu oublies aussi les batteries et piles balancées comme ça dans les caniveaux, rivières et lagon malgré les trop rares centres de collecte.

Tu oublies les pneus, petits et gros, les télés, gadgets et jouets en plastiques qui suivent le même chemin.

Tu oublies les câbles de téléphone, d'électricité, les vieilles tôles, les morceaux de canalisation, les bidons en fer, les bouts de rouleaux de barbelés et pire qu'on croise quand on se déplace en brousse aux abords des zones construites ou simplement du "coup de Case" préliminaire.

Un microcosme, certes, mais où l'impact d'un individu est le même que celui de centaines de milliers à l'échelle d'un continent sur un continent : La densité ne change pas, l'impact est le même ou pire en proportion.

Notre microcosme est le plus fragile du monde ou presque.

Pahua Fenua a dit…

OK Anonyme, alors comme on est petits, c'est pas si grave et pas la peine de faire attention... joli raisonnement ! Chaque geste compte. Ne trouvez vous pas édifiant que nous (Polynésie Française) n'ayons toujours rien fait pour ratifier le protocole de Tokyo : en clair, on ne s'ensgage à rien pour réduire nos emissions de CO2. Encore mieux, on critique les grandes nations qui n'agissent pas assez vite... mais il est vrai que nous somme tout petits, alors... On va bien s'amuser si le niveau de la mer monte !

Anonyme a dit…

Je l'ai déja dit qu'il faut changer les mentalités des ta'ata tahiti , je sait que notre île est polluée , mais je n'accepte pas qu'on dise que les efforts qui ont été fournis ( certes pas suffisants ) n'ont servis a rien ! Tu as tout faux Pahua Fenua ou alors tu n'a pas lu mes commentaires , ça fais des années je tri que je ramasse mes déchets ( plage , rivière) que j'apprends a tout les gosses de la famille les gestes citoyens pour leur île et je ne vais quand même pas me contredire en disant que ce n'ai pas grave nous sommes petits ( "microcosme" ) J'ai dit que je triai mes déchets depuis des années et tu répond que "c'est du vent "et maintenant tu dit " chaque gestes compte " woohoo ! ma cocotte , faudrai savoir ce que veux , moi je sais ce que je veux et j'agis depuis des années !

M I

Pahua Fenua a dit…

Alors pour être clair, quand je dis "c'est du vent", c'est une façon de dire que c'est très insuffisant. Mais surtout, en ne parlant aux genx que du tri à longueur d'année, on ne fait pas tos les efforts nécessaires... Beaucoup de gens s'offrent une bonne conscience parcequ' ils trient, mais continuent d'acheter des articles dans des triples emballages, achètent un nouveau "sac recyclable" à chaque fois qu'ils font leurs courses, prennent leur bagnoles pour faire 100 mètres, etc... je ne suis pas persuadé que les campagnes de pubs de la SEP vont résoudre le problème de la pollution, mais elles permettent à nos dirigeants de dire qu'ils font quelque chose...
P.S. il y a encore certains quartiers à Papeete où le même camion ramasse bacs verts et bacs gris en vrac !