lundi 11 avril 2011

Heremoana Maamaatuaiahutapu dans LE GRAND HUIT

.
.

L'émission exceptionnelle télévisée avec Florence Foresti ne nous prive pas de l'émission hebdomadaire en radio, et nous recevons cette semaine Heremoana Maamaatuaiahutapu, le directeur de la Maison de la Culture, et président du Conseil d'Administration du G.I.E. Tahiti Tourisme.
Des questions peuvent lui être posées jusqu'à mercredi matin,
Diffusion de l'émission vendredi 15 avril à 08:00
Rediffusion dimanche 17 avril à 10:00
Capsules "best of" du lundi au samedi à 06:25
et très vite en podcast sur iTunes...
.
.

Sphere: Related Content

19 commentaires:

Albert a dit…

Bonjour Heremoana : en septembre dernier, une équipe de la télé espagnole est venue tourner en Polynésie.

Plusieurs incidents ont eu lieu avec votre GIE : votre agent qui devait les accueillir à Faaa est arrivé avec plus d’une heure de retard, vos services ont été incapables d’organiser une sortie baleines à Moorea, votre agent chargé de suivre ce dossier est parti en vacances sans laisser aucune consigne à personne, vous avez refusé d’intervenir pour qu’ils puissent filmer un avion d’Air Tahiti Nui à l’aéroport, etc.

Plus grave : votre GIE leur a facturé au prix très, très fort des nuitées dans un hôtel de luxe de Bora, alors que sur place le journaliste a appris que vous aviez convenu avec l’hôtel qu’ils étaient invités (promo de l’hôtel).

Connaissiez-vous ces agissements de vos services ? Où est passé l’argent de l’hôtel payé par les journalistes et non encaissé par l’hôtel ?

Manu et Mate a dit…

La feuille de route du ministère et du COST ça devient quoi ? Est-ce que le GIE va en tenir compte ?

Les feuilles de route des Etats Généraux ? Est-ce que Heremoana tu es toujours porte-parole ?

Quelle stratégie pour le Gie ? Pour le tourisme en général ? On change rien et on continue ? Comment refaire cette institution archaïque, qui fonctionne mal, qui pense qu'au budget de manière débile, incapable de fixer un cap lisible, compréhensible, comme peuvent le faire les autres GIE dans le monde entier ???
Là, vu d'ici, c'est le gros bordel... et franchement trop gros pour ce que ça produit !

Pourquoi le conseil d'administration, tous les directeurs là, ils ne tournent pas tous les trois ou quatre ans et que ce sont toujours les mêmes depuis 20 ans (les gros hôteliers qui font du fric) ? Pourquoi c'est un fonctionnement opaque, avec des choix qu'on ne comprend pas, on nous écoute jamais, en se foutant totalement des acteurs de terrain qui dès qu'ils demandent qq chose ont l'impression qu'on leur fait une fleur ?
Pourquoi le Gie est-il si "fa'a'u'uru", le jouet de quelques uns qui méprisent tous les autres !

T'es quelqu'un de bien Heremoana, je le sais. Fais le ménage là-dedans. Tapes dedans. Changes tout ça. Sinon, on va vraiment finir par s'énerver nous. On fera plus jamais rien avec ce Gie méprisant. Lui qui a tellement d'argent. C'est comme si ceux qui travaillent dedans c'était leur argent qu'ils distribuent au nuna'a, ils jouent aux riches, mais c'est pas eux qui travaillent pour le touriste, c'est nous ! Des hypocrites tout ça. Et pas compétents !

Du Genou a dit…

Ia Orana Heremoana,
il y a qq jours tu écrivais sur ton mur Facebook :

Va falloir mettre à l'heure les pendules de ma vie.
Marre d'être pris pour un primate à peine descendu de son cocotier, pour un mongolien ou un crétin dépourvu de neurones notamment par ceux qui prétendent être des amis. Ceux qui ne me connaissent pas et qui me jugent quand même, de toute façon je leur pisse au cul.

Coup de gueule ? ça va mieux ? rien à voir avec le tourisme ou la culture j'espère...

J'ai plusieurs questions :

Est ce que tu es ministrable même sans langue de bois ? Si oui quel portefeuille te tenterait et où tu pourrais faire avancer le péï : la culture ou le tourisme, voire les deux ?

Tu n'es pour rien dans nos mauvais chiffres du tourisme (quoique je ne serais pas surpris que certains te le reproche) mais sans le désavouer, ne crois tu pas que le DG du GIE accumule gaffe sur gaffe, soit maladroit par méconnaissance des dossiers et finalement que le costume du poste de DG soit trop grand pour lui ? si on te demandait de le remplacer, resterais tu président du CA de ce GIE?

