samedi 30 août 2008

Le jeu du porc et des carottes


Allez, c'est le week-end, amusons-nous un peu avec ce jeu pas si facile...
Regardez attentivement les deux photos ci-dessous... prenez bien le temps, n'oubliez aucun détail...
Sur l'une des deux photos, il y a un porc, très attiré par les carottes de toutes tailles, qui se demande ce qu'il va bien pouvoir se mettre sous la dent pour satisfaire son appétit sans limite... Petit indice : il y a quelques temps, le porc en question était en captivité mais est retourné depuis à l'état sauvage...
Saurez-vous retrouver de quelle photo il s'agit ?
Attention, il peut y avoir un piège....


Sphere: Related Content

9 commentaires:

Anonyme a dit…

OH YES !
A pisser de rire Lolo, j'adore tes histoires cochonnes !
Mais l’adage les carottes ça rend aimable ne s’applique pas ici, elles doivent être transgéniques à fort gout de sucette peut-être, le truc c’est que plus Mimile en mange plus il en redemande !
Ti Fleur Fanée, fan, fan fan de toi !

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

>> TI FLEUR FANEE >> Coucou toi ! ...oui en effet des carottes maousses visiblement ! Ton "fan fan fan" me fait bizarrement penser à une chanson de Serge Lama qui disait (presque) "fan, fan, fan, fais nous in the room, du prosper youp'la... youp'la... boum". Mais j'ai l'esprit bizarrement foutu ce matin... (mon oreiller m'a fait la gueule cette nuit, impossible de le toucher)... ;)

Anonyme a dit…

c'est la photo 2
il s'agit de son neveu Christian Gro Pua qui a trahi Emile en lui prenant ces carottes.
Comme quoi un cochon peut en cacher un autre

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

>> ANONYME >> Aaahhhh y'a de l'idée... pas mal du tout... c'est pas la réponse à laquelle j'avais pensé mais on accepte !

Anonyme a dit…

Pff encore moi ! Ti poème pour toi !
Maître Tinito, sur son arbre perché,
Tenait en son bec une carotte.
Maître cochon, par l'odeur alléché,
Lui tint à peu près ce langage :
"Hé !Ia orana, Monsieur Tinito.
Que tu es dans la merde ! Que tu me sembles mal barré !
Sans déconner, si tu me files pas un bon boulot avec plein de pognon
je fous la merde dans ta majorité !
Bien que tu sois Phénix des hôtes de ce fénua."
A ces mots le Tinito ne se sent pas de joie ;
Et pour montrer sa belle voix,
Il ouvre un large bec, et laissa tomber sa proie.
Le cochon s'en saisit, et dit : "Mon bon Monsieur,
Apprenez que tout bon menteur, voleur
Vit aux dépens de celui qui l'écoute :
Cette leçon vaut bien un paquet de carotte, sans doute. "
Le Tinito, honteux et confus,
Jura, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus…
Ti Fleur Fanée, poète

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

>> TI FLEUR FANEE >> poète poète oui !!! J'avais pas entendu dire que tu bossais ce matin ? Ben en tout cas très inspirée sur ces sujets ovins, et très jolie adaptation qui colle parfaitement au sujet. Chapeau... La Fontaine doit frémir d'une telle concurrence tout là haut au club des poètes disparus. Et d'ailleurs à propos de fontaine... non... rien....

Anonyme a dit…

mais c'est bien sur EMILE GORET SANS AUCUNS DOUTES IL NE FAIT QU'UN !.
D'AILLEURS SA VILLA S'APPELLE LE GROIN!

High Glandeur a dit…

Bravo à Ti fleur fan fan fan fanée pour cette parodie !
j'adoooOOOooore.

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

>> ANONYME >> ah ouais ?

>> HIGH GLANDEUR >> ça va lui faire plaisir ton compliment parce qu'elle lit aussi "le tahitien libéré". Encore bravo Ti Fleur Fanée, tu fais l'unanimité quand tu te lâches comme ça. Tu sais que tu fais la mienne, mais ton fan club va s'élargir.