dimanche 31 août 2008

Emile Vernaudon... euh... non... rien....

Le grand schtroumpf du Yaya Pipi avait donc réuni hier de la bleusaille autour de lui, à Tiarei, sur la côte Est de Tahiti pour un séminaire géant qui devait être l'occasion d'annoncer plein de choses importantes et puis finalement les 400 participants n'ont rien entendu du tout, que dalle sur un changement de camp, pas une cacahuète sur les sénatoriales...
Quelques militants témoignaient de leur fidélité à celui qui "leur avait donné un terrain" ou qui avait "toujours aidé ses parents et ses grands-parents"...
On observait que le Maire de Mahina, chef du parti bleu, s'était entouré de personnalités de l'opposition comme pour donner un indice sur ses futures positions.
La compagne d'Emile, Heifara Izal, déclarait que les discussions continuaient et qu'une nouvelle réunion du parti aurait lieu pour "prendre une vraie décision".
Le martyr des médias utilise donc bien quand même ceux dont il ne cesse de se plaindre, et il sera d'ailleurs, ce soir, l'invité du JT de RFO face à l'excellente Hélène Harte, qui ne se laisse pas faire, qui n'a pas sa langue dans sa poche, et qui ne devrait donc pas le laisser gagatiser dans le vide sur son plateau...
Emile Vernaudon, triste roi du "suce pence"...
Je vous laisse avec un extrait de dix secondes de son discours en vidéo, y'a pas besoin de plus long pour saisir le message, à la sauce Lolo évidemment...


Sphere: Related Content

3 commentaires:

DON a dit…

Merci, LoLo, c'est la première fois que je comprends quelque chose à ce que Mimile raconte.

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

>> DON >> Je t'en prie, c'est mon travail de journaliste amateur (sans carte de presse) !

Anonyme a dit…

allez GTS donnes donc ses sucettes à ton mimile et tu resteras encore longtemps le président préféré des blogueurs du tahiti herald tribune. tu n'es plus à une sucette près, quand le pays sera exangue nous deviendrons automatiquement indépendants parce que les rats auront quitté définitivement notre pirogue, chic chic, à nous la place sur notre ile, OUF, ce sera GRACE A TOI LE NABOT QUE NOUS DEVIENDRONS INDEPENDANTS PAR LA FORCE DES CHOSES !
merci qui ?