Voilà, j'aime bien les electrons libres qui ne gargarisent pas de travailler pour "l'intérêt général du Pays" mais tente dans l'ombre de faire bouger les choses, malgré l'inertie que nous connaissons.

Pas de jugement, des constats et des questions, alors merci de te retenir de pisser.

Anonyme a dit…

Les émoluments du DG du GIE dépassent l'entendement. C'est deux fois celui d'un ministre, c'est un peu plus que celui du DG de ATN..., auquel il faut ajouter toutes les sujetions liées à la fonction. En ce temps de crise où il a de plus en plus de chômeurs, il est arrivé le moment de revoir la masse salariale dans cette boîte. Quel rôle M. Maamaatuahiahutapu pourriez-vous jouer dans la mise en place des réformes du GIE et de la révision des baisses des salaires honteux des "cafards" qui s'y trouvent ?
Nano

Anonyme a dit…

Peut-on enfin parler de l'éléphant dans la pièce, c'est-à-dire l'attitude des Polynésiens envers le tourisme et les touristes ? On veut bien prendre leur fric mais pas leur en donner pour leur argent. L'"accueil" polynésien est un mythe, la notion de service apparemment trop humiliante pour nos compatriotes. Relever le tourisme c'est d'abord former les gens, leur faire comprendre que c'est un métier qui s'apprend. Avoir deux fare en bord de plage ne fait pas de nous des pros du tourisme, et aller CHEZ l'habitant ne signifie pas nécessairement vivre COMME l'habitant. Le GIE prévoit-il une campagne à l'attention des Polynésiens eux-mêmes ?

Eric a dit…

La gestion de la presse par le GIE dont parle Albert est totalement aberrante ! Et ce n'est pas nouveau !
Aucune réelle relation presse, aucune considération, relation suivie, préparation de séjour un peu fouillée, aucun suivi réel avec ces journalistes pour qu'après leur venue pendant 2 ou 3 ans (voire davantage) ils continuent de parler de la Polynésie... Bref, c'est de l'incompétence ! Et la personne en charge semble monter dans l'organigramme surprenant qui entoure aujourd'hui le DG...
En tant que Président du CA, vous faites quoi exactement ?

Et même c'est pire que ça car j'ai une cousine qui a bossé toute jeune pour le Gie, qui était une battante, qui aimait son Pays, elle en est sortie avec une mentalité popaa affreuse, goût du luxe, blingbling, feignante, avec uniquement ses droits à elle dans la tête et aucun devoir.
C'est comme pour ATN, vos employés sont des enfants gâtés ! Et ils ne se rendent pas compte de la responsabilité qu'ils ont.
Ils devraient se battre pour nous tous. Au lieu de ça ils ne pensent qu'à eux. Ils sont pires que nos politiciens.

Que pouvez-vous faire pour changer ça ???

Quelle est votre contribution en matière de ressources humaines ?

Avez-vous un plan pour vous attaquer de front aux mauvais fonctionnements du GIE ?

Y'en a marre du bling bling !

Pépé a dit…

Quand pourra-t-on le revoir danser à slip à Toata comme il l'avait fait pour le carnaval (en 2001 ou 2002)

tev a dit…

Il y a trois mois j'ai eu envie de faire pipi. Je me trouvais quartier du commerce, je me suis dit faut que j'aille dans les toilettes public de vaiete...fermées....donc je me dirige vers ceux du GIE tourisme...fermées aussi.....pour ne pas faire comme tous les gros déguelasses qui pissent à tous les coins de rues j'ai pris mon véhicule et me suis arrété aux jardins de paofai ou la j'ai trouvé des toilettes ouverts. Heremonana, c'est la base pour faire du tourisme...des toilettes public ouvert et partout. Je m'arrete la mais y a les taxis, les restos, les...les...les...Faaitoito.

David a dit…

Bonjour,

quelle est l'orientation stratégique du GIE tourisme pour la polynesie? Comment comptez vous permettre a nos iles de se demarquer des offres similaires aux maldives, seychelles, caraibes???
Que pensez vous de la possibilite d'implanter des casinos en Polynesie? le lobby religieux s'y oppose pour eviter de pervertir la population, cela se defend. Mais pourquoi ne pas faire comme a Singapoure et imposer un droit d'entree suffisamment elevé pour dissuader la population locale de venir jouer?
Clairement, la localisation de la polynesie impose de se tourner vers le tourisme de luxe ou les pensions de familles. Quels sont les mesures et coups de pouce pour aider ces 2 secteurs? Et les prestataires de services pour les touristes, ne devraient-ils pas aussi beneficier d'aides fiscales pour relancer la machine et peut etre baisser un peu les prix?
Le prix de certains billets d'avion pour les iles, se rapprochent sensiblement des prix pour aller a Hawaii ou LA...un commentaire?

