dimanche 10 avril 2011

La brasserie de Tahiti perd en appel contre U-topic

.
.



Je vous en avais déjà parlé dans cet article et Mike Leyral de TNTV vient de réaliser un reportage exemplaire qui résume l'affaire et dont je vous fait profiter immédiatement. Inutile d'en rajouter, juste saluer l'existence de ce reportage qu'il faut diffuser, partager, parce que la Brasserie, toute puissante qu'elle puisse être, n'est pas au-dessus des lois.
Mais surtout, comme le soulignent Brendy Tevero et Mike Leyral, aucun contrôle n'est fait sur la qualité des eaux en bouteilles locales, et que dénonçait à juste titre le magazine disparu entre temps.
C'est une question de santé publique et on imagine bien que nos dirigeants, qui sont des gens extrêmement responsables, sérieux et compétents (...pourquoi j'entends rire ?) auront à coeur de vérifier cela rapidement et rendre publiques les conclusions que je relaierai aussitôt...
Bon dimanche à tous
.
.

Sphere: Related Content

10 commentaires:

Xantippe a dit…

C'est bien connu, la meilleure défense étant l'attaque, la toute puissante Brasserie ne s'en prive pas! Ils vont surement se pourvoir en Cassation pour faire trainer les choses, comme à l'accoutumé à Tahiti.
Personnellement j'ai toujours suspecté sur la qualité de ces "2 eaux de source" que j'achète néanmoins pour mes chiens exclusivement car ils n'aiment pas l'eau chocolaté du réseau communal.
Ad maiora.

brad a dit…

Yo
Et la "Hinano", elle est fabriquée avec cette eau aussi?

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

Quoi ? y'a de l'eau dans la bière ? ...manquerait plus qu'y en ait dans le coca !

Jo a dit…

Et le taux de chlore élevé ? On en parle pas ?

Phil a dit…

La Brasserie de Tahiti a un service juridique très agressif. Je connais personnellment un petit producteur d'autocollants local qui a vu un jour arriver un huissier envoyé par la brasserie et qui lui a saisi tout un stock d'autocollants sous prétexte qu'ils ressemblait vaguement à l'étiquette Hinano. En réalité, il ne comportait ni la célèbre vahine en pareo, ni le mot bière ni bien sûr le mot Hinano. Seulement la forme ovale et des couleurs similaires. De plus la brasserie a exigé le paiement de plusieurs centaines de milliers de francs cfp sous peine de procès, que le petit producteur a préféré payer car il ne pouvait se permettre des frais d'avocat et d'un procès du pot de terre contre le pot de fer.

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

Je confirme Phil...
Juriste agressif ne veut pas dire bon juriste, la preuve avec cette histoire.
Et le reportage de Mike Leyral circule sur internet, se partage sur facebook.... hé hé hé....
Je vais me prendre une petite BUD bien fraîche pour fêter ça !

Anonyme a dit…

Re-félicitations à U-TOPIC (je n'ai plus les e-mails sous la main pour les féliciter directment, mais dans "mon" Grand Huit on en avait parlé en octobre dernier et j'avais même développé que peu importe de gagner, le mal est toujours fait.)
Donc re-bravo même si je ne confonds pas le fait de fabriquer de la bière avec le fait de perdre un procès.

Et une Kro! Une!

Avec Honneur

Le président de « la Polynésie française », des françaises et de français,
René, Georges, HOFFER
rollstahiti@gmail.com
rollstahiti - at - gmail.com
tél 77 71 70
http://www.myspace.com/renehofferprdelapfsic
skype: renehoffer
Ecrou n° 3301P du 22 juin 2010 70 ans après la défaite de la IIIème république française le 22 juin 1940
http://kevai.wordpress.com/2011/03/23/pom-ou-departement-au-royaume-de-la-confusion/
(Merci de bien vouloir laisser mes coordonnées apparentes en cas de publication.)

Anonyme a dit…

Une fois de plus le service d'hygiène fait la preuve de son incompétence

Anonyme a dit…

Il est quand même étonnant que seuls THT et TNTV aient relaté ce jugement. D'autre part, le labo CAIRAP qui analyse les fontaines dans les administrations ne trouve jamais rien de dangereux pour la santé. De plus en plus étonnant NON !!!!

Anonyme a dit…

Encore bravo U-topic, ne lachez pas la brasserie de tahiti, vous pourriez faire de nouvelles découvertes...