mercredi 16 janvier 2008

Claquage de porte en direct sur le plateau de RFO

RFO, dans le cadre de la campagne pour les élections territoriales et sur le plateau de son émission A PARAU MAI - OPINION PUBLIQUE, donnait ce soir la parole aux petits partis politiques, aux jeunes et aux associations sur le thème "faire de la politique autrement".
A onze jours du premier tour, il était intéressant d'entendre d'autres voix que les ténors habituels. Excellente initiative de RFO en tout cas...
Coup de théâtre en début d'émisssion lorsque le parti Porinetia Ora du jeune Teiva Manutahi, et le vieux parti Here Aia (celui qui n'arrivait pas à élire son chef) représenté par Gustave Taputu, quittent le plateau pour protester contre la règle des temps de parole, en déplorant de ne pas être traités comme les grands partis qui ont plus de temps. Le problème, c'est qu'avec ce genre d'attitude débile, ils ne profitent même pas de la tribune qui leur est donnée, et ce n'est pas comme ça qu'ils gagneront de nouveaux électeurs et qu'ils pourront augmenter leurs scores ! Cela dénote, en outre, une culture politique assez pauvre puisque cela reviendrait pour Olivier Besancenot ou Arlette Laguiller à exiger un débat avec l'UMP ou le PS. Peut-être ont-ils raison sur le fond, mais sur la forme qui consiste à claquer la porte d'une telle tribune, c'est irrespectueux pour RFO et pour les électeurs, mais surtout ridicule, risible, immature et stupide. La politique de la chaise vide quand on fait moins de 2 % des voix, c'est assez curieux comme stratégie... pour ne pas dire suicidaire !
Par contre, comme toujours, Stéphane Bijoux a mené le débat avec calme, diplomatie, aisance et professionnalisme malgré ces imprévus. On a pu écouter un peu Antonio Perez, qui, du coup, avait le beau rôle du mec qui est courageusement resté, et manifestement il fait du copié / collé de Sarkozy en parlant des ministres qui devront afficher leurs objectifs et présenter leurs résultats, en citant des valeurs comme le travail, le mérite... Présence intéressante de Jacqueline Liénard (sur la photo ci-dessus) qui oeuvre dans le milieu associatif, et du toujours passionnant Semir Al Wardi et enfin du Conseil des Jeunes, qui se bouge, qui crée des mouvements comme le Team Citoyen pour que la jeunesse locale se prenne en mains, s'engage et aille voter.
On restera sur cette image de la jeunesse qui réagit, qui veut combattre les pratiques anciennes du copinage, du clientélisme et de la magouille, et qui rêve d'un changement durable pour son pays.

Sphere: Related Content

9 commentaires:

aspirine a dit…

coucou

aspirine a dit…

coucou

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

>> ASPIRINE >> pas très effervescent ton commentaire (avec un lien qui renvoie sur yahoo...) mais bon ok, deux fois coucou et bienvenue sur le THT

la mélodie du bonheur a dit…

entièrement d'accord avec ton analyse, si dans le fond l'envie de débattre avec les "ténors" est louable, cela ne les empêche pas de s'addresser aux télespectateurs quand ils en ont l'occasion, perso j'aurais aimé savoir quel est leur "projet de société"...tans pis...+1 pour l'animateur par contre...

FredOFenua a dit…

J'ai pas insisté et ne suis pas resté longtemps devant, mais globalement j'suis bien d'accord avec vous, l'animateur à très bien gérer son truc et Samir A a bien fait comprendre certaines choses aux petits, il était le seul à pouvoir se le permettre.

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

>> LA MELODIE DU BONHEUR >> Ben oui on aurait aimé connaître leurs idées, mais pour prendre l'exemple du Here Ai'a (les roses), ils resteront dans l'Histoire comme ceux qui nous ont fait bien rire avec leurs congrès où ils n'arrivaient pas à trouver un président, et ceux qui ont quitté la table de l'émission d'hier... Quant à Teiva Manutahi, qui est intéressant à écouter, qui a une élocution agréable, il est dommage qu'il s'entête dans la marginalisation et qu'il s'isole dans ses principes.

Melly a dit…

Désolée Lolo, tu me fais trop rire !

"effervescent" le commentaire !!

c'était moi qui faisait des essais (du moins mon voisin, à qui je demandais comment faire pour ne pas faire atterir sur blogger !!)

je suis pliée de rire avec ton "effervescent" !!!

ceci dit...la politique "locale", moi ça me ...décale (j'y comprends rien à leurs mic-mac, de loin !)

Kip a dit…

Teiva Manutahi aurait dit (à vérifier) qu'il serait "la révélation de ces élections", ou qque chose dans le genre.
Ca situe le personnage et ça donne une idée de la taille de ses chevilles...

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

>> MELLY >> Vas-y amuse-toi, ce blog est un grand terrain de jeu, en plus d'une grande zone de libertés. Et puis rassure-toi, la politique en Polynésie, même de très près, on comprend pas toujours non plus, avec les changements de camps, les retournements de vestes, les trahisons...

>> KIP >> Je confirme que le jeune Manutahi sera la révélation ! tu imagines... je crois qu'il a fait 169 voix aux dernières élections. Donc s'il atteint 300 voix, il sera le seul à pouvoir dire qu'il a progressé de 80%. Bon sérieusement, on en reparle le 28 janvier, lendemain du 1er tour d'acc ?