Merci et bon courage pour relancer le tourisme...

Anonyme a dit…

Désolé mais certains commentaires sont bourrés de mépris, saturés de "je ferai mieux", "il n'y a qu'a", ‘tous pourris ».... Si les questions sont faites pour faire avancer le débat, il serait bon que certains internautes -ou modérateur- fassent parfois état de retenue. Sinon on risque de tomber non seulement dans la caricature mais aussi dans la diffamation gratuite et de surcroit vulgaire. On peut poser des questions délicates et pointues, le faire avec humour sans tomber dans la vindicte gratuite.
A part les règlements de comptes trop faciles entre professionnels du secteur (ils sont toujours anonymes et pour cause), j’espère que le débat volera plus haut. On en a besoin non ?
Ma question est simple « 9 mois après avoir été nommé en tant que PCA du GIE TT, quelles sont les 5 actions concrètes (hors danse) qu’Heremoana a mis en place et qui ont selon lui portent leurs fruits dans la relance de l’industrie touristique»?

Anonyme a dit…

Pour Eric :
j'ai une cousine qui a bossé toute jeune pour le Gie, qui était une battante, qui aimait son Pays, elle en est sortie avec une mentalité popaa affreuse, goût du luxe, blingbling, feignante, avec uniquement ses droits à elle dans la tête et aucun devoir.

rectificata : ce pourrait être aussi une mentalité demi non?….
Chacun voit minuit à sa porte

Pour Tev :
Il y a trois mois j'ai eu envie de faire pipi. Je me trouvais quartier du commerce, je me suis dit faut que j'aille dans les toilettes public de vaiete...fermées....donc je me dirige vers ceux du GIE tourisme...fermées aussi.....pour ne pas faire comme tous les gros déguelasses qui pissent à tous les coins de rues j'ai pris mon véhicule et me suis arrété aux jardins de paofai ou la j'ai trouvé des toilettes ouverts. Heremonana, c'est la base pour faire du tourisme...des toilettes public ouvert et partout.

Explicata : Pourquoi les toilettes publiques sont-elles toujours fermées?...
Avez-vous déjà remarqué dans quel état se trouvent celles qui restent ouvertes?..
Celui ou celle qui est chargé (e) de l'entretien choisit ne pas les laisser ouvertes, connaissant les utilisateurs : d'immondes cochons.

Pour Lolo :
Lors de l'interwiew de M. Heremoana Maamaatuahiahutapu , ne mets pas ton méprisomètre en route. Il risque de saturer.

mirabelle_9

Heikura GIETT a dit…

Bonjour,
En tant que responsable du département en charge des voyages de presse au GIETT, je voudrais réagir aux propos d' "Albert": ce dernier aurait été témoin d'incidents au cours du séjour de journalistes espagnols.
Après vérification, nous n'avons pas la même lecture des faits sur le déroulé de ce séjour.
Je vous invite donc à me contacter afin que l'on puisse éclaircir ces informations: hvaxelaire@tahiti-tourisme.pf, tél: 50 57 00.
Bien cordialement,
Heikura Vaxelaire

Albert a dit…

« Lecture », M. Vaxelaire ?

Je vous suggère de moins lire et de sortir davantage de votre bureau climatisé.

Quant à moi, je n’ai rien lu, j’ai simplement vécu les faits en direct : le retard à l’aéroport, les coups de téléphone vains et désespérants à vos services, le refus pour l’avion, le départ en vacances du responsable irresponsable, les sommes payées par la production de Madrid à vos services, les bizarreries à l’hôtel de Bora (même chose d’ailleurs pour une sortie sur le lagon), etc.

Alors SVP, M. Vaxelaire, ne vous en prenez pas au témoin, attaquez-vous au problème au lieu d’en « faire une lecture ».

Au fait, combien vous payons-nous chaque mois pour faire de la lecture ?

Kip a dit…

Albert, tout cela ne me regarde pas (enfin, pas directement), mais Heikura a proposé une rencontre pour mettre à plat les différentes versions.

Il ne me paraît plus opportun de continuer à polémiquer via ce blog. Il est préférable que vous continuiez cette discussion en petit comité et, qui sait ?, la lumière jaillira peut-être... :-)

Albert a dit…

Salut Kip : le problème est que ce n’est pas moi que Heikura doit voir, mais ses collaborateurs, pour leur remonter les bretelles !

