mardi 4 août 2009

Peace, love and tuna...

.

Flosse et Temaru continuent à faire tourner leur miles aériens, puisqu'ils sont repartis l'un à Los Angeles pour le mariage de son petit fils, et l'autre au Forum du Pacifique jouer les chefs d'Etat.
Le Tahoera'a critique notre Pérésident en se demandant à quoi il sert, ce "globe trotter peace and love" (sic !).
On peut aussi se demander à quoi sert ce parti en décrépitude qui a fait quel score déjà aux élections territoriales de début 2008 ?
Deux thons en dessous ok ?
Et à propos de thons, pendant ce temps, Teva Rohfritsch, Ministre des ressources de la mer présente un clip promotionnel qui a le mérite de ne pas avoir coûté (j'imagine... j'espère...) des millions puisque c'est un simple diaporama de cinq ou six photos qu'on peut faire en trois minutes avec Powerpoint, avec le slogan qui déchire sa race... pas d'ellipse à la mords moi l'noeud genre "invest machinchose...", non... cash... direct : le thon c'est bon !
Et en plus c'est vrai...
Sur la photo ci-dessous, on voit le ministre expliquer qu'il y a le thon, et qu'il y a des "thons"...
Mais dis donc, ...c'est quoi qui est affiché derrière, sur son ordi ?

.
.

Sphere: Related Content

4 commentaires:

Albert2 a dit…

Curieux comme la Polynésie a toujours un truck de retard sur le reste de la planète !
En Europe, après des années de slogans plus débilisants les uns que les autres (souvenez-vous des toujours frais, toujours prêt, le thon c’est bon ou autre le thon c'est bon mais le thon blanc c’est excellent voire le thon, le steak de la mer) incitant à une consommation toujours plus importante de cet excellent poisson ; aujourd’hui nombre de pays demandent l’inscription de l’emblématique thon rouge à la convention pour le commerce international des espèces menacées (CITES) visant à une interdiction totale de sa vente dans le monde.
En métropole, il est de bon thon, pardon ton, de s’élever contre la surpêche des thonidés qui – si elle n’est pas correctement réglementée - risque de voir cette espèce rejoindre le cabillaud de Terre Neuve au paradis des poissons disparus.
Depuis plusieurs années des associations écologistes comme Greenpeace par exemple ont haussé le thon (ton ?) pour dénoncer cette pratique suicidaire conduisant l’espèce au bord de l’effondrement. Inutile de vous préciser que - dans le sillage des dernières élections et afin de faire feu de tout bois - cette initiative est soutenue par Nicolas Sarkozy (enfin était soutenue avant qu’il ne s’effondre en courant un marathon !)
La Polynésie a encore la chance de ne pas être menacée par la surpêche… jusque quand ?
Plutôt que d’encourager à consommer plus, consommons mieux et organisons un plan de sauvetage planétaire du thon dans la Pacifique avec shows télévisés et chanteurs locaux ; une sorte de Thonthon quoi !
A quand un tamaiti ari'i iti qui demanderait Dessine-moi-un-mou-thon ?

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

>> ALBERT2 >> Merci Albert Piti pour ta contribution. Je suis ok pour un thon-thon !

Gilles L. a dit…

Il semble qu'une consommation importante de thon favorise ( comme la bière d'ailleurs ) les crises de goutte.

Si tel est le cas, est-ce que cette campagne a été validée par le ministre en charge des dépenses de santé ?
Alors que c'est également la grande question du moment !

Anonyme a dit…

le thon c'est bon, alors venez tous à la plage de maui déguster le thon, c'est de bon ton.
paeaitinui