mardi 1 janvier 2008

Qu'est-ce qu'un "mockbuster" ?

Dans les sites et blogs que je consulte régulièrement, je vous parlerai régulièrement de mes préférés. C'est le cas aujourd'hui avec NANARLAND qui se définit comme "le site des mauvais films sympathiques".
D'abord, c'est un excellent site de cinéma, fait par de vrais cinéphiles qui s'y connaissent.
Parce qu'il faut bien dire que le web pullule de blogs persos sur le cinéma dont les auteurs n'y connaissent rien, et qui multiplient les banalités et les fautes d'orthographe sur les dernières sorties (du style "ouais fo carrément voir ce film passque George Clooney il est trop craquant et puis les effets spécieaux ils déchirent comme on a a jamais vu, comme la musique ké trop kiffante").
C'est parfois très énervant quand des jeunes se prennent au sérieux en décrétant que SPHERE avec Sharon Stone est le meilleur film de tous les temps, et que, si on les écoute, le premier film de l'Histoire c'était DIRTY DANCING....
Ah là là, la liberté d'expression !
Il faut donc faire un sacré tri et dénicher les blogs tenus par des passionnés.
Quel est l'intérêt d'un site sur des mauvais films ?
Déjà, ils sont sympathiques, même si ce qualificatif est forcément très subjectif ! Mais surtout, c'est l'occasion de découvrir un aspect énorme de l'Histoire du Cinéma, composé de noms parfois très connus et de vedettes d'un cinéma parallèle aussi bien chez les réalisateurs (en vrac : Ed Wood, Jess Franco, Max Pecas...) que chez les acteurs (Chuck Norris, Steven Seagal, Mark Dacascos...).
Cela concerne toujours des films nuls qu'il est amusant de voir avec du recul et une bonne dose de second degré.
Un des derniers articles de NANARLAND concerne le phénomène des mockbusters, que j'ai repéré depuis longtemps et qui est quand même tout sauf marginal.
C'est NANARLAND qui en donne une parfaite définition :
Expression américaine désignant un plagiat de blockbuster (le plagiat pouvant éventuellement porter davantage sur le concept du film, voire sur sa campagne marketing, que sur le contenu de l'oeuvre elle-même). Désigne généralement des oeuvres direct-to-video, dont les auteurs peuvent espérer que les majors hollywoodiennes ne daigneront pas perdre du temps à les poursuivre. Pratique très répandue dans le domaine du film pour enfants. Certains studios, comme The Asylum, s'en sont fait une spécialité. L'opération est vraiment réussie quand on parvient à sortir sa propre production légèrement avant l'oeuvre inspiratrice.
Le dernier gros exemple en date : le film I AM LEGEND / JE SUIS UNE LEGENDE avec Will Smith, nouvelle adaptation du roman de Richard Matheson. Il y avait eu, en 1971, une adaptation avec Charlton Heston sous le titre THE OMEGA MAN / LE SURVIVANT. Donc pour faire un mockbuster, vous mettez tout ça dans un shaker, vous mettez une tête d'affiche beau gosse spécialiste des films qui sortent directement en vidéo (ici Mark Dacascos), vous faites un morphing des deux titres précédents pour bien faire fonctionner l'ambiguïté, et le tour est joué. Comme il s'agit d'une production à moindre budget que le gros film qui va tout péter, on arrive même à le sortir avant. Il y avait eu ce phénomène avec JURASSIC PARK aussi où les nanars à base de dinosaures pullulaient.
Mais ce sont des films qui ne font pas d'audience et les gros studios ne perdent apparemment même pas de temps à faire des procès en plagiat.
Cela reste quand même des curiosités dans lesquelles de temps en temps, on retrouve telle actrice devenue célèbre ensuite.
Deux autres exemples savoureux ci-dessous, je ne vous ferai pas l'injure de vous préciser quels ont été les films plagiés... il fallait oser !

Sphere: Related Content

2 commentaires:

Maimiti a dit…

Sûr que tu fais bon usage de ton screen full HD, Lolo !

ta réflexion sur les blogs : moi quand j'arrive sur un et que ça démarre trop de fautes, je zappe !

bon, ben, c'est bien de faire le tri pour nous pour les cinéphiles !

mais bon suis assez férue !

locutus57 a dit…

Je dois reconnaitre que je fais beaucoup de fautes d'ortho sur mon modeste blogi. Mais c'est vrai que ca m'enerve les blogs ados ne parlant que des dernieres surperproductions et comparant ces films à des films cultes ultimes alors que dans un an, ils les auront oublié. Alors qu'un bon Jess Franco, ca fait toujours plaisir à voir.

A propos de nanarland, c'est également l'un de mes sites favoris. C'est toujours marrant de voir un mauvais film. J'ai d'ailleurs plus envie de découvrir le plagiat "i am omega" que la 3ème adaptation de "je suis une legende", est ce normal?