jeudi 27 mai 2010

GTS : l'aveu implicite de l'incompétence des politiques locaux...

.

Photo Christian Durocher / Tahitipresse
.
Toujours très free style dans la communication, ne mesurant pas bien les conséquences de ce qu'il baragouine, notre GTS balbutie aujourd'hui, à l'arrivée du Conseiller d'Etat Barthélémy, qu'il serait bon qu'on donne les moyens aux partis locaux d'être formés pour que les élus propulsés aux commandes du fenua sachent un jour de quoi ils parlent....
Encore une déclaration présidentielle énorme non ?
J'exagère à peine, écoutez plutôt...
La vérité sort de la bouche des tous petits !
.


.
.

Sphere: Related Content

5 commentaires:

Rio a dit…

La blague du jour sur le JT de RFO: Teva Rofritsch envisage l'implantation de datacenter en Polynésie...

CF mon commentaire sur le sujet:

http://www.tearahotu.pf/forum/viewtopic.php?id=85

Par ailleurs, j'aime beaucoup le concept d'états généraux du numériques réservés uniquement aux privilégiés qui peuvent se payer le web, ou encore de prendre des jours de congés pour participer aux réunions à la Présidence...

Pehu Oe a dit…

Là, on sent GTS désemparé devant le niveau d'incompétence de ses troupes.
Il le dit, pas haut mais clair.
Ben, c'est pas une bonne chose ?
Du parler vrai de sa part ?

Quel est l'ampleur réelle de son désarroi alors ?
Là, inquiétude, effectivement : Si le Barthélémy doit s'appuyer sur le résidu de cervelle des troupes actuelles et passées pour pondre une réforme viable et durable, aucun risque.

L'état n'a pas l'air de valoir mieux on dirait, sauf s'il a une autre idée que celle qu'il vend en façade. Possible aussi.

Enfin, pour GTS, reconnaître ses faiblesses est une façon de commencer à en tenir compte.
Parfois. Ailleurs. Peut-être.
On peut rêver.

Combien d'emplois perdus rien qu'aujourd'hui ?

Anonyme a dit…

Ce n'est pas lui qui les a choisis ces incompétemps...???!!!
Chrisdesiles

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

si mais GTS a demandé à suivre un stage de formation en recrutement...

Anonyme a dit…

Lolo, savais-tu qu'un rappeur français a pris comme nom de scène 'sefyu'? en lien avec notre "c'est fiu" polynésien??
marrant non? on pourrait reprendre ces chansons pour l'adapter à la politique locale.. coïncidence?

LK