dimanche 11 octobre 2009

la BAD LIFE de Frédéric Mitterrand

.

Quand j'étais ado, j'habitais dans le XIVème arrondissement de Paris, et quand mes copains allaient dans les grandes salles Gaumont de l'avenue du Maine voir le dernier film comique avec Jean Lefebvre, Pierre Mondy ou Bernard Menez, je préférais jouer les cow-boys solitaires en allant voir de bons vieux films dans des ciné-clubs. Frédéric Mitterrand avait ouvert des petites salles qualifiées "d'art et essai", dans les petites rues du quartier, pas loin du métro Pernety. "L'entrepôt", ça s'appelait. Rue Francis de Pressensé, même, si ma mémoire est bonne. Y'avait des films serbo-croates et albanais mais aussi des vieux classiques en V.O. avec Bogart, Brando ou James Cagney. Parfois y'avait un festival Elia Kazan ou Michael Curtiz. C'était un endroit cool avec un coin café et un coin librairie, vraiment un concept précurseur, et les salles, bien que de petites tailles, étaient rarement remplies.
Je garde cette image de Frédéric Mitterrand, le cinéphile visionnaire qui, comme Patrick Brion avec le cinéma de minuit de FR3, présentait sur la 2 les films du ciné-club qui passaient le vendredi soir.
Aujourd'hui il est rattrapé par ses frasques de jeunesse avec des gens du même sexe. Peu importe, il fait ce qui veut avec sa queue, on aurait jamais dû le savoir, et à l'époque des "coming outs" médiatiques, il a surtout loupé une énorme occasion de se taire.
Bien fait ! il pensait quand même pas qu'on allait le féliciter pour ses aveux sulfureux et ses phrases ambigües.
Puis y'a l'affaire de la caution morale, ça commence à faire beaucoup. Là, c'est une lettre privée, à l'en-tête de la villa Médicis qu'il dirigeait, dans laquelle il apporte sa caution, "morale" donc, à un filleul qui a quand même provoqué un viol avec un complice, menaçant leur victime d'une lame....
Putain ça commence à faire désordre quand même...
D'autant que, plutôt que de jouer profil bas, Frédéric Mitterrand devenu Ministre de la Culture de Sarko, monte sur ses grands chevaux parce que c'est une ignominie que la lettre de sa caution morale se retrouve sur internet et qu'on en parle, et qu'on le sache... il va même jusqu'à dire, notamment sur Europe1, que c'est une "inquiétude" et se demande comment les gens qui font circuler la lettre "peuvent se regarder dans une glace"... et que je te retourne la situation !
Ses histoires de cul et sa notion de la morale m'importent peu, on en parle assez, en effet...
Je remarque juste que ce type pour qui j'avais de l'estime, après être devenu le nouvel artisan de la Loi Hadopi, est maintenant "inquiet" de ce que permet internet, et, en bonne cible (j'allais dire "victime"...) de la liberté d'expression, va donc certainement désormais mettre un point d'honneur à surveiller et museler tout ça...
Et c'est pas Sarko qui va le retenir !
.
.

Sphere: Related Content

11 commentaires:

Farani47 a dit…

Parfaitement bien vu mon Lolo !!... Hélas...

Anonyme a dit…

même fils à papa et aussi à maman, lorsqu'on est un trou du cul il y a toujours le risque de se faire mettre.

OQPHIé

Anonyme a dit…

Il fut un temps, j'étais une inconditionnelle de F. Mitterand;
puis il y a eu la sortie du livre et là, j'ai été très, très déçue de ce désir d'exhibition....
Maintenant je ne sais plus quoi penser.

Drôle de personnage finalement, qui continue de patauger en eau trouble et persiste à vouloir toucher le fond ...

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

FARANI47 : Merci GG... hélas en effet...

OQPHIé : ...et neveu à Tonton aussi... bien vu !

ANONYME : Moi aussi c'est pareil. J'essaye de garder l'image du cinéphile affable et rigolard qu'il était mais j'ai du mal...

Yoane a dit…

Comme quoi, on ne connait jamais les gens, surtout s'ils sont publics. Nous nous n'en faisons qu'une idée. Il a fait des trucs sympa donc il doit être sympa. Il peut faire des choses bien mais être en privé un vrai Enfoiré. Le nombre de gars, ou de femmes ça s'écrit aussi au féminin, publics ou non, à qui on donnerait le bon dieu sans confession et qui en aparté font des cochonneries (on est sur un forum public, je reste poli) avec des gosses, des mineur(e)s, des chèvres, leurs enfants et ceux des autres. On en côtoie certainement dans la vie de tous les jours et c'est quand on l'apprend qu'on se dit "Aaah, ben j'aurais pas cru ça de lui !"
Groland et son équipe avait fait une caricature, moins salasse. A voir:
http://www.youtube.com/watch?v=n6FUgs2W1aU

Hitihiti a dit…

"Avant", c'était bien chez Fred, il fait ce qu'il veut avec son tire-bouchon Fred., mais là, il fait dans le vulgaire, Fred.

Yesss Lolo, RIEN à jeter TOUT à conserver : very good camera once more.

Quand même, le petit ch'napan il a très vite appris à orienter l'objectif.... dans une autre direction. Ya du talent,ya du talent, sans conteste...
Ah lala, internet, c'est vraiment trop inzzzzuste!

Tiens au fait, la nana qui a été violée, elle a eu une "caution morale", elle?

Yoane a dit…

Mais après tout, faites vous une idée directement. On trouve le passage polémique sur le site du Monde: http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/10/08/extrait-de-la-mauvaise-vie-de-frederic-mitterrand_1251310_823448.html
Il y dit que le "garçon" est étudiant. Pas d'age cité mais pas non plus d'incitation à la pédophilie, à mon sens. On peut critiquer le fait qu'il est loué les services d'un prostitué...

Après, à vous de juger.

Pour l'affaire de caution morale à des jeunes ayant violé une jeune fille, cela veux dire qu'il cautionne moralement le geste de ces jeunes. Et là, c'est inexcusable.

Anonyme a dit…

La métropole devient une véritable république bananière ou le népotisme règne en maître, avec la nomitation de Jean Sarkozy fils de sa majesté (23 ans sans expérience professionnelle) à la tête de l'EPAD, l'organisme de gestion du quartier d'affaire de la défense (60% des sièges sociaux du CAC40) on atteint des sommets

Anonyme a dit…

Ouiiiii le cinéma de Pernety, je séchais les cours du lycée pour y aller les jours de grande déprime. Merci pour ce souvenir !
Bon sinon, fi de la polémique...pour une fois qu'on avait un ministre de la culture cultivé... mais je suis d'accord, c'est lui qui a commencé (son livre)!

Barbidur a dit…

Je te confirme que

- l'Entrepôt est toujours bien rue de Pressensé.
- ce n'est plus FM qui le possède depuis un bail...
- cela reste tjrs un lieu d'art et d'essais (films, concerts, etc etc..)
- l'arrière salle est maintenant un resto très sympa a ciel ouvert en été, et en véranda a mi-saison :-)

Melly a dit…

moi, les arguments qu'il a avancé en bafouillant et en bavant de lubricité, ça m'a fait penser à un sketche que Coluche aurait pu faire !

affligenant de démentir ses prorpes écrits ; moi j'ai honte d'avoir un Ministre de la cul-ture qui fait un sivre sur son cul !!!