vendredi 22 mai 2009

DuPrel devant la justice parisienne : C'mon Alex !

.

Alors je ne vais pas faire de commentaires particuliers sur l'affaire Du Prel dans l'affaire JPK, le propos n'est pas de relancer un débat sur l'affaire du journaliste disparu, je veux juste apporter mon soutien à Alex Du Prel qui a le mérite de dire souvent haut et fort et d'écrire ce que beaucoup pensent tout bas. Rien que pour son courage d'affronter seul, à tort ou à raison, le tabou de la justice en Polynésie, je lui apporte mon soutien, et m'en tiendrait à un "zapping" d'éléments sur le sujet... Zapping subjectif j'en convient, mais, en vérité, est-ce si partial et caricatural que cela ?


(Tahitipresse) - Le directeur de publication du mensuel Tahiti Pacifique Magazine, Alex du Prel est poursuivi devant le tribunal de grande instance de Paris pour diffamation par trois magistrats polynésiens, dont le procureur de la République de Papeete, toujours en poste, Jean Bianconi. Ceux-ci reprochent au journaliste d'avoir laissé entendre, dans un article intitulé "Oui, JPK a bien été assassiné" de janvier 2007, que le parquet tentait "d'enterrer la vérité pour des raisons d'Etat". Délibéré le 23 juin. > Lire l'article complet


Article de Backchich qui parle du Procureur Bianconi, co-auteur de la plainte contre DuPrel
A Tahiti, il y en a qui doivent attendre le mois de juin avec impatience. C’est en effet à ce moment que le procureur de Papeete, Jean Bianconi, quittera la Polynésie. Ce chiraquien convaincu est arrivé à Tahiti en 2003 en provenance d’Aix-en-Provence où il présidait la Chambre d’appel. Depuis plusieurs années, à Tahiti, il prenait soin d’enterrer les dossiers susceptibles de nuire à Gaston Flosse, l’ancien parrain de la Polynésie, et de son protecteur, l’ex président Jacques Chirac.
Il devrait être remplacé par l’actuel procureur d’Ajaccio, José Thorel, un sarkozyste pur sucre. Le vent tourne sur le lagon judiciaire tahitien… Et en particulier dans l’affaire JPK, du nom du journaliste d’investigation Jean-Pascal Couraud, porté disparu depuis 1997 et probablement assassiné. JPK s’intéressait de près aux liens financiers entre Gaston Flosse et Jacques Chirac. Dans ce contexte, autant dire que le départ de Jean Bianconi est une excellente nouvelle pour le juge de Tahiti, Jean-François Redonnet, qui enquête sur la disparition du journaliste et piaffe d’entendre messieurs Chirac et Flosse.
En attendant, la voie est maintenant libre pour de nouveaux témoignages. Et c’est le mensuel Tahiti Pacifique qui annonce la bonne nouvelle dans son édition d’avril 2009 : « dans l’affaire JPK, un témoin surprise s’est présenté devant le juge d’instruction Redonnet. Il s’agit d’une personne qui dit avoir été témoin de l’enlèvement de Jean-Pascal Couraud par une camionnette blanche en 1997, “d’une telle violence et rapidité que j’en ai été choqué” ». Affaire à suivre et, cette fois, sans le procureur Bianconi dans les pattes… Ce dernier aura tenté jusqu’au bout de protéger Gaston Flosse et Jacques Chirac y compris en portant plainte pour diffamation, en mars 2007, contre cet impertinent mensuel tahitien et son directeur Alex W. du Prel, qui mettent un point d’honneur à enquêter dans l’affaire JPK. Le substitut du procureur, Christophe Perruaux depuis muté à Marseille, et le juge d’instruction Philippe Stelmach, se sont joints à Bianconi dans cette action. La plainte a été déposée à Paris, « en catimini » selon Alex W. du Prel — et l’affaire a été plaidée le 19 mai devant la 17è chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de la capitale.


Article de RUE89
(...) A cause de la distance, aucune des parties (accusateurs ou accusé) n'était présente mardi dans la salle d'audience. Pour défendre son client, Me Claire Doubliez a choisi d'étaler les turpitudes de la justice de Tahiti : il lui fallait démontrer la bonne foi de son client, et donc reconstituer pour les juges le contexte de l'article incriminé. Le résultat : un tableau effarant de la justice de Polynésie, dans son versant « parquet ». Jean Bianconi était jusqu'en 2003 le président de la chambre d'appel d'Aix-en-Provence. Chiraquien, acteur et témoin du drame de la grotte d'Ouvea en Nouvelle-Calédonie, il a été nommé procureur de la République à Papeete alors que Gaston Flosse, ami de Jacques Chirac, commençait à avoir des ennuis judiciaires pour son abus d'emplois fictifs. (...)

