lundi 7 avril 2008

Suppression de l'indexation des retraites pour les fonctionnaires d'outre-mer


...mauvaise nouvelle : bientôt moins de vieux sur les plages tahitiennes !

Sphere: Related Content

9 commentaires:

Thierry a dit…

C'est de nouveau dans l'air du temps? je ne sais si les politiques en france savent réellement ce qu'ils font. Je n'approuve ni ne désapprouve l'indexation mais quid des fonctionnaires d'Etat locaux ? A quelle sauce les manger ? La désindexation aurait comme vertue d'alléger le poids des charges qui pèse sur nos épaules. Pipeau total !!

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

>> THIERRY >> J'avoue que je ne peux pas trop m'étendre sur le sujet... Mais si Sarko l'a décidé, y'a plus rien à dire, tu connais la chanson "j'ai été élu pour ça, je n'ai pris personne en traître, ça doit se faire donc ça se fera, et patati et patata"...

Kip a dit…

Je ne suis pas du tout choqué par le fait qu'une personne n'ayant jamais été en poste Outre-Mer, ou même y ayant exercé moins d'un certain temps (10 ans ?), se voit retirer cette indexation (que personne n'ose appeler une rente de l'Etat).
En revanche, il devrait être possible de faire un distingo et de pouvoir contrôler la distribution d'avantages aux personnes "installées" (résidence principale, par exemple) ou ayant des parents proches dans ces territoires (ou Pays, ou départements, ...).
Le problème actuel vient du fait que n'importe quel fonctionnaire retraité peut bénéficier de ces privilèges.

Pour ce qui est des autres privilèges comme les billets d'avion payés ves la métropole toutes les x années (pour ne prendre que cet exemple), et bien je ne dirai qu'une chose : à quoi a servi 1789 ?

Je sais, je caricature, mais bon, les "gentils retraités" qui défendent leur beefsteak ne font pas tous vivre le commerce local...

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

>> KIP >> Comme dirait la mère Denis "a cha ché ben vrai" ! oui oui il est bien question de privilèges, d'injustice et d'inégalités. Je vois dans ta réponse l'ébauche d'une esquisse d'un embryon de début de programme politique. Je sens que je vais voter pour la liste Kip en 2012. Je veux bien être 47ème de liste (j'ai un casier judiciaire vierge).

Phil a dit…

La vérité c'est que toutes ces feignasses de fonctionnaires qui nous pourrissent la vie aux guichets des administrations sont déjà largement trop payés pour ce qu'ils font. S'ils étaient en situation de concurrence dans le privé, ils apprendraient à se lever le derrière sinon ils perdraient vite fait leur boulot! C'est pas spécifique à la Polynésie ou à la France, c'est partout comme ça. Alors, c'est quoi la solution? Un exemple: en Australie, ils ont privatisé la Poste qui est devenue une franchise tenue par des gérants libres. Je peux vous dire que l'accueil est autrement efficace! Ils se mettent en quatre pour vous! Pourquoi? parce que sinon, le client va chez le concurrent!
C'est un vrai plaisir!
Rien à voir avec le "service" public où on a toujours l'impression de les déranger!
P.S. j'ai bien parlé des fonctionnaires "au guichet" et non pas des enseignants et du personnel médical qui eux sont des bosseurs confrontés aux réalités de la vie et qui méritent toute notre estime.

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

>> PHIL >> Merci pour cette précision intéressante que je partage...

Miss Chocolat a dit…

Et là c'est un mutant quizz ou pas ??? Parce que sinon je ne vois pas ce que mon voisin ferait là ???

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

>> MISS CHOCOLAT >> Ton voisin ? wouaouh, violent le soleil de Moorea, y'a un trou dans la couche d'ozone au-dessus de Maharepa ? ...pourtant je crois que tu es légèrement moins ridée non ?

Kip a dit…

Pas tout à fait d'accord, Phil. Le problème de la privatisation de certains services (en l'occurrence La Poste) peut avoir des conséquences terribles pour le monde rural. Conséquences qui sont déjà visibles dans certains domaines comme le secteur bancaire avec le Crédit Agricole...
Privatiser pour obtenir une meilleure efficacité, OK, mais si c'est pour fermer des bureaux dans les petits bourgs ou les gros villages, au nom du sacro-saint rendement, c'est annoncer leur mort prématurée. Ajoute à cela la fermeture des petites maternités et d'autres officines d'Etat et tu as une concentration urbaine inacceptable.

Comme quoi, les petits bureaux de fonctionnaires peuvent aussi avoir leur utilité...