mardi 30 décembre 2008

Affaire JPK : des papiers sans importance découverts chez un innocent qu'a rien fait


Vu sur LeMonde.fr et sur Lepoint.fr, sous le titre Affaire Couraud: découverte de documents au domicile de Gaston Flosse (avocats)

Une lettre relatant les conditions de la mystérieuse disparition en 1997 du journaliste Jean-Pascal Couraud a été retrouvée lors d'une perquisition au domicile du sénateur Gaston Flosse, ont indiqué à l'AFP lundi à Tahiti les deux avocats de la famille Couraud ainsi que son comité de soutien.

Cette perquisition avait été menée en septembre 2008 par des enquêteurs de la Division nationale des Investigations financières (DNIF).

Selon les avocats, Me James Lau et Me Max Gatti, et selon le comité de soutien qui tente de faire la lumière sur la disparition du journaliste, cette lettre de plusieurs pages, "non datée", a été découverte dans le tiroir d'une commode au domicile de Gaston Flosse.

Ce dernier, sollicité par l'AFP, n'a pas souhaité réagir. Selon les avocats de la partie civile, il reconnaît avoir" reçu "ce rapport mais parle "d'un coup monté et d'une machination".

Dans cette lettre-testament, Vetea Cadousteau, l'un des membres du Groupement d'intervention de la Polynésie (GIP), unité créée par Gaston Flosse, qui aurait participé à l'enlèvement et au meurtre du journaliste, explique "qu'il craignait pour sa vie car il aurait reçu des menaces".

Vetea Cadousteau a, en fait, été retrouvé mort, en janvier 2004, au fond d'une vallée, dans des conditions qualifiées de "très troublantes" par le comité de soutien.

Des analyses graphologiques ont été effectuées pour vérifier s'il est bien l'auteur de la lettre, selon les avocats de la famille Couraud, mais elles ne sont pas concluantes et une deuxième expertise a été demandée.

Un autre GIP, Firmin Hauata, cité comme ayant aussi participé à la disparition du journaliste, est également décédé dans des conditions que l'on pourrait" approfondir", selon Me Gatti.

La lettre explique comment s'est déroulé l'enlèvement de Jean-Pascal Couraud, les tortures qu'il a subies pour lui faire avouer où il avait caché ses dossiers et comment, alors qu'il était déjà à moitié noyé, un membre de la cellule de Renseignement du pouvoir en place a donné l'ordre de lâcher son corps par 2.000 mètres de fond, lesté de plusieurs poids de pêche.

Jean-Pascal Couraud avait disparu en 1997 alors qu'il était rédacteur en chef du quotidien les Nouvelles de Tahiti, et qu'il enquêtait sur des affaires politico-financières dont la publication pouvait nuire à M. Flosse, alors président de Polynésie. Son corps n'a jamais été retrouvé.