Les déclarations de Me Claire Doubliez, avocate d'Alex
(extrait du journal télévisé de TNTV du mercredi 20 mai 2009)




L'article du JDD
"En Polynésie, le plus important pour la justice n'est pas de s'attaquer à la corruption, mais à ceux qui dénoncent la corruption." La phrase est de René Dosières, député PS qui connaît bien le dossier tahitien. "La justice en Polynésie -en l'espèce le procureur de la République- est beaucoup plus prompte à attaquer le directeur d'un journal indépendant (Tahiti-Pacifique Magazine) -qui ne cesse de dénoncer les malversations", qu'à poursuivre les politiques accusés de détournements de fonds, ajoute-t-il.
Ce n'est pas Alex du Prel, directeur du magazine en question, qui dira le contraire. Convoqué mardi devant le tribunal de grande instance de Paris, il est accusé de diffamation par le procureur de Papeete en personne, Jean Bianconi, par son substitut, Christophe Perruaux, et par le juge d'instruction, Philippe Stelmach, un temps en charge de l'enquête sur l'assassinat du journaliste Jean-Pascal Couraud, en 1997. Dans un article intitulé "Oui, JPK a bien été assassiné", publié en janvier 2007, Alex du Prel laisse entendre que le parquet "tenterait d'enterrer la vérité pour des raisons d'Etat". Selon plusieurs témoignages, en effet, JPK enquêtait au moment de sa disparition sur des transferts d'argent, depuis la Polynésie vers un mystérieux compte au Japon appartenant peut-être à Jacques Chirac, alors chef de l'Etat, très grand ami du président tahitien Gaston Flosse et parrain de son fils. (...)
Le procureur, son substitut -également mis en cause dans l'article- et le juge d'instruction ont donc porté plainte contre Alex du Prel, devant le tribunal de grande instance de Paris. "Pourquoi Paris?" se demande le directeur de Tahiti Pacifique. Le fait que les magistrats aient porté leur plainte à Paris oblige en effet du Prel, pour aller se défendre, à parcourir 39 000 kilomètres en avion, soit un voyage (aller-retour) d'au moins 48 heures, qui lui coûte au bas mot 3000 euros sans compter les frais d'avocat et autres. Pour le directeur d'un petit magazine qui tire à 6500 exemplaires -et qui est considéré comme le "poil à gratter" du pouvoir tahitien- ce sont de grosses difficultés financières en perspective. Le procureur aura beau invoquer au palais de justice de Paris la "protection" du magistrat quand il agit dans le cadre de ses fonctions, Alex du Prel en est certain: c'est bel et bien un "traquenard" que lui a tendu Jean Bianconi.

Voilà... laissons la justice faire.
(ça c'est la phrase à la con pour terminer un article sur la justice quand on n'est pas du tout convaincu...)
.
.

Sphere: Related Content

16 commentaires:

Anonyme a dit…

Salut Lolo, encore une atteinte a la liberté de la presse. Un beau cas a dénoncer a RSF. Je ne vais pas polémiquer, mais la justice a Tahiti est plus que défaillante et trop peu impartiale. J'espere que Sarkozy nommera Bianconi dans les Cevennes, le top serait lui trouver un poste a St Pierre et Miquelon...

On est avec toi Alex.

Farani47 a dit…

Ha NON !
Pas touche à Alex !!
On atteint les confins de la bêtise !
Il n'a rien "fait", lui !
Qu'écrire ce dont "Mr. tout-le-monde" se doute, en Polynésie, et ailleurs !!... (faute de "preuves" encore "intactes", ou vivantes),et encore..., il n'a pas été le seul, et ce n'est pas fini...
C'est lamentable, petit, minable, mesquin, à vomir..., et ça aussi, ce n'est pas fini...
Ça me rappelle ce que me disait un prof de philo: "Si vous voulez avoir une notion de l'incommensurable, pensez à la bêtise humaine..."
Même si ça ne servira pas à grand chose, je lui apporte tout mon soutien...
Y'aurais pas motif à pétition là ?
Tiens nous au courant mon Lolo !
Nana, @+ !