Je ne suis pas responsable de leurs c...ries, je ne fais que les révéler, je n’ai aucun pouvoir pour les corriger. Heikura, lui, est maintenant suffisamment informé : à lui d’agir, plutôt que de faire de la com stérile sur un forum.

Mais question action, ça parait mal parti puisqu’il met en doute ce que j’ai vécu (avec d’autres, Polynésiens et Espagnols, qui tous sont indignés), préférant confortablement ne pas faire de vagues et, comme toujours en Polynésie, regarder ailleurs.

Pépé a dit…

Nononono Albert a donné sa version au publique, on veut bien la version ou "lecture" du GIe sur cet évènement.
Transparence !

Anonyme a dit…

9 mois après votre nomination comme PCA du GIE Tahiti tourisme :

STRATEGIES
Quelles sont les nouvelles actions (hors actions planifier et faisant parties du plan stratégiques mis en place par l’ancienne équipe) que vous avez mises en place, hors réorganisation interne et s'agissant notamment de la stratégie de communication et marketing de la destination à l'international ?

REORGANISATION
S’agissant de la ré organisation du Gie Tahiti tourisme, vous (vous et Teva Janicaud) vous targuez souvent de faire mieux que l’ancienne équipe : mise en place d’appel d’offres, restructuration interne, etc.
Est-ce à dire que l’ancien PCA, l’ancienne directrice générale, les ex membres du CA et du comité directeur, tous professionnels, étaient mauvais gestionnaires du Gie Tahiti tourisme ? Pensez-vous les poursuivre pour mauvaise gestion de l’argent publique ? Quel est le montant des économies que vous nous dites faire ?

BUDGET
Je lis en ce moment que la subvention qui vous a été allouée a été diminuée de 200 millions cette année. L’année dernière le Gie Tahiti tourisme n’a pas dépensé l’intégralité de son budget.
Entre la capacité du Gie Tahiti tourisme à mener de nouvelles actions et les économies que vous nous dites réaliser, pourquoi n’auriez-vous pas assez du budget alloué ?

DGDE
L’Etat à travers la DGDE a financé la campagne « Invest in your love » à hauteur de plusieurs centaines de millions. Cette campagne menée par le Gie Tahiti tourisme et validée par l’ensemble du CA a pourtant été arrêtée brutalement.
Ne trouvez-vous pas qu’il s’agit de gaspillage de moyens mis à votre disposition ? Pouvez-vous nous expliquer ce revirement de décision ?

INTERNET
Par ailleurs vos sites internet semblent maintenant dater des années 80, ne pensez-vous pas qu’internet est un formidable vecteur de la promotion d’une destination ? Qu’elles sont les moyens que vous avez réservés à leur mise à jour ?

CULTURE
Lors de votre nomination, vous avez beaucoup parlé de rapprochement entre culture et tourisme. Les dernières actions culturo touristiques que je vois soutenues par le Gie Tahiti tourisme sont « la semaine du rire », la venue de « Florence Foresti », etc. événements très sympa par ailleurs.
Est-ce là votre stratégie de rapprochement entre la culture et le tourisme ? Si ce n’est pas le cas, qu’elles sont alors les actions programmées ?

COMMUNICATION
Cette année a été mise sous l’égide de l’Outre mer, avec un plan de communication conséquent du Ministère de l’Outre mer. Qu’elles sont les actions qu’a soutenu ou développé le Gie Tourisme pour profiter de cette véritable aubaine ?

Merci pour vos réponses.

PS : je veux bien aussi le détail du dossier espagnol vu par le Gie Tahiti Tourisme. Le réponse de l'organisme aurait d'ailleurs dû aller d'emblée dans ce sens.

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

Anonyme, tes questions intéressantes arrivent après la diffusion de l'émission, dommage...
J'avais indiqué mercredi matin pour la limite de dépôt des questions.
Si Heremoana te lit et souhaite répondre ici, aucun souci...

Anonyme a dit…

Lolo, bonjour

Je m'en suis aperçu après avoir posté ces questions, sans doute l'excitation d'avoir ici les réponses à mes questions.

Tant pis, je les lirai dans le prochain rapport de la cour des comptes (les modalités de choix des prestataires liés à la présence du Gie Tahiti tourisme à Shanghai, financée en partie par la DGDE, risquent aussi d'être fort enrichissante).

Il ne vous reste plus qu'à inviter Teva Janicaud ou le sieur Heikura, cité dans ce topic :)

A. N.