vendredi 9 octobre 2009

Faisons péter les immunités politiques

.

Aaah... chouette... Berlusconi a perdu son immunité. Il redevient un justiciable comme les autres. Hélas, le lubrique président italien hilare ne craint pas grand chose apparemment car il risque d'être épargné par un autre principe de Droit très discutable : la prescription...
Cela nous renvoie à notre abonné au Palais de Justice local : le sénateur Flosse qui, lui, fait l'objet d'une troisième demande de levée d'immunité... Donc normalement il doit faire un voyage sur Paris non ? et revenir six jours plus tard avec les inspecteurs du Guinness Book des records pour savoir s'il y aura encore plus de fans oranges, encore plus de larmes dans ses yeux, et encore plus de fleurs par-dessus sa tête...
Bon ok... la présomption d'innocence on peut comprendre.
Mais réfléchissons deux secondes. Comment ? ...deux minutes ? oui, si vous voulez...
Après une petite recherche sur Google, je lis que "le principe de l'immunité parlementaire garantit aux élus un régime juridique dérogatoire au droit commun dans leurs rapports avec la Justice afin de préserver leur indépendance"...
Désolé, je ne comprends pas, si des lecteurs juristes peuvent m'éclairer...
Jean-Paul Huchon déclarait hier matin sur Europe 1 (il ne parlait ni de Berlusconi, ni de Flosse mais peu importe) qu' "un homme public doit être irréprochable". Et oui, entièrement d'accord... montrer l'exemple fritch fichtre !!! ...et donc toute immunité devrait être inutile : pourquoi un dispositif pour protéger un élu irréprochable ? ...parce que cet espèce de bouclier virtuel juridique me semble au contraire être une sorte de "permis de magouiller", et apparemment certains élus qui sont présumés innocents mais à qui la Justice vient très souvent poser des questions, semblent l'avoir interprété comme tel...
Si t'as rien à te reprocher, t'as pas besoin d'être protégé...
Mais je n'ai fait qu'une année de Droit (et pas du Droit Pénal) donc il doit y avoir des nuances subtiles qui m'échappent, je crois...

.
.

Sphere: Related Content

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Qu'appelle t-on un homme public irréprochable, moi je n'en ai jamais vu, tous traînent un nombre incalculable de casseroles.

En Europe maintenant il semble de bon ton de les afficher et de s'en glorifier publiquement et aussi d'afficher sa vulgarité et son mépris du petit peuple , c'est tendance.

Entre Berlusconi qui traitaient les sinistrés du tremblement de terre de L'Aquila de vacanciers faisant du camping, Sarkozy sortant des "casse toi pauvre con" à un mécontent de sa politique et plus récemment un ministre de la culture faisant l'apologie de la pédophilie, on a droit à tout en ce moment.

TOFY98 a dit…

L'immunité est une loi votée par ceux qui en on besoin pour ceux qui en on besoin.
Donc en résumé les mêmes !!!!
Vive la démocratie ou plutôt copinocratie !!!!!

Anonyme a dit…

Bon sans vouloir demoraliser tous le monde !.
Je peux vous dire que Flosse ne passera pas a la trape.

Parce-que deja le Senat a rejete une premiere fois la leve d'immunite .Et le conseil constitutionnel fera de meme .

Innutile d'etre aux aguets tous les jours a attendre Flosse devant la porte de Nutania.

Malheureusement pour reussir dans la vie aujourd'hui faite de la politique sans diplomes rien que des idees meme tordus elles vous ouvre l'avenir.

pipo

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

ANONYME : oui je sais, c'est rare, un homme public ou politique irréprochable, et en ce moment, comme tu dis, on a de sacrées brochettes aux plus hauts postes....

TOFY98 : copinocratie... ce sera le mot du jour tiens !

PIPO : et si t'avais voulu démoraliser tout le monde alors, ça donnait quoi ?

Pehu Oe a dit…

>> PIPO >> Rappel : Nul n'est prophète en son pays.

nefertititataue a dit…

Anonyme : ce n'est pas pour rien qu'il est Ministre de la Cul-ture.... voyons ! et attention, il n'a pas fait "l'apologie de la pédophilie", il a avoué ses penchants et ses péchés, d'ailleurs il a dit que "garçons" ne voulait pas forcément dire "petits garçons"....

hé, chacun fait ce qu'il veut de ses fesses, tant qu'ils mélangent pas le c** et la tête :))

A Tahiti on en a vu des vertes et des pas mûres dans ce domaine et tout le monde applaudit...