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

>> ANONYME >> Y'a même pas à polémiquer : les avis pleuvent dans les commentaires des articles internet sur ce dossier et sont unanimes pour émettre des doutes sur l'impartialité de la justice en Polynésie. Bianconi ? à Pitcairn oui... !

>> FARANI47 >> ...sauf que là on est malheureusement au-delà de la seule bêtise humaine !

Anonyme a dit…

Pitcairn tu recommences avec les marins de la Bounty, LOL. Tiens voila l'idee, faut aller faire une étude ADN a Pitcairn pour voir si Chantal a raison. Promis j'arrête avec Chantaaal LOL

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

>> ANONYME >> Oui tu as raison, je rectifie : que Rachida Dati nomme Bianconi procureur en Terre Adélie, sur la banquise, avec les pingouins et les manchots...

Anonyme a dit…

bien sure que l'on soutien Alex que je le soutiens à triple exemplaire, un on se connait bien, deux je colectionne TP, trois j adore lire ces articles de TP, malgré que la vérité parfois dérange bien à tahiti.
Avec le nouveau venu attention les dégâts, les politicards n'ont qu'à faire leur valise pour les Kerguelen s'il ne veulent pas faire un tour dans le nouveau "nutuania".
paeaitinui

Topikite a dit…

Courage, Alex, on est tous avec toi, les magouilles de nos petits juges ne nous faussent pas le jugement.
On sait de quel côté se trouvent les malversations et le mensonge.
Rappelle nous ce qui était écrit il y a 15 à 20 ans sur TPM, tout le monde(un certain monde) criait au scandale, à présent le constat est fait par la CDCT.
Allez Alex, continue encore et encore, que l'on puisse lire autre chose que des communiqués de presse déjà tout prêt.
Merci aussi à toi LOLO pour ta vigilance.

Yoane a dit…

Bianconi dans les Cévennes ? Aaah non, les pauvres Cévennols; j'en connais certains et ils ne seront pas contents. Et puis les pauvres Manchots et Pinguoins ... il serait capables de d'enterrer les affaires délicates et douteuses des ours polaires pour de quelques sombres objectifs personnels de survie .....

Vas y Alex tout le monde te soutient !!
Acheter TPM pour soutenir la cause de ce journal indépendant qui sait tout aussi bien critiqué tous les bords politiques quand ils dérapent.

Anonyme a dit…

Quelle bande de pourriture !
Monsieur Duprel a raison de dénoncer ce qui ressemble fort à une affaire d'état, on aimerait voir plus souvent des vrais journalistes avec des couilles.
Vous avez tout mon soutien !
J'espère qu'un jour on aura le fin mot de l'affaire JPK, cette affaire ne grandit pas la démocratie, ni la république et ses représentants.
Oust les Bianconi and Co !
En espérant qu’un rat chassé ne sera pas aussitôt remplacé par un autre plus puant encore
Ti Fleur toute énérvée

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

>> TI FLEUR... >> Caaaalme toi ! c'est le week-end qui arrive... respire doucement... un mojito... un câlin... ça va passer...

la preuve a dit…

cher lolo,
donc si j'ai bien compris ce que tu publies ici tend à vouloir confirmer la thèse de l'assassinat de JPK, me trompes je ?
les fidèles intervenants sur le tht ont l'air aussi de vouloir confirmer ce qu'ils lisent et apporter de l'eau au moulin d'alex, me trompe je ?
comment ce filou de gf arrive-t-il à se défiler depuis toutes ces "révélations" et affirmations ?
je dois avouer que je suis perplexe.
il me semble que cela arrange bien tout le monde de lui mettre çà sur le dos. (comme tout ce qui cloche à tahiti)
j'aimerai que la justice fasse sereinement son travail.
si la mort de jpk n'est pas un suicide mais un meurtre il faut qu'on en finisse et que les coupables paient pour leur forfaiture.
en attendant je ne crois pas que la famille de gf soit à la fête depuis 2004 que le voyant hiro nous a sorti cette sordide histoire donc il faut que cela trouve une fin.
et en plus chacun ici en rajoute une couche !