Comme je le disais ici, en Septembre, au moment de la perquisition, j'avais été très surpris que le Sénateur déclare qu'il n'était pour rien dans l'assassinat de JPK... Pourquoi ne pas avoir dit la disparition ? S'il y a des spécialistes en lapsus parmi les lecteurs, je veux bien un décodage...
N'empêche qu'entre les déclarations de Flosse et de Quinquis, son avocat, qui martèlent en effet que cette histoire ne les concerne en rien, et la réalité des faits et son cortège de décès, on a froid dans le dos.
En effet, j'apprends ici que deux ex GIP ayant été chargé de surveiller JPK sont.... morts !
Deux pères de famille peut-être...
Les coïncidences sont parfois troublantes non ?
Avaient-ils des choses à révéler ?
Pour un jounaliste dont les ennemis, détracteurs, prétendent qu'il a mis fin à ses jours suite à des problèmes conjugaux, ça fait quand même un drôle de pataquès macabre autour d'un suicide.
Et puis, définitivement, on ne m'enlèvera jamais de l'idée que Flosse, en partant du postulat qu'il est donc exempt de tout reproche, est l'homme politique qui, toutes époques, pays, et catégories confondues, aura eu le plus de chance avec ses opposants, je pense évidemment, suivez mon regard, à l' "accident" d'avion qui a coûté la vie à Boris Léontieff et ses collaborateurs.
Imaginez un peu...
Pure supposition théorique, toute ressemblance patati patata, vous connaissez la chanson... : vous êtes un homme politique au pouvoir et y'a un petit journaliste qui vous cherche, qui vous embête, qui risque de trouver des trucs pas sympas sur vous, et qui semble vraiment très motivé et très hargneux... et boum, il se suicide ! condoléances à la famile mais quel coup de bol ! Ouf...
Ensuite, vous voyez venir, dans l'échiquier politique un opposant qui semble être rassembleur, qui pourrait bien raffler tous les suffrages et qui commence à fédérer la population pour amorcer un changement qui pourrait vous coûter votre place... et ben, re coup de bol, son avion se plante et il disparait avec ses plus proches lieutenants...
Et puis après, dans votre milice groupement d'intérêt personnel (G.I.P.), y'a deux mecs qui inventent des trucs pas très propres comme quoi éventuellement, ils auraient participé à la mort du journaliste précité, qu'ils sauraient des choses, qu'ils seraient sur le point de révéler ou d'avouer je ne sais quoi. Ouh là là...ça devient chaud là... et ben ils n'avoueront rien, coup de bol encore : ils meurent, accidentellement bien sûr ! Tous les deux dis donc !!!
Le cul bordé de nouilles, une chatte d'enfer, un bol pas possible, bref la Baraka de chez Baraka...


Sphere: Related Content

15 commentaires:

TOFY98 a dit…

A force d'accumuler autant de casseroles, il y en aura bien une qui le fera trébucher !!!!!

Kip a dit…

Je trouve que tu pousses le raisonnement un peu loin. Il y a plein de "bizarrerie tragiques" dans cette affaire, certes, mais de là à se substituer à la justice...

Quant à cette lettre qui semblait traîner dans le tiroir d'un commode... je trouve ça un peu zarbi...

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

>> TOFY98 >> On espère...

>> KIP >> "se substituer à la justice" ??? euh... pas compris, et pas question d'ailleurs. La justice apparemment avance petit à petit. Sinon on peut aussi qualifier toute cette affaire de "zarbi" en effet... c'est même un euphémisme...

Anonyme a dit…

Ne cherchez pas midi a 14 heures?l'affaire JPK ,est une affaire politique Franco-Polynesienne!.

Dans les probalites mathematiques IMPOSSIBLE que trois affaires se suivent!.

1)JPK lie avec le FETIA API.
2)Disparition De Boris et de son equipe Lucien Kimitete Grand Mana des Marquises!.
3) Enfin la disparition des deux AGENTS du GIP?.
Mathematiquement IMPOSSIBLE!!!!.

La realite des choses c'est que que JPK avait decouvert un gros TRUC!!qui genait pour le GOUVERNEMENT DE L'EPOQUE ,ET AUSSI QUI TOUCHE DANS LES TRES HAUTES SPHERES DE L'ETAT!.

Ces trois affaires ne sont pas coincidence!.

pipo

Anonyme a dit…

Cette affaire JPK fait couler beaucoup d'encre.
N'accusons pas a tords et a travers .L'aissons la justice faire son travail.
On ne doit accuser personne si preuves ne fussent .
beaucoup d'innocent ont perri ,quelques annees plus tard on retrouve le veritable coupable .
ne jetons pas en pature aux lions quelqu'un sur le doute car le doute est tres trompeur.

affaire JPK oui! quelles circonstences??????????????????

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

>> ANONYME PIPO >> Mais quel gros truc ? c'est vrai qu'en plus j'ai oublié de dire que, dans mon scénario fictif, le journaliste "disparu" était très proche du politicien plein d'avenir lui aussi "disparu"...

>> ANONYME >> Je n'accuse parsonne mais j'ai le droit d'être troublé par toute cette accumulation de faits étranges et de coïncidences bizarres et d'en conclure que Flosse a beaucoup de chance ! aucune calomnie dans tout cela, mon avocat me l'a confirmé.

Anonyme a dit…

Ha! Lolo si nous pouvions etres dans le secret des Dieux nous en verrions des trucs bizzare sur Terre?.

Malheureusement, nous n'y pouvons rien !!A moins qu'un tres tres grand medium avec une photo de TOUS QUI ONT DISPARU ?peut etre aurions nous une reponse?.

Figure toi c'est quand meme marrant .Maintenant aux USA le gouvernement a donne sa benediction pour que la police travail avec les Mediums tres tres serieux .
Ils y a des meutres qui sont elucide par ce travail!POURQUOI ne pas nous faire une EXPERIANCE sur cette affaire d'ailleurs en FRANCE il est mondialement connu MITTERANT a eu recours A ses services.
HENRI VIGNAUD QUI SAIT???.

PIPO

coupable ? a dit…

çà pue ces allégations, ton avocat j'espère qu'il est bon. le mien trouve qu'il y a matière à porter plainte.
fastoche de jeter l'anatème sur des présemptions, la justice doit faire son travail et les hyènes doivent attendre.

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

>> ANONYME PIPO >> Oui oui que la Justice désigne Elizabeth Teissier pour qu'elle vienne en Polynésie avec son pendule, bonne idée...

>> COUPABLE ? >> Et ben moi mon avocat il est plus fort que le tien d'abord, nananèreuuuuhhh. Et pi d'abord tu sais pas lire ou quoi ? c'est des papiers sans importance découverts chez un innocent qu'a rien fait. Et pi c'était une supposition théorique d'abord euhhhh... Et pi même que anatème ça s'écrit même pas comme ça prout prout cadet euh.... Donc ferme ta boîte à camembert !
Et pi où y'a de la hyène y'a pas de plaisir...
Bonne année ma poule et reste zen ;)

Kip a dit…

Je voulais simplement dire, Lolo, que je trouve tes conclusions hâtives dans la mesure où, comme nous tous, tu n'as pas connaissance de tous les éléments du dossier. Aussi, ce ne sont effectivement que des supputations, mais je n'aime pas trop les supputations car elles peuvent parfois jeter le discrédit sur des personnes qui, jusqu'à preuve du contraire, sont présumées innocentes.

Quelque soit le nombre de casseroles que GF traîne avec lui, il n'en a pas moins le droit à un mimimum de retenue dans les affirmations des uns et des autres.

Voilà, c'est juste ça qui me gêne...

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

>> KIP >> OK ia, je comprends quand on me dit les choses gentiment. Pour conclure (en attendant d'autres éventuels commentaires), j'ai beaucoup d'espoirs dans la justice évidemment d'autant que des verrous sautent avec la déclassification "secret défense" de certains documents.
Et puis je constate quand même qu'à chaque fois qu'on évoque cette affaire ça déchaîne inévitablement les passions.

brad a dit…

Yo Lolo
C'est un "gros mot" de parler d'âneries?
Y a matière à censure?

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

>> BRAD >> Yo Brad, ben non pourquoi ? et puis "censure" ? je n'aime pas ce mot...

brad a dit…

Yo
Je crois que je disais qu'il y a, sur le sujet de l'affaire JPK, presque autant d'âneries ici, dans les commentaires, que sur le blog de papapenu.
Le reste était sans doute sans importance puisque je ne m'en souviens plus.
N'empêche que je me souviens bien d'avoir expédier dans les règles. Alors???

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

>> BRAD >> Re Yo ! Purée, il est temps que l'année se termine, je ne suis plus du tout là... je crois comprendre, quand tu dis "N'empêche que je me souviens bien d'avoir expédier dans les règles" qu'un de tes commentaires chez moi n'aurait pas été passé ? Ben non...