samedi 17 octobre 2009

Salades pestiférées

.

.
.

Sphere: Related Content

18 commentaires:

Anonyme a dit…

déjà qu'elle est pas bonne alors si en plus elle tue, c'est plus un bateau de gays qu'il faut amener mais un bateau de masos.
Soumettons l'idée à Drodro : le tourisme masochiste, tu paies cher, t'as que dalle et en plus tu vas crever, c'est pas moche la vie.
OQPHIé

moorea a dit…

c 'est de la roquette ?

woody_best a dit…

LOLO, tu vas faire exploser mes serveurs si tu envoies tous tes (300.000) lecteurs sur "initiales DD" !!! Mais bon, merci quand même, et bonne lecture à tous... ;)

TOFY98 a dit…

A force de planter à l'alu voilà le resultat !!

sebjoly a dit…

ça sent le vinaigre...

poe a dit…

sans compter tous nos politicards qui nous racontent des salades... et celles là sont vachement plus toxiques.

hitihiti a dit…

Dites, vous croyez qu'on aura les mêmes problèmes avec les cocotiers du futur pôle de compétitivité? ...Ca risque de faire brouillon...

Pehu Oe a dit…

Quand on vous disait que l'alu c'est plus sain : Les pesticides, ça fait pousser des [strike]idées[/strike] cancers.

Le slogan du jour (suggestion au ministère de la Santé, à financer par celui du Tourisme) :

La salade, c'est bon !
Achetez local et consommez importé !


(Bac vert ou bac gris ?)

Anonyme a dit…

Si je ne me trompe, le jour où il a été annoncé que la salade locale contenait un fort taux de pesticides (c'est un euphémisme)ho, on a eu droit à une déclaration de la cheftaine de Te Tia Ora disant que d'après l'Institut Mallardé, il fallait consommer une quantité extraordinaire de salade pour que les effets néfastes des pesticides se fassent sentir !!!
NON DE NON, c'est le discours officiel et parfaitement idiot destiné à endormir les empêcheurs de polluer en rond!
IL EST PROUVE QUE TOUS CES PRODUITS ONT UN EFFET CUMULATIF, C'EST A DIRE QU'ILS NE SONT PAS TOTALEMENT ELIMINES DE L'ORGANISME LORSQU'ILS SONT ABSORBES ET S'Y ACCUMULENT POUR CAUSER DES DEGATS .
C'est bientôt fini les âneries????

Anonyme a dit…

Et je pense à autre chose : il y a un certain temps, des analyses avaient été effectuées sur l'eau en bouteille (eau Royale ?) de Tahiti.
Les résultats des dites analyses n'avaient rien de rassurant.
Aussitôt Jacqui s'était empressé de démentir, a peut-être même parlé de porter plainte et puis ... plus rien !

Si quelqu'un sait quelle a été la fin de l'histoire ?

Anonyme a dit…

Fenua Animalia qui nous bombarde d’AMDRO, la soit disante solution miracle contre les fourmis. Un président qui fait l'apologie des ordures et de l'aluminium comme engrais. Des cultivateurs qui doublent les doses limites dans l'utilisation des herbicides, insecticides et autres fongicides.
Des décharges sauvages qui poussent partout, des égoûts qui crachent dans les lagons.

On a vraiment une haute idée de l'écologie en Polynésie.

Anonyme a dit…

Ouh là là, avant que l'on ne me rectifie : j'évoque les déclarations de la "cheftaine de te tia ora"....
Quest-ce que c'est que ces salades?
A vrai dire, je parlais de la cheftaine de l'Institut de la Consommation, qui ferait bien de s'informer ailleurs qu'auprès de l'ILM ; ce n'est pas les publications qui manquent sur le sujet !

Anonyme a dit…

La laitue tue ?
Comme le tort alors...

FA a dit…

l'amdro se dissout dans l'eau est n'est plus actif en trois jours d'où les difficultés de lutte en milieu tropical. Fenua animalia détecte les zones contaminées, ne traite pas les zones.

Le mieux sans doute serait de laisser les fourmis proliférer au point de ne plus avoir de possibilité de culture.

Si vous connaissez une méthode bio faites en part à la Diren, nous sommes partant à la condition que ce soit une méthode vérifiée et sans danger pour d'autres espèces. Pour le moment, tout ce qui est testé peut être plus dangereux pour le reste de la biodiversité si fragile de Polynésie.


L'équipe de détection des fourmis de feu.

Anonyme a dit…

@FA

Personne ne conteste la nécessité de lutter contre la fourmi de feu.

Cependant l'innocuité des amidinohydrazones (composant de l'amdro) n'est pas prouvée, comme tous les hydrazones, elle a tendance à s'accumuler dans les tissus adipeux et contaminer toutes la chaîne alimentaire.

D'autre part son effet et ses rtésultats sur les fourmis est sa capacité à enrayer l'invasion est également contestée.

Des solutions biologiques (notamment à partir de mouches parasites et de champignons) existent, mais les travaux ont du mal à percer à cause des lobbys de l'industrie chimique.

Anonyme a dit…

Petit complément à mon post précédent.

Mon intervention sur fenua animalia avait été motivé par un document paru dans Tahiti presse ou Fenua animalia faisait l'apologie de l'amdro et jetait alègrement aux orties les résultats des recherches en matière de lutte biologique, ce qui m'avait paru surprenant pour une association dite écologique.

Dans son territoire d'origine (amérique tropicale) la PFF ne pullule pas et est régulée de manière naturelle, la problématique semble liée aux îles du pacifique ou les différentes reines on des liens de parentèle (souche d'origine commune), ce qui fait que les différents nids ne se combattent pas mais colaborent entre eux(identités des phéromones, liés à l'identité génétique), ceci ajouté à l'absence de prédateur, la pullulation s'explique.

Les amidinohydrazones (composant principal de l'amdro) sont comme tous les hydrazones (R-C=N-NH2), elles forment grâce à leurs radicaux notamment des associations benzéniques ou méthyl aldéide donc la toxicité est prouvée, notamment au niveau des risques cancérigènes, d'atteinte à la fécondité et risques de malformation chez le foetus.

Gerald (je signe mes post, je ne suis donc plus anonyme)

Eric Loève a dit…

Gerald,

J'ai répondu à ton copier-coller de désinformation ici:

http://www.tahiti-fenua.com/communiquer/forum_messages_detail.php?fid=9&mid=123462

(Lolo, si tu préfères que je la recopie ici, dis-le moi)

Anonyme a dit…

J'ai répondu sur tahiti fenua et je peut aussi reproduire ici ma réponse.

Maintenant en matière d'honnêté intellectuelle et de désinformation je laisse le soin aux lecteurs de juger.

Mon cher Eric, je vous sens un peu "tendu" sur ce coup là

gerald