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

>> ANONYME >> Merci pour ton témoignage à contre-courant. Tu remarqueras que, dans les commentaires, tu es le seul à revenir sur GF. Cet article n'est pas un billet anti-GF mais, comme je le disais plus haut, une interrogation quasi unanime sur l'impartialité de la Justice en Polynésie. Et tu devrais nous rejoindre au moins sur ce point, car il me semble avoir vu GF défiler régulièrement au Palais de Justice. A chaque fois son avocat clame au complot, à l'erreur, donc dans un sens ou dans l'autre, il y a manifestement un problème dans le système judiciaire local, que tout le monde connait ici et que l'avocate de DuPrel, une professionnelle qui n'a pas été sanctionnée par le conseil de l'ordre pour ses propos, résume parfaitement.
Et enfin je bondis à chaque fois qu'on prend la défense de la famille de GF. On connait par coeur leur refrain parano larmoyant et il faut juste faire preuve d'un minimum de décence (si tant est qu'ils connaissent ce mot...) face à la famille Couraud, qui, elle, pleure bel et bien un disparu...
Et donc pour conclure, on ne confirme nullement la thèse de l'assassinat de JPK, on ne fait qu'exprimer la volonté que cette éventualité ne soit pas enterrée pour des raisons de protections quelconques à un niveau ou à un autre...
Sauf à avoir quelque chose à se reprocher, comment peut-il y avoir des opposants à un combat pour la vérité et une Justice impartiale ?

Anonyme a dit…

Enfin cela fisait longtemps que je n'etais passe par la.
Quoi qui a parle de justice en pf??
LA JUSTICE A DOUBLE SENS EST APPLIQUE POUR LES PETITES GENS.

Tous ceux qui gouvernent ces archipels eux qui detournent les millions ,(suf cas exceptionnel EMILE ) c'etait parce-que il genait quelques collegues que l'on a ecarte EMILE .MAIS LES AUTRES OUI LES AUTRES VOUS LES CONNAISSEZ MEME DANS LA JUSTICE JE N'AIS PLUS CONFIANCE .

Regardez pour ces randonneurs en vtt qui sont agresse par ce polynesien qu'il vienne en australie sont pitt bull on le jette aux crocodile et lui on l'attache devant une bonne fourmilliere avec de la confiture.

Que va faire la justice??????

Crocodile Dundee

Anonyme a dit…

TAHITI archipel des magouilles quelle tristesse ,quelle misere.

Les polynesiens sont avide d'argent !il n'y a que l'argent qui compte.

si tu n'a pas un statut social important tu est considere comme un vulgaire cancrelat!.

Ha! si tu as un poste administratif recu par copains coquins dont tu n'as pas passe d'epreuves de qualifications au poste ,c'est cela qui fait l'incompetence sur ce territoire .Et cela est valable du bas vers le haut.
Tous pourris. incapable de prendre des descisions direct .

Sur LA DELINQUANCE ,LES ABUS DE TOUS BORDS DIEU SAIT QUE CE TERRITOIRE ET GANGRENNE.

Alor je dit q'ALEX Duprel a quelque chose d'etonnant son sens du devoir de l'amour de son travail, et n'aime pas les magouilles tout azimut ou se rince au cotidien les abonnes de la politique local.

On s'attaque a un Alexis Duprel parce que il genne ha!oui il gene, il derange .
Pourtant si de memoire ne me faillit en 1995 Lesieur Hiro a bien detruit une partie de l'aeroport !!combien cela a coute si ce n'est le milliard de reparation!. qu'a t'il eu? RIEN!RIEN LE DROIT D'ETRE AUJOURD'HUI DIERECTEUR DE CE MEME AEROPORT .

alor ou est la justice?????????.

Non ! monsieur Duprel helas pour vous vous etes justiciable pas eux non!pas eux?.

La vermine puante de tous les partis existant de ce si beau fenua sont aux premieres loges avec les miss et passes droit,dont vous n'avez pas acces.Ce sont joint a leurs rimades n'en deplaise pour vous ces juges qui par l'odeur alleche du pouvoir et autres se laissent a leur tour envoute par le parfum veloute du pacifique,et qui par dessus tous n'ont pas le courage de porter plainte sur le territoire mais a PARIS .
Cela prouve que les personnes (Magistrats) du territoire qui vous poursuivent savent que Tahiti est pourri.
Bonne Chance.


PIPO

Anonyme a dit…

lettre ouverte à roger modonneix.jpg (image/jpeg) 5 348 Ko

a envoyer a tahiti magazine pour parution merci

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

Anonyme >>> ????