dimanche 30 août 2009

Soirée vins et fromages du Sofitel Maeva Beach

.

Petit apéro au bord de la piscine...

Il était hors de question de laisser passer, cette fois, la soirée fromages et vins à l'hôtel Sofitel Maeva Beach, sous la houlette de Mr Philippe OLIVIER, maître fromager et meilleur fromager de France en 2005, et de David PERRON, sommelier.
Et c'était inoubliable !
D'abord nous étions installés sur la pelouse du jardin, et cet aspect garden party était bien plus agréable que dans un salon fermé, d'autant que l'ambiance musicale lounge était assurée par les géniales Twin's (Christine Casula et Reia Poroi) avec un répertoire cool naviguant de Sade à Voulzy, de Colbie Caillat à Roberta Flack en passant par Elton John ou Enzo Enzo...
La formule comportait l'énooooorme buffet de fromages, vedette de la soirée, mais aussi un beau buffet de charcuterie fine et un autre de desserts, mais, personnellement j'allais me concentrer sur le thème de la soirée et faire l'impasse sur les charcuteries et les sucreries (de toute façon, apparemment, j'aurais ma dose de calories !)
Déjà, le premier coup d'oeil au buffet de from'tons laisse baba : 70 variétés magnifiques sous nos yeux, autant dire un trésor avec des choses manifestement très rares, dans d'excellentes conditions de présentation.


Mais il faut choisir le vin... 110 crus sont à la carte, avec de très grands noms très chers. Bon, on va être raisonnables et essayer de se composer une petite palette de saveurs...
On fixe notre choix sur un Fitou, Château des Erles, Cuvée des Ardoises, 2004, en bouteille, vin du Languedoc bien charpenté
Puis on se prend un assortiment de trois verres composé de :
- un Sancerre Alphonse Mellot d'une extraordinaire finesse, tout en nuances subtiles
- un Moulis en Médoc, Château Malmaison, classique et parfaitement équilibré
- un Banyuls Grand Cru G.Bertrand, vin doux naturel, pour la fin...
Il faut commencer bien sûr par le Médoc, moins puissant que le Fitou, et qui va s'accorder avec des fromages fins et pas trop forts comme le Chaource, le Brie, le Morbier, un grand Comté deux ans d'âge ou une Tomme de Courchevel, avec un goût suprenant, presque terreux, mais tout en subtilité et douceur...
Le Fitou nous permet d'aborder des fromages plus corsés comme le "fameux" Maroilles des ch'tis qui est pourtant à l'autre bout de la France, le Pont l'Evêque, ou l'incroyable Brie aux trois Bleus !!! Alors évidemment, j'interroge Mr OLIVIER sur ce qui peut apparaître comme un délire de Maître Fromager : pourquoi TROIS bleus ? pour battre un record de calories ? Pas du tout, chaque Bleu joue un rôle précis : l'un pour la matière grasse et l'onctuosité, l'autre pour l'amertume et le troisième relève le goût... et le résultat est une sublime et inoubliable tuerie !!!! Quand on sait que ça a mariné dans le Cognac et que ça a été enrichi à la crème fraîche (ben oui parce que sinon c'était un peu "just"), on se roulerait par terre de bonheur et de gourmandise si l'on n'était pas dans un hôtel de standing... Une pure merveille !!!! J'organiserai presque un cambriolage dans les frigos du Sofitel rien que pour le plaisir d'y goûter à nouveau...
Dans les variétés de fromages étranges, un attire mon regard : croûte orangée et chair verte, la Boulette d'Avesnes, fabriquée depuis le 18ème siècle à base de brisures de Maroilles, de persil, d'estragon et de clous de girofles. Incontestablement le plus original de la soirée avec un éventail de saveurs inédit pour ce qui me concerne.
Le Sancerre se marie avec les chèvres qui ont fait l'objet d'une razzia, les gens adorant apparemment le Chèvre et délaissant les fromages plus forts qui restent encore bien présents sur le buffet.


Je finis avec le Banyuls et une assiette de bleus là aussi assez délirante comme une fourme de Montbrison, beaucoup plus rare que le Fourme d'Ambert que tout le monde connait, un Bleu de Laqueuille, également auvergnat... L'accord avec le Banyuls est en effet complètement bluffant...
Autre mariage plus curieux et moins convaincant : un Brebis des Pyrénées avec une confiture de cerises noires...
Et enfin, ultime délire hypercalorique, une fourme à la cuiller, marinée plusieurs jours dans un Sauternes, à déguster sur de fines tranches de poires fraîches.....

Deux des 35 assiettes dégustées :)

Tout cela avec un personnel attentif, souriant, disponible et un Maître Fromager passionné jamais avare en explications et anecdotes qui fera un petit speech pour expliquer son métier et lancer une petite pique vers les directives européennes qui tendent à faire disparaître le Lait Cru et, par voie de conséquence, tout le patrimoine des 400 (et plus) variétés de fromages français.
Oui, décidément, il ne fallait pas louper ce moment rare sous nos latitudes, merci à Mr OLIVIER pour la qualité de ses produits, et en effet, ça valait la peine d'en faire tout un fromage !

le roi de la soirée : l'incroyable Brie aux trois Bleus
.
.

Sphere: Related Content

9 commentaires:

Anonyme a dit…

comment avec tout ça tu as pu garder le palais frais? incroyable mais vrai, quels délices, je crois que je te rejoins pour le cambriolage!! attends moi j'arrive.
paeaitinui

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

>> PAEAITINUI >> Je ne peux pas affirmer que j'ai gardé le palais frais, surtout que j'ai fini avec la mixture fourme au Sauternes et c'est quand même assez long en bouche, c'est le moins qu'on puisse dire...

Albert2 a dit…

Aaaaaaaaaaah très dur ta chronique d'aujourd'hui, quand on est bloqué comme moi depuis plusieurs mois dans un pays chez qui fromage est uniquement synonyme de Cheddar !
Pitié, envoyez moi une troupe d'élite de Thierache (pays du Maroilles, de la boulette d'Avesnes et autre P'tit Biquet) pour me délivrer ...
ou une troupe d'élite belge (le pays aux 400 bières !)

woody_best a dit…

Et merde j'ai encore bavé sur le clavier... C'est prévu quand le cambriolage ?

Albert2 a dit…

PS : pour me réconforter et suite à mon précédent post, des amis viennent de m'apporter un camembert "french taste"... aux amandes et aux abricots !
Je crois que je vais d'venir xénophobe !

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

Je ne savais pas que mes lecteurs fidèles étaient des gourmets, de vrais épicuriens amateurs de bon fromage. Cette fois j'étais on ne peut mieux accompagné puisque c'est Belle des Champs (la vraie, celle qui a inspiré le fromage, fromage franchement fadasse et industriel par rapport à ces joyaux, on est d'accord) qui m'accompagnait, mais la prochaine fois je rameute les lecteurs et on se fait une grande tablée, genre buffet comme à la fin d'une aventure d'Astérix et Obélix...

ps : Albert2, quel est ce pays étrange où tu vis et où l'on peut trouver des camemberts french taste aux amandes et abricots ????

TOFY98 a dit…

Miam miam vivement samedi soir. Une étape annuelle incontournable !!!!

nafearatataue a dit…

Albert2 a raison, voui, fourrés aux amandes et aux abricots et servis avec une gelée de coingggss, miammmeuurrrkk !

Quoique tu peux trouver du "Double Brie in Ashes" ou du chèvre aussi, cherche bien...

Que veux-tu ceux qui aiment le cheddar sont fidèles à leur "Coon", véridique, marque de fromage appelée "coon"

THEDOC a dit…

Je confirme la qualité des produits et le plaisir de pouvoir associer bons vins et fromages succulents...
Par contre au niveau ambiance je dirais ambiance "popaa" coincée du cul avec service un peu obséquieux...Très Français quoi...
Mais Dieu que les fromages étaient bons...Dommage que j'ai craqué en fin de repas car si j'avais pu encore